Sunday, Jun. 25, 2017

Les Étés de la danse 2017 – L’Alvin Ailey American Dance Theater à la Seine Musicale du 4 au 22 juillet

Ecrit par :

12 juin 2017

|

Catégorie :

Et de cinq visites pour l'Alvin Ailey American Dance Theater aux Étés de la Danse. La troupe est en effet l'invitée de l'édition 2017 du festival, qui se tient du 4 au 22 juillet à la nouvelle Seine Musicale (le Théâtre du Châtelet étant fermé pour travaux). Au programme : 20 représentations autour de cinq programmes représentant le répertoire actuel de la compagnie, dont cinq ballets donnés pour la première fois à Paris. 

 

L'Alvin Ailey American Dance Theater

La compagnie Alvin Ailey American Dance Theater est fondée en mars 1958, et dirigée par Alvin Ailey. Ce directeur et chorégraphe puise dans ses "souvenirs douloureux" texans, dans le blues, les "spirituals", le gospel, mais aussi dans la danse moderne de Martha Graham pour créer ses ballets. Il a en tout monté 79 pièces pour sa troupe, dont le plus emblématique reste peut-être Revelations. Petit à petit, la compagnie s'est ouverte à d'autres répertoires, d'autres chorégraphes. Elle propose aujourd'hui plus de 200 pièces créées par plus de 80 chorégraphes.

Avant de mourir en 1989, Alvin Ailey désigne Judith Jamison pour lui succéder, danseuse emblématique de l’Alvin Ailey American Dance Theater. En juillet 2011, Judith Jamison passe le flambeau à Robert Battle comme directeur artistique de la compagnie. Il continue aujourd'hui la mission de faire perdurer le répertoire d'Alvin Ailey, de faire tourner la compagnie partout dans le monde et d'inviter des chorégraphes d'aujourd'hui, comme Christopher Wheeldon. Robert Battle crée lui-même plusieurs ballets pour la troupe.

Si les oeuvres d'Alvin Ailey ne sont pas explicitement revendicatives, l'Alvin Ailey American Dance Theater est profondément fondé sur la culture afro-américaine, dont sont originaires la majorité de sa trentaine d'artistes. Aujourd'hui, ce sont eux et elles qui portent ce répertoire, avec une énergie toujours étonnante et charismatique. Voir l'Alvin Ailey American Dance Theater est ainsi toujours une expérience particulière, tant cette troupe est unique en son genre, portée aussi par un sens du spectacle très américain, mais tout ce qu'il a de plus assumé. Il y a une ambiance festive dans la salle, souvent bien éloignée de celle du public traditionnel de la danse - et il faut voir le public debout après Revelations. Une troupe à voir... et à revoir

Alvin Ailey American Dance Theater - Revelations

Les ballets de la tournée

L'Alvin Ailey American Dance Theater présente 15 ballets lors de cette tournée aux Étés de la Danse, dont cinq encore jamais présentés en France, et articulés autour de cinq programmes différents (appelés A, I, L, E et Y). Petit regret dans l'ensemble de cette programmation : l'absence de rencontre ou de répétition publique, pourtant une tradition aux Étés de la Danse.

 

Programme du Gala - Mardi 4 juillet

Blues Suite (extrait - Alvin Ailey / Chants traditionnels)

Ella (Robert Battle / Ella Fitzgerald)

r-Evolution, Dream (extrait - Hope Boykin / Ali Jackson))

Untitled America (extrait - Kyle Abraham / Laura Mvula, Raime, Carsten Nicolai, Kris Bowers et chants traditionnels)

After the Rain Pas de Deux (Chrisopher Wheeldon / Arvo Pärt)

The Winter in Lisbon (extrait - Billy Wilson / Dizzy Gillespie, Charles Fishman)

Piazzolla Caldera (extrait - Paul Taylor / Astor Piazzolla, Jerzy Peterburshsky)

The Hunt (extrait - Robert Battle / Les Tambours du Bronx)

Four Corners (extrait - Ronald K. Brown / Carl Hancock Rux, Rahsaan Roland Kirk, Yacoub)

In/Side (Robert Battle / Nina Simone)

Revelations (Alvin Ailey / Chants traditionnels)

 

Programme A - Mercredi 5 juillet, jeudi 13 juillet, mardi 18 juillet et samedi 22 juillet

The Winter in Lisbon (Billy Wilson / Dizzy Gillespie, Charles Fishman)

Piazzolla Caldera (Paul Taylor / Astor Piazzolla, Jerzy Peterburshsky)

Ella (Robert Battle / Ella Fitzgerald)

Revelations (Alvin Ailey / Chants traditionnels)

 

Programme I - Jeudi 6 juillet, samedi 8 juillet en matinée, mercredi 12 juillet et vendredi 14 juillet

r-Evolution, Dream (Hope Boykin / Ali Jackson)

Open Door (Ronald K. Brown / Luis Demetrio, Andy Gonzalez, Tito Puente)

In/Side (Robert Battle / Nina Simone)

The Winter in Lisbon (Billy Wilson / Dizzy Gillespie, Charles Fishman)

 

Programme L - Vendredi 7 juillet, mardi 11 juillet, samedi 15 juillet et jeudi 20 juillet

Exodus (Rennie Harris / Raphael Xavier, Ost & Kjex)

No Longer Silent (Robert Battle / Erwin Schulhoff)

Revelations (Alvin Ailey / Chants traditionnels)

 

Programme E - Lundi 10 juillet, mercredi 19 juillet et samedi 22 juillet en matinée

Night Creature (Alvin Ailey / Duke Ellington)

Cry (Alvin Ailey / John Coltrane, Laura Nyro, The voices of East Harlem)

Blues Suite (Alvin Ailey / Musique traditionnelle)

Revelations (Alvin Ailey / Chants traditionnels)

 

Programme Y - Samedi 8 juillet, samedi 15 juillet en matinée, lundi 17 juillet, vendredi 21 juillet

Four Corners (RonaldK. Brown / Carl Hancock Rux, Rahsaan Roland Kirk, Yacoub)

After the Rain Pas de Deux (Christopher Wheeldon / Arvo Pärt)

In/Side (Robert Battle / Dimitri Tiomkin)

Ella (Robert Battle / Ella Fitzgerald)

The Hunt (Robert Battle / Les Tambours du Bronx)

Exodus (Rennie Harris / Raphael Xavier, Ost & Kjex)

Night Creature - Alvin Ailey American Dance Theater

Quel programme choisir

Vous avez déjà vu l'Alvin Ailey American Dance Theater 

Fidèle des Étés de la Danse, vous avez déjà vu en scène l'Alvin Ailey American Dance Theater, et plus d'une fois. Vous hésitez d'ailleurs à y retourner. Il y aurait pourtant plus d'une raison de le faire. D'abord parce que cette troupe distille une énergie et une danse rien qu'à elle, une espèce de "feel good dance" qui fait toujours du bien. Ensuite parce que la précédente tournée française de la troupe en 2015 avait été particulièrement séduisante. Privilégiez d'abord les programmes qui proposent des premières françaises, à savoir le programme A, le programme I et le programme L. Le premier est peut-être le plus emblématique du répertoire de la troupe, entre un Paul Taylor, un Robert Battle (les deux nouveautés) et le "tube" Revelations d'Alvin Ailey. Le programme I mise sur des chorégraphes un peu moins connus en France.

 

Vous n'avez jamais vu l'Alvin Ailey American Dance Theater

Si tous les programmes ont leur intérêt pour découvrir la troupe, misez tout de même plutôt sur le programme E, composé de quatre ballets emblématiques d'Alvin Ailey : le superbe Night Creature sur la musique de Duke Ellington, Cry, Blues Suite  et l'incontournable Revelations, ballet qui résume peut-être à lui seul l'essence de la danse du chorégraphe, sur des chants traditionnels gospel. 

 

Vous avez envie de découvrir des chorégraphes

Alvin Ailey, vous connaissez, et vous aimeriez bien découvrir d'autres ballets. D'autant plus que la troupe danse aujourd'hui de multiples chorégraphes. Direction alors le programme Y, avec une pièce de Ronald K. Brown, trois pièces de Robert Battle dont Ella donné pour la première fois à Paris (sur la musique d'Ella Fitzgerald), une pièce de Rennie Harris et After the Rain Pas de Deux Christopher Wheeldon, grand classique des galas internationaux. 

 

Vous voulez (presque) tout voir d'un coup

Dans ce cas, direction le gala d'ouverture du 4 juillet. Quasiment toutes les pièces de la tournée sont représentées, mais uniquement des extraits pour certaines d'entre elles. Il faut donc aimer picorer. À noter que les prix sont à peine surtaxés par rapport à une soirée normale (+ 5 euros).

After the rain - Alvin Ailey American Dance Theater

Le stage

C'est désormais une habitude aux Étés de la Danse : un stage de danse pour adolescent.e.s pré-pros et pros est organisé en parallèle de la programmation, en lien avec la compagnie invitée. Cette année, le stage a lieu du 10 au 14 juillet, avec des cours de danse classique, technique Horton, hip-hop et atelier autour du répertoire de l'Alvin Ailey American Dance Theater, le tout dispensé par des professeur.e.s de la Ailey School. À l'issue de ce stage, une grande audition est organisée le 15 juillet pour entrer à l' Ailey School (de 15 an à 25 ans selon le cursus choisi). 

 

Les tarifs

Les places vont de 20 à 90 euros pour tous les programmes, excepté pour le gala (de 25 à 90 euros). Un pack a été créé pour voir les cinq spectacles au prix de quatre. Les tarifs sont sensiblement les mêmes à la Seine Musicale qu'au Théâtre du Châtelet, le précédent lieu hébergeant les Étés de la Danse. Difficile pour l'instant de savoir quelle est la visibilité dans cette nouvelle salle : sa grandeur donne sûrement moins d'intimité qu'un théâtre à l'italienne, le public peut plus vite avoir l'impression d'être loin de la salle, mais il n'y a pas de place à visibilité réduite (adieux les poteaux du Théâtre du Châtelet) (les vrai.e.s savent).

Toutes les informations pratiques sont à retrouver sur le site des Étés de la Danse.

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial