Saturday, Aug. 19, 2017

Agenda danse – Mai 2016

Ecrit par :

1 mai 2016

|

Catégorie :

Le mois de mai, le mois du printemps et des premiers week-end au soleil... Ce qui ne veut pas dire un mois sans danse. Pour le ballet, Giselle revient à Paris et Bordeaux. Pour la danse contemporaine, place à Pina Bausch, Thomas Lebrun ou le L.A. Dance Project. Côté jeunes talents, les élèves du CNSM de Paris et Lyon sont en spectacle. Sans oublier les projections au cinéma.

 

Les spectacles de danse à Paris et en Ile-de-France

Giselle de Jean Coralli et Jules Perrot par le Ballet de l'Opéra de Paris

Six ans que le public du Ballet de l'Opéra de Paris n'avait pas eu le droit à Giselle, oeuvre si symbolique de la danse française. Beaucoup donné en tournée, le ballet ne s'était pas arrêté à Garnier depuis longtemps, et il est attendu de pied ferme. Une histoire universelle, le romantisme, le monde des Willis... Giselle fait partie de ces ballets intemporels qui se regardent avec toujours autant d'émerveillement. Entre Laëtitia Pujol, Myriam Ould-Braham ou Dorothée Gilbert, de belles distributions sont à attendre.

Notre dossier Giselle

Les grandes interprètes de Giselle à travers les âges

Du 28 mai au 14 juin au Palais Garnier

Giselle - Ballet de l'Opéra de Paris

Giselle - Ballet de l'Opéra de Paris

Tanztheater Wuppertal de Pina Bausch

Le Tanztheater Wuppertal de Pina Bausch fait sa tournée annuelle à Paris. Rendez-vous inépuisable de découverte et d'émotion, la troupe n'en finit plus de remplir la salle. Tout comme en 2015, la compagnie présente donc deux pièces de Pina Bausch. Água est inspiré par un long séjour de trois mois de la chorégraphe au Brésil. La pièce fait partie de ce cycle si riche de souvenirs de voyage. Auf dem Gebirge hat man ein Geschrei gehört (Sur la montagne, on entendit un hurlement), bien plus ancienne (1984), traque les fêlures des relations entre hommes et femmes. Inclassable et inratable.

Água du 7 au 15 mai au Théâtre de la Ville et Auf dem Gebirge hat man ein Geschrei gehört du 20 au 26 mai au Théâtre du Châtelet

agua-ok

Agua de Pina Bausch

Avant toutes disparitions de Thomas Lebrun

Après Lied Ballet, qui avait séduit le public avignonnais avant d'être présenté à Chaillot, Thomas Lebrun revient avec une nouvelle création pour 12 interprètes, Avant toutes disparitions. Dans cette pièce en deux temps, le chorégraphe interroge d'abord les notions de conviction et de survie : "Celles d'un peuple, d'une communauté, d'une esthétique, d'une pensée, d'une croyance. Un affrontement, une prise d'espace radicale, ancrée", dit-il. Dans un second temps, Odile Azagury, Daniel Larrieu, Anne-Sophie Lancelin et lui-même sont invités à "être vivant par cette danse, essentielle à chacun de nous, avant qu'elle ne disparaisse, autour...". Retrouver le jeune directeur du CCN de Tours, son vocabulaire ciselé, son énergie et ses brillants interprètes est la promesse d'une fête.

Du 17 au 20 mai au Théâtre de Chaillot et le 27 mai au théâtre Les Salins de Martigues

 

Monuments en mouvements - La Figure du gisant de Nathalie Pernette

De mars à septembre 2016, le Centre des monuments nationaux présente la deuxième édition de "Monuments en mouvement". Soit des spectacles insolites de danse ou de cirque dans des églises, abbayes et monuments qui n'accueillent pas de spectacle habituellement. En mai, place à La Figure du gisant de Nathalie Pernette à la Basilique Saint-Denis. Dans une pénombre mystérieuse se réveillent des gisants que l'on pensait immobiles de toute éternité. Echos facétieux d'époques anciennes, ils mènent le public dans une déambulation dansée sous les voûtes de la Basilique de Saint-Denis.

Lire la chronique du spectacle dans les Balades chorégraphiques de mai

Les 12 et 13 mai à la Basilique de Saint-Denis

 

Yata d'Andrés Marin et Kader Attou

Un mélange entre flamenco et hip hop, ça vous tente ? C'est le pari du danseur de flamenco Andrés Marin et du chorégraphe hip hop surdoué Kader Attou. Avec Yata, ils voyagent aux sources du flamenco, en Inde du Nord. "Il s’agit moins de proposer une nouvelle rencontre de deux musiques ethniques fortement impulsées par la tradition que d’aller de l’avant, d’explorer un espace partagé, celui des villes plurielles dans un monde que la globalisation tend à aplanir, mais où l’Inde reste indienne à Londres ou à Paris et où le flamenco s’actualise au  filtre de ses codes multiséculaires".

Du 11 au 13 mai aux Gémeaux de Sceaux, les 20 et 21 mai à la Maison des Arts de Créteil, le 24 mai à L'Onde de Vélizy-Villacoublay

 

Rencontres chorégraphiques de Seine-Saint-Denis

Chaque année, le festival des Rencontres chorégraphiques de Seine-Saint-Denis se veut être un temps fort pour la danse contemporaine. Le programme de cette édition 2016 accueille le Ballet de Lorraine, Christian Rizzo, Virgilio Sieni ou l'Anarchy Dance Theatre. Des rencontres avec les artistes, des tables rondes ou des stages de danse pour les amateurs et amatrices ponctuent les nombreux spectacles.

Gros plan sur le programme

Du 11 mai au 18 juin en Seine-Saint-Denis

 

Le vide - Essai de cirque de Fragan Gehlker

Personne craignant le vertige, s'abstenir ! Ou au contraire, allez-y pour surmonter votre peur du vide. Car dans Le vide - Essai de cirque, Fragan Gehlker joue avec d'une manière stupéfiante. Il se penche sur l'acrobatie et ce point de limite, celui qui pousse le plus loin l'équilibre jusqu'à presque tomber, avant de se rattraper à l'ultime seconde. Fragan Gehlker devient un homme-araignée grimpant sur le toit et faisant du ciel sa deuxième maison, sans pour autant oublier que la chute peut être fatale. Une performance non dénuée de poésie.

Lire la chronique du spectacle

Du 2 au 21 mai au Monfort

 

Phia Ménard au Nouveau Théâtre de Montreuil

L'artiste de cirque inclassable Phia Ménard investit le Nouveau Théâtre de Montreuil pour deux spectacles. D'abord Vortex, où elle interroge ce qu'est l'identité et caresse la vulnérabilité à vif sous notre carapace. Puis L'Après-midi d'un Foehn, où une quarantaine de personnages multicolores s'élèvent à la verticale, aussi légers que des bulles, aussi délicats que des ballerines, aussi vifs que des feux follets.

Vortex du 20 mai au 4 juinL'Après-midi d'un Foehn du 18 mai au 4 juin, au Nouveau Théâtre de Montreuil.

 

Poetry de Maud Le Pladec

Après avoir été l'interprète de Mathilde Monnier et Boris Charmatz notamment, la rennaise Maud Le Pladec trace un chemin chorégraphique remarqué. Dans la continuité de Professor, créé en 2010, elle explore avec Poetry, l'année suivante, les liens étroits entre musique et danse. Sur scène, le corps se fait l'écho, de mille façons abstraites, de la partition rock minimaliste de Fausto Romitelli, prolongée par une création live du musicien Tom Pauwels. "La pièce repose en partie sur une mise en boucle de mouvements, une répétition de gestes jusqu'à l'épuisement. Pourtant, la fluidité offerte par Maud Le Pladec et Julien Gallée-Ferré donne à l'ensemble une poésie singulière, qui permet à chacun de rentrer dans cet échange."

Du 25 mai au 2 juin au Théâtre de Chaillot

 

Étudianse, op. 4 par les élèves du CNSMDP

Les élèves d'Étudianse (après le Prix) présentent leur dernier spectacle de la saison. Au programme : Reaction game d'Olivia Grandville, La Mort du Cygne de Thierry Malandain, Lifelike de Carl Knif et des extraits de Lieder eines fahrenden Gesellen de Jirí Kylián, mettant en avant aussi bien les élèves de danse classique que de danse contemporaine.

Lire la chronique du spectacle

Du 2 au 4 mai au CNSMDP

 

 

Les projections en France

Frankenstein de Liam Scarlett par le Royal Ballet de Londres

Pour terminer sa saison danse au cinéma, le Royal Ballet de Londres propose une nouveauté : la création Frankenstein par son jeune chorégraphe surdoué Liam Scarlett. Le ballet s'inspire du roman de Mary Shelley, et réunit sur scène les grandes Étoiles de la compagnie, entre Steven McRae (la créature), Laura Morera (Elisabeth) ou Federico Bonelli (Victor).

Lire la chronique de la retransmission

Le mercredi 18 mai en direct au cinéma

FRANKENSTEIN

Frankenstein de Liam Scarlett

 

Les spectacles de danse à Lyon et sa région

Jeune Ballet du CNSM de Lyon

Chaque année, le Jeune Ballet du CNSM de Lyon investit la Maison de la Danse pour présenter son spectacle. En 2016, il comprend quatre pièces, toutes créées pour cette troupe de jeunes talents : Mozart à 2 de Thierry Malandain et des créations de François Chaignaud & Cecilia Bengolea, de Hervé Robbe et de Michèle Noiret.

Les 19 et 20 mai à la Maison de la Danse de Lyon

Jeune Ballet du Cnsmd de Lyon - Université Lyon 2 Bron le 26 janvier 2014 Jean-Claude CIAPPARA Directeur des études chorégraphiques- Jeune ballet du CNSMD de Lyon
Jean-Claude Ciappara, directeur artistique
Gaëlle Communal van Sleen et Benoît Caussé, maîtres de ballet
Philippe Combeau, costumes
Reynald Bureau, régie lumières
Gilles Duroux, régie son Marc Ribaud « Au bord du précipice » (création classique) Musique : Ludovico Einaudi – extraits des albums « Salgari », « Prologue », « Jungle 1 », « Jungle 2 » Costumes: Philippe Combeau Durée : 18’ Interprètes : Angélique Blasco, Joséphine Meunier, Rebeca Almendra Navarro, Jade Orgeas, Emma Saide, Margaux Tonder, Maxime Bordessoules, Lorris Eichinger, Gabriel Fillâtre, Renaud Garros, Benoît Peillon, Alexandre Plesis © Christian GANET / PHOTOGRAPHE 18, rue du Paillet F-69570 DARDILLY Tèl:33(0)4 78 35 75 19 christian.ganet@orange.fr

Le Jeune Ballet du CNSM de Lyon

Résistances d'Abdou N’gom par la Compagnie Stylistik

C’est après l’écoute de la création musicale Sarajevo du compositeur Thomas Millot qu’est né pour Abdou N’gom le désir de la création de Résistances, pièce chorégraphique pour sept danseurs. Autour des notions d’oppression et de liberté, de tragique et d’espoir, cette création plongera les corps des interprètes dans une lutte pour survivre, dans un combat à l’issue incertaine. Il fera appel à la cohésion du groupe, à la solidarité, à la résistance.

Les 26 et 27 mai 2016 à la Maison de la Danse de Lyon

 

Carmina Burana de Claude Brumachon par le Ballet de Genève 

Qui ne connaît pas la musique des Carmina Burana de Carl Orff ? C'est au tour du chorégraphre Claude Brumachon de s'en emparer, pour le Ballet du Grand-Théâtre de Genève, le Chœur, trois solistes et l’Orchestre de la Suisse Romande. Le chorégraphe propose sa vision des Carmina Burana telle un acte de foi artistique multidimensionnel et la volonté de montrer combien le corps est vecteur de virtuosité, de sensations et d’émotions.

Du 13 au 22 mai au Grand Théâtre de Genève

 

 

Les spectacles de danse dans le Sud-Est

Soirée Jeunes chorégraphes aux Ballets de Monte-Carlo

Les danseurs et danseuses des Ballets de Monte-Carlo peuvent s'essayer à la chorégraphie lors de ce programme. Les jeunes chorégraphes collaboreront avec les étudiants en scénographie du Pavillon Bosio - École Supérieure d’Arts Plastiques de la Ville de Monaco. Les spectacles auront lieu dans les studios de la compagnie, proximité assurée pour le public.

Du 18 au 21 mai aux Ballets de Monte-Carlo

 

 

Les spectacles de danse dans le Sud-Ouest

Giselle de Charles Jude par le Ballet de l'Opéra de Bordeaux

Charles Jude ne déroge pas à la tradition dans sa relecture de Giselle pour le Ballet de l'Opéra de Bordeaux, en respectant les codes de ce ballet symbole du romantisme. Un acte terrien, où les scènes de pantomime alternent avec des ensembles de caractère avant la terrible scène de la folie. Puis un acte blanc, du côté des fantômes et des Willis, ces jeunes filles mortes avant leur mariage qui se vengent des hommes et les faisant danser jusqu'à la mort. Le ballet met aussi en valeur le beau travail du corps de ballet de Bordeaux. Côté distribution, les Étoiles Oksana Kucheruk et Sara Renda danseront le rôle-titre, ainsi que Natalia de Froberville invitée du Ballet de Perm.

Du 20 au 29 mai au Grand-Théâtre de Bordeaux

Giselle - Ballet de l'Opéra de Bordeaux

Giselle - Ballet de l'Opéra de Bordeaux

 

Les spectacles de danse dans l'Ouest

Soirée Ratmansky/Robbins/Balanchine/Peck par le Ballet de l'Opéra de Paris

Le le Ballet de l'Opéra de Paris présente à Brest son programma américain donné le mois dernier au Palais Garnier. Voilà quatre oeuvres anglo-saxonnes (Alexeï Ratmansky est russe mais il fait un travail tout particulier avec les compagnies américaines), quatre façon de lier la danse et la musique, quatre ambiances différentes, quatre visions du néo-classique. Le tout dansé par de belles distributions. Une belle occasion de voir la compagnie parisienne, dans un répertoire pas forcément répandu en France.

Lire la chronique du spectacle

Du 11 au 14 mai au Quartz de Brest

Duo Concertant de George Balanchine - Hugo Marchand et Laura Hecquet

Duo Concertant de George Balanchine - Hugo Marchand et Laura Hecquet

Fous de danse

Initié par le Musée de la danse, l'opération Fous de danse est de retour à Rennes, pour une deuxième édition. Le principe ? Enchaîner de midi à minuit ateliers pour tous et toutes, chorégraphies participatives, Soul Train géant, spectacles, cercles de danses urbaines, fest-deiz ou dance floor, le tout sur l’esplanade Charles-de-Gaulle qui devient un théâtre éphémère le temps d'une journée. Anne Teresa de Keersmaeker, Boris Charmatz, des artistes du Ballet de l'Opéra e Paris, Clarisse Chanel, Maud Le Pladec ou Daniel Linehan participent cette année aux Fous de danse.

Le 15 mai à Rennes

 

Les spectacles de danse dans le Nord

Le L.A. Dance Project 

L'excellente troupe de danse contemporaine fondée par Benjamin Millepied, le L.A. Dance Project, fait une halte à Beauvais. Au programme, trois pièces aux ambiances très différentes : Hearts and Arrows de Benjamin Millepied, II Acts for the blind de Roy Assaf et Quintett de William Forsythe. Le tout porté par de toujours superbes interprètes.

Le 24 mai au Théâtre du Beauvaisis

 

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial