Thursday, Aug. 22, 2019

Prix de Lausanne 2017 – École et compagnies choisies par les lauréat.e.s

Ecrit par :

28 mars 2017

|

Catégorie :

Le Prix de Lausanne 2017 s'est tenu du 29 janvier au 5 février. Il a été remporté par l'italien Michele Esposito, 17 ans et demi, étudiant à l'Académie de Danse de Zurich. Mais d'autres candidat-e-s ont également été primé-e-s. Chacun.e remportait en effet une bourse d'étude dans une grande école, ou un an d'apprentissage dans une compagnie de renommée mondiale. Voici leur choix.

Les finalistes du 45e Prix de Lausanne

Michele Esposito, le lauréat du Prix de Lausanne 2017 et étudiant l'Académie de Danse de Zurich, a choisi une bourse d'apprentissage pour la compagnie junior du Het Nationale Ballet. Il s'agit du premier choix du jeune danseur, qui désire danser au ballet d'Amsterdam, comme il le confiait à Danses avec la plume quelques minutes après la finale. Sa bourse d’apprentissage est offerte par Adveq.

Marina Fernandes da Costa Duarte, venue du Brésil et élève à l'Académie Princesse Grace, est arrivée deuxième. Âgée de 17 ans, elle a choisi une bourse d'apprentissage offert par Oak Foundation pour un contrat de corps de ballet au Ballet de Bavière. Un talent à suivre de près.

Le japonais Taisuke Nakao, élève à Académie des Tanzes Mannheim et arrivé troisième, part pour la toujours très demandée Royal Ballet School, par une bourse d’études offerte par le Beau-Rivage Palace.

Le jeune (15 ans) japonais Koyo Yamamoto, élève à l'Aci Horimoto Ballet AcademyJapon et arrivé quatrième, part pour la Tanz Akademie Zürich, via une bourse d’études offerte par la "Bourse Jeune Espoir". Cette école a brillé pour cette édition 2017 du Prix de Lausanne avec deux de ses élèves primé.e.s. 

Lauren Hunter, 15 ans, arrivée cinquième et élève de la Peninsula School of Performing Arts, part étudier à la Royal Ballet School, par une bourse d’études offerte par Emile Chouriet Genève.

Stanislaw Wegrzyn, un polonais de 18 ans arrivé sixième et élève à Académie de danse de Munich, se lance dans la vie professionnelle avec la bourse d’apprentissage offerte par Harlequin Floors, et part pour le Royal Ballet

Diana Georgia Ionescu, une roumaine de 17 ans, élève à l'Académie de Zurich et arrivée septième, part au Stuttgart Ballet via la bourse d’apprentissage offerte par la Fondation Albert Amon. Un beau choix pour cette danseuse qui a montré une belle personnalité dans le néo-classique. 

Enfin le huitième primé Sunu Lim, venu de Corée du Sud, a renoncé à sa bourse pour d’autres projets. La huitième bourse est ainsi attribuée à Fangqi Li, une chinoise très remarquée. Elle part pour l'ABT’s Studio Company via la bourse d’apprentissage offerte par Fondation Coromandel.

Michele Esposito, lauréat du Prix de Lausanne 2017

De nombreux autres candidat.e.s, finalistes ou non-finalistes, ont aussi reçu des propositions d'écoles, de stage et de places dans des compagnies. Leurs choix seront connus vers le mois de juin.

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial