Saturday, Sep. 23, 2017

Ballet du Bolchoï – Annulation de la création Noureev trois jours avant la première

Ecrit par :

11 juillet 2017

|

Catégorie :

Coup de théâtre au Bolchoï ! Ce mardi 11 juillet devait avoir lieu la première du ballet Noureev, une création autour de la vie du danseur russe, annoncé comme l'un des événements de cette saison à Moscou. Mais samedi 8 juillet, le Bolchoï a annoncé brutalement l'annulation du ballet. Une décision artistique selon le directeur du Bolchoï, pour qui le ballet n'était pas au point. Une censure pour d'autres, car le ballet traitait de l'homosexualité de Rudolf Noureev, sujet désormais tabou en Russie.

Annoncée il y a un an, la création Noureev était portée par Iouri Possokhov (chorégraphie), Kirill Serebrennikov (mise en scène) et Ilya Demoutski (musique), la même équipe artistique que pour la récente création Un Héros de notre temps. Le ballet a finalement été annulé quatre jours avant la première. Quelques danseurs et danseuses de la production ont réagi via les réseaux sociaux, notamment l'Étoile Maria Aelxandrova avec un éloquent rideau noir sur son compte Instagram. Très vite, il est annoncé que les représentations de Noureev sont déplacées à une date ultérieure, pourquoi pas lors de la saison 2018-2019 et dans une autre scénographie, sur la nouvelle scène du théâtre. En attendant, le ballet est remplacé en juillet par Don Quichotte.

La répétition générale sur scène de Noureev a néanmoins eu lieu le samedi soir, pour garder une trace de toute la scénographie. Quelques extraits circulent depuis sur Internet, tandis que les danseurs, comme Vladislav Lantratov, postent des vidéos de toute la troupe applaudissant l'équipe artistique en signe de soutien.

Le lundi 10 juillet, Vladimir Ourine, le directeur général du Bolchoï, annonce en conférence de presse que Noureev a été annulé car le ballet n'était pas au point. "En matière de qualité, on s'est rendu compte que c'était mauvais", a-t-il expliqué. "Cette annulation est à l'évidence une perte de réputation, mais la qualité du ballet est plus importante à nos yeux". Néanmoins, Vladimir Ourine indique que le ballet aura tout de même lieu, les premières représentations étant indiquées pour les 4 et 5 mai 2018... Et a priori sans changement de mise en scène ou de chorégraphie. Il est aussi indiqué que cette annulation a été faite en accord avec l'équipe artistique. Le chorégraphe Iouri Possokhov et le metteur en scène Kirill Serebrennikov, invités à cette conférence de presse, n'ont toutefois pas été présents. Ce dernier a également indiqué via un communiqué que cette annulation était "la décision du théâtre".

Une raison qui laisse dubitatif.ve. Jamais aucun théâtre, a fortiori une grande maison d'opéra, n'annule un spectacle quelques jours avant sa première parce que sa direction le trouve mauvais. D'autant plus que Iouri Possokhov et Kirill Serebrennikov sont des artistes reconnus en Russie, qui ont déjà travaillé avec le Bolchoï. Cette annulation de dernière minute pourrait surtout cacher une censure du pouvoir russe. L'homosexualité de Rudolf Noureev devait être évoquée explicitement dans ce ballet, notamment sa relation avec le danseur Erik Bruhn. Une célèbre photo signée Richard Avedon montrant frontalement Rudolf Noureev nu devait aussi servir de décors. Et l'affichage de l'homosexualité en Russie est depuis quelque temps de plus en plus réprimée. Comme le rappelle Emmanuel Grynszpan, journaliste au Temps, "toute propagande en faveur des relations sexuelles non-traditionnelles" est interdite en Russie depuis 2012, pour "protéger les mineurs". Le ballet Noureev tomberait sous le coup de cette censure. L'ordre aurait émané du très conservateur ministre de la Culture Vladimir Medinsky, soucieux de se préserver le soutien de l'église russe avant les élections de mars prochain. La première de Noureev, si elle a bien lieu, se tiendrait donc après les élections.

Pour le metteur en scène du ballet Kirill Serebrennikov, cette annulation est un nouveau coup dur, après la perquisition en mars dernier de son domicile et du théâtre Centre Gogol qu'il dirige. Le ministre de la Culture Vladimir Medinsky lui avait également coupé tout financement public pour son biopic autour de Piotr Ilitch Tchaïkovsky, qui évoquait l'homosexualité du compositeur.

Vladimir Ourine a pour sa part indiqué "qu'il n'y avait aucune autre circonstance" qu'un choix artistique dans cette décision d'annulation. Le ministère de la Culture russe a aussi fait savoir via l'agence officielle russe TASS qu'il n'avait "en aucune façon influencé la décision de Vladimir Ourine ni exercé de pression sur le Bolchoï", même s'il soutenait cette décision. Le Ballet du Bolchoï a toujours représenté la culture russe dans le monde. Les reprises ces dernières années de ballets soviétiques n'étaient pas forcément anodines. Le théâtre avait néanmoins jusqu'alors tenu tête à toute censure.

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial