Friday, Mar. 24, 2017

L’équipe

L'équipe de Danses avec la plume est composée de journalistes, rédacteur-rices, communicantes ou d'universitaires.

 

Amélie Bertrand - Responsable éditoriale, fondatrice du site

Amélie Bertrand démarre par la musique au CRR de Paris. C'est là qu'elle découvre la danse vers 12-13 ans, par ses amies apprenties-danseuses et le livre Les Enfants du jeudi de Rummer Godden. Devenue journaliste, elle se spécialise dans le média web et travaille pour les sites Internet d'importants groupes de presse (TF1, M6, Europe 1, NRJ...). Lassée que ses rédacs'chef ne soient pas intéressés par ses sujets danse, elle lance en 2009 Danses avec la plume. Elle écume aujourd'hui les salles de spectacles, du ballet académique à la dernière comédie musicale à la mode, même si son cœur de spectatrice en revient souvent au quatuor magique Petipa-Balanchine-Forsythe-Pina.

Souvenirs de scène : Sylvie Guillem sur la table rouge du Boléro, Nicolas Le Riche et Elisabeth Maurin dansant La Belle au bois dormant, Onéguine de John Cranko, surtout avec Isabelle Ciaravola.

La suivre : @Amelie_Bertrand

 

Emmanuelle Bresson - Chargée de la régie publicitaire et des partenariats

Emmanuelle Bresson a commencé à pratiquer la danse à l'âge de 7 ans. Cet art a toujours fait partie de son univers. Ce n'est qu'à l'âge adulte que la danse est devenue une passion, un réveil tardif. Aujourd'hui, elle allie sa passion pour la danse, ses compétences commerciales et ses connaissances en marketing en ligne et prend la relève de la régie publicitaire et des partenariats de Danses avec la plume.

Souvenir de scène : Revelations d'Alvin Ailey dans les années 80 à Paris, le premier spectacle de Stomp par la troupe de San Francisco vu à la fin des années 90.

La suivre : @ManuBresson

 

Delphine Baffour - Rédactrice

À deux ans c'est décidé, Delphine Baffour veut faire de la danse. Pourquoi ? Nul ne le sait mais ce qui est certain c'est qu'elle trépigne jusqu'a cinq ans pour avoir le droit d'enfiler, ô bonheur, chaussons et justaucorps. Une maîtrise de Sciences Économiques plus tard, c'est encore la danse qui parle puisque c'est au Ballet Preljocaj, puis au département pédagogique du CND (alors sous la direction de Françoise Dupuy) qu'elle réalise ses premiers pas professionnels. Devenue consultante en identité visuelle /édition et rédactrice, elle ne cesse de courir les salles de spectacles. De Pina Bausch à Mats Ek ou Angelin Preljocaj, c'est pour la danse contemporaine que son coeur bat.

Souvenirs de scène : Les noces d'Angelin Preljocaj vues tant de fois sans que jamais elles ne lassent, le bouleversant Giselle de Mats Ek dansé par le Ballet de l'Opéra de Lyon, le jubilatoire Vollmond de Pina Bausch.

La suivre : @baguenaudes

 

Laetitia Basselier - Rédactrice

Son parcours : Laetitia Basselier fait de la danse classique depuis l’âge de cinq ans. Elle a également suivi, à Aix-en-Provence, Leipzig et Paris, des cours de danse contemporaine et de danse moderne. Après avoir écrit un mémoire sur le style néoclassique pour son master de philosophie, elle mène une thèse en philosophie de la danse. Elle aime tous les styles de danse, surtout lorsqu’ils la déboussolent. William Forsythe, Pina Bausch, Carolyn Carlson ou Jiri Kylian l’ont particulièrement marquée.

Souvenirs de scène : Revelations d’Alvin Ailey au Châtelet, Sacred Monsters d’Akhram Khan et Sylvie Guillem au théâtre des Champs-Elysées, Isabelle Ciaravola dans Onéguine à l’Opéra de Paris. Aussi quand la danse se fait dans la rue, au festival d’Aurillac ; quand une ville vit au rythme de la danse pendant une semaine, au festival de danse contemporaine de Leipzig.

 

Jade Larine - Rédactrice

Jade Larine a commencé la danse et la musique classiques à 5 ans. Par la suite, elle a eu l'occasion de prendre des cours aux Etats-Unis, au Canada et en Russie. Férue de civilisation russe, elle admire la technique Vaganova, l'interprétation dramatique, le style romantique et la ligne artistique du Bolchoï et du Mariinsky. A ce titre, elle vénère les ballets de Marius Petipa, Rudolf Noureev et Youri Grigorovitch. Diplômée en sciences politiques, elle suit actuellement des études de russe en parallèle de sa carrière dans le service public.

Souvenirs de scène : son idole Svetlana Zakharova incarnant un transcendant cygne blanc sur la scène du Bolchoï, David Hallberg, majestueux prince Désiré dans La Belle au bois dormant, Evan Mackie et Isabelle Ciaravola inoubliables dans les vers dansés du ballet Onéguine, le pas de deux de l'abandon dans Le Parc.

La suivre : @Jade_Lgt

 

Lorena Lopez - Professeure de danse classique

Petit rat de l'Opéra sous la direction de Claude Bessy, Lorena Lopez façonne sa danse auprès de Carole Lagache, Christiane Vlassi et André-René Bertin, puis rejoint le Ballet National de Marseille de Marie-Claude Pietragalla. Pendant que les filles rêvent de leurs futures interprétations, elle pense à des créations, des spectacles, des écoles et des compagnies. Diplôme d'état en poche, le conservatoire de Suresnes l'engage comme professeure pour diriger le cursus danse classique. L'enseignement aux adultes débutants à l'Institut international Janine Stanlowa élargit sa pédagogie. Sa licence en administration du spectacle vivant l'amène à collaborer avec la compagnie Fantaisies Baroques d'Irène Feste et Pierre-François Dollé. Son projet : avoir son établissement.

Souvenirs en  scène : Western Symphony de Balanchine sous la direction de Violette Verdy, la création Le petit atelier de Wilfride Piollet, Sakountala de Marie-Claude Pietragalla.

La suivre : @LorenaDanse

 

Jean-Frédéric Saumont - Rédacteur

Journaliste professionnel depuis 1983, Jean-Frédéric Saumont découvre la danse en 1987, avec Le Martyre de Saint-Sébastien remonté par Bob Wilson, invité par Rudolf Noureev. Le spectacle réunit à la MC93 Sylvie Guillem, Patrick Dupond et Michaël Denard. Il se précipité au Palais Garnier pour prolonger le plaisir et cela le conduit au choc In the middle somewhat elevated de William Forsythe. C'est de cette manière qu'il découvre le ballet classique, pour y voir Sylvie Guillem évidemment, puis d'autres en apprenant petit à petit les codes de cet art. En poste à Moscou durant 7 ans, Il "fait le plein" de Bolchoï et de Mariinsky qui restent à ce jour ses compagnies préférées. Le Lac des Cygnes, L'Histoire de Manon de Kenneth MacMillan et Roméo et Juliette de John Cranko sont ses ballets favoris, William Forsythe, Jiří Kylián et Mats EK ses chorégraphes préférés.

Souvenirs de scène : La Mort du Cygne de Michel Fokine par Maïa Plissetskaïa en 1992 (à 66 ans !), La dernière Manon de Sylvie Guillem à la Scala de Milan en janvier 2011, Le Lac des Cygnes avec Ouliana Lopatkina. Et puis un souvenir unique : avoir vu Natalia Ossipova et Leonid Sarafanov répéter le premier acte de Don Quichotte dans une salle de répétition du Mariinsky.

 

Merci à : Gabrielle Considère (les Rencontres Danses avec la plume), Fanny Utiger (rédactrice à Lausanne), Claudine Colozzi (rédactrice ponctuelle), Emma Yanatchkov, Léa Chalmont-Faedo, Aléna Oudot, Carole Lyvier, Chani Leibovici, Estelle Pinchenzon, Elendae et Pink Lady pour leurs collaborations passées, Isabelle Aubert pour ses photos, Jean-Baptiste Rony pour ses dessins et illustrations et Brice Grichy pour le support technique.

 

Vous souhaitez intégrer l'équipe de Danses avec la plume ?

Danses avec la plume recherche des rédacteurs/rédactrices basé-e-s aux États-Unis, en Allemagne, en Russie... Contactez-nous.

 

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial