Saturday, Dec. 14, 2019

Conseil pratique – Le travail de tête pendant les pirouettes

Ecrit par :

7 novembre 2019

|

Catégorie :

Souvent signe d'hésitation et de crainte, les pirouettes provoquent chez les élèves des tensions corporelles compromettant le mouvement. Le conseil pratique de ce mois porte spécifiquement sur le mouvement de la tête, lieu de coordination et de direction, mais aussi de vertiges et de rigidité en cas de mauvaise habitude. Tourner et pirouetter n'auront plus de secret ! 

Conseil pratique - Le travail de tête pendant les pirouettes (archive Prix de Lausanne)

La tête qui tourne

Quand, pendant les exercices de pirouettes, le vertige vous gagne, votre professeur de danse vous suggère souvent de veiller à la tête, mais sans plus d'informations. Il existe pourtant un mouvement de tête nécessaire de nos jours pour réaliser les pirouettes.

Étape 1 - Tout est d'abord question de placement. L'équilibre se maintient en général tête parfaitement aligné avec la colonne. Sans cet alignement, ce placement peut être accompagné de tension et de force. Durcir la nuque n’aidera pas votre équilibre.

Le conseil - À la barre, visualisez mentalement cette zone, notamment pendant les équilibres. Favorisez les ports de tête durant les exercices.

Étape 2 - Pendant la pirouette, pensez à dire non de la tête. Votre crâne doit faire une petite rotation de droite à gauche (ou inversement) sur la colonne qui prend naissance à l’arrière du crâne, appelé aussi occiput, altas et axis, ou plus globalement les cervicales.

Le conseil - Face à un miroir, bras relâchés et en appui sur vos deux pieds. Vous allez simplement tourner sur vous-même. Votre regard prendra repère sur un point précis de l'espace, votre tête restant figée sur ce point. Puis, par effet giratoire du corps, la tête fera un mouvement rapide de retour vers le côté opposé. Le corps reviendra s’aligner naturellement. La tête doit toujours suivre l'intention du regard lors d'une rotation, tant à droite qu'à gauche. Une fois cette étape réussie, accélérez le mouvement et déplacez vous. Vous réaliserez ainsi quelques déboulés.

 

Conseil pratique - Le travail de tête pendant les pirouettes (archive Prix de Lausanne)

Les yeux

Étape 1 - Beaucoup de problèmes peuvent se résoudre à partir des yeux. Le vertige, le tournis, sont provoqués par votre regard. La vue, synonyme d'équilibre influence l'oreille interne et donc la stabilité du corps.

Le conseil - Pour ressentir le rapport entre vos yeux et l’équilibre, tentez quelques équilibres à pied plat les yeux fermés. Compliquez l'exécution sur une jambe, sur demi-pointes.

Étape 2 - Soutenir le regard avec un point repère durant la pirouette atténue la sensation de vertige et stabilise l'équilibre. Ce seul atout favorisera votre nombre de tours. Plus simplement, ce sont les yeux qui initient le mouvement.

Le conseil - Réalisez quelques déboulés ou tours sur place (comme cité ci-dessus) en gardant le regard et les yeux sur le même point de repère.

Étape 3 - Enfin, mes élèves adultes m’interrogent souvent sur la fonction du regard durant le retour de la tête. Souvent, le mouvement de tête durant l’apprentissage se fait trop lentement. Certains se retrouvent alors avec le regard fuyant, provoquant une saturation au niveau du cerveau car les yeux enregistrent la totalité de l’espace. Ce trop plein d’informations visuelles créent le vertige.

Le conseil - En voiture, plus vous accélérez, plus le champ de vision se réduit, d'où la nécessité d'accéder à la seule et unique information que votre cerveau a retenue par un retour du regard et de la tête au même point. Pour les plus réfléchis, vous devez créer un blackout et n’autoriser vos yeux qu’à regarder le point choisi. La mémoire compte autant que la nécessité de percevoir ce repère.

Quelques précisions

Le travail se porte ainsi sur le regard mais aussi sur la tête. Le langage pédagogique a parfois ses mystères. Il est possible que le cadre de référence proposé ci-dessus soit trop restreint pour vous et/ou votre professeur de danse. Lors du travail de tête, certains professeurs préfèrent ainsi parler d’épaules et même de ceinture scapulaire. Dans ce cas, réinterprétez l’ensemble des conseils par un mouvement d’épaules. Il ne faut surtout pas oublier qu'un mouvement giratoire est un travail de coordination. Les difficultés de chacun.e se situent à des paliers et des sensations différents .

La zone des cervicales est sollicitée en danse mais aussi durant votre quotidien. La sur-utilisation des téléphones et tablettes portables, un matelas mal approprié pour votre dos durant votre sommeil peuvent être source de mauvaises postures induisant de possibles douleurs chroniques. Pensez à consulter votre ostéopathe ou votre kiné.

 

Maîtriser la pirouette semble parfois inaccessible. Il ne faut pas grand chose pour démoraliser un.e élève quelque soit son attente et son potentiel. Pourtant, tout le monde peut progresser. Si vous souhaitez approfondir le sujet , n’hésitez pas à consulter le conseil pratique Comment améliorer ses pirouettes.




 

Share This Article

Related News

About Author

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial