Wednesday, Jul. 26, 2017

Concours de recrutement externe 2016 du Ballet de l’Opéra de Paris – Les résultats

Ecrit par :

7 juillet 2016

|

Catégorie :

Le concours de recrutement externe 2016 du Ballet de l'Opéra de Paris se tient le jeudi 7 juillet, au Palais Garnier. Il est ouvert à tous candidat-e-s entre 16 et 26 ans, qu'ils ou elles soient ou non élèves de l'Ecole de Danse. Le concours est composé d'un cours et d'une variation imposée. La veilla a eu lieu le concours interne, réservé aux élèves de l'École, où trois CDI ont été pourvus. Bravo à tous les élèves, quel que soit le résultats, et bonne chance pour la suite !

Les résultats sont fournis par Dansomanie.

 

Résultats des danseuses

1 - Nine Seropian

2 - Naïs Duboscq

3 - Chelsea Adomaitis

4 - Seo Hoo Yun

5 - Adèle Belem

6 - Eriko Nakajima

7 - Alizée Sicre

8 - Lou Spichtig

9 - Bleuenn Battistoni

10 - Chloë Réveillon

11 - Clara Spitz

12 - Mélissa Patriarche

13 - Perle Vilette

14 - Kelly Riffaud-Laneurit

15 - Calista Ruat

16 - Manon Boulac

17 - Philippine Flahault

18 - Hortense Quentin de Gromard

19 - Sara Garbowski

20 - Léa Fleytoux

Dur, dur pour les danseuses, aucune ne décroche un CDI. Le classement permet de pourvoir des CDD de quelques mois ou d'une saison complète. Vu la saison qui se profile, pas sûr que l'Opéra ait besoin de beaucoup de remplaçantes. Nine Seropian décroche une belle première place. Va-t-elle rester en CDD ou aller voir ailleurs ? Son tempérament lui permettrait de se faire une belle place dans une autre compagnie. Derrière elle, et comme souvent, les Petits rats ont du mal à se faire une place par rapport aux candidates venues de l'extérieur. Chelsea Adomaitis, troisième, est dans le corps de ballet du Pacific Northwest Ballet corps depuis 2009. Envie de changer de vie ? Si son classement lui permet de décrocher un contrat d'un an, c'est fort probable. Seo Hoo Yun était classée 7e l'année dernière et a pas mal dansé cette saison. Une 4e place avant un engagement ?

À noter la présence d'élèves du CNSMDP, ce qui ne s'était pas vu depuis un certain temps. Eriko Nakajima décroche une belle 6e place, qui peut lui permettre d'espérer quelques remplacements. Moins sûre que ce soit autant le cas pour Léa Fleytoux, une belle danseuse qui arrive 20e. Mais quelques remplacements tout en suivant le cursus Étudianse du CNSMDP pourrait être une bonne option. Hortense Quentin de Gromard, 18e, en vient. Venue de Suisse, Lou Spichtig s'était pour sa part fait remarquer au Prix de Lausanne 2015 avec sa forte personnalité scénique, une danseuse à suivre. Sara Garbowski est enfin une danseuse venue d'Anvers.

Lou Spichtig - Prix de Lausanne

Lou Spichtig - Prix de Lausanne

Résultats des danseurs

1 - Simon Le Borgne, engagé

2 - Léo de Busserolles, engagé

3 - Joseph Aumeer

4 - Gaëtan Vermeulen

5 - Florian Astraudo

6 - Loïck Pireaux

7 - Haruo Niyama

8 - Lien Geslin-Vinck

9 - Nikolaus Tudorin

10 - Alexandre Boccara

11 - Jacopo Giarda

12 - Carl Van Godtsenhoven

13 - Mike Derrua

14 - Zino Merckx

15 - Emmanuel Vazquez

16 - Mathéo Bourreau

17 - Samuel Bray

Simon Le Borgne, formé à l'École de Danse, est surnuméraire depuis déjà quelques années. Cette saison, il avait régulièrement dansé, notamment dans Les applaudissements ne se mangent pas de Maguy Marin. Sa persévérance a fini par payer. Léo de Busserolles était en première division, il avait notamment dansé dans Conservatoire lors du spectacle de l'École. Pincement au coeur pour son camarade Gaëtan Vermeulen, qui aurait aussi mérité sa place.

Entre les surnuméraires et les Petits rats, des candidats internationaux aux profils très différents se sont faits une place. Joseph Aumeer vient de la Royal Ballet School. Il était d'ailleurs annoncé comme étant apprenti au Royal Ballet la saison prochaine. Sa belle troisième place devrait le faire hésiter. Haruo Niyama avait remporté le Prix de Lausanne 2014 puis était parti à la San Francisco Ballet School, c'est presque étonnant qu'il ne soit que 7e. Nikolaus Tudorin s'était lui-aussi distingué au Prix de Lausanne, en 2012. Il était au Balle de Leipzig. Jacopo Giarda a été formé à la Scala avant de partir à la Compagnie Nationale de Danse d'Espagne. Carl Van Godtsenhoven est pour sa part passé par l'école Terpsichore à Paris, avant de partir pour l'Allemagne, après s'est fait remarquer à l'incontournable Prix de Lausanne. Mathéo Bourreau vient enfin du CNSMDP (curieux d'ailleurs de ne pas voir d'autres garçons de sa promotion dans la liste).

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial