Friday, Nov. 22, 2019

Concours interne de promotion 2019 du Ballet de l’Opéra de Paris – Les tendances du public

Ecrit par :

4 novembre 2019

|

Catégorie :

Le Concours interne de promotion 2019 du Ballet de l'Opéra de Paris se tient le 6 novembre pour les danseuses et le 8 novembre pour les danseurs. Comme il est de tradition sur DALP, place à quelques avis et pronostics de blogueuses et twittos Danse à quelques jours des épreuves. Le but n'est pas bien sûr de lancer les paris, mais plutôt de voir les tendances côté spectateurs et spectatrices. Pour chaque catégorie ont été indiqués ceux et celles qui semblent le mieux placé.e.s pour être promu.e.s et les favori.e.s de chacun.e, sans autre considération que leur subjectivité personnelle. 

Les participantes cette année sont Camille (blog Danse-Opéra), Anne-Claire (blog Ballet & Cie), Marjolaine (blog Une Saison à l'Opéra) et Amélie Bertrand (DALP). Pour chaque classe, elles livrent ceux et celles qui semblent le mieux placé.e.s pour passer, et leurs favoris.tes.

 

Classes des Quadrilles femmes

Trois postes de Coryphée à pourvoir. Variation imposée : Variations de Serge Lifar, première variation. 

Les pronostics

Camille - Je connais moins les jeunes Quadrilles femmes, donc difficile de faire un choix. Souvent, c’est la prestation du jour-même qui compte. Après je pense aux danseuses bien classées l’an dernier, par exemple Bleuenn Battistoni ou Célia Drouy. Et une petite jeune.

Marjolaine - Beaucoup de postes sont à pourvoir dans cette classe. Bleuenn Battistoni et Sehoo Yun, toutes deux bien classées l’an dernier, pourraient tirer leur épingle du jeu. Pourquoi pas Célia Drouy également.

Anne-Claire - En se remémorant les Spectacles de l’Ecole de Danse et le dernier concours, car, côté souvenirs sur scène, c’est plus compliqué, je pense à Bleuenn Battistoni et Célia Drouy. Pour un troisième poste, l’une des deux Coréennes, Seohoo Yun et Hohyun Kang, qui avaient survolé le concours techniquement l’an passé mais n’étaient pas montées, ne serait pas illégitime. Enfin, du côté des danseuses plus expérimentées, Amélie Joannidès ou Marion Gautier de Charnacé ont leur mot à dire. Mon pronostic : Bleuenn Battistoni, Seohoo Yun, Amélie Joannidès.

Amélie - Avec trois places de Quadrilles, l'on peut imaginer voir monter deux jeunes et une plus ancienne. Au vu de la programmation, difficile de se faire une idée avec les distributions. Hohyun Kang s'est clairement fait remarquer dans le Forsythe de la rentrée, Marion Gautier de Charnacé a de belles distributions dans les pièces contemporaines. Les toutes nouvelles qui passent le Concours pour la première fois, comme Lucie Devignes ou Nine Seropian, sont à guetter. Pour les plus anciennes, pourquoi pas faire confiance enfin à Amélie Joannidès qui propose toujours une belle musicalité, ou Ambre Chiarcosso qui se fait une place dans le groupe ? Mais tout devrait toutefois se jouer le Jour J, comme souvent pour cette classe.

Les favorites

Camille - J’espère que Seo-Hoo Yun passera enfin après tous ses beaux concours. Clémence Gross qui a de la personnalité. Et Bleuenn Battistoni. 

Marjolaine - Pas évident de faire un choix dans cette classe… J’espère que ce sera la bonne année pour Célia Drouy, qui m’avait fait une jolie impression lors du spectacle de l’École de danse, il y a quelques années. Croisons les doigts aussi pour Amélie Joannidès, danseuse lumineuse… 

Anne-Claire - Amélie Joannidès, Marion Gautier de Charnacé, Sofia Rosolini : des danseuses qui se sont vues confier plus de responsabilités et de temps sur scène sous l’ère Millepied et qu’on aimerait voir plus distribuées.

Amélie - L'on en revient encore à la pauvreté des saisons. En fait, les jeunes, ce sont surtout lors des Concours qu'on les a souvent vus. À ce jeu, Clémence Gross m'avait faite une très forte impression la saison dernière, tout comme Bleuenn Battistoni. Ce sont deux belles personnalités que l'on remarque. Je n'oublie pas Célia Drouy, dont je garde toujours un joli souvenir lors des spectacles de l'École mais qui ne semble pas forcément à l'aise dans l’exercice périlleux du Concours. 

Divertimento n°15 de George Balanchine - Bleuenn Battistoni à l'Ecole de Danse

 

Classes des Quadrilles hommes

Deux postes de  Coryphée à pourvoir. Variation imposée : Napoli d'Auguste Bournonville, première variation du pas de six.

Les pronostics

Camille - Peut être Milo Avêque qui était un peu vert mais bien classé l’an dernier. Avec une année de plus c’est peut être son moment. Et puis une jeune nouvellement arrivé mais comme chez les femmes, je ne les connais pas assez pour juger.

Marjolaine - L’an dernier, Nikolaus Tudorin m’avait fait une belle impression dans Napoli lors du dernier Concours. Je croise les doigts pour Antonio Conforti, très beau danseur, mais pas à l’aise dans cet exercice.

Anne-Claire - C’est une classe où, assez logiquement, la prime est donnée à la maîtrise technique et à la pureté du style, davantage qu’à l’artistique. Par ailleurs, depuis Le Lac des Cygnes à la fin de l’hiver dernier, on a eu assez peu d’occasion de voir évoluer ces danseurs. Bref, mon pronostic va se base essentiellement sur mon souvenir des derniers Concours. Isaac Lopes-Gomes et Chun-Wing Lam semblent bien placés pour monter. Ils n’ont pas vocation à rester Quadrilles indéfiniment. En outsiders, car le style Bournonville pourrait leur convenir, pourquoi pas Milo Avêque ou Giorgio Fourès ?

Amélie - La classes des petits jeunes ! Et qui fait souvent son petit effet. Chun-Wing Lam semble bien parti, bien distribué et épanoui en scène. Les trois nouvelles recrues sont aussi à suivre de près. Milo Avêque, qui avait fait un beau Concours l'année dernière, ou Isaac Lopes Gomes que l'on voit de plus en plus souvent, semblent bien partis aussi. Un Concours plutôt ouvert, où l'on aurait bien donné un peu plus que deux postes. 

Les favoris

Camille - Antonio Conforti ! J’aime beaucoup également Takeru Coste même si je pense qu’il ne passe plus le Concours. 

Marjolaine - Les pronostics sont plus difficiles pour cette classe que je connais moins. Pourquoi pas Chun Wing Lam, classé troisième l’an dernier, ou encore Isaac Lopes Gomes.

Anne-Claire - Antonio Conforti a la poisse en concours, c’est pourtant un soliste dans l’âme comme il a pu le prouver à de nombreuses reprises sur scène. Julien Guillemard fait aussi partie de ceux qui ont un petit quelque chose en plus.

Amélie - Chun-Win Lam me semble dominer techniquement sa classe et j'aime beaucoup sa personnalité en scène. Antonio Conforti a une danse d'une très belle qualité, il se démarque toujours ; allez Antonio, on oublie le stress cette année ! Ce sont eux que je citerai pour les deux postes, mais Milo Avêque, Jack Gasztowitt ou Nikolaus Tudorin se démarquent également à mes yeux. 

Chun Wing Lam lors du Concours de Varna en juillet 2018

 

Classes des Coryphées femmes

Trois postes de Sujet à pourvoir. Variation imposée : Variations de Serge Lifar, troisième variation.

Les pronostics

Camille - Avec trois postes les possibilités sont larges. On pense tout de suite à Naïs Duboscq qui est très soutenue par la direction. Ensuite on peut penser à une danseuse qui se démarquera le jour-même, par exemple Camille Bon qui est toujours régulière même si elle n’a pas trop l’occasion de se démarquer avec le peu de classiques qui sont proposés chaque saison... Et enfin une ancienne comme Letizia Galloni, Jennifer Visocchi ou pourquoi pas Charlotte Ranson (enfin !). À moins que la place ne soit pas pourvue. 

Marjolaine - Pour les trois postes en jeu, Camille Bon et Naïs Duboscq sont de belles candidates. Cela pourrait également être l’année de Letizia Galloni..

Anne-Claire - Naïs Duboscq a un potentiel de soliste, comme cela a été confirmé par son Olga dans Onéguine, il y a déjà deux saisons. Elle a été moins mise en avant la saison dernière, mais les spectacles à venir devraient lui offrir de belles opportunités. Letizia Galloni revient sur le devant de la scène et Caroline Osmont avait fait un très beau Concours l’année dernière.

Amélie - Avec une titularisation sur le rôle principal du Parc, Juliette Hilaire semble en bonne position. Même si c'est un peu moins flagrant cette année, Naïs Duboscq reste aussi une danseuse appréciée de la direction et qui a eu sa chance en scène, l'une des rares. Caroline Osmont a aussi eu droit à quelques petites choses. Elles semblent être les danseuses de leur classe les mieux distribuées. 

Les favorites

Camille - Charlotte Ranson. Quant on voit sa carrière, on a du mal à comprendre qu’elle ne soit pas déjà Sujet. J’espère qu’avec trois postes elle trouvera sa place. Letizia Galloni aussi, qui a déjà tenu des rôles de solistes et qui est plus que méritante. Je n'ai pas trop d’avis pour le troisième poste.  

Marjolaine - J’aime beaucoup voir Camille Bon monter, elle ferait une belle soliste, ou Letizia Galloni, très belle danseuse. Jennifer Visocchi fait également partie de les favorites. J’attends quand même la variation libre de Caroline Osmont, dont les choix sont toujours très pertinents.

Anne-Claire - Serge Lifar devrait plutôt bien convenir à Charlotte Ranson, une des "anciennes" de cette classe, toujours audacieuse en concours. Caroline Osmont et Jennifer Visocchi sont également des danseuses dont j’apprécie la personnalité.

Amélie - Il y a beaucoup de talents et de personnalités chez les Coryphées ! L'année dernière d'ailleurs, elles avaient toutes été très intéressantes et montraient un niveau plutôt homogène. Je pense toujours à Letizia Galloni, une artiste sensible et qui se remarque toujours. Aussi à la jeune et talentueuse Camille Bon, ou à Katherine Higgns qui propose toujours des choses intéressantes. Si l'on s'en tient à la programmation d'aujourd'hui de la compagnie, Juliette Hilaire a tout à fait sa place parmi les Sujets, à l'aise dans le répertoire contemporain et avec une personnalité scénique qui prend de l'ampleur. Son Concours la saison dernière m'avait aussi marquée. 

Concours de promotion 2016 - Camille Bon (variation libre)

 

Classes des Coryphées hommes

Trois postes de Sujet à pourvoir. Variation imposée : Don Quichotte de Rudolf Noureev d'après Marius Petipa, acte III, variation de Basilio.

Les pronostics

Camille - Comme pour les femmes, beaucoup de postes donc les pronostics sont assez ouverts. Peut être Thomas Docquir qui est arrivé troisième l’an dernier. Simon Le Borgne, très bien distribué dans le contemporain. Pour le troisième poste, difficile de savoir. Peut être Florent Melac qui est souvent classé ou un petit jeune qui fait forte impression le jour-même type Léo de Busserolles, même s’il est déjà passé l’an dernier. 

Marjolaine - Trois places de Sujets sont en jeu cette année. Après son Rothbart en mars dernier, je vois bien Thomas Docquir monter. Pourquoi pas également Simon Le Borgne, qui se distingue toujours en scène, en particulier dans le registre contemporain, ou encore Andréa Sarri, promu Coryphée l’an dernier. Florent Mélac, mis en avant dans Blake Works I dernièrement, pourrait aussi se glisser dans le classement de tête.

Anne-Claire - Pas beaucoup de candidats pour ces trois postes a priori. Six seulement se présenteraient. La logique des distributions voudraient que Thomas Docquir et Andréa Sarri passent à l’échelon supérieur. Thomas Docquir a fait ses preuves en Rothbart sur Le Lac des Cygnes avec le couple star de l’Opéra. Même s’il était encore un peu vert sur le plan de l’interprétation, c’était très solide techniquement et, sur ces derniers Concours, il n’a jamais été traqueur. Andrea Sarri est rayonnant sur scène, sa personnalité se remarque dans les ensembles et pour moi, c’est une Étoile en puissance et la variation de Basilio est pour lui. Simon le Borgne doit saisir sa chance sur le troisième poste.

Amélie - Trois postes pour a priori six candidats se présentant, voilà qui devrait aller vite. Le faible nombre de postulants montre une démotivation certaine, notamment de la part des plus anciens. Difficile de motiver ses troupes avec des saisons ne faisant appel qu'à la moitié de la compagnie... Thomas Docquir avait relevé le défi de Rothbart la saison dernière, une promotion serait logique. Simon Le Borgne reste très bien distribué dans le contemporain, il a tout à fait sa place chez les Sujet. Pour les outsiders, Mathieu Contat a aussi souvent sa chance, tout comme Florent Melac.

Les favoris

Camille - Hugo Vigliotti (il sera mon favori tous les ans jusqu’à ce qu’il passe !). Simon Le Borgne et Andréa Sarri. Des danseurs avec de la personnalité en fait ! 

Marjolaine - On le répète encore une fois… les variations libres d’Hugo Vigliotti sont toujours un plaisir pour les yeux. J’aime beaucoup Simon Le Borgne, que j’avais beaucoup aimé en Solor l’an dernier, et qui a aussi une personnalité à part. Sans oublier Andréa Sarri, qui est un très beau danseur.

Anne-Claire - On l’aura compris : mon chouchou est Andréa Sarri. Simon Le Borgne a aidé à faire passer tellement de chorégraphies contemporaines sans saveur qu’on aimerait bien qu’il ait plus souvent une fenêtre d’expression classique en passant Sujet. Enfin, Hugo Vigliotti est un danseur exceptionnel, mais se présentera-t-il ?

Amélie - Hugo Vigliotti et Simon Le Borgne, deux personnalités géniales en scène (et avec une vraie technique derrière) toujours oubliés pour des raisons qui semblent bien obsolètes. Il est tout de même étonnant que l'Opéra de Paris ne sache pas mettre mieux en valeur de telles personnalités artistiques. Et le troisième poste pour Thomas Docquir qui m'a tout de même impressionné en Rothbart. Sans oublier Andréa Sarri qui, je trouve, marque souvent la scène de son empreinte. 

Simon Le Borgne lors d'un Concours de promotion

 

Classes des Sujets femmes

Un poste de Première danseuse à pourvoir. Variation imposée : Le Lac des cygnesde Rudolf Noureev d'après Marius Petipa, acte II, variation d'Odette.

Les pronostics

Camille - Avec un seul poste en jeu, il n’y a pas de compétition : le poste est pour Bianca Scudamore. Elle est largement supérieure techniquement, elle a de la personnalité. C’est une Étoile en puissance. Après on n’est pas à l’abri que le jury décide qu’elle est trop jeune (toujours se méfier du jury !) et fasse passer quelqu’un d’autre telle qu’Ida Viikinkoski (ou Alice Catonnet, on a déjà vu des scénarios similaires).

Marjolaine - L’an dernier, les danseuses ont régalé le public (et la journée s’était conclue avec deux belles promotions). Encore de belles candidates cette année… et les regards se tournent vers Bianca Scudamore, qui fait une montée éclair dans la hiérarchie de la compagnie (même si peu vue dans les rôles de demi-soliste sur la scène de l’Opéra, faute de grand classique). Je pense aussi à Silvia Saint-Martin (souvent bien distribuée) ou à Roxane Stojanov. La première place devrait être pour Bianca Scudamore !

Anne-Claire - Après la promotion presque surprise d’Héloïse Bourdon l’an dernier, le concours femme paraît
presque dénué d’enjeu cette année. Bianca Scudamore poursuivra-t-elle son parcours express (un échelon chaque année) dans la hiérarchie ? J’aurai tendance à dire oui, mais elle n’a pas eu grand-chose de consistant à danser au regard de son talent. C’est plus avec la troupe des Italiens du Ballet de l’Opéra de Paris qu’elle a eu l’occasion de s’épanouir. Enfin, il faut toujours compter avec les petites jalousies internes et le jury peut ne pas être impartial. Bianca Scudamore, Première danseuse, devient une rivale dangereuse pour les rôles les plus convoités. Il y aura sans doute match avec Roxane Stojanov, qui aurait très bien pu passer l’an dernier et qui semble avoir un caractère bien trempé. On peut également envisager que personne n’arrive à se mettre d’accord et que l’unique poste ne soit pas pourvu ou que l’indécision profite à une outsider (par exemple Eléonore Guérineau ou Charline Giezendanner, spoliées dans le passé).

Amélie - Cette classe des Sujets montre vraiment 1) la pauvreté de la programmation (on n'a vraiment vu personne avec une chance sérieuse en scène) et 2) la difficulté qu'a Aurélie Dupont pour mettre en avant les talents féminins. La classe des Premières danseuse est ainsi déjà remplie de talents que l'on ne voit presque pas (seule Sae Eun Park émerge difficilement), et les deux dernières promues - Marion Barbeau et Héloïse Bourdon - n'ont franchement pas eu de vraie rôles d'ampleur à se mettre sous la dent, ou en tout cas pas de façon sensiblement différente que lorsqu'elles étaient Sujets. Alors une place de plus pour remplir une classe qui semble déjà sous-utilisée ? Et puis difficile de sentir un talent particulièrement mise en avant. Roxane Stojanov semble oubliée, Silvia Saint-Martin n'a plus eu grand-chose depuis Cendrillon, Bianca Scudamore est distribuée strictement selon son grade et son ancienneté (alors que son talent et sa maturité mériteraient tellement plus, mais l'opinion, le savoir, toussa toussa). Sur le papier, vraiment, je ne vois pas vers qui va la place (qui donc pourrait ne pas être donnée). Sur scène, Bianca Scudamore me semble supérieure par son explosivité technique. 

Les favorites

Camille - Bianca, Bianca, Bianca ! Mais si Éléonore Guerineau (qui revient quand même d’une année en tant que soliste à Zurich) passe, je ne vais pas pleurer non plus.

Marjolaine - Mon coeur balance entre Roxane Stojanov, danseuse d’une grande classe que j’aimerais voir monter, et Bianca Scudamore, petit bijou que l’on voudrait voir plus sur scène et qui a tout d’une Étoile. J’espère qu’elle aura de plus en plus de rôles… J’ai également hâte de voir Éléonore Guérineau, de retour après une année au ballet de Zurich, la danseuse nous propose toujours de belles interprétations en concours.

Anne-Claire - Eléonore Guérineau, de retour de son année en Suisse, sera-t-elle motivée par ce concours, elle qui a
été si près de dompter la dernière marche ? Charline Giezendanner fait partie des danseuses qui ne déçoivent jamais sur scène, et ce ne serait pas incohérent qu’elle puisse terminer sa carrière en étant Première danseuse.

Amélie - Je suis assez partagée. Si mon cœur parle, je cite Éléonore Guérineau, danseuse d'une qualité rare et au charisme éclatant. La promotion de deux anciennes l'année dernière montre que rien n'est joué. Mais je ne peux pas ne pas citer Bianca Scudamore, tout simplement irrésistible. Oui, elle n'a pas eu l'occasion de faire ses preuves, un poste de Première danseuse lui assurerai néanmoins de ne plus faire de corps de ballet. Un talent aussi précieux que le sien doit être cultivé.

Bianca Scudamore lors du Concours de promotion 2018 - Variation libre, The Four seasons de Jerome Robbins

 

Classes des Sujets hommes

Deux postes de Premier danseur à pourvoir. Variation imposée : Casse-Noisette de Rudolf Noureev d'après Marius Petipa, acte II, Drosselmeyer, variation du Grand Pas de deux.

Les pronostics

Camille - Avec deux postes la compétition va être rude. En suivant les distributions de Raymonda, on peut penser à Jérémy-Loup Quer (qui serait sûrement passé l’an dernier s’il avait concouru) et Pablo Legasa. Axel Magliano est très bien distribué mais il est tout jeune.

Marjolaine - Pablo Legasa et Francesco Mura sont de sérieux candidats..

Anne-Claire - Peu de candidats également sur cette classe : quatre pour deux postes. En se fiant aux distributions de Raymonda, Jérémy-Loup Quer et Pablo Legasa semblent bien placés. Jérémy-Loup Quer a brillé en Rothbart en début d’année, et, s’il s’était présenté au dernier concours, le poste de Premier danseur lui tendait les bras. C’est un danseur qui a pris de l’épaisseur sur le plan artistique les dernières années, un pilier de la troupe du côté des garçons. Pablo Legasa a à mon sens un peu stagné ces deux dernières années : il est rentré dans le rang et sa joie de danser est moins communicative, mais il reste un formidable danseur qu’on aimerait voir s’épanouir dans les grands rôles du répertoire. Francesco Mura et Axel Magliano sont les outsiders de cette catégorie. Francesco Mura pourrait aussi bien en être le favori. La pureté de sa danse est un régal. Il a montré beaucoup de belles choses l’an dernier sur la scène de l’Opéra (ah, ce pas de trois du Lac des cygnes) ou avec les Italiens de l’Opéra. Axel Magliano est plus mis en avant dans les distributions : j’avoue ne pas avoir encore compris l’engouement de la Direction.

Amélie - Quatre candidats a priori pour deux postes, ça en devient assez ridicule. Les trentenaires ont visiblement baissé les bras, et c'est bien dommage. Pablo Legasa semble le mieux parti avec de belles distributions pour la fin de l'année et il a su faire ses preuves quand il a eu sa chance. Jérémy-Loup Quer semble aussi bien apprécié et reste régulièrement mis en valeur. Sur-distribué (même s'il me semble personnellement encore vert), Axel Magliano semble aussi bien parti. Ce sont les trois qui semblent les plus appréciés. Je citerai les deux premiers pour les deux postes. 

Les favoris

Camille - Pablo Legasa et Francesco Mura. Deux danseurs très différents mais aux personnalités affirmées et techniquement impressionnants. À la vue de leur Concours l’an dernier, ils auraient chacun pu passer.

Marjolaine - J’apprécie beaucoup la fougue de Francesco Mura (qui aurait déjà mérité de monter l’an dernier). Pablo Legasa est aussi un beau danseur qui mériterait d’accéder au poste.

Anne-Claire - Sur la base de mon expérience de spectatrice de la saison dernière, mes favoris sont Francesco Mura et Jérémy-Loup Quer.

Amélie - Sébastien Bertaud pour l'amour de la belle danse, du style et de l'intelligence du geste. Et Pablo Legasa, brillant danseur qui a su faire ses preuves, une graine d'Étoile. Je suis curieuse de revoir en scène Francesco Mura, danseur brillant que l'on a peu vu ces derniers temps. 

Blake Works I de William Forsythe - Pablo Legasa

 



 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(1) commentaire

  1. BRIGITTE DESIGAUX
    4 novembre 2019 at 15:36

    J'espère les promotions de Nine Séropian, Charlotte Ranson, Letizia Galloni, et surtout Eléonore Guerineau. Pour les garçons, Chun-Wing Lam, Antonio Conforti, Julien Guillemard et Jérémy-Loup Quer.

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial