Friday, Dec. 6, 2019

Concours interne de promotion 2019 – Résultats des danseurs

Ecrit par :

8 novembre 2019

|

Catégorie :

Le Concours Interne de promotion 2019 du Ballet de l'Opéra de Paris s'est tenu le vendredi 8 novembre pour les danseurs, au Palais Garnier. À lire : les résultats des danseuses

Le jury était présidé par Stéphane Lissner. Il était composé d'Aurélie Dupont, Clotilde Vayer (Maîtresse de ballet associée à la direction de la danse), Angelin Preljocaj (chorégraphe), Helgi Tomasson (Directeur artistique du San Francisco Ballet), en suppléants Irek Mukhamedov et Fabrice Bourgeois (maîtres de ballet) et des danseurs et danseuses du Ballet tiré.e.s au sort Léonore BaulacMathias Heymann, Muriel ZusperreguyAnémone Arnaud et Alexandre Labrot, (suppléant.e.s Eleonora Abbagnato, François Alu, Ninon Raux et Fabien Revillion).

Le Palais Garnier

 

Résultats des Quadrilles

Deux postes de  Coryphée à pourvoir. Variation imposée : Napoli d'Auguste Bournonville, première variation du pas de six.

1- Antoni Conforti, promu Coryphée

2 - Nikolaus Tudorin, promu Coryphée

3 - Guillaume Diop

4 - Chung-Wing Lam

5 - Aurélien Gay

6 - Alexandre Boccara

C'est désormais une habitude depuis quelques années : la classe des Quadrilles hommes fait toujours plaisir à voir, avec beaucoup de jeunes qui prennent des risques, qui osent. On sentait vraiment du plaisir à être en scène. Plusieurs auraient pu prétendre à avoir l'un des deux postes, il n'y avait pas forcément une ultra-domination de la part de l'un ou l'autre des candidats, à l'image de la variation imposée, globalement bien dansée et avec style.

Très personnellement, j'aurais mis Nikolaus Tudorin en premier. Son imposée était la meilleure selon moi du Concours, et il a proposé un Danseur en brun d'une grande intelligence. Déjà remarqué lors du dernier Concours, ce danseur est décidément prometteur, à suivre de près sur scène (si la programmation le veut). Mon cœur allait ensuite à Chung-Wing Lam, avec une danse belle, brillante, intelligence, et un vrai esprit romantique dans son Roméo, très engagé. Cela fait longtemps qu'il attend son tour. Tout comme Antonio Conforti. Si l'imposée de ce dernier était toujours un peu fébrile, même si le sens du style était là, son Don José avait une véritable présence. Sur ce Concours, je ne l'aurais pas forcément classé premier. Mais Antonio Conforti a prouvé sa grande valeur sur scène à de nombreuses reprises, sa place est clairement dans la classe du dessus. 

Pour le reste du classement, Guillaume Diop est clairement un jeune talent à suivre, plein de promesses. Aurélie Gay était fébrile dans son imposée, mais son Tchaïkovski - Pas de deux faisait son petit effet. Alexandre Boccara m'a paru encore un peu scolaire. Je ne peux que regretter l'absence au classement de Nathan Bisson. Si son imposée manquait encore d'assurance, il a offert l'une des plus belles variations libres du Concours, toutes classes confondues, avec une superbe variation lente de Désiré. Une variation très longue, il fallait un certain courage pour la choisir, mais qu'il a tenue avec une grande poésie sur toute la longueur. 

Concours de promotion 2019 - Antonio Conforti dans sa variation libre, promu Coryphée

Variations libres choisies par les Quadrilles :

Chun-Wing Lam : Roméo et Juliette, acte I, première variation de Roméo (Rudolf Noureev)

Isaac Lopes Gomes : Casse-Noisette, acte II, variation du Prince (Rudolf Noureev d'après Marius Petipa)

Loup Marcault-Derouard : Giselle, acte II, variation d'Albrecht (Jean Coralli et Jules Perrot)

Nikolaus Tudorin : Dances at a gathering, première variation du Danseur en brun (Jerome Robbins)

Milo Avêque : Giselle, acte II, variation d'Albrecht (Jean Coralli et Jules Perrot)

Nathan Bisson : La Belle au bois dormant, acte II, deuxième variation du Prince Désiré (Rudolf Noureev d'après Marius Petipa)

Alexandre Boccara : Roméo et Juliette, acte I, première variation de Roméo (Rudolf Noureev)

Samuel Bray : Giselle, acte I, pas de deux des Paysans (Jean Coralli et Jules Perrot)

Antonio Conforti : Carmen, variation de Don José (Roland Petit)

Guillaume Diop : Paquita, acte I, variation de Lucien d'Hervilly (Pierre Lacotte)

Giorgio Fourès : Giselle, acte II, variation d'Albrecht (Jean Coralli et Jules Perrot)

Jack Gasztowtt : Esmeralda, variation du pas de deux (Marius Petipa)

Aurélien Gay : Tchaïkovski - Pas de deux (George Balanchine)

Concours de promotion 2019 - Nikolaus Tudorin dans sa variation libre, promu Coryphée

 

Résultats des Coryphées

Trois postes de Sujet à pourvoir. Variation imposée : Don Quichotte de Rudolf Noureev d'après Marius Petipa, acte III, variation de Basilio.

1 - Florent Mélac, promu Sujet

2 - Simon Le Borgne, promu Sujet

3 - Thomas Docquir, promo Sujet

4 - Andrea Sarri

5 - Mathieu Contat

6 - Hugo Vigliotti

Concours de promotion 2019 - Florent Mélac dans sa variation libre, promu Sujet

Un peu moins facile la classe des Coryphées. On ne sentait pas une sur-motivation (le peu de candidats se présentant pour trois postes est tout de même notable). Et quelle purge cette variation imposée ! Il faudra tout de même un jour que l'Opéra la regarde en face et que quelqu'un ose enfin dire que non, vraiment, cette dernière variation de Basilio, ce n'est plus possible. Tout le monde s'en tire avec les honneurs cependant, même si Hugo Vigliotti, par ailleurs très bon technicien, n'était pas dans son meilleur jour. Personnellement, j'aurais mis Simon Le Borgne en premier, avec un beau Concours, une personnalité tranchante, une aisance dans la Noureeverie comme dans le Forsythe (même si, là encore, on l'a vu en meilleure forme). Thomas Docquir aussi paraissait un peu en dessous de ses capacités, mais il a proposé un Concours homogène, élégant, assuré. Il a aussi prouvé sa valeur en scène et l'une des places ne pouvait qu'être pour lui.

Subjectivement, Florent Melac ne m'a pas touchée, mais il a fait un parcours très propre, et certain.e.s dans le public ont été très sensibles à sa variation de Siegfried. J'aime beaucoup Andrea Sarri, qui a de la personnalité, mais l'ensemble de son parcours semblait un peu trop inégal (il a aussi eu peu de chances en scène, contrairement à ses collègues). Évidemment, Hugo Vigliotti détonne toujours par sa formidable personnalité artistique, mais son imposée était un peu trop fébrile pour espérer une place (déjà qu'il n'a rien quand il fait un superbe Concours....).

Concours de promotion 2019 - Simon Le Borgne dans sa variation libre, promu Sujet

Variations libres choisies par les Coryphées : 

Simon Le Borgne : In the middle, Somewhat elevated (William Forsythe)

Florent Melac : Le Lac des cygnes, acte I, variation lente du Prince (Rudolf Noureev d'après Marius Petipa)

Andrea Sarri : Arepo, troisième variation (Maurice Béjart)

Hugo Vigliotti : Genius, deuxième variation (Wayne McGregor)

Mathieu Contat : Tchaïkovski - Pas de deux (George Balanchine)

Thomas Docquir : Dances at a gathering, première variation du Danseur en brun (Jerome Robbins)

Concours de promotion 2019 - Thomas Docquir dans sa variation libre, promu Sujet

 

Résultats des Sujets

Deux postes de Premier danseur à pourvoir. Variation imposée : Casse-Noisette de Rudolf Noureev d'après Marius Petipa, acte II, Drosselmeyer, variation du Grand Pas de deux.

1 - Francesco Mura, promu Premier danseur

2 - Pablo Legasa, promu Premier danseur

3 - Axel Magliano

4 - Jérémy-Loup Quer

5 - Antoine Kirscher

Concours de promotion 2019 - Francesco Mura dans sa variation libre, promu Premier danseur

Cinq candidats pour deux postes... Bref. Mais le Concours fut très beau, avec cinq personnalités investies, engagées et brillantes. La variation imposée a été dansée avec panache ! Tout le monde aurait pu prétendre à l'un des postes, pour des raisons différentes.

Subjectivement parlant, je suis tout à fait d'accord avec les résultats. Pablo Legasa a montré sa valeur en scène, il est très bien distribué. Il a très bien dansé le Casse-Noisette et a fait preuve de beaucoup de poésie et de musicalité en Danseur en brun, un danseur d'une grande maturité. Francesco Mura a eu beaucoup moins d'occasions en scène, et pourtant quelle présence ! Il mange la scène, regarde le public droit dans les yeux, s'envole dans les cintres. Il en veut, il y croit et il attire tous les regards. Après sa libre, j'ai déjà hâte de voir son Solor en entier. 

Axel Magliano a été une découverte pour moi sur ce Concours. Je gardais un souvenir plutôt pâlot de ses prestations en scène, il a montré aujourd'hui une vrai présence et une technique franchement brillante, réalisant la meilleure imposée du Concours. Il aura toutes ses chances l'année suivante. Même s'ils ont aussi montré un grand niveau, Jérémy-Loup Quer et Antoine Kirscher paraissaient un peu en-deçà, même s'ils n'ont absolument pas à rougir de leurs prestations.

Concours de promotion 2019 - Pablo Legasa dans sa variation libre, promu Premier danseur

Variations choisies par les Sujets 

Antoine Kirscher : Tchaïkovski - Pas de deux (George Balanchine)

Pablo Legasa : Dances at a gathering, première variation du Danseur en brun (Jerome Robbins)

Axel Magliano : La Bayadère, acte III, variation de Solor (Rudolf Noureev)

Francesco Mura : La Bayadère, acte II, variation de Solor (Rudolf Noureev)

Jérémy-Loup Quer : Suite en blanc, la Mazurka (Serge Lifar)





 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(6) commentaires

  1. BA
    8 novembre 2019 at 17:00

    Félicitations a tous les promus. Les promotions de Simon Le Borgne et de Pablo Legasa me réjouissent pasticulièrement !

  2. Léa
    8 novembre 2019 at 17:27

    Enfin des résultats qui font plaisir !! Antonio Conforti et Simon le Borgne enfin promus !! Pablo Legasa 1er danseur !! Ca fait plaisir Bravo à tous, il y avait du beau monde dans la course.

  3. Louise
    8 novembre 2019 at 20:24

    Très belles promotions d’Antonio Conforti, de Florent Mélac et de Francesco Mura! Toutes méritées. D’accord avec vous concernant Nathan Bisson. La plus belle variation libre du concours et une absence du classement incompréhensible. À suivre! Son heure viendra. Bravo à tous les artistes!

  4. jamois
    8 novembre 2019 at 21:31

    trés heureux pour Antonio Conforti (les danseuses l'apprécient!)qui n'aura plus à se morfondre dans la classe des Quadrilles;j'espère que cette année il sera mieux distribué.DALP a raison: il n'y a pas assez à danser pour une troupe de 154 danseurs étant donné que l'accent (et l'argent) est mis sur le lyrique,cependant espérons qu'avec l'aménagement d' une nouvelle salle à l opéra bastille ce probléme soit résolu.Sinon bravo à tous les participants à l anxiogène concours de promotion.

  5. Inès
    10 novembre 2019 at 18:15

    Je suis désolée de voir encore Chung-Wing Lam dans la classe des quadrilles, sa danse est si brillante et engagée ! Et que dire de vos commentaires sur Alexandre Boccara ? Deux années de suite classé au concours de promotion, rentré premier son année dans le corps de ballet, peut-être serait-il temps que la rédaction lui accorde l'attention qu'il mérite ! Sa danse, avec sa touche russe est tout simplement merveilleuse. A quand un commentaire honnête ? Je leur souhaite une très bonne continuation et suis très heureuse de la promotion des danseurs récompensés. Merci pour vous articles, ils font plaisir à lire.

    • Amélie Bertrand
      12 novembre 2019 at 12:40

      @ BA, et Léa : Des promotions méritées !

      @ Louise : On espère que son oeuvre viendra. Une variation imposée trop juste pour figurer au classement ? C'est dommage.

      @ Jamois : Pas sûr que la nouvelle salle de Bastille, pour des petits projets, fasse la différence. La danse a beaucoup de dates en fait, beaucoup de levers de rideau, c'est ce qui est proposé qui pose problème.

      @ Inès : Mais nous sommes honnête dans nos commentaires sur ce danseur :). Dans le sens où nous écrivons ce que nous avons ressenti, et vous pouvez tout à fait ressentir autre chose. Nous n'avons pu le voir qu'en Concours malheureusement, en espérant qu'il ait sa chance.

Réagissez

Répondre à Amélie Bertrand Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial