Saturday, Jun. 19, 2021

[DVD] La classe d’Alexandre Kalioujny par Élisabeth Platel et Charles Jude

Ecrit par :

22 mars 2021

|

Catégorie :

Cours de danse, leçon pédagogique, témoignage d'artistes, trace historique... Le DVD La classe d'Alexandre Kalioujny, édité par BelAir Classiques est un peu tout cela à la fois. Film unique en son genre, il montre un cours de danse du maître Alexandre Kalioujny, professeur au Ballet de l'Opéra de Paris de 1970 à 1986, année de sa mort. Les Étoiles Élisabeth Platel et Charles Jude ont compté parmi ses élèves. Ils se sont souvenus de ses exercices pour les transmettre à quelques grands élèves de l'École de Danse de l'Opéra de Paris. Et ont ponctué la classe de leurs réflexions pédagogiques et souvenirs pour un DVD qui va bien au-delà d'une classe de danse. Un outil original qui s'adresse aussi bien aux pédagogues, qu'aux élèves en formation professionnelle ou aux amateurs et amatrices de danse éclairées.

Le DVD La classe d'Alexandre Kalioujny

La danse classique, notamment dans l'école française, a cette particularité de se transmettre à l'oral, de maître à élève, de professeure à étudiante. En laisser toutefois une trace écrite, et ici filmée, se révèle néanmoins passionnant, tout autant que précieux pour la continuité de la richesse de la danse académique. Né à Prague et d'origine russe, Alexandre Kalioujny devient Danseur Étoile de l'Opéra de Paris en 1947, nommé par Serge Lifar. Après une carrière d'interprète, il devient pédagogue, d'abord au Conservatoire de Nice de 1960 à 1970, puis au Ballet de l'Opéra de Paris où il est en charge de la classe des Étoiles, de 1970 à son décès en 1986. C'est là aussi qu'il collabore de près avec Rudolf Noureev, l'un chorégraphe, l'autre pédagogue.

À l'Opéra de Paris, Alexandre Kalioujny a compté parmi ses élèves Élisabeth Platel et Charles Jude. Ces deux Étoiles ont rassemblé leurs souvenirs de cours - la directrice de l'École de Danse avait aussi noté les classes du maître, à sa demande - pour en restituer une grande leçon donnée à une quinzaine d'élèves de première division (2019) de l'École de Danse de l'Opéra de Paris. Sur la forme, place ainsi à un cours de danse classique : 30 minutes de barre et 90 minutes de milieu filmées avec beaucoup de soin, dans les superbes locaux de l'École de Nanterre. À tour de rôle, Élisabeth Platel et Charles Jude expliquent un exercice, mis en pratique ensuite par les élèves. Puis ils détaillent en voix-off, pendant l'exercice, les complexités du pas, la construction de l'ensemble, les particularités de l'enseignement d'Alexandre Kalioujny. Tout est expliqué de façon très pédagogique et abordable, même pour un.e balletomane éclair.e. Les deux Étoiles insistent sur l'importance de la répétition dans cette méthode - "La répétition fait le travail" - les nombreux changements d'appui ou l'équilibre des exercices - "Il travaille toujours autant la jambe de terre que la jambe en l'air" - ainsi que quelques exercices spécifiques à cette méthode, comme les fondus avec des doubles fondus. Même si la voix-off couvre un peu le piano, cette barre reste une excellente base pour les grands élèves désireux (ou obligés) de travailler de chez eux, tout est très clair et bien construit. Les professeur-se-s de danse y trouveront aussi de nombreuses réflexions et pistes sur la construction de leur propre barre.


 

C'est un peu plus à ces derniers que s'adresse le milieu de 90 minutes, très complet... et très difficile. Là encore, Élisabeth Platel et Charles Jude ne se contentent pas d'expliquer le pas en soi, mais comment il trouve sa place dans la construction du cours et ce qu'il apporte. Une grande attention est ainsi apportée au travail d'adage, "le centre du cours de Sacha (ndlr : surnom amical d'Alexandre Kalioujny), où tout est fluide, rien ne s'arrête jamais". Comme à la barre, l'accent est aussi mis sur les nombreux transferts de poids d'une jambe à l'autre, du plié. Et sur la difficulté qui vient parfois plus de l'enchaînement des pas que des pas en eux-mêmes. Il n'y a ainsi pas d'entre-pas dans les exercices d'Alexandre Kalioujny, il faut enchaîner les combinaisons sans préparation, ce qui semble être le plus perturbant pour les élèves.

Et au fur et à mesure du cours, c'est aussi tout une histoire de la danse qui se dessine - et par là aussi que ce DVD est intéressant non seulement pour les pédagogues, mais aussi pour tout amateur et amatrice de danse. Au-delà des pas, Élisabeth Platel et Charles Jude expliquent combien les leçons d'Alexandre Kalioujny, qui datent d'il y a 50 ans, peuvent encore trouver leur importante aujourd'hui. Ainsi la directrice souligne les nombreux changements de direction dans un adage, "comme on peut le voir dans la danse contemporaine". Elle souligne aussi le caractère mixte de cette leçon de danse, où les hommes font les exercices d'équilibre des femmes, notamment le dernier qui tient lieu de salut, tout comme les femmes travaillent les sauts des hommes. "Il y a une technique de puissance, de maîtresse femme", explique-t-elle ainsi aux jeunes filles... Technique que l'on retrouve dans les ballets de Rudolf Noureev. La collaboration étroite entre le pédagogue et le Directeur de la Danse de l'époque est ainsi expliquée au fur et à mesure des exercices. Très complices, ils travaillaient main dans la main, l'un s'inspirant des exercices de l'autre pour ces ballets, l'autre imaginant ses cours pour faire évoluer les Étoiles dans les chorégraphies du premier. Un duo complémentaire qui éclaire peut-être sur la certaine incompréhension que l'on peut avoir aujourd'hui, à l'Opéra de Paris, des chorégraphies de Rudolf Noureev. Elles semblent parfois peu intuitives, aussi bien pour les danseur-se-s que pour le public. Mais s'ils leur manquaient leurs bases pédagogiques pour être mieux restituées ?

Le DVD La classe d'Alexandre Kalioujny

Le DVD se complète par plus d'une heure d'entretien avec différentes personnalités de la danse, sur leurs souvenirs d’Alexandre Kalioujny, aussi bien le professeur que l'homme. Si toutes ces interviews sont intéressantes, l'on retient particulièrement le long témoignage d'Élisabeth Platel, empreint d'une très forte émotion, ainsi que celui de Gil Isoart, l'un de ses derniers élèves qui a vu sa vie changée par cette rencontre. Elle est aujourd'hui directrice d'une des grandes écoles de danse d'Europe, lui est professeur des grandes classes de garçons du CNSMDP. Et les cours d'Alexandre Kalioujny les accompagnent aujourd'hui au quotidien dans leur transmission. Ce DVD permet aussi d'en laisser une trace précieuse, et l'on aimerait voir ce format décliner pour d'autres grands maîtres et professeures de danse. 

 

La classe d'Alexandre Kalioujny donnée par les Danseurs Étoiles Élisabeth Platel, Directrice de l'École de Danse, et Charles Jude aux élèves de l'École de Danse de l'Opéra national de Paris (Apolline Anquetil, Maya Candeloro, Lisa Gaillard-Bortolotti, Mailène Katoch, Sarah Leduc, Inès McIntosh, Hortense Pajtler, Enzo Cardix, Max Darlington, Grégoire Duchevet, François Leblanc-Delpech, Benjamin Meslier, Osiris Onambele Ngono, Kylian Tilagone, Tangui Trévinal, Marius Rubio et Enzo Saugar). Pianistes : Claire Djourado et Gaëlle Sadaune. Chez BelAirClassiques.  

 




 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial