Sunday, Apr. 22, 2018

Conseil pratique – Le développé en seconde position

Ecrit par :

4 avril 2018

|

Catégorie :

Effort continu par excellence, le développé seconde est un geste, un mouvement qui demande un long cheminement d'apprentissage. La base du mouvement débute par le pied, engageant à la fois l'auto-grandissement, la nuque, un frein au retour du geste et une respiration placée. Pouvoir accorder les notions de souplesse, de laxité aux principes de mouvement de la danse classique est un défi. Voici quelques exercices simples pour améliorer le développé seconde, sans jamais oublier d'échanger avec votre professeur.e pour épurer le mouvement.

 

L’ilio-psoas, le muscle profond à travailler 

L’ilio-psoas est un muscle très actif lors du développé. Muscle profond, il est souvent oublié et peu sollicité chez le.la danseur.se en formation. Allié à un assouplissement des ischio-jambiers, son usage et sa force favorisent le développé.

Exercice

Assis.e les mains posées au sol derrière vous, les jambes tournées en-dehors, grandissez-vous. Une jambe fléchie et l’autre allongée, inspirez. Sur l’expiration, amenez la jambe fléchie vers vous. Répétez quatre fois le mouvement. Le bassin reste en appui sur les ischions, le bas du dos s'allonge. Abdominaux engagés, veillez à garder les deux hanches au même niveau. Descendez lentement votre jambe et recommencez.

Dans ce petit exercice préparatoire, il est possible que votre bassin bascule et arrondisse votre bas du dos. Une fois à l’aise, améliorer la position assise en travaillant le bassin en bascule contraire. Veillez à garder les ischions au sol. Visualisez le genou se dirigeant vers la cage thoracique tout en gardant en mémoire l'activation de l’ilio-psoas.

Conseil pratique - Le développé en seconde position

Libération du mouvement avec les muscles rotateurs

En plus de l’ilio-psoas, les muscles rotateurs profonds travaillent dans ce mouvement et permettent de réduire l'intervention d’autres muscles afin d'obtenir plus d'amplitude. La coordination et la visualisation de son effort sont de rigueur pour réussir ce geste si difficile.

Exercice

En général, le mouvement est réalisé au moment de la barre au sol, jambe totalement développée de côté, le flanc au contact du sol. Lors de la position d'attitude, le passage du développé est souvent une zone de tensions majeures et d’erreurs.

Couchée sur le côté tête appuyée sur le bras, ressentez l’alignement de votre colonne. Respirez et serrez vos abdominaux en affinant la taille. Une jambe allongée, montez l’autre jambe en attitude seconde. Tournez la cuisse lentement vers l’intérieur puis vers l’extérieur. Recommencez quatre fois. Le bassin et le dos doivent bien rester immobiles. Une fois cette isolation du mouvement ressentie, lors de la rotation vers l’extérieur, remontez le genou vers l’épaule. À ce moment, les rotateurs profonds se contractent avec l’ilio-psoas. Plus le genou se rapproche de l’épaule, plus la contraction doit être soutenue.

Ce travail correspond au passage de la position d’attitude lors du développé. C'est ainsi que la sensation et prise de mouvement doivent se retrouver à la verticale. Les conseils type tels que "rentrer ses fesses", "prendre la force par l’intérieur ou par le dessous" ou encore "tourner son bassin" convergent dans ce placement du développé.

Conseil pratique - Le développé en seconde position

 

L'apogée du mouvement

Maintenant que votre cuisse prend facilement de la hauteur au départ du développé, la finalisation est parfois très difficile  avec des sensations de perte de hauteur et de cuisse tétanisée. Il manque probablement  de la coordination, un travail de longue haleine.

Exercice

De profil, placez la jambe par-dessus la barre, du côté de la main d’appui. La main de barre se trouve devant cette jambe en attitude. Le corps est allongé, l’autre main à l’épaule. La jambe placée sur la barre doit être au-dessus de 90° en rotation externe. Respirez et engagez vos abdominaux.

Passez ensuite cette jambe en rotation interne doucement puis revenez en rotation externe. Sentez le déhanchement lors de la rotation interne associé à l'effet spirale qui permet de diriger l’ischion vers le sol lors de la rotation externe. Répétez quatre fois les mouvements. Veillez constamment à votre jambe d’appui car votre genou ne doit surtout pas vriller. Au dernier retour de la rotation externe, inspirez, affinez la taille et tendez lentement votre bas de jambe jusqu’à l’extension complète. En gardant la jambe en contact sur la barre, visualisez la contraction en spirale des rotateurs externes et l’ilio-psoas.

Conseil pratique - Le développé en seconde position

 

Pour améliorer son développé, la visualisation des muscles nécessaires au mouvement et le relâchement des tensions annexes comme la montée des épaules ou le tassement de la nuque sont nécessaires. À partir de cette conscience musculaire, vous pourrez appréhender le mouvement et la gestuelle du développé. Que ce soit à la russe à la française, n’hésitez pas à enrichir votre vision du développé avec l’article ÉcoleS de Danse - Le lever de jambe.

 

Share This Article

Related News

About Author

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial