Tuesday, Sep. 18, 2018

Concours interne de promotion 2018 (mars) – Résultats des danseuses

Ecrit par :

2 mars 2018

|

Catégorie :

Le Concours Interne de promotion 2018 (mars) du Ballet de l'Opéra de Paris s'est tenu pour les danseuses le vendredi 2 mars. Découvrir les résultats des danseurs

Le jury est présidé par Stéphane Lissner (Directeur de l'Opéra de Paris). Il est composé d'Aurélie Dupont (Directrice de la Danse), Clotilde Vayer (Maîtresse de ballet associée à la direction de la danse), Éric Quilleré (Directeur de la Danse à l'Opéra de Bordeaux), Angelin Preljocaj (chorégraphe), en suppléante Béatrice Martel (Assistante maîtresse de ballet), et des danseurs et danseuses du ballet tiré.e.s au sort Myriam Ould-Braham, Laura Hecquet, Cyril Mitillian, Laurène Levy et Erwan Le Roux (suppléant.e.s Valentine Colasante, Émilie Cozette, Vincent Chaillet, Lucie Mateci et Alexandre Carniato).

Bravo à toutes les candidates, qui pour la plupart étaient sur scène la veille du Concours ou le soir même. 

 

Résultats des Quadrilles

Deux postes de Coryphées à pourvoir. Variation imposée : variation issue de Soir de fête de Léo Staats, réglée par Christiane Vaussard. Préparation au Concours : Laurent Novis. 

1 - Caroline Osmont, promue Coryphée

2 - Bianca Scudamore, promue Coryphée

3 - Naïs Duboscq

4 - Seohoo Yun

5 - Célia Drouy

6 - Héloïse Jocqueviel

Tout comme lors du dernier Concours, cette classe des Quadrilles a été très agréable à suivre. La redoutable variation de Soir de fête, qui démarre par des fouettés à l'italienne, a donné lieu à de jolies réussites, et pas de gros plantage. Il y avait au-delà du placement un souci du détail et de l'harmonie, le coaching a été réussi. Toutes les candidates ont aussi choisi intelligemment leur variation libre, avec des choses le mettant en valeur, et là encore dansé avec engagement.

Les résultats font plus débat. La coréenne Seohoo Yun (médaille d'or junior à Varna en 2014), qui ouvrait d'ailleurs la matinée, a survolé le Concours. Grande classe, technique affûté, danse mûre et déjà un tempérament de soliste, celle qui a été surnuméraire deux saisons avant d'être titularisée en juillet dernier a mis d'office la barre très haute. Sa variation libre manquait de style, mais quelle aisance dans sa danse ! Sa non-promotion reste l'élément le plus mystérieux de la journée. Bianca Scudamore, repérée l'année dernière à l'École de Danse, a réussi une très belle imposée, même si l'exercice du Concours n'est pas forcément celui où elle se sent le plus à l'aise. Pour sa libre, elle a choisi ni plus ni moins que la variation la plus difficile du répertoire. Un choix un poil trop ambitieux, mais la danseuse s'en est tirée avec les honneurs, malgré une petite chute de pointe qui n'a finalement pas été préjudiciable. Un espoir à suivre de près, en espérant que sa place de Coryphée lui assure plus de rôles ! 

Caroline Osmont a passé sa variation imposée dans problème, ni plus ni moins que d'autres candidates. Mais elle a su faire son petit effet dans Arepo, sachant jouer le jeu de l'humour et du glamour. La première place paraît surestimée, mais il ne s'agit que de chipotage, voilà une promotion en soi méritée. Après avoir dansé un rôle d'Étoile la veille, Naïs Duboscq semblait plus fermée dans son imposée. Sa libre était par contre une jolie réussite, avec une musicalité et une fluidité appréciable. Pour son premier Concours, Célia Drouy paraissait bien trop stressée, mais ce n'est que partie remise. Héloïse Jocqueviel a pour sa part réalisé un Concours honorable, même si dans la même libre (Esmeralda), j'y ai préféré Sofia Rosolini, plus affirmée et plus femme. À citer aussi : la superbe Danseuse en vert de Dances at a Gathering de Jerome Robbins par Miho Fuji, ou la personnalité étonnante de Clémence Gross dans Les Mirages, même si toutes ont su raconter une histoire dans leur variation libre. 

Concours de promotion du Ballet de l'Opéra de Paris - Mars 2018 - Caroline Osmont promue Coryphée

Variations libres choisies par les Quadrilles :

Seohoo YunPaquita, variation de l'Étoile (Pierre Lacotte)

Victoire Anquetil : Esmeralda, variation du pas de deux (Marius Petipa)

Bleuenn BattistoniDelibes Suites (José Martinez)

Ambre ChiarcossoThe Four Seasons, variation du Printemps (Jerome Robbins)

Eugénie Drion : Le Lac des cygnes, variation du Cygne noir (Vladimir Bourmeister)

Célia DrouyRaymonda, acte I, "valse fantastique" (Rudolf Noureev)

Naïs DuboscqThe Four Seasons, variation de l'Automne (Jerome Robbins)

Lucie FenwickLe Lac des cygnes, acte II, variation du Cygne blanc (Rudolf Noureev)

Miho FujiiDances at a Gathering, variation de la Danseuse en vert (Jerome Robbins)

Claire GandolfiLa Bayadère, acte II, variation de Gamzatti (Rudolf Noureev)

Marion Gautier de CharnacéThe Four Seasons, variation de l'Automne (Jerome Robbins)

Clémence GrossLes Mirages, variation de l'Ombre (Serge Lifar)

Awa JoannaisVaslaw (John Neumeier)

Héloïse JocquevielNotre-Dame-de-Paris, variation d'Esmeralda (Roland Petit)

Caroline OsmontArepo (Maurice Béjart)

Sofia RossoliniNotre-Dame-de-Paris, variation d'Esmeralda (Roland Petit)

Bianca Scudamore : Études (Harad Lander)

Concours de promotion du Ballet de l'Opéra de Paris - Mars 2018 - Bianca Scudamore promue Coryphée

 

Résultats des Coryphées

Deux postes de Sujets à pourvoir. Variation imposée : Paquita de Pierre Lacotte, variation de Paquita du Grand pas. Préparation au Concours : Delphine Moussin. 

1 - Roxane Stojanov, promue Sujet 

2 - Aubane Philbert, promue Sujet

3 - Juliette Hilaire

4 - Charlotte Ranson

5 - Jennifer Visocchi

Faute d'une majorité de voix, la sixième place n'a pas été attribuée. 

Classe un peu plus compliqué que celle des Coryphées. La variation de Paquita a été laborieuse chez presque tout le monde, sauf pour Katherine Higgins mystérieusement absente du classement (ne parlons même pas de sa non-promotion). Que ce soit pour la diagonale de grands jetés ou les tours arabesques, n'est pas Sae Eun Park qui veut.

Derrière la danseuse américaine, Aubane Philbert et Roxane Stojanov ont cependant su tirer leur épingle du jeu avec un certain brio. Les variations libres furent là aussi plus aléatoires. J'y retiens les mêmes trois noms : Katherine Higgins pour la présence dans Kitri, Aubane Philbert pour l'engagement artistique de Carmen, Roxane Stojanov pour une vraie sensibilité en Cygne blanc. La deuxième se voit récompenser après de nombreuses années dans le corps de ballet, et un Concours vraiment réussi. Roxane Stojanov était un peu en-dessous aujourd'hui, mais elle a su montrer en scène ces derniers mois qu'elle a tout le potentiel pour être une belle Sujet, voir plus. 

Charlotte Ranson a aussi fait un beau Concours, avec un beau panache technique en Paquita qu'on ne lui connaissait pas forcément, et un engagement total dans The Cage de Jerome Robbins. Juliette Hilaire et Jennifer Visocchi m'ont personnellement paru plus fades. À noter aussi, la jolie performance de Camille Bon, qui revenait de blessure et a assuré. Un jeune talent à suivre au prochain Concours. 

Concours de promotion du Ballet de l'Opéra de Paris - Mars 2018 - Roxane Stojanov promue Sujet

Variations libres choisies par les Coryphée :

Jennifer Visocchi : Magnificat (John Neumeier)

Camille Bon : The Four Seasons, variation de l'Automne (Jerome Robbins)

Laure-Adélaïde Boucaud : Cendrillon, acte III, variation de la soeur en rose (Rudolf Noureev)

Katherine HiggnsDon Quichotte, acte I, deuxième variation de Kitri (Rudolf Noureev)

Juliette Hilaire : Dances at a Gathering, variation de la Danseuse en vert (Jerome Robbins)

Aubane Philbert : Carmen, variation de la Taverne (Roland Petit)

Charlotte Ranson : The Cage, variation de la Novice (Jerome Robbins)

Roxane Stojanov : Le Lac des cygnes, acte II, variation du Cygne blanc (Rudolf Noureev)

Concours de promotion du Ballet de l'Opéra de Paris - Mars 2018 - Aubane Philbert promue Sujet

 

Résultats des Sujets

Un poste de Première danseuse à pourvoir. Variation imposée : variation issue de Diane et Actéon d'Agrippina Vaganova. Préparation au Concours : Élisabeth Maurin.

Faute d'une majorité de voix, le classement n'est Sujet n'est pas effectué, il n'y a donc aucune promotion de Première danseuse.

La classe de tous les drames ! Et avec un sacré niveau, tous les noms circulaient d'ailleurs à l'issue de l'épreuve. Toutes ont su montrer qu'elles étaient solistes, avaient du métier, l'expérience de la scène. Les huit Diane et Actéon furent très agréables à suivre. Tout comme les variations libres, avec beaucoup de personnalités. Alors tout ça pour ça ? Il n'y a pas eu de plantage, se mettre d'accord sur un nom ne semblait pas si compliqué. C'est un peu cruel pour tout le travail engagé de ne voir personne promu

Personnellement, mes deux coups de coeur allaient à Éléonore Guérineau et Ida Viikinkoski, dans des genres très différents. J'ai beaucoup aimé l'interprétation du Cygne noir de la première, qui a vraiment su créer une ambiance, et l'intelligence musicale de la seconde dans un Robbins pourtant si souvent vu. Héloise Bourdon semblait malheureusement un peu en-dessous aujourd'hui, même si elle a si souvent prouvé qu'elle était soliste dans l'âme. Même si elle semblait plus faillible techniquement, Lydie Vareilhes a montré beaucoup de personnalités dans ses deux variations. Charline Giezendanner a aussi réussi un joli Concours, se faisant plaisir avec Kitri après avoir si souvent dansé la Demoiselle d'honneur en décembre.

 

Variations libres choisies par les Sujets :

Ida Viikinkoski : Other Dances, première variation (Jerome Robbins)

Marion Barbeau : Giselle, variation de l'acte I (Jean Coralli et Jules Perrot)

Héloïse Bourdon : La Belle au bois dormant, acte II, variation de la vision (Rudolf Noureev)

Alice Catonnet : Études (Harad Lander)

Charline Gienzendanner : Don Quichotte, acte III, variation de Kitri (Rudolf Noureev)

Fanny Gorse : Suite en blanc, variation de la Cigarette (Serge Lifar)

Éléonore Guérineau : Le Lac des cygnes, variation du Cygne noir (Rudolf Noureev)

Sylvia Saint-Martin : Carmen, variation de la chambre (Roland Petit)

Lydie Vareilhes : Carmen, variation de la chambre (Roland Petit)

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(31) commentaires

  1. Croustibatte
    2 mars 2018 at 10 h 15 min

    Génial ce système pour celleux qui n'ont pas Twitter. Merci!

  2. Pintade
    2 mars 2018 at 11 h 50 min

    Alors les quadrilles?? J espère tellement pour Nais Duboscq!!!

  3. lahaye marie-laure
    2 mars 2018 at 15 h 35 min

    qui est promue première danseuse svp ?

  4. Nathalie Beaurenaut
    2 mars 2018 at 16 h 57 min

    Très heureuse pour Roxane !!!

  5. Irène
    2 mars 2018 at 19 h 39 min

    Il vous manque Amélie Joannidès si je ne m'abuse.

  6. Calliope
    2 mars 2018 at 19 h 40 min

    Si triste pour Héloise Bourdon et Eleonore Guérineau... :et globalement toute la classe des sujets dont certaines vont peut être finir par avoir envie d'aller voir ailleurs :/ Félicitations aux autres promues, particulièrement Bianca Scudamore et Roxane Stojanov que j'aime beaucoup !

  7. Elisabeth
    2 mars 2018 at 22 h 33 min

    Pas de surprise chez les quadrilles, très contente pour Roxane et pour les sujets... résultat prévisible en fait. Entre celles qui sont trop justes pour être réellement première danseuse et les mal aimées le classement était effectivement impossible.

  8. Lassaloi Jean
    2 mars 2018 at 22 h 47 min

    D'une source proche de la direction : 5 voix ont été données à Madame Charline Giezendanner, la direction souhaitait voir attribuer le poste à une autre danseuse. Madame Dupont, Monsieur Lissner Monsieur Quilleré, Madame Vayer, et Monsieur Preljocaj auraient donc voté blanc au 3ème tour, afin de barrer la route à Madame Giezendanner. Les 5 jurés issus du corps du ballet auraient ainsi voté de façon unanime pour Madame Giezendanner. Voici le triste envers du décor. Le concours est un concours de l'administration publique, il est je trouve étrange que la direction et les membres invités aient tous votés blanc. Monsieur Quilleré étant récemment arrivé au poste de directeur de l'Opéra de Bordeaux (devenu annexe de l'Opera de Paris) grâce à l'influence de madame Dupont et de monsieur Lissner, je doute de l'impartialité de ces membres. Madame Giezendanner, si vous lisez ce post, sachez que je suis très admiratif de votre parcours, et que vous avez concouru à merveille ce jour, survolant à mon sens nettement votre classe.

    • Croustibatte
      3 mars 2018 at 9 h 28 min

      Pas vu le concours, mais elle a toujours été ma préférée. Soutien à elle.

    • A.
      3 mars 2018 at 16 h 45 min

      @Lassaloi Jean : ça ne me surprendrait même plus de la part de la Patronne. Le concours devient de plus en plus ridicule. Quand le résultat n'est pas ce qu'attendait la direction, elle bloque... Dans quel monde vit-on ? C'est comme ça que la patronne veut promouvoir la danse et faire prospérer sa compagnie ? En faisant danser ses chouchous, et en bloquant les talents qui feraient de l'ombre à certains et certaines ? Déjà qu'elle fait sa présélection du concours via ses distributions, alors là bloquer des danseurs qui font le job lors du concours c'est le pom pom

    • Georges
      3 mars 2018 at 17 h 57 min

      Ce ne serait pas une première.

    • MUC
      4 mars 2018 at 19 h 43 min

      Je ne comprends pas très bien, si 5 personnes votent pour elle et 5 s´abstiennent elle aurait du être élue (une abstention n´est pas pour moi un vote contre)

      • A.
        5 mars 2018 at 1 h 22 min

        @MUC: Non, il faut une majorité

  9. sartoris
    3 mars 2018 at 11 h 30 min

    Si votre information est juste Jean, c'est tout simplement un scandale. Charline Giezendanner est une des meilleures danseuses de la compagnie depuis plus de 10 ans. Elle avait tout juste 17 ans, et sa Coppelia était captée par la télévision. Sa prestation en danseuse bleu dans Robbins est une merveille absolu. Je me joins à vous pour féliciter cette ballerine à la danse si singulière et si reconnaissable! Savez vous quelle est la danseuse que la direction souhaitait promouvoir?

  10. Léa
    3 mars 2018 at 12 h 26 min

    Je pense que malgré ses faibles distributions, Héloise Bourdon est soutenue au Concours par pas mal de monde. Ca sent un peu le bidouillage tout cela en effet...

    • A.
      3 mars 2018 at 16 h 51 min

      Le problème de H. Bourdon est qu'elle n'a rien à se mettre sous la dent. Elle n'a pratiquement aucun rôle de soliste depuis que la Patronne est arrivée... De toute façon, on arrive à un moment où soit elle part pour s'épanouir ailleurs et danser ce qu'elle mérite de danser, soit elle gâche sa carrière à l'Opéra de Paris. Mathilde Froustey était partie au SFCB à 27 ans, même âge qu'H.B actuellement.

      • Croustibatte
        3 mars 2018 at 18 h 37 min

        J'en viens à penser qu'Héloïse n'aura jamais sa chance à Paris. Il est évident que la direction ne voit en elle qu'un bon sujet. Aucun des sujets féminins actuel n'aura sa chance, je le crains. Sauf peut-être Ida Viikinkoski. Lydie Vareilhes, Éléonore Guérineau, Charline Giezendanner, Fanny Gorse ... Autant de solistes en herbe qui vont restées bloquées, quels que soient leurs mérites. Je les trouve courageuses ... Ce sont elles, les reines de l'opéra !

      • Calliope
        4 mars 2018 at 15 h 52 min

        Tout a fait daccord avec A. Triste pour nous mais ces danseuses talentueuses méritent de danser plus quitte a devoir partir de l'opéra? comme Mathilde Froustey (qui a l'air de s'épanouir depuis son depart). Je reste complètement effarée du blocage de Charline Giezendanner.. c'est d'un ridicule.. et ca n'augure rien de rassurant sur le fonctionnement de la compagnie sous le règne de la patronne. Le concours est censé etre un moyen "méritocratique" pour faire avancer les danseurs qui est complètement dévoyé dès lors que la direction bloque la promotion de certains qui meriteraient de passer (pour quelles raisons d'ailleurs?). Au final ce concours ne servirait il donc qu'à légitimer et consacrer a posteriori les chouchous de la direction..?

        • A.
          5 mars 2018 at 1 h 24 min

          Surtout qu'heloïse bourdon a déjà dansé ( avec brio ) des rôles d'étoile. C'est une volonté claire de la directrice de la danse de la mettre au placard, tout comme François Alu pour ne citer que lui.

  11. Giulia
    3 mars 2018 at 14 h 38 min

    Nais Dubosq ne comptait pas parmi les possibles promues selon vous? Vous n'avez que peu commenté sa prestation!

    • Charlotte
      4 mars 2018 at 10 h 32 min

      Selon moi, elle n'a pas été mauvaise. Mais à été dépassée par d'autres filles bien meilleures. Bianca Scudamore, un vrai diamant, qui a pris des risques. Caroline Osmont, avec une énergie folle. Clémence Gross, pour sa libre pleine d'autorité. Et même d'autres jeunes, j' attends Bleuenn Battistoni pour le prochain concours. Nais Duboscq était moins en forme que tout ces danseuses. Pour moi, la non promotion était logique.

    • Christine
      20 mars 2018 at 12 h 45 min

      S'agissant de Nais Duboscq, il est possible qu'elle ait quelque peu payé au concours sa mise en lumière en Olga, en pleine période de préparation du concours. Le travail et la pression que pouvait représenter cette prise de rôle en plus du concours de promotion, cela faisait un programme écrasant, surtout pour une quadrille récemment entrée dans le corps de ballet.

  12. sartoris
    4 mars 2018 at 20 h 18 min

    Puisqu'elle ne souhaitait pas donner sa chance à Charline Giezendanner, pourquoi la directrice n'a pas promu Marion Barbeau qu'elle distribue régulièrement, son concours était réussi, cela n'aurait pas semblé arbitraire? J'avoue que je ne comprends pas le choix de ce non-choix. Si quelqu'un peut m'expliquer?

    • A.
      5 mars 2018 at 1 h 30 min

      Il y a des nuances à apporter à votre commentaire . La directrice a apparemment (enfin c'est secret de polichinelle maintenant) bloqué Charline Giezendanner en se mettant d'accord avec les 4 autres membres du jury hors danseurs. Les 5 membres du jury ayant mis Charline Giezendanner en tête n'auraient pas changé leur vote, donc impossible pour la directrice de faire passer de force son choix, d'où l'absence de classement.

    • MUC
      5 mars 2018 at 12 h 19 min

      Ce sont 10 personnes qui votent, donc ce n´est pas LA directrice qui promeut un artiste.

  13. sartoris
    5 mars 2018 at 18 h 58 min

    Merci de vos réponses, mais connait on le vote de ces cinq autres jurés ? Ont ils dès le départ voté blanc ? Si oui, est ce que ce ne serait pas pour faire monter Roxane Stojanov en novembre? J'en profite pour poser quelques questions sur le vote en général, y a t'il plusieurs tours ? Pourquoi ce vote est secret ? Les artistes ont ils ensuite des appréciations sur leur performance ?

    • Balletomane
      6 mars 2018 at 17 h 40 min

      @satoris: certains propos sont des hypothèses, d’autres sont des infos internes qu’ont pu sous entendre ou dire des personnes de l’ONP. Et en ce qui concerne le dernier concours sujet, les infos ont été confirmé par plusieurs personnes. Sinon vous pouvez facilement trouver le règlement du concours sur Internet. Et en ce qui concerne Stojanov, c’est une possibilité mais personnellement je pense que la directrice avait 1 ou 2 danseuses en tête , qui n’ont pas fait l’unanimité. Prochain concours, il devrait peut être y avoir 2 places si on se réfère aux departs.

  14. pirouette24
    7 mars 2018 at 21 h 06 min

    Ce qui me laisse pensive , c'est à quel point j'ai trouvé Nais Duboscq magnifique et prometteuse en Olga un soir, et quelconque voir faible le jour du concours. A quel point ce concours empêche les danseurs d'être à leur meilleur, mais aussi combien de quadrilles pourraient être révélées dans des rôles si ont leur en donnait la chance?

  15. Arnau
    11 mars 2018 at 1 h 40 min

    Quid d’un Amélie Johannidès ? Elle ne s’est pas présentée du tout ?

  16. pirouette24
    12 mars 2018 at 20 h 32 min

    @Arnau: elle était blessée et n'a pas pu concourir! (pour notre plus garnde déception ;( )

    • Arnau
      27 mars 2018 at 0 h 35 min

      Ah mince... Merci pour votre réponse

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial