Tuesday, Feb. 21, 2017

Le Temps d’Aimer la Danse 2016 – Du 9 au 18 septembre à Biarritz

Ecrit par :

8 septembre 2016

|

Catégorie :

Le Temps d'Aimer la Danse, c'est un peu une façon de prolonger les vacances d'été et/ou de prendre une rentrée dansante au soleil. Ce festival de danse de Biarritz, rendez-vous incontournable et qui fête sa 26e édition, se tient en 2016 du 9 au 18 septembre. La recette est toujours aussi efficace : une programmation qui ne cherche pas un genre en particulier mais qui mélange danse néo-classique, contemporaine ou hip hop, de jeunes talents à découvrir, des rencontres quotidiennes avec des chorégraphes ou des "giga"barre" ouvert à tous.tes le long de l'océan. Gros plan sur le programme de cette édition 2016, concocté comme d'habitude par Thierry Malandain, qui invite 26 troupes en 10 jours.

Le Temps d'aimer la danse 2016

Le Temps d'aimer la danse 2016

Les têtes d'affiche

Le Ballet de l'Opéra du Rhin présente La création - Die schopfung de Uwe Scholz, ballet de 1985 sur le grand oratorio de Joseph Haydn et qui a révélé le chorégraphe. Le Ballet de Marseille enchaîne avec Le Corps du Ballet National de Marseille de ses nouveaux directeurs Emio Greco et Pieter C. Scholten, ou une réflexion sur comment faire du ballet classique une aire de jeu. Nicolas Le Riche et Clairemarie Osta viennent aussi montrer leur création à quatre mains Para.ll.èles. Plus contemporain, Hofesh Shechter donne Barbarians, une pièce tranchante, brute et marquante. Et pour une bonne dose de burlesque, direction Un poyo rojo du duo argentin Teatro fisico, qui joue depuis des années à guichets fermés à Buenos Aires.

Côté hip hop, on ne manque pas le magnifique Opus 14 de Kader Attou par le CCN de La Rochelle, déjà un classique. Ou la relecture des Forains de Roland Petit, Les forains, ballet urbainpar Anthony Egéa et sa troupe Rêvolution. À voir aussi, le chorégraphe Hamid Ben Mahi, formé à la fois chez Rosella Hightower et Alvin Ailey, qui construit avec Toyi Toyi des ponts entre une jeunesse sud-africaine et les danseurs de sa compagnie Hors Série.

Barbarians - Hofesh Shechter

Barbarians - Hofesh Shechter

Les découvertes

Peut-on encore dire qu'Andréa Bescond est une "jeune talent" ? Sa pièce Les Chatouilles, portant sur le si difficile sujet de la pédophilie, a fait le plein à Paris le printemps dernier et a remporté un Molière. Ancien danseur du Malandain Ballet Biarritz, le jeune chorégraphe Fábio Lopez - qui se revendique d'une esthétique "académico-contemporaine", propose sa création Poil de carotte, inspirée du roman de Jules Renard. Une soirée est aussi réservée à deux primé.e.s au concours (Re)connaissance : l'israélien Roy Assaf et la suissesse Lucie Eidenbenz.

Pour découvrir de jeunes interprètes, direction Aureo de Dantzaz, le jeune ballet du Pays Basque, qui a confié à cinq chorégraphes (Itzik Galili, Christine Hassid, Jone San Martin, Judith Argomaniz et Lukas Timulak) le soin de cette pièce.

 Andréa Bescond - Les Chatouilles

Andréa Bescond - Les Chatouilles

Danses en ville

La plupart des spectacles du Temps d'Aimer la Danse ont lieu dans des théâtres fermés (le Casino ou la Gare du Midi). Mais le festival veut occuper toute la ville de Biarritz, ses jardins, ses plages, pour de vraies rencontres avec le public. Des rencontres avec les chorégraphes, mais aussi des spectacles d'écoles de danse, sont organisé.e.s tous les jours au jardin public de la ville, sur l'esplanade du Casino ou Place Bellevue. Une Giga-Barre, ouverte à tous.tes quel que soit le niveau, est prévue les dimanches 11 et 18 septembre sur le promenoir de la Grande Plage. Des ateliers sont organisés à la Gare du Midi pendant le festival, avec Nicolas Le Riche et Clairemarie Osta ou la Hofesh Shechter Company. Deux expositions et des projections complètent le programme.

 

Infos pratiques

Le Temps d'Aimer la Danse 2016 a lieu du 9 au 18 septembre à Biarritz. Billetterie, détails pratiques et horaires au jour le jour sont à retrouver sur le site du Temps d'Aimer la Danse.

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial