Thursday, Aug. 22, 2019

Concours interne de promotion 2018 – Les prix officieux

Ecrit par :

11 novembre 2018

|

Catégorie :

Le Concours de promotion 2018 du Ballet de l'Opéra de Paris s'est tenu le 9 novembre pour les danseurs et le 10 novembre pour les danseuses. Pour clôturer définitivement les épreuves, petite cérémonie des Prix officieux, en toute subjectivité et humour.

Le Palais Garnier

Prix variation libre : ex aequo Héloïse Bourdon et Marion Barbeau.

Prix variation imposée : Antoine Kirscher.

Prix du Enfin ! : Héloïse Bourdon nommée Première danseuse. Sans aucunement enlever le mérite des autres promu.e.s, mais celle-là, elle était attendue depuis longtemps. 

Prix obstination : Héloïse Bourdon, Marion Barbeau et Marc Moreau. Tout finit par arriver. 

Prix évidence : Bianca Scudamore.

Prix masculin de l'engagement artistique : Marc Moreau dans Manfred de Rudolf Noureev.

Marc Moreau lors du Concours de promotion 2018 - Variation libre, Manfred de Rudolf Noureev

Prix féminin de l'engagement artistique : Fanny Gorse dans Les Mirages de Serge Lifar.

Prix de la révélation féminine : Bleuenn Battistoni.

Prix de la révélation masculine : Chun-Wing Lam.

Prix du jeune fougueux bondissant : Francesco Mura.

Prix de la plus belle classe : Les Sujets femmes suivies de près par les Coryphées hommes.

Prix de la Noureeverie : les Coryphées homme pour l'ensemble de leur oeuvre avec leur variation imposée.

Prix Balanchine : Caroline Osmont avec La Nuit de Walpurgis.

Prix Robbins : Héloïse Bourdon et Other dances.

Prix Lifar : Roxane Stojonov et sa Cigarette.

Prix Petit : Florent Melac et son Don José.

Prix Émeraudes : Clémence Gross.

Prix Diamant : Simon Le Borgne.

Prix Siegfried romantique : Milo Avêque.

Prix école française : Andrea Sarri dans Donizetti de Manuel Legris.

Prix Leçon de style année après année : Sébastien Bertaud. Pour l'amour de la danse, et tant pis pour le classement. 

Prix technique : Seohoo Yun pour l'ensemble de son oeuvre.

Prix Leçon de petite batterie : Pablo Legasa dans La Sylphide.

Prix musicalité : Héloïse Jocqueviel et ses Variations Goldberg.

Prix Métamorphose : Lydie Vareilhes entre son imposée et Le Sacre du Printemps.

Prix de la joie de danser : Marine Ganio en Kitri.

Prix de la sexy girl : Juliette Hilaire en Carmen.

Prix du sexy boy : Mickaël Lafon en Abderam malgré le costume.

Prix du questionnement futile mais qui, il faut bien le dire, était présent chez pas mal de personnes : Mais pourquoi Mickaël Lafon a-t-il choisi une variation aussi habillée ?

Prix C'est pas la taille qui compte : Hugo Vigliotti qui danse plus grand que n'importe qui dans Pas./Parts de William Forsythe. 

Prix du Chignon : Claude Bessy, bien entendu.

Prix du plus beau tutu : Celui d'Henriette, qui tinte délicieusement, de Charline Giezendanner et Eugénie Drion.

Prix du Et c'est quand que l'on pourra voir le ballet en entier après avoir vu cette si belle variation ? : La Belle au bois dormant par Rosella Hightower.

Prix de la partition musicale et de son interprétation : la variation de Louise de Casse-Noisette des Sujets femmes, jouée par Ryoko Hisayama.

Marion Barbeau lors du Concours de promotion 2018 - Variation imposée, Casse-Noisette de John Neumeier

Prix de la musique qui reste longtemps en tête. Longtemps. Très longtemps : celle de la variation de Jean de Brienne des Sujets hommes. 

Prix de l'absence : Mais où est passé Bhakti III ? Et L'Arlésienne

Prix du Désolé : Pour tous ceux et celles que l'on n'a pas cité.e.s alors que touts et toutes l'auraient mérité.

Prix du bravo : à tous les danseurs et danseuses !

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial