Friday, Mar. 24, 2017

Conseil pratique – L’épreuve Danse Art du baccalauréat

Ecrit par :

4 janvier 2017

|

Catégorie :

Un voeu pour cette nouvelle année, l'acquisition de votre baccalauréat. Les échéances se profilent et l'option facultative art danse est l'une d'entre elles. Cette épreuve comprend : une composition individuelle ou collective (jusqu'à quatre danseur.se.s), une improvisation et un entretien. Idéale pour rattraper quelques points, l'épreuve donne à chaque candidat.e, au regard de ses qualités et de son parcours, la possibilité d'exprimer une approche globale de la danse. À travers les casquettes de chorégraphe, d'interprète et de spectateur.trice, voici quelques conseils pour réussir au mieux cette épreuve du bac et exprimer votre passion, votre savoir corporel dans un examen ô combien intellectuel où le corps est oublié.

 

La composition

Notée sur 7 points, la composition est synonyme d'une grande implication personnelle. D'une durée de 2 minutes minimum à 3 minutes maximum, votre création peut être un solo ou un ensemble de 2 à 4 danseur.se.s. L'épreuve débute par la présentation succincte de votre composition, soit en quelques mots soit par une image, poème ou autre support.

 

Le contenu

Sous la casquette de chorégraphe, le style de danse et les pas sont au service du propos choisi. L'écriture doit mêler des repos, des reprises d'élan, des répétitions. Son évolution se fait sur plusieurs plans avec des changements de rythmes, des enchaînements plus ou moins denses. Contrastez entre l'équilibre et l'alternance des appuis. Certaines parties du corps peuvent être isolées et mises en valeur.

L'ensemble fait émerger une réflexion, un sentiment. L'un des principaux passeurs d'émotions est le regard. Il suit vos gestes, vos prises de direction ou reste simplement immobile. Le sternum - appelé plexus solaire - est aussi transmetteur d'énergie. Le terme traduit à merveille le rayonnement de votre corps en son centre.

Le costume , le décor

Habillé.e.s en tenue adaptée à votre sujet, ce choix de costume peut s'associer à un décor et/ou un accessoire. Ils doivent être faciles à poser et à manipuler. Ils sont là pour servir le thème et non pas simplement l'esthétisme de votre danse.

Le lieu de l'épreuve risque d'être une salle avec un sol inadapté. Certaines chaussures de danse ou chaussons sont donc interdits ou inutilisables, attention lors de votre choix. De plus, les répétitions ou la gestion de l'espace sur les lieux seront insuffisantes. Pour plus de sûreté, étalez votre danse sur un carrée de 8 mètres sur 8 mètres. Vous pourrez ainsi être à l'aise quel que soit le lieu de l'épreuve.

 

La musique

Contenu dans une clé USB, ce morceau unique s'arrêtera automatiquement à la fin des 3 minutes maximum. Par précaution gravez le morceau sur un CD non ré-inscriptible en format audio. Votre choix doit recrée l'univers que vous souhaitez exprimer, identifiable par le jury dès les premières secondes. De bonne qualité, et d'un niveau sonore satisfaisant, le montage peut mettre en lumière des changements de rythme : coda, variété, silence, percussions etc...

 

La création en groupe

Le groupe formé doit avoir une cohésion, de l'écoute pour laisser la place à la création, scolarisés dans le même établissement. L'un des membres du groupe doit savoir centraliser les idées et catalyser les passions.

La construction se fait comme pour un solo auquel s'ajoute des relations :

- d'espace : existe-t-il des dessins d'ensemble ? Des duos ou solos sont-ils intégrés ?

- techniques : y-a-t-il des portés ? Les danseurs créent-ils des contacts ?

- artistiques : le regard de chaque danseur.se est-il placé ? Existe-t-il un dialogue et un jeu au sein du groupe ?

La chorégraphie doit être à l'image de la qualité première du groupe. Si le plaisir naît d'être ensemble, alternez peut-être les duos, trios avec des ensembles. Si les qualités sont les individualités techniques, la forme dite "battle" peut servir brillamment le sujet. Exprimez vos passions par la complicité et l'échange.

 

L'improvisation

Notée sur 6 points, l'improvisation peut être source d'angoisse pour certain.es candidat.es. Peu ou pas utilisée dans divers styles de danse, elle est un subtil dosage de préparation, de choix et de spontanéité. Après un tirage au sort de photographies, peintures ou autres fragments de texte, vous disposez de 30 minutes de préparation pour créer un extrait dansé de 1 à 2 minutes. Deux choix musicaux vous sont imposés. Si aucun ne vous convainc, optez pour le silence. Un support audio est mis à votre disposition pour réécouter la musique : n'oubliez pas d'apporter vos écouteurs.

L'observation de l'image, la lecture et l'écoute vont induire des choix :

- de mouvements : l'image représente-t-elle un geste particulier ? Le texte parle-t-il du corps ? Dégagez un leitmotiv ou une répétition d'un ou plusieurs pas en accord avec le sujet. Un geste peut servir de base et être repris comme passage obligé à d'autres gestes.

- d'espaces : comment débute et termine votre danse ? Y a-t-il un temps dédié au sol, un autre aux sauts ? Alternez entre l'horizontalité et la verticalité, entre l'immobilité et le mouvement, entre le sol et l'air. Les changements d'espaces peuvent être en corrélation avec les différents thèmes de la musique.

- de temps : y a-t-il des contrastes de vitesse ? Quelle relation s'inscrit auprès de la musique ? Si la musique présente des refrains ou une répétition d'un air, vous pouvez intégrer et reprendre le mouvement.

Votre improvisation reste une expression corporelle avec une intention, des émotions. Marquez votre présence, placez votre regard. Ne cherchez pas vos gestes en regardant le sol . Si le trou de mémoire vous guette, l'immobilité du corps ou la marche peuvent être des solutions. Évitez enfin de reprendre votre composition chorégraphique ou de mimer le sujet. 

 

L'entretien

Noté sur 7 points et d'une durée approximative d'un quart d'heure, vous devez vous positionner en que spectateur.trice. Vous devez convaincre que votre danse se base sur une solide réflexion.

Une fiche synthétique remplie préalablement par vos soins servira de support au jury .

Les pistes de réflexions sont diverses :

- les doutes que votre prestation suscitera : quel procédé ? quels pas et pour quelles raisons ? Comment s'est passé votre préparation mentale et physique ?

- vos expériences et les connaissances sur votre passion : votre composition est-elle associée à l'histoire ou un vécu ? Quel est votre parcours ? Quel ballet ou chorégraphe vous transcendent ?

- votre vision de l'art : pourquoi la danse vous émeut ? Qu'est-ce que la grâce ? Existe-t-il des passerelles entre votre type de danse et les autres domaines artistiques ? Ou des passerelles avec vos cours scolaires comme la littérature ? 

Synthétisez en quelques phrases votre préparation et votre démarche de création. Évoquez le tout d'oeuvres, chorégraphes, spectacles et lieux culturels. Renforcez ainsi votre prise de position sociale et citoyenne.

Profitez de l'occasion pour exprimer et réinventer votre passion en gardant l'oeil critique. C'est une épreuve avec ses propres règles. L'option facultative sportive de danse dite Danse EPS existe aussi. La prestation la mieux notée ne sera pas la plus technique et le jury ne sera pas la fine crème de la danse. Alors ne cherchez qu'à vous faire plaisir.

 

Share This Article

Related News

About Author

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial