Sunday, Oct. 21, 2018

Certificat de danse classique 2015 du CNSMDP

Ecrit par :

25 juillet 2015

|

Catégorie :

Le Certificat de danse est le dernier examen que passent les élèves du CNSMDP, au bout de quatre ans d'études. L'épreuve 2015 a eu lieu le samedi 4 juillet dernier. L'épreuve était composée d'une variation imposée (variation de l'Étoile de Paquita pour les filles, la Mazurka d'Études pour les garçons), d'une variation libre issue du répertoire et d'une composition personnelle (sympathique en soi mais relativement dispensable). Le jury était composé de Béatrice Martel, Thierry Malandain, Nicolas Paul, Ivan Cavallari et Jean-Christophe Paré (le directeur des études chorégraphiques du CNSMDP).

Voici les résultats et le compte-rendu des épreuves.

CNSMDP

CNSMDP

Certificat de danse classique 2015 danseuses

Mention très bien

Eireen Evrard

 

Mention bien

Léa Salomon

Marie Breuilles

Manon Kolanowski

Francesca Masutti

Hortense Quentin de Gromard

 

Certificat de danse classique 2015 danseurs

Mention bien

Donovan Delis-McCarthy

Robin Chaput

François Doré

Rémi Gérard

 

Comme l'année dernière, les résultats ont été un peu sévères, même si le niveau me semblait meilleur que l'année dernière, notamment chez les filles. Eireen Evrard a joliment mérité sa première place. Elle a dansé sa variation imposée avec une grande propreté technique, même si l'ensemble restait un peu scolaire. Elle s'est rattrapée avec une très jolie libre, la Cigarette de Suite en blanc (Serge Lifar), dansée avec présence et style.

La variation de Paquita a eu globalement du mal à être totalement maîtrisée sur la longueur. Marie Breuilles et Manon Kolanowski s'en sont globalement bien sorties. Francesca Masutti a proposé un très beau travail des bras, une vraie poésie du haut du corps. Mais elle était un peu moins nette et plus fébrile, cela s'est aussi ressenti dans sa variation libre. Fébrilité aussi pour Hortense Quentin de Gromard, qui a eu du mal à maîtriser son trac.

Léa Salomon a surpris dans le choix de sa variation libre, en choisissant Giselle de Mats Ek (acte 1). Peut-être un choix facile question technique, mais la danseuse y a effectivement montré une forte personnalité artistique, et déjà l'intelligence de mener une variation pas évidente. Marie Breuilles a proposé une variation de Carmen très nette et en place, même si un peu trop sage. Manon Kolanowski avait choisi une variation qui lui allait bien, Tchaïkovsky Pas de deux. Malheureusement, la danseuse est tombée sur un pianiste catastrophique : un tempo visiblement trop rapide au début, un nombre impressionnant de fausses notes et par deux fois un plantage si gros qu'il en a mangé une mesure (a-t-il ne serait-ce qu'ouvert la partition avant l'épreuve ?).

Les élèves lors des portes ouvertes en avril 2015 (classe d'adage)

Les élèves du CNSMDP lors des portes ouvertes en avril 2015 (classe d'adage)

Le niveau était plus resserré chez les garçons, et certains semblaient encore très jeunes. Donovan Delis-McCarthy a offert le concours le plus équilibré. Sa danse était élégante, bien qu'un peu scolaire dans Études. Il a ensuite dansé un très beau Roméo, montrant un véritable tempérament d'artiste. Robin Chaput semblait jeune, mais le danseur a déjà une belle présence en scène. Sa variation de Colas était très réussie et enlevée (petit coup de coeur personnel). François Doré avait choisi de prendre des risques. D'abord dans sa variation imposée, en y allant à fond (mais pas toujours très proprement), puis dans sa libre, la pas facile Don José de CarmenRémi Gérard semblait un peu juste par rapport au reste du groupe (plus une question d'âge que de niveau). Néanmoins, il a montré un vrai tempérament dans sa libre, Who cares ?, dansée avec musicalité.

Les compositions personnelles n'apportaient franchement pas grand-chose à l'épreuve. Par contre, l'entrée (extrait de Raymonda) et le final (spécialement chorégraphié par Jean-Guillaume Bart) étaient très réussis. De beaux ensemble, une cohésion de groupe, un sens du style, des pas de deux en place... Jean-Guillaume Bart est au CNSMDP depuis peu, mais son influence se fait déjà sentir chez les élèves.

Bravo à tous les élèves pour leur certificat ! Certains-e-s iront dans d'autres écoles, d'autres en deuxième cycle (sans désormais de véritable Junior Ballet, ce qui est hautement regrettable). Une nouvelle génération de professeur-e-s arrive : Isabelle Ciaravola, Bertrand Belem ou Jean-Guillaume Bart l'année dernière, Laurent Novis et Nolwenn Daniel l'année prochaine. De quoi suivre les classes de danse du CNSMDP de près.

 

Le Certificat de danse contemporaine a eu lieu la veille. Nous n'avons pas pu y assister mais voici les résultats.

Mention très bien

Antony Roques

Zoé Bernabeu

Antoine Arbeit

Fyrial Rousselbin

 

Mention bien

Baptiste Martinez

Marie Leblanc

Justine Lebas

Manon de Matauco

Raoul Riva

Rémi Richaud

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial