Tuesday, Oct. 23, 2018

Conseil pratique – Danser quand il fait froid

Ecrit par :

3 février 2016

|

Catégorie :

Février : les températures sont en baisse et l'envie d'enfiler la tenue de danse se réduit comme une peau de chagrin. On attend le début du cours recroquevillé.e, assis.es dans les vestiaires. Vos pieds ne sont pas plus chauds que vos mains. Et pourtant, vous entrerez bientôt dans un espace qui peut s'avérer vide et glacé telles une salle mal chauffée ou encore une scène de spectacle.

Bien que le froid persiste à l'extérieur, votre corps ne doit en aucun cas subir cette chute de température afin d'être en condition favorable pour profiter de votre danse. Voici quelques conseils pour continuer à bien danser, même en plein hiver.

Premier temps - Votre tenue

filles gris

L'hiver installé, adaptez votre garde-robe. Votre première couche doit être fine et vous couvrir suffisamment. Le dos comme l'intégralité des jambes, piliers de votre danse, sont recouverts par le modèle de la tunique ou par un collant. Un petit plus : le collant filé... ? Coupez l'entrejambe et enfilez-le par la tête. Vous pourrez garder votre tenue à fines bretelles en étant couverte. De même pour les pieds froids, trouez une chaussette où se situe la semelle de votre chausson.

En dessous des 14° degrés, couvrez vos muscles. Le "sur"-vêtement doit permettre de conserver la chaleur produite. À l'attente du cours et/ou durant l'échauffement, cache-coeur,  guêtres, boots et autres pantalons peuvent parfaire votre tenue.

Au fur et à mesure du cours et de votre ressenti corporel, enlevez progressivement vos secondes et possibles troisièmes couches. La première couche doit être suffisante. Gardez à l'esprit que vous travaillez votre silhouette, c'est-à-dire le positionnement de votre corps. Pour ne pas gêner les mouvements ni tromper le regard sur votre allure, sélectionnez des couches faciles à enlever et pas trop épaisses.

sur vet

 

Deuxième temps - Votre échauffement

Avant le cours, réchauffez votre corps.

À froid, les articulations sont comme rouillées et les muscles raides. En changeant brutalement de rythme physique, le cœur ne s'active pas assez. L'oxygénation du corps et des muscles est insuffisante ce qui risque de nuire aux articulations. Attention aux blessures ! Augmenter la température de l'organisme est une protection. Cela augmentera l'élasticité des tissus musculaires et des ligaments articulaires. En préparant le corps à l'effort, vous rentrez en concentration et dans la répétition gestuelle pour éviter autant que possible les accidents musculaires.

Prenez au minimum cinq minutes en évacuant stress et tensions avec ces quelques exercices. Restez alerte à votre environnement.

Massage

Pour prendre possession de son corps, pratiquez l'auto-massage. Palpez et tâtez chaque partie en débutant par les pieds et en remontant au fur et à mesure. Cela vous permettra d'apprendre à écouter votre corps, à identifier les zones contractées ou courbaturées.

Un petit plus : profitez de ce moment pour appliquer votre crème chauffante afin de prévenir l'effort.

Mobilisation articulaire ou "moulinés"

Ce simple procédé consiste à créer des rotations avec les différentes articulations.  Allez-y doucement et lentement. Respecter un ordre d'une dizaine de rotation en commençant par les orteils jusqu'à la nuque ou le contraire.

Gainage

Prenez un petit espace pour quelques séries d'abdominaux. Ensuite, en vous allongeant sur le ventre, appuyez-vous sur vos avant-bras et vos orteils en demi-pointes. Maintenez la position de planche durant une quinzaine de secondes en soutenant le ventre. Le tout se fait en respirant profondément et surtout sans apnée...

Si l'envie n'y est pas et que la place manque, restez debout. Contrôlez et placez votre respiration en rentrant le nombril lors de l'expiration. Maintenez la position. Puis tentez quelques équilibres à pieds plats en vous concentrant sur votre auto-grandissement.

cours

 

Troisième temps - Votre cours

Les premiers exercices du cours servent souvent de réveil à votre corps. Lents, ils mobilisent toutes les articulations. Profitez de ce temps pour prolonger et maintenir les positions demandées. Placez votre respiration et concentrez-vous sur le maintien de votre colonne vertébrale.

En principe, le.la professeur.e vise à optimiser l'échauffement de votre corps. Si l'échauffement vous semble insuffisant, avisez avec lui.elle afin de rajouter quelques exercices permettant d'approfondir le mouvement. Comme cité précédemment, vos "sur" vêtements ou couches supplémentaires seront ôtés au fur et à mesure que la température corporelle augmente. Cependant, votre première couche doit toujours vous permettre de faire le cours sans avoir froid.

Durant tout le cours, restez attentif.ve corporellement. Lorsque le nombre d'élèves est important et par nécessité de place, le.la professeur.e propose de former des groupes. Vous serez donc susceptible d'attendre entre les différents exercices souvent accompagnés d'explications et de corrections du.de la professeur.e. En attendant votre tour, évitez de rester appuyer à votre barre ou au mur en statique. Au contraire, révisez votre exercice, approfondissez l'engagement du pas ou refaites la correction demandée. S'astreindre à cette rigueur évitera à votre corps de se mettre en veille et de perdre quelques degrés supplémentaires.

Enfin, il est important de s'hydrater même sans ressentir la soif.

 

Quatrième temps - Votre repos

À la fin du cours, profitez de ces quelques instants où les muscles ont été plus sollicités pour réaliser quelques étirements. Vos muscles doivent être chaud pour optimiser la détente. N'hésitez pas à vous isoler pour effectuer les étirements proposés par le.la professeur.e durant le cours ou pratiquer vos favoris.

Soyez vigilant.e.s à vos intercours. Si vous enchaînez plusieurs classes, vous bénéficiez souvent de quelques minutes de repos qui se passent en général en dehors de la salle. L'arrêt de l'activité provoque une perte de chaleur non négligeable pour la suite. N'hésitez pas à couvrir vos muscles et à vous hydrater.

Reprenez l'échauffement jusqu'au début du prochain cours. Massez-vous pour repérer les zones de crispation et/ou de travail durant le cours précédent et réactivez indépendamment chaque articulation. Après votre effort, changez votre première couche. Ne risquez pas de tomber malade en restant dans des vêtements mouillés qui vous refroidissent. En cas de douche à la maison, revêtir des vêtements secs en ressortant de l'école de danse procure bien-être et vous protégera des différences de température.

Ces quatre temps de danse s'appliquent au cours mais aussi à la scène. A adapter à votre guise et dans le respect de votre corps.

 

Share This Article

Related News

About Author

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial