Tuesday, Feb. 7, 2023

50 ans du Prix de Lausanne – Que sont-ils devenus ? Les lauréats et lauréates de 1983 à 1992

Ecrit par :

18 janvier 2023

|

Catégorie :

Le Prix de Lausanne fête en 2023 ses 50 ans ! Un bel anniversaire pour ce concours de danse unique en son genre, qui dès sa création en 1973 voulait récompenser de jeunes talents, des potentiels, et leur ouvrir les portes des grandes écoles de danse internationales. La compétition a depuis changé et évolué, mais son principe est resté le même, notamment de noter les jeunes danseurs et danseuses sur plusieurs jours et non pas sur un unique passage en scène. Et la liste des lauréat-e-s est ainsi impressionnante, avec un nombre vertigineux d'Étoiles qui ont ensuite brillé - et continuent de le faire - sur les scènes du monde entier. Avant l'édition 2023, petit retour en arrière pour savoir ce que sont devenus ceux et celles qui ont remporté le Prix de Lausanne. Place ici aux promotions 1973 à 1982.

Note : nous avons indiqué pour chaque année le candidat ou la candidate arrivée en première position. Certaines années, un élève avait une "médaille d'or" le distinguant particulièrement, d'autres éditions voyaient plusieurs élèves à égalité, le système de récompense ayant évolué au fil des 50 ans.

 

1983 - Miyako Yoshida, Stéfanie Arndt, Jyu Horiuchi, Stéphane Elizabé et Marco Santi

Stéfanie Arndt, après le Prix, rejoint le Ballet de Hambourg de John Neumeier où elle y devient Principal. Puis en 1994, elle change de voie et trouve le Ballet de Francfort, la troupe de William Forsythe à l'époque, dont elle devient l'une de ses grandes interprètes. Elle transmet depuis les pièces du chorégraphe. L'on connaît aussi Stéphane Elizabé, qui fit carrière en tant que Sujet au Ballet de l'Opéra de Paris, puis est devenu professeur au CNSM de Lyon. Miyako Yoshida a rejoint la Royal Ballet School grâce au Prix de Lausanne, puis est devenue Principal au Birmingham Royal Ballet en 1988, puis une des Étoiles du Royal Ballet dans les années 1990, jusqu'en 2010 et ses adieux à la scène. Enfin Marco Santi, après une carrière de soliste au Ballet de Stuttgart, est chorégraphe (il a d'ailleurs reçu à Lausanne le prix de la meilleure chorégraphie originale), notamment pour des opéras.

Stéfanie Arndt au Prix de Lausanne 1983

1984 - Kumi Hiramoto, Mehdi Manglunki, Roberta Mazzoni et Hisako Takabe

Kumi Hiramoto est devenue Principal au Matsuyama Ballet. Roberta Mazzoni a dansé en tant que soliste au Ballet de Nice, Hisako Takabe a fait une carrière au New National Theatre Ballet.

Les autres lauréat-e-s : Si elle n'a pas fait partie des têtes de liste, Viviana Durante reste peut-être la plus emblématique des candidates de cette édition, devenant l'une des Principals emblématiques du Royal Ballet dans les années 1990. Pédagogue reconnue, elle est actuellement la Directrice de l'English National Ballet School. Stéphane Dalle fut aussi récompensé, il a dansé le répertoire classique et contemporain dans de multiples compagnies, et est aujourd'hui maître de ballet et professeur, notamment de barre au sol.

 

1985 - Edward Stierle (médaille d'Or)

Edward Stierle partit aux États-Unis et devient l'une des danseurs Principal du Joffrey Ballet. Il est mort prématurément à l'âge de 22 ans, du Sida.

Les autres lauréat-e-s - Sue Jin Kang est devenue Principal au Ballet de Stuttgart en 1997, puis Directrice artistique du Ballet National de Corée. Philip Neal a été Principal au New York City Ballet pendant 17 ans avant de devenir répétiteur. Xu Gang devient Principal au Ballet National de Chine et y est maintenant maître de ballet. Xavier Ferla fut Soliste chez Maurice Béjart et au Ballet de Berlin, puis partit chez Alonzo King, il dirige aujourd'hui son école de danse.

 

1986 - Gregor Seyffert (médaille d'Or)

Gregor Seyffert mena une carrière différente en se dirigeant en Allemagne vers la danse-théâtre, où il dirige aujourd'hui sa propre compagnie.

Les autres lauréat-e-s - Une belle promotion féminine ! Parmi les lauréates, l'on compte ainsi l'immense Darcey Bussell, Principal emblématique du Royal Ballet et grande interprète de Kenneth MacMillan. Depuis ses adieux à la scène en 2007, elle est écrivaine, professeure, répétitrice... ou jury du Danse avec les stars britannique. Julie Kent figure aussi parmi les récompensées. Elle fit sa carrière à l'American Ballet Théâtre, en y étant Principal pendant 22 ans. Elle dirige actuellement le Washington Ballet, avant de prendre la tête du Houston Ballet à l'été 2023. Petite anecdote : en 2000, elle fit partie du casting du film Center Stage, bien connu des balletomanes.

 

1987 - Cai Yi Lei (médaille d'Or)

Cai Yi Lei fit carrière en Grande-Bretagne, Soliste au Birmingham Royal Ballet puis Principal au Scottish Ballet. Il est depuis professeur de prestigieux établissements de Shanghai et directeur du Hong Kong International Youth Dance Festival.

Les autres lauréat-e-s - Parmi les récompensés se trouve... un certain José Martinez ! C'est grâce au Prix de Lausanne qui entra à l'École de Danse de l'Opéra de Paris, avant de devenir l'un des grands Danseurs Étoiles de la troupe dans les années 1990 et 2000. Il a dirigé avec succès la Compagnie Nationale de Danse d'Espagne, et est devenu depuis décembre dernier Directeur de la Danse de l'Opéra de Paris. Notons aussi la récompense de Dana Fouras, qui après le Royal Ballet devint une grande danseuse de Russell Maliphant.

Les autres candidat-e-s - Elle ne fut pas en finale mais comment ne pas la citer ? Clairemarie Osta a fait partie des sélectionnées de cette édition 1987. Elle partit ensuite à l'École de danse, rejoint la compagnie en 1988 et est nommée Danseuse Étoile en 2002. Après sa carrière de danseuse, elle dirigea le département des études chorégraphiques du CNSMDP, fonda le LAAC, intégra la direction de l'école du Ballet Royal de Suède. Elle est aujourd'hui répétitrice et professeure free-lance.

José Martinez au Prix de Lausanne

1988 - Ann Wixley

Ann Wixley fut Principal dans différentes compagnies sud-africaines. Elle a ensuite changé de voie pour devenir directrice de création de grandes entreprises de culture ou autres.

Les autres lauréat-e-s - Bernice Coppieters marqua sa promotion, en devenant l'une des Étoiles emblématiques des Ballets de Monte-Carlo pendant de nombreuses années. Une compagnie qu'elle n'a pas quittée, où elle transmet désormais le répertoire de Jean-Christophe Maillot. Lisa-Maree Cullum fut aussi l'une des grandes Étoiles du Ballet de Munich, régulièrement invitée tout autour du monde.

 

1989 - Tetsuya Kumakawa (médaille d'Or)

Tetsuya Kumakawa fut l'un des grands danseurs Étoiles du Royal ballet dans les années 1990. En 1998, il fonde sa propre compagnie au Japon, la K-Ballet Company, et quelques années plus tard son école de danse... qui envoie régulièrement des élèves au Prix de Lausanne.

Les autres lauréat-e-s - Du beau monde là encore. Citons Ethan Stiefel, Principal de l'ABT pendant 15 ans puis directeur du Royal New Zealand Ballet. Il dirige désormais l'American Repertory Ballet et a fait quelques apparitions au cinéma... notamment dans Center Stage. Daria Klimentova fut l'une des grandes Étoiles de l'English national Ballet, partenaire notamment dans sa fin de carrière du jeune Vadim Muntagirov, lui aussi remarqué à Lausanne. Elle est désormais professeure à la Royal Ballet School. Beatrice Knop fut Principal au Ballet de Berlin. Enfin Adam Cooper fut le créateur du rôle principal du Swan Lake de Matthew Bourne, ballet qui fit le tour du monde et que le danseur interpréta dans le film Billy Elliot.

 

1990 - Carlos Acosta (médaille d'Or)

Quelle médaille d'or ! Carlos Acosta fut l'un des grands danseurs de sa génération, Étoile du Royal Ballet et invité un peu partout. Il marqua la scène et l'histoire de la danse de son empreinte. Après ses adieux, il fonda sa compagnie à Cuba, l'Acosta Danza, puis a pris la tête du Birmingham Royal Ballet. Il retournera en scène pour ses 50 ans à l'été 2023, à Londres.

Les autres lauréat-e-s - Notons la présence de Katja Björner, qui fut Principal au Ballet Royal de Suède.

Carlos Acosta au Prix de Lausanne

1991 - Christopher Wheeldon (médaille d'Or)

Outre la médaille d'or en tant que danseur, Christopher Wheeldon se fit remarquer par sa composition personnelle dans sa variation libre. Danseur au New York City Ballet, c'est en tant que chorégraphe qu'il imprime sa marque, demandé par toutes les grandes compagnies classiques depuis une vingtaine d'années.

Les autres lauréat-e-s - Un autre chorégraphe se glisse dans cette promotion : David Dawson, aujourd'hui artiste associé du Ballet de Dresde. Aki Saito fut l'une des grandes Principal du Ballet Royal de Flandre et aujourd'hui professeure à l'école de danse de la compagnie. Côté Françaises, il y eut aussi Elodie Le Van, que l'on voit petite dans le documentaire Les Enfants de la danse. Elle a dansé au Ballet du Capitole ou à l'English National Ballet, et est depuis technicienne du spectacle, désormais au Lido après plus de dix ans au Théâtre du Châtelet.

 

1992 - Fanny Agnese, Guillaume Charlot, Ayako Nakano, Laetitia Pujol

Laetitia Pujol fut reçue à l'École de Danse de l'Opéra de Paris grâce à sa récompense au Prix de Lausanne. Engagée dans la compagnie en 1993, elle fut nommée Étoile en 2002. Elle a fait ses adieux à la scène en 2017. Guillaume Charlot a suivi sa trace et fut Sujet dans la compagnie parisienne. Fanny Agnese a été danseuse à Marseille, Nancy ou Monte-Carlo avant de finir sa carrière au Ballet du Grand Théâtre de Genève. Enfin Ayako Nakano, après être partie à la Royal Ballet School, fit sa carrière en Suisse entre le Ballet de Zürich et le Ballet de Bâle, elle est désormais professeure.

Les autres lauréat-e-s - Une belle promotion là encore ! Entre les jumeaux Jiří et Otto Bubenicek, tous deux Principals au Ballet de Hambourg, et désormais chorégraphe pour le premier, compositeur pour le second. Mais aussi David Makhateli, Principal au Royal Ballet de Londres, qui a fondé depuis la Grand Audition, ou Hironao Takahashi Principal au Northern ballet

Les autres finalistes - Pas récompensée mais avec une belle carrière : Zenaida Yanowsky fut Principal au Royal Ballet de Londres de 2001 à 2017.

Retrouvez 50 ans du Prix de Lausanne - Que sont-ils devenus ? Les lauréats et lauréates de 1973 à 1982.

Laetitia Pujol au Prix de Lausanne 1992

 



 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial