Friday, Jul. 19, 2019

Les mystères du prof de danse – Les mains pour compter les entrechats

Ecrit par :

29 octobre 2018

|

Catégorie :

Il est parfois étrange d'observer ces danseurs et danseuses à la concentration inébranlable derrière un rideau de scène répéter avec... leurs mains. Les mains sont souvent un élément de langage entre le professeur de danse et ses élèves et même un moyen d'assimilation. Utilisée surtout pour mimer techniquement la petite batterie, cette gymnastique nous rappellerait une tricoteuse à la maille imaginaire où les mains s'entrecroisent sous l’écho d’un chiffrage. Comment marche ce langage mystérieux, notamment pour compter les entrechats ? Petit décryptage. Et rassurez-vous : c'est plus simple qu'on ne le croit. 

 

Bienvenue dans le monde fantastique des danseurs et danseuses 

Les entrechats se différencient par un chiffrage. Étant un mouvement physique à réaliser, il est plus commode pour un professeur de danse d'en faire la représentation avec les mains. À noter, les danseurs et danseuses considèrent par tradition que les entrechats commencent à partir du troisième. L'entrechat 2 est donc un pur abus de langage que l'on utilise ici pour mieux décomposer les étapes du mouvement où chaque chiffre correspond à une phase du geste.

Les mystères du prof de danse - Les mains pour compter les entrechats

Un entrechat 2 !? 

Croisez une main l’une sur l’autre pour mimer la cinquième. Premier tour de magie réussi ! Croisées l’une sur l’autre, vous allez les décroiser en les montant jusqu’au sternum par l'ouverture des avant-bras. Redescendez-les en suivant le même chemin qu'à l'aller avec l’autre main par-dessus. Vous venez de réaliser l’entrechat 2... ou plus exactement le tout simple changement de pied 

 

Entrechat 3 ou royal, créé par Sa Majesté Louis XIV !

Les mains l’une sur l’autre en cinquième à hauteur du nombril, croisez vos avant-bras en pliant les coudes légèrement. Gardez vos coudes fléchis et décroisez vos avant-bras. Vos mains sont parallèles. Puis tendez vos bras pour mimer la descente du mouvement en recroisant vos mains l'une sur l'autre dans une cinquième opposée à celle du départ. Vous remarquerez que le mouvement se fait en trois positions bien distinctes : la montée croisée, le déploiement au sommet et la descente. Vous venez de décomposer l'entrechat 3, le début de l'apprentissage de la petite batterie. Allez, on répète : on monte les mains croisées, on déploie les mains au sommet, on redescend les mains croisées dans l'autre sens. Ne reste plus qu'à faire ça avec les pieds (simple, on vous dit). 

 

Entrechat 4

Il s'agit grosso modo d'un entrechat 2 amélioré d'un croisement supplémentaire au sommet. Attention, ne dîtes pas ça à un danseur professionnel, il risquerait évidemment de ne pas comprendre. Cela est notre petite cuisine... En cinquième, les mains croisées, la cinquième de départ est identique à l'arrivée. Cela est physiquement évident avec les pieds mais pour les mains, la question n'est pas impossible car ce que l'on mime avec les mains n'a aucun rapport avec la réalité physique de l'espace lors de l'exécution du mouvement. Puis, à vous de compter : un pour la montée vers le parallélisme, deux pour le croisement en l'air, trois pour décroiser les mains toujours à la même hauteur puis quatre pour redescendre dans la même cinquième de départ. 

Ça y est vous êtes magicien.ne de votre propre danse ! Une fois la logique comprise, c'est la même chose pour un entrechat 5, 6, 7, 8... Nijinski allait même jusqu'à 12. Bien plus facile à faire avec les mains qu'avec les pieds. J'espère que cela ne vous a pas emmêlé les pinceaux. Vous pourrez désormais comprendre votre maître à danser. Pour quelques précisions concernant les entrechats et les réaliser avec vos jambes… Petit coup de pouce avec le Conseil pratique sur la petite batterie et des heures de tentatives.

 

Share This Article

Related News

About Author

(1) commentaire

  1. Ségolène
    31 octobre 2018 at 02:18

    Merci pour ce descriptif! Une petite note amusante (et un fait qui peut être drôlement déconcertant)... Dans l’école anglaise, l'entrechat 3 désigne ce que l’école française appelle un entrechat 3 de volée, et l’entrechat 3 de l’école française est systématiquement appelé royal dans l'école anglaise (et pour moi,dans les années 80, on m’avait appris que le royal est un entrechat 5!) par contre, à partir de 4, et au delà, les comptes et appellations sont les mêmes...

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial