Thursday, Dec. 5, 2019

Concours interne de promotion 2011 du Ballet de l’Opéra de Paris : résultats des danseuses

Ecrit par :

9 novembre 2011

|

Catégorie :

Le Concours interne de promotion 2011 du Ballet de l'Opéra de Paris a lieu le mercredi 9 novembre pour les danseuses. Les résultats des danseurs sont disponibles sur cette page.

EDIT 17h30 : Les résultats sont tombés. Je n'y étais pas, mes réactions ne sont donc que des impressions. Que celles et ceux qui y étaient n'hésitent pas à venir livrer leurs opinions.

Résultat des sujets

1 - Alice Renavand
, promue Première danseuse.
2 - Amandine Albisson 
3 - Héloïse Bourdon 
4 - Aurélia Bellet 
5 - Charline Giezendanner 
6 - Laura Hecquet
Je ne sais pas trop quoi dire... J'aurais tendance à penser que la variation libre d'Alice Renavand, très classique, allait la gêner. Au vu des commentaires sur Twitter, elle a apparemment assuré. Pour être clair, il est indéniable qu'Alice Renavand est une danseuse intéressante, avec un charisme certain et un réel investissement dans ses rôles. Elle me semble toutefois limitée dans ses possibilités. Une Première danseuse doit aussi pouvoir danser de grands rôles classiques, et j'ai un peu de mal à la voir dedans. 

Pour le reste du classement, je note la belle seconde et troisième place pour les jeunes Amandine Albisson et Héloïse Bourdon, c'est plutôt encourageant. Je reste déçue de la sixième place de Laura Hecquet, qui était ma favorite personnellement, mais pas facile d'assurer un concours après une longue blessure. Mathilde Froustey, l'une des chouchoutes du public, n'est même pas classée.

Résultat des coryphées

1 - Sylvia Saint-Martin, promue sujet.


2 - Lucie Clément
, promue sujet.

3 - Caroline Robert,
promue sujet.
4 - Eléonore Guérineau.
5 - Charlotte Ranson.
6 - Aubane Philbert.
Pour la première, rien à redire, elle assure toujours sur scène. Elle se serait apparemment plutôt bien débrouillées. Le choix des deux suivantes laisse plus perplexe. Des anciennes sont régulièrement promues, un peu au mérite. Mais deux d'un coup ? Ont-elles été si brillantes que ça ? L'énorme absence vient encore une fois de la non promotion d'Elénore Guérineau. Ultra-favorite du public, toujours brillante, artiste, la direction ne veut visiblement pas d'elle. "Lucie Clément et Caroline Robert promues devant Guérineau, c'est soit une blague soit une insulte", a ainsi lancé Bella Figura sur Twitter. Le débat est loin d'être terminé...

Résultat des quadrilles

1 - Marine Ganio, promue coryphée.
2 - Juliette Hilaire, promue coryphée.
3 - Lydie Vareilhes, promue coryphée.
4 - Letizia Galloni, promue coryphée.
5 - Jennifer Visocchi.
6 - Léonore Baulac.
Enfin une promotion pour Marine Ganio ! Je ne sais pas si elle a réussi son concours, mais je trouve qu'elle méritait de monter depuis plusieurs années, c'est une danseuse vraiment intéressante. Lydie Vareilhes a apparemment bien assurée, tout comme Juliette Hilaire et Letizia Galloni, que je suis très contente de voir monter. Petite pensée pour Léonore Baulac, qui appparaissait comme l'une des favorites au vu des pronostics, et pour Marion Barbeau, pas classée.
Et vous ? Votre avis ? 

Le jury du Concours est cette année composé de Brigitte Lefèvre, Laurent Hilaire, Clotilde Vayer, Tae-Ji Choi (directrice artistique du Ballet National de Corée), Ted Brandsen (directeur artistique du Ballet Nationale de Hollande), Emilie Cozette, Aurélie Dupont, Benjamin Pech, Josua Hoffalt et Géraldine Wiart.

Voici les variations libres choisies par les candidates.

Classe des quadrilles (variation imposée : La Belle au Bois Dormant, acte III, variation d’Aurore, de Rudolf Noureev).

Lydie Vareilhes : Pas/Parts de William Forsythe.

Gwenaëlle Vauthier : La Maison de Bernarda, variation de la Sœur Bossue, de Mats Ek.

Jennifer Visocchi : Carmen, variation de la Taverne, de Roland Petit.

Anémone Arnaud : Bergamasque de Jean-Guillaume Bart.

Marion Barbeau : La Belle aux Bois Dormant, acte II, variation d’Aurore, de Rudolf Noureev.

Léonore Baulac : Vaslaw de John Neumeier.

Julia Cogan : Suite en blanc, variation de la Flûte, de Serge Lifar.

Emma d’Humières : Grand pas classique de Victor Gsovsky.

Leïla Dilhac : The Four Seasons, variation du Printemps, de Jerome Robbins.

Lucie Fenwick : The Four Seasons, variation de l’Automne, de Jerome Robbins.

Miho Fujii : Les Mirages, variation de l’Ombre, de Serge Lifar.

Letizia Galloni : Diane et Actéon d’Agrippina Vaganova.

Claire Gandolfi : Paquita, variation de  Paquita, d’après Marius Petipa.

Marine Ganio : Magnificat, Badinerie, de de John Neumeier.

Emilie Hasboun : Notre-Dame-de-Paris, acte I, variation d’Esmeralda, de Roland Petit.

Juliette Hilaire : In the Middle, Somewhat Elevated, de William Forsythe.

Amélie Joannidès : Don Quichotte, acte II, variation de Dulcinée/Kitri, de Rudolf Noureev.

Julie Martel : Joyaux, première variation d’Emeraudes, de George Balanchine.

Lucie Mateci : Giselle, acte II, variation de Giselle, de Mats Ek.

Sophie Mayoux : Suite en blanc, la Sérénade de Serge Lifar.

Sofia Parcen : Notre-Dame-de-Paris, acte I, variation d’Esmeralda, de Roland Petit.

Ninon Raux : Giselle, acte I, variation de Giselle de Mats Ek.

Classe des coryphées (variation imposée : Apollon, variation de Polymnie, de George Balanchine).

Sylvia Saint-Martin : Notre-Dame-de-Paris, acte I, variation d’Esmeralda, de Roland Petit.

Pauline Verdusen : Les Enfants du Paradis, acte II, variation de la Ballerine, de José Martinez.

Laure-Adélaïde Boucaud : La Bayadère, acte II, variation de Nikiya, de Rudolf Noureev.

Lucie Clément : Arepo de Maurice Béjart.

Fanny Gorse : Suite en blanc, la Sérénade de Serge Lifar.

Eléonore Guérineau : Diane et Actéon d’Agrippina Vaganova.

Laurène Levy : The Four Seasons, variation du Printemps, de Jerome Robbins.

Aubane Philbert : Raymonda, acte II, variation de Henriette, de Rudolf Noureev.

Charlotte Ranson : Roméo et Juliette, acte I, variation du Bal, de Rudolf Noureev.

Classes des sujets (variation imposée : Suite en blanc, variation de la Cigarette, de Serge Lifar).

Amandine Albisson : Carmen, variation de la Taverne, de Roland Petit.

Aurélia Bellet : Notre-Dame-de-Paris, acte I, variation d’Esmeralda, de Roland Petit.

Marie-Solène Boulet : Other Dance, deuxième variation, de Jerome Robbins.

Héloïse Bourdon : Les Mirages, variation de l’Ombres, de Serge Lifar.

Valentine Colasante : Les Mirages, variation de l’Ombres, de Serge Lifar.

Sarah Kora Dayanova : Carmen, variation de la Chambre, de Roland Petit.

Mathilde Froustey : Delibes Suite de José Martinez.

Charline Giezendanner : Raymonda, acte III, variation de Raymonda, de Rudolf Noureev.

Christelle Granier : Clavigo, variation de Marie, de Roland Petit.

Laura Hecquet : Other Dance, première variation, Jerome Robbins.

Sabrina Mallem : Notre-Dame-de-Paris, acte I, variation d’Esmeralda, de Roland Petit.

Alice Renavand : Don Quichotte, acte I, deuxième variation de Kitri, de Rudolf Noureev.

Une fois de plus, on retrouve quelques classiques du concours, comme Roland Petit ou Jerome Robbins. Je reste surprise par le choix des quadrilles, peu ont choisi des variations de bravoure technique, au profit de quelque chose de plus néo-classique.

Quelques mots sur la classe des sujets tout de même, la plus disputée avec juste une place de première danseuse à pourvoir. Le choix des favorites me semble globalement très judicieux. J’imagine parfaitement Amandine Albisson en Carmen, tout comme Héloïse Bourdon dans Les Mirages. Mathilde Froustey connaît Delibes Suite sur le bout des doigts, et ça lui va très bien aussi. Laura Hecquet peut surprendre sur du Robbins, et Alice Renavand veut prouver sa valeur en classique.

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(59) commentaires

  1. Cams
    9 novembre 2011 at 16:25

    Je ne sais pas si le choix de Mathilde est si bon que ça. Comme tu dis, elle l'a déjà beaucoup dansé. Elle l'a présenté à Varna, elle le fait souvent en concours. J'ai peur que le jury ne pense qu'elle ne c'est pas foulée...

  2. Audrey
    9 novembre 2011 at 16:55

    Je suis complètement d'accord avec Cams sur le choix de Mathilde.
    Et là quand même il faut avouer... vivement les résultats !!!!!

  3. petievoile
    9 novembre 2011 at 18:26

    Mlle Ganio a brillé et mérite bien sa première place, comme Mlle Hilaire en seconde et Mlle Vareilhes ensuite. C'est l'année filles de papa maman danseurs fort bien réussie, leurs prestations étaient au-dessus du lot sans conteste. Dans l'ensemble, pas mal de fautes de musicalité et une danse encore fraîche d'école un peu raide mais c'est normal !

    Mlle Saint-Martin a été superbe rien à dire et Mlle Robert a dansé une Carmen d'une magnifique sensualité. Mlle Guérineau fait certes du zéro faute mais lui manque encore du danser pour s'extraire d'un mouvement d'école à mon avis.

    Enfin les castagnettes d'Alice Renavand ont explosé le compteur !!! A la prochaine fois pour Mlles Hecquet et Bourdon, toutes deux de magnifiques interprètes et grandes de demain !!!
    Mlles Froustey et Dayanova se sont un peu baladées stars pour un résultat moyen techniquement et dans l'interprétation.

    En général, dommage qu'il y ait eu tant de Carmen et Esmeralda, en hommage à Roland Petit mais en concours, ces variations très typées préfèrent l'unique pour éviter les comparaisons immédiates d'interprétations, ce qui malheureusement n'a pas raté cette fois.

    Cela dit, le niveau des coryphées et sujets était très bon cette année, Bravo à toutes !!!

  4. Aurore
    9 novembre 2011 at 18:34

    Bonsoir,
    pour commenter ces résultats:
    la place de Renavand me laisse plus que perplexe, elle a réussi son concours, soit, mais d'autres étaient largement au-dessus. Sa variation libre: "à croire qu'elle connaissait déjà les résultats pour oser les castagnettes!! qui étaient à mon goût et à celui de mes voisines en trop..... et une variation fort courte pour un concours de sujet... enfin, une grosse déception, toutes les autres auraient été mieux à ce poste, mais sachant que le poste de première danseuse mène à celui d'étoile, pourquoi choisir une danseuse qu'on verrait difficilement dans les ballets classiques ??
    pour les autres classes, le fait qu'éléonore guérineau ne passe pas est une oeuvre du délire, surtout en étant classée après Lucie Clément.. qui, bien qu'elle danse bien, ne peut pas rivaliser avec Guérineau.. comment ne pas monter sujet après ses prestations, et surtout sa variation libre.....
    A part ces deux anomalies, les autres ont fait de belles prestations valant toutes leur place.
    La direction ne semble pas se rendre compte de l'énormité du classement pour la première danseuse.....Sabrina Mallem Amandine Albisson et Héloise Bourdon étaient tellement plus étoilables
    Félicitations à laura Hecquet pour ce si beau retour après une langue absence.

    Après il ne s'agit que d'un jugement très personnel, (couplé d'une déception envers la direction (on fait monter Renavand... on ne nomme pas Ould Braham....où va le monde de l'Opéra???)

  5. Cams
    9 novembre 2011 at 19:01

    J'ai aussi été très très surprise de la présence de Laurent Hilaire dans le jury! Je ne trouve pas ça normal. Comment rester objectif?§
    Après Juliette Hilaire a vraiment fait un beau concours et méritait de passer (je n'ai pas vu Alice). Mais ce n'est pas le problème, c'est une question de principe. En plus les pauvres, ce n'est pas cool pour elles. Elles peuvent trainer ce doute après leurs promotions.
    Mais bon pour moi les deux le méritaient. Alice Renanvand est quand même une artiste à part et je n'attends que de la voir dans du classique maintenant.
    Mathilde Froustey est rarement classée, quel dommage!
    Pour Eléonore, je ne l'ai pas vu donc je ne peux pas dire. L'an dernier c'était normal qu'elle ne passe pas. Il n'y avait qu'un poste et Valentine Colassante était meilleure. Après il est évident qu'elle n'est pas aimée. Cette 4e place c'est quand même un signe. La configuration était la même l'an dernier... Généralement quand il y a beaucoup de places on fait passer une ancienne, pas deux!
    Pour Marine Ganio, elle a fait pour moi le meilleure concours. J'étais ravie pour elle! J'étais comme au spectacle devant ses prestations avec une seule pensée (c'est trop court!!!".
    Pas d'injustice chez les quadrilles en tout cas.

  6. Marie-Charlotte
    9 novembre 2011 at 19:26

    Dur pour Mathilde...
    l'an prochain, s'il y a DonQuichotte, Alice fera une parfaite Kitri.
    Bien pour Marine Ganio, j'entends dire du bien d'elle depuis pas mal de temps et ce n'est pas parce que son papounet est dans le jury qu'elle n'a pas le droit de bien danser.
    Gare à Sylvia Saint-Martin et qui vient d'entrer sur les terres des sujets.

  7. petitvoile
    9 novembre 2011 at 19:41

    Aurore, nous sommes d'accord Eléonore Guérineau a une technique hyper propre et avait d'ailleurs choisi une variation libre à cette image, mais pourquoi cette variation très scolaire pour un concours de promotion de soliste tout de même? D'autant que ce ballet de Vaganova n'est jamais programmé. Il y a chez cette danseuse, du point de vue professionnel et à son niveau pour espérer mieux, un souci de maturité artistique qu'elle n'arrive pas à résoudre, c'est dommage.
    Sabrina Mallem s'est montrée faible dans La Cigarette, on attend d'une soliste de passer l'entrechat 6 et son Esmeralda ne valait celle de la coryphée Saint-Martin c'est sûr; le résultat se justifie je trouve.

  8. Audrey
    9 novembre 2011 at 19:41

    Ah, je suis vraiment contente pour Alice Renavand ! Mais j'avais eu un gros doute pour Don Quichotte, car il me semble qu'à Issy, elle ne m'avait pas particulièrement transcendée... Par contre son Fado... :-)(-:
    Je suis quand même un peu déçue pour Mathilde Froustey, un petit sentiment d'injustice...
    Bon, je regrette suffisamment de ne pas avoir pu y assister, donc je lance tout de suite un appel aux places pour l'année prochaine :)

  9. Cams
    9 novembre 2011 at 20:20

    @Audrey lI faut essayer de venir le jour même! Ou sinon le lendemain. En parlant avec la personne qui gère les places de l'AROP elle m'a dit "on demande aux gens qui ne font pas les deux jours de nous restituer leurs place pour les redistribuer".
    Sans compter les gens qui gens qui viennent voir un proche mais ne restent pas après ou ceux qui ont plus de places que besoin...

  10. elendae
    9 novembre 2011 at 20:42

    Dommage que tu aies été comme moi condamnée à bosser aujourd'hui, j'aurais bien aimé connaître aussi tes avis sur chacune des variations de ces dames.
    Je suis contente pour Alice Renavand, j'espère qu'elle aura bientôt l'occasion de nous confirmer l'étendue de son talent dans un premier rôle classique. Je rejoins Cams sur le fait que L.Hilaire sera je pense plus un boulet qu'un marche-pieds pour sa fille et sa compagne...
    @Marie-Charlotte : Diantre, Marine Ganio serait la soeur cachée de Juliette Hilaire ?!? n'avez-vous pas confondu les deux par hasard ?... ;)

  11. Audrey
    9 novembre 2011 at 21:05

    @Cams : c'est noté, merci ! Pour demain pas possible, mais je me garde deux jours de congés pour l'année prochaine :)
    J'en profite pour une question : j'ai vu qu'elle était classée, mais comment était Charlotte Ranson ?

  12. Marie-Charlotte
    9 novembre 2011 at 21:32

    J'avais bu, hi hi!
    Bon, ça fait combien de premières danseuses? Pas loin d'une dizaine, non? Il y en a qu'on voit plus que d'autres...

  13. petitvoile
    9 novembre 2011 at 21:50

    Charlotte Ranson a fumé une bonne Cigarette (globalement elles l'ont toutes bien dansée ), et sa Juliette était bien sans plus.

  14. Marie-Charlotte
    9 novembre 2011 at 22:04

    @Aurore : Là, je vous trouve sévère avec Alice Renavand qui a déjà fait largement ses preuves, même si son concours d'aujourd'hui n'était peut être pas le meilleur...Elle a du tempérament et pis, faut bien une remplaçante officielle à Gillot...En tout cas, sa promotion ne pose pas les problèmes du concours d'il y a deux ans où le poste lui avait échappé au profit de Pagliero... :shock:

  15. Une passionnée
    9 novembre 2011 at 22:13

    Inutile de dire que quand j'ai découvert les résultats, je suis restée interdite devant certains et plutôt satisfaite devant d'autres. Je suis heureuse pour Marine Ganio, repérée depuis un bon bout de temps chez les quadrilles et qui méritait amplement de monter! De même pour Silvia Christel Saint-Martin qui gravit les échelons à toute vitesse, et qui promet de belles choses! Concernant la non-promotion d'Eléonore Guérineau, elle confirme ce que je redoutais déjà et ce que Cams a émis plus haut, sa promotion n'est certainement pas à l'ordre du jour, et c'est du gâchis! Alice Renavand promue au poste de première danseuse ne me surprend guère, c'est sûr qu'on a envie de la voir dans du classique maintenant! (et c'est évident que lorsqu'on ajoute la promotion de Juliette Hilaire, on peut être amené à se poser des questions, mais bon..) Petite décepetion pour Laura Hecquet tout de même.
    En tout cas, je suis ravie de lire les commentaires de personnes ayant pu y assister: il y a une marge entre les résultats et les prestations au concours.

  16. cdlb
    9 novembre 2011 at 23:19

    Jennifer Visocchi a fait une prestation étonnante d'intériorité et de vérité dans Carmen.

  17. licorne
    9 novembre 2011 at 23:46

    Héloïse Bourdon était tout simplement à couper le souffle.
    Pour elle, pas besoin de magouilles, c'est une Grande et une évidence.
    A la place de certaines élues j'aurais du mal à trouver le sommeil ...
    Les conflits d'intérêts ça n'existe pas dans toutes les entreprises républicaines ?

  18. flo
    10 novembre 2011 at 07:54

    Je suis entièrement de l'avis de @Aurore.
    Sabrina ,Amandine et surtout Héloïse, incroyable de maturité et de présence scénique, avec toujours ce petit plus "classique, style opéra" que l'on attend pour être étoilable dans une classe de Sujets aux qualités exceptionnelles, méritaient largement de décrocher la timbale. C'est une véritable injustice. Beaucoup de questions restent à se poser . Il ne fallait pas faire confiance ...! Un grand Bravo aussi à Charline et Laura.

  19. Amélie
    10 novembre 2011 at 09:49

    @ Cams : Tu as sûrement raison... Peut-être qu'elle s'attendait tellement à ce résultat qu'elle a juste cherché à se faire plaisir.

    @ Petitevoile, Aurore, Flo et cdlb : Merci pour vos impressions pour le moins contrastés ! Le concours ne met décidément personne d'accord.

    @ Marie-Charlotte et Licorne : Mais je suis ravie pour Juliette Hilaire, qui apparement a été bien coaché et ne vole pas sa place. Mais la présence de Laurent Hilaire est tout de même un vrai manque de transparence. On ne peut pas faire semblant au bout d'un moment, ça ne fait que desservir les deux danseuses en question, qui ont pourtant assuré lors de ce concours.

    @ Audrey : L'année prochaine, présence indispensable ;)

    @ Elendae : Soutenons-nous encore moralement aujourd'hui (toi aussi tu as passé ta journée sutr Twitter au lieu de travailler ?)

    @ Une passionnée : Ces résultats sont toujours surprenant... même pour ceux et celles qui ont pu y assister.


     

  20. Marie-Charlotte
    10 novembre 2011 at 10:12

    J'ai lu que Laurent Hilaire était membre de droit du jury, en raison de ses fonctions...De toute façon, ce n'est jamais facile et ça met tout le monde dans l'embarras, à commencer par les candidates...

  21. Henry
    10 novembre 2011 at 10:47

    A l'attention des pisse-vinaigre :
    sachez que Laurent n'a pas participé au vote pour la classe de Juliette ni de celle d'Alice
    A bon entendeur...

  22. Amélie
    10 novembre 2011 at 11:41

    @Henry:Merci pour l'information. C'est une question légitime de la part du public, tant l'Opéra est opaque sur ce point, et que ce concours soulève de questions au vu de certains résultats. Le "pisse-vinaigre" me semble par contre fortement dispensable, restons zen et poli, le concours n'est même pas fini.

  23. petitvoile
    10 novembre 2011 at 12:41

    Bien sûr que l'emploi "pisse-vinaigre" était à sa place ! Il me semble au contraire que certaines réactions hâtives et trop peu connaissantes pourraient avoir la sagesse de s'abstenir ou de questionner avant de tirer. S'il est bien compréhensible qu'un blog ouvert à tous fourmille d'avis divers, certains ne se rendent pas compte de l'effet de leurs remarques déplacées vis à vis des professionnels de la danse. Ce métier n'est pas une espèce de monde de la magouille organisée comme se l'imaginent trop aisément quelques uns à l'occasion de ces concours de promotion notamment. Les incompréhensions peuvent trouver leur source dans le manque de connaissance ou une vision trop extérieure de la vie d'une entreprise pour pouvoir en juger équitablement. Il est alors dommage de crier au scandale là où il n'y en a pas nécessairement en réalité! Car en réalité aussi, ce sont les danseurs concernés qui reçoivent les coups de massue: puissent-ils ne pas être trop oubliés dans l'histoire dont ils sont les premiers acteurs !

  24. Estelle
    10 novembre 2011 at 16:31

    Savez vous si les prestations ont été filmées ? Peut-on dèja en voir quelques extraits sur Youtube ? :-)(-:

  25. Marie-Charlotte
    10 novembre 2011 at 18:33

    hé bien achetez leur une boîte de kleenex et apprenez à garder vos nerfs, il ne s'agit que de danse, après tout...

  26. Marie-Charlotte
    10 novembre 2011 at 18:41

    @petitvoile :
    Et au risque de vous enlever vos illusions sur la sensibilité des danseurs, pour avoir fréquenté de très très près ce milieu, je peux vous assurer qu'il y règne une méchanceté, une violence, un copinage forcené - attention, je ne parle pas de ce concours mais d'une manière plus générale- et une médisance à faire peur.

  27. petitvoile
    10 novembre 2011 at 21:30

    @Marie-Charlotte, pas de souci pour mes illusions baignées dans le réalisme du métier depuis vingt ans. Les autres milieux professionnels baignent-ils dans l'eau bleue peace and love et humaniste sur le plan des carrières? J'ose en douter. Les danseurs qui vont voir ailleurs trouvent plutôt que les relations professionnelles prennent une couleur bien grise et rapace en comparaison. S'il en était autrement, on pourrait légitimement se demander pourquoi ce métier déborde de demandeurs d'emploi. Croyez bien qu'une fois la porte d'entrée passée, le vrai souci est la courtesse de la carrière, pas l'envie d'en finir pour cause d'invivable violence au quotidien. L'Odp et les autres compagnies organiseraient sinon des auditions tous les trois mois, or soyons sincère, c'est le manque de places libérées qui domine très largement et l'obligation pour les directions de ballet d'organiser une audition par an pour parfois n'engager personne parce que les danseurs en place sont heureux où ils sont, tout simplement!

  28. Marie-Charlotte
    10 novembre 2011 at 22:17

    Oh, mais loin de moi l'idée saugrenue de croire qu'ils voudraient quitter ce milieu, ils s'accrochent et ont le cuir dur, en tout cas suffisamment pour admettre que certaines questions légitimes se posent (pas de ma part car j'ai considéré, dans mes posts, que ce concours avait été honnêtement gagné)...Donc, ils ont les reins assez solides pour encaisser des "coups de massue", ça fait moins mal que des pointes.

    J'adore le ballet mais j'ai été tellement horrifiée par plusieurs danseurs - et non des moindres- que je préfère ne plus les cotoyer de près...Dans le meilleur des cas, ça donne des gens durs au mal et courageux. Dans le pire, ça donne des petites gens, au final.

  29. petitvoile
    11 novembre 2011 at 00:13

    @Marie-Charlotte, je dirais que sauf leur passion avec les responsabilités qu'ils ont plus jeunes que beaucoup, les danseurs s'avèrent être des gens comme tout le monde, des humains avec leur qualités et leurs défauts, ni plus ni moins. Concernant par exemple ce concours, c'est le fait qu'il soit public qui a tendance à déchaîner certaines passions de spectateurs. Sans cela, tout le monde s'en ficherait: personne ne se soucie de la montée de telle danseuse plutôt qu'une autre dans les autres compagnies du monde ou de la montée ou pas de telle personne dans n'importe quelle entreprise où l'on ne travaille pas. L'important pour un spectateur est de passer une bonne soirée de ballet ou ici une bonne journée à regarder une brochette de variations, pas de mettre de son nez dans les affaires qui en soi ne le regardent pas. Quand on a compris ça, il n'y a pas de problème! On aime tel ballet et telle danseuse en particulier on va au spectacle, on n'aime pas on passe sa soirée ailleurs, la France est loin d'être pays pauvre en spectacles. Et réjouissons surtout de la chance d'une compagnie de ballet comme l'OdP avec la richesse de la diversité à son répertoire, tant de danseurs et de distributions !!!

  30. flo
    11 novembre 2011 at 17:03

    Alors Henry.. on se lâche ? Qui se sent morveux.. se mouche ! Pas de "pisse vinaigre", des gens au contraire tout à fait lucides. C'est ça qui dérange. Qu'est ce que vous voulez nous faire croire ? Et les gens dans le jury qui font travailler certains candidats, cest une vision de l'esprit ? Vous devez être sacrément concerné pour assayer de défendre l'indéfendable..Tout le monde en a marre parceque ça suffit. Et ce n'est pas en traitant les gens qui dénoncent ce type de pratique avec morgue , que vous allez enterrer l'opinion publique.

  31. licorne
    11 novembre 2011 at 17:38

    Il est marrant.. Henry ! On dirait presque qu'il y croit !

  32. Amélie
    12 novembre 2011 at 10:28

    @ Estelle : Normalement, il est interdit de filmer. Mais certain-e-s danseur-se-s le font, et les postent sur leur compte Youtube après. Il faut être vigilant.

  33. petitvoile
    12 novembre 2011 at 13:38

    @Flo, je crois que votre colère vous perd. Si vous connaissez la maison, vous savez que les danseurs sont libres de choisir avec qui travailler leur concours. Vous savez alors aussi que certains font un parcours magnifique en choisissant de travailler avec un danseur du corps de ballet ou un prof extérieur. La qualité de la tradition et dont la vie en dépend d'ailleurs est sa force à dépasser les mouvements d'influence dont vous pensez à tort qu'ils sont les seuls motifs moteurs de la barque. Ils existent oui, mais ou donc n'existent-ils pas et en quoi seraient-ils seulement mauvais? Si votre vie vous donne un poste de responsabilité, je doute que vous choisissiez vos partenaires au jeu de dés.

  34. flo
    12 novembre 2011 at 17:40

    @Petitvoile, je parle précisément d'un manque de déontologie dans le fait que quelqu'un qui sait, parcequ'il a postulé pour ça,qu'il va faire partie d'un jury de Concours, se permette de faire travailler quelqu'un qu'il a la responsabilité de juger en toute impartialité pour ce Concours .De même qu'il y a conflit d'intérêt lorsqu'on est amené a juger dans un Concours public quelqu'un de sa famille. Ce n'est pas de la colère, c'est illégal. l'Opéra est une institution de la République qui a ses règles et c'est scandaleux de les manipuler. C'est tout.Comme dit l'autre..à bon entendeur !

  35. petitvoile
    12 novembre 2011 at 19:10

    @Flo, ce qui veut dire que pour respecter votre sens de l'éthique, s'enlève le droit à des enfants de faire le même métier que leurs parents. Dehors les Petipa, Bournonville, Taglioni, Vestris, Ceccheti, Nijinsky & co, Rameau, Bach, Mozart, Beethoven & co... Les inévitables conflits d'intérêt ont poussé le bouchon jusqu'à graver dans l'histoire ces noms de fils et filles de, c'est scandaleux!
    Vous devriez demander à la direction de l'Opéra de faire venir des Inuits pour le jury du Concours interne.... ;)

  36. Alice
    12 novembre 2011 at 22:13

    La promotion d'Alice Renavand ne me choque pas, au contraire. Chaque fois que je l'ai vue elle ne m'a jamais déçue et elle a l'air de rendre bien des services à l'ODP en assurant tous ce qu'elle assure. De plus quand on regarde certaines étoiles et 1eres danseuses, elle y a très très très largement sa place (non je ne citerai pas de nom mais je pense que beaucoup savent de quelles etoiles et 1eres je parle).

    Ensuite je suis sans voix conceranant le statut quo de Guérineau.
    Il n'y a pas que l'ODP. C'est tout c que je dirai.

  37. flo
    13 novembre 2011 at 10:36

    @Petivoile, ce n'est pas MON sens de l'éthique, c'est LE sens du DROIT à l'égalité des chances en matière de Concours PUBLIC. Je n'ai rien à voir la dedans . Je fais un constat CITOYEN. Et puis ne faites pas semblant de ne pas comprendre. Le propos n'est pas d'interdire où de remettre en cause la transmission d'eventuels potentiels des gènes artistiques, mais de réguler ce "développement cellulaire" pour le moins anarchique ! On est précisément plus au 18 ème et 19 ème siècle. Il y a des lois Républicaines à respecter dans un Théâtre subventionné par l'Etat, qui INTERDISENT ce type d'ingérence et je trouve bien dociles de surcroît ces artistes qui ACCEPTENT ce potentat. Quant aux Inuites ... voilà une bonne idée de pureté ! Vu leur qualité de vie exceptionnelle, ce n'est pas le goût et la fraîcheur d'appréciation qui doit leur manquer. A moins que pour vous, Inuites soit synonyme d'abrutis. Ce que je soupçonne un peu vu les propos et les arguments que vous développez. Pour finir avec ça (mais c'est bien de n'avoir rien compris et soulevé le problème de la filiation) je ne parlais pas du cas du petit bijoux qui s'est classé en tête grâce à ses seules talentueuses variations, mais de certains autres membres du jury qui ont fait travailler des concurrents, sachant qu'ils allaient être juge et partie.

  38. asmin
    13 novembre 2011 at 11:16

    @Alice, c'est bien ça le problème, vous l'aimez aussi parceque vous la voyez parcequ'elle est distribuée à tout va ! Est ce que vous avez vu autant de fois Bellet, Dayanova, Boullet, par ex., pour comparer ,et qui étaient du même âge et dans la même division ? Non. Dans des purges, Oui ! Sauf Charline et Amandine (moins) mais qui ont vraiment eu des rôles, et un peu Sabrina , dernièrement. Mais pas des rôles d'étoiles à chaque programmation de ballet !!!
    Comment lutter, les armes sont si visiblement inégales. Maintenant est ce que ça va changer puisque le carton est plein?

  39. Marie-Charlotte
    13 novembre 2011 at 12:21

    @Flo:n'essayez pas de discuter avec petitvoile, c'est inutile..Moi, j'ai vu des exemples de copinages à vomir et ce, dès l'École de danse...Dans tous les milieux, être "fille de", ça aide (à moins d'être franchement trop nulle)...Mais ça n'aide que jusqu'à un certain point. Et les danseurs, n'échappent pas à la règle.

  40. Alice
    13 novembre 2011 at 14:39

    @ Asmin, Alice est plus distribuée et c'est sans doute injuste pour les autres mais il n'empêche qu'elle aurait pu me décevoir (il y a des etoiles dont principalement 1 qui me déçoivent presque à chacune de leur prestation). Alors si Alice arrive à capter mon attention je ne peux que me réjouir de sa nomination. Ca ne veut évidamment pas dire qu'elle soit la meilleure danseuse de l'ODP.

    Quant aux "filles de", il n'y a qu'à voir l'exemple de Miteki Kudo. Je ne crois pas que son héritage familial lui ai beaucoup servi. Donc ça ne veut rien dire. Ce n'est pas parqu'on est fille/fils de ou époux/épouse de qu'on est forcemment nul-le ou exceptionnellement talentueux/talentueuse.

  41. lulu
    13 novembre 2011 at 15:31

    Je n'ai pas eu le temps jusqu'à ce dimanche de lire vos commentaires qui ,en fait, laissent perplexes sur le "pourquoi du comment "on y arrive et en disent long ...entre les lignes. Moi, j'adore et j'ai toujours été impressionnée par le travail de Héloïse Bourdon et j'espère pour elle qu'elle échappe à tout ça. Je l'ai trouvée absolument sublissime dans Mirages et je suis très contente pour elle de son classement de 3ème, en tête à présent avec Amandine de la classe des Sujets. J'aime beaucoup aussi Laura Hecquet qui a fait un très joli Concours et dont je ne comprends pas trop la dernière place. @flo, @asmin et @petitvoile, calmez vous , @marie charlotte à raison, la danse vaincra par elle même. Elle est la plus forte. Les combines ne résistent pas au vrai talent, elles s'effondrent tôt où tard et s'affacent devant l'évidence. Courage à ces danseuses et danseurs qui aiment et défendent leur métier à l'ODP avec leur talent et leur travail.

  42. petitvoile
    13 novembre 2011 at 16:27

    Flo, ce que je tente de vous dire avec un certain humour qui semble vous échapper, c'est que le radicalisme extrême devient caricatural à en détruire la cause qu'il défend.

    A force de taper sur l'Opéra de Paris, on en vient à se demander si vous connaissez mieux ailleurs. Sans doute préférez-vous le système USA des contrats à la saison avec ses étoiles choisies en fonction de l'argent médiatique qu'elles rapportent à la compagnie, ou Russe des élues au berceau jusqu'à la tombe, ou le conservatisme anglais à mourir d'asphyxie dans les règles, ou les cies qui virent avant 30 ans pour payer le moins possible, celles qui virent les danseurs à chaque changement de direction, celles -quasiment toutes- sans concours de promotion qui annule à jamais la possibilité pour le corps de ballet de travailler, danser et montrer une variation de soliste... avec beaucoup de chance tu montes au mérite avant 20-22 ans, ou on t'a engagé avec un contrat de soliste directement parce que tu as gagné Varna ou t'es fait un nom ailleurs. Bref, domine le système de l'entreprise du monde actuel qui se fiche royalement des personnes.
    Sincèrement, mettez-vous à la place des danseurs, vous regarderez peut-être l'OdP avec une certaine sagesse, sinon allez dégotter ailleurs une place de soliste que l'OdP vous refuse malhonnêtement, avec son niveau de conditions de travail, aussi bien payée bien sûr, le droit d'aller cachetonner, la retraite assurée au bout ... Bonne chance dans le monde de la réalité.

  43. flo
    13 novembre 2011 at 17:11

    @petitvoile, @marie charlotte a raison, il ne fait pas bon discuter avec des gens de mauvaise foi. Vous êtes complètement à côté de la plaque . Vous ne comprenez rien et vous faites un amalgame désolant de vos neurones fragiles et susceptibles Quant à votre humour, il ne doit être compris que de vous. Et encore, j'imagine que vous devez même avoir du mal avec votre image pour faire une bonne synthèse de vos idées sur la danse. Votre réalité n'est pas la mienne. C'est tout .Acceptez que des gens ne partagent pas votre point de vue Je ne vous parle pas des autres systèmes à l'étranger, je vous parle du système français qui précisément a des règles et une déontologie qui ne laisse plus place à la corruption que l'on pourrait connaître ailleurs où qui a sévi dans d'autres temps, auxquels vous avez fait allusion. Profitons en et soyons dignes de notre belle République des Droits de l'Homme. Vous aimez cette définition de l'esprit citoyen ? Bof !...Si le système de l'entreprise se fiche des personnes, pourquoi l'encourager, il faut défendre l'individu au sein de l'entreprise et le placer au coeur de l'entreprise. Ce sont les danseurs qui font l'ODP, pas la Direction. Donc, j'en reviens à mes moutons ,pas de façons sournoises pour promotionner. Un jury clair et transparent. Pas de danseuse ou danseur étoile qui fasse travailler des candidats qu'ils jugent. En dehors du Concours, au contraire et c'est même génial, mais celà s'appelle de la transmission.C'est autre chose. C'est un acte noble.

  44. petitvoile
    13 novembre 2011 at 20:07

    Allez allez sainte dame pureté, vous ne savez pas à qui vous parlez et n'êtes pas danseuse. ](*,) ](*,) ](*,) :sleep: :sleep: :sleep:

  45. Amélie
    13 novembre 2011 at 20:39

    @Flo et Petivoile : Vous n'êtes pas d'accord, ok, mais merci de rester courtois-e !! 


    @Petivoile : C'est un peu trop extrapoler que de dire que ceux et celles qui rechignent sur ce jury sont contre les "enfants de" dans la compagnie. Comme l'a dit Alice, avoir de la famille dans la danse ne sert pas forcément. Il y a aussi des cas d'"enfants de" qui n'ont pas réussi, qui ne sont pas allés au bout de leur scolarité à l'Ecole. Si l'on parle des Hilaire, la fille cadette n'a visiblement pas eu droit à un passe-droit.

    C'est intéressant en tout cas de voir comment tourne ce débat. Je crois que personne n'ai choqué par la promotion d'Alice Renavand, qui a prouvé son tempérament de soliste à de nombreuses reprises. Oui, elle a eu beaucoup de distributions, mais elle a si à chaque fois prouver qu'elle pouvait les assumer (contrairement à Charline Gizendanner qui m'a déçue dans La Source), et c'est à chaque fois dans dans des rôles bien précis. Dans les ballets classiques, elle n'es pas mise en avant. Ce qui fait débat, c'est plutôt une question de forme, preuve tout de même d'un certain malaise d'une partie du public. 

    @ Lulu : Vous avez la parole de la sagesse ;)

  46. Marie-Charlotte
    13 novembre 2011 at 21:32

    @petitvoile :
    '
    Seigneur, seriez vous...Brigitte elle-même? Ciel!!! Qu'avons nous fait? Nous perdons toute chance de danser un jour avec Le Riche!

  47. petitvoile
    14 novembre 2011 at 20:47

    @amélie, juste un petit rectificatif, je n'ai pas dit que "ceux qui rechignent etc...."

    On s'aperçoit simplement que ceux qui rechignent sur ce jury ne sont pas convaincants dans leurs revendications. Un concours interne dit ce qu'il veut dire, et comme dans l'administration, les affaires territoriales etc... les règles sont respectées. Concours interne étant, se trouve au demeurant logique et raisonnable que toujours des personnes se connaissent et travaillent ensemble. (imaginerait-on sensé un restaurateur ne pas choisir parmi ses cuisiniers celui qu'il monte en grade dans son restaurant? Les fonctionnaires de l'Etat ont aussi droit à la logique.)

    Oui les danseurs de cette compagnie se connaissent tous et travaillent ensemble depuis leur enfance, et oui aussi, telle est la particularité de cette compagnie, l'essence de son oeuvre et sa première raison d'être dans l'ordre de sa tradition. Cette tradition inclut que les danseurs apprennent à devenir des transmetteurs grâce à l'opportunité offerte lors de ce concours.

    Ajouter à cela, qui a déjà participé à un jury de concours interne en connaît le fonctionnement courant; le président de jury a un rôle de régulateur, lors d'ex aequo par exemple. Des membres du jury: en fin de concours chacun donne la liste de ses notes ou son classement numéroté selon la demande en cours, le président fait les totaux (dans lesquels entre parfois en compte une note d'évaluation relative au travail de chaque salarié pendant l'année). Puis en sort le résultat, lequel vient de Tous et n'appartient en définitive à Personne (qui plus est quand les membres du jury sont nombreux, tel est le cas à l'OdP).
    Enfin, n'oublions pas comme se doit la présence des deux personnes extérieures au ballet de l'OdP, et des danseurs jurys élus Par les 150 danseurs du ballet.

    En définitive, le fait qu'un danseur en fasse travailler d'autres pour préparer ce concours relève de la tradition de l'OdP, que ce même danseur soit aussi membre du jury relève de l'élection des 150: dans le respect de la règle du concours et de la tradition sans laquelle concours interne il n'y aurait pas plus que compagnie de l'OdP tout court.

    A y regarder d'un peu près, à moins de vouloir la mort de ladite maison, il n'y a pas de quoi crier au scandale.

    :sleep: :sleep: :sleep:

  48. Phoebus
    14 novembre 2011 at 22:22

    J'ai particulièrement apprécié la prestation de Mademoiselle Letizia Galloni : Le Jury ne s'y est pas trompé. Sa promotion discrète est prometteuse.

  49. sakura
    15 novembre 2011 at 09:10

    Mon petit commentaire sur les 2 jours de concours : excusez ma mémoire mais il y avait tant à regarder!!

    Pour les filles : dans les quadrilles, Mlle Hilaire était parfaite dans sa libre, tout comme Mlle Vareilhes, et à la fin de leur épreuve, elles avaient déjà toutes deux ma voix!
    Pour Mlle Ganio, je suis plus dubitative, n'aimant pas sa plastique et ayant trouvé son concours en-dessous de ses possibilités.
    Mlle Galloni a également mérité sa place pour sa précision, sa musicalité et sa fraicheur.
    Mlle Visocchi était pétillante et aurait pu monter en 4.
    Mlle Dilhac aussi car imposé et libre très équilibrées et bien réalisées.
    Dommage pour Mlle Barbeau, un peu en deçà alors que j'y croyais.
    Mlle Fujii toujours précise et jamais récompensée.
    Je rejoins un des commentaires précédents quant aux physiques parfois étonnants et hétéroclites dans une telle compagnie ; certains vous diront qu'au contraire cela permet d'avoir des danseuses pour tous les types de rôles... hum... ou avec des personnalités différentes... mais un beau corps de ballet homogène n'est pas désagréable à regarder pour le pauvre spectateur non spécialiste de l'entrechat 6....
    Dans la classe suivante, le choc! Pourquoi faire monter Mlles Clément et Robert.... Si l'âge est un critère, alors plus de concours et vive l'ancienneté!
    Mlle St-Martin méritait de monter certes, mais peut être pas en 1... Mlle Guérineau est à une place 4 normale. Mais quid de Mlle Levy et pire de Mlle Boucaud qui a campé une Nikiya d'une grande maturité qui a fait frémir plus d'un homme dans la salle, sans parler de Balanchine où elle a excellé (c'est d'ailleurs avec cette variation qu'elle était montée 1* coryphée si ma mémoire est bonne). Mlle Philbert juste mais moins intéressante.
    Dans les sujets, Mlle Renavand sera attendue au tournant sur les grands rôles classiques et je l'y attends de pied ferme... comme beaucoup!
    Mlle Albisson ne méritait pas sa 2* place, car en dessous de son niveau ; dommage, un mauvais jour! Mlle Bourdon par contre a flirté avec la première place! Mlle Bellet a fait une Cigarette parfaite et aurait pu décrocher la timbale. Concours raté pour Mlle Froustey, mais sans doute partie vaincue ou désabusée....
    Le choix de Mlle Dayanova un peu étrange car pas à son avantage dans la Carmen de Roland Petit.

    Pour les garçons, ce fut plus simple. Alu a dominé le sujet et plié l'affaire. Chockroun est bien revenu après qques années un peu à vide, dommage car belles lignes et on en manque terriblement....
    Mélac et Thomas à la lutte et Thomas l'emporte... Pourquoi pas, c'est un danseur d'expérience.
    Coste débordant d'énergie, un bel Arepo mais imposé pas à la hauteur des autres concurrents. Un danseur très scénique.
    Dans la classe suivante, Gasse me faisait penser à Hilaire : le même magnétisme. Il avait mon suffrage, largement, même si son imposé était un peu juste, mais il a prouvé au long de l'année que c'est un beau danseur solide.
    Chailloux contre Ibot dans Carmen : pas photo!!! Rien à voir !!! Ibot en tête et de loin... Chailloux avait dû oublier de prendre son café avant de venir, j'aurais parié à 10 contre un sur le taureau !!! Dominiak avait ses chances, mais pas assez de postes... dommage.
    Bertaud que j'aime beaucoup mérite de monter mais qu'il nous présente une belle variation de prince! On sait qu'il est excellent en contemporain !!
    Raveau le promu aurait pu attendre un peu (surtout que pour les filles on fait passer les vieilles....) et laisser sa place encore un ou 2 ans pour mûrir, surtout qu'il a été bien, mais pas éblouissant, surtout dans sa libre!!

    J'en oublie certains, mais je n'ai plus le petit papier avec les noms et variations .... Mille excuses....

    Enfin une pensée pour toutes ces danseuses et tous ces danseurs qui ont tant travaillé les dernières semaines et qui n'ont pas été récompensés!
    Merci du spectacle magnifique que vous nous avez offert et du plaisir de vous voir autrement qu'anonymes au milieu des autres!

  50. asmin
    15 novembre 2011 at 10:18

    Madame@petitvoile, en voulant faire la démonstration que les "revendications" des gens ne sont pas convaincantes, vous avez apporté de l'eau à leur moulin avec votre exemple de restaurateurs. Un concours n'est justement pas fait pour que ce soit le chef cuisinier qui "choisisse". Et puis dans les commentaires on ne vous a pas dit que les gens ne devaient pas travailler ensemble, on vous a dit que accepter de faire partie d'un jury implique de ne pas faire travailler des gens qu'on es amené à juger.le jour J . C'est tout et plutôt basique à comprendre,

  51. elendae
    15 novembre 2011 at 11:04

    @petitvoile, personnellement je vous remercie pour vos explications, mais je crains que vous ne prêchiez dans le désert...si vous avez une quelconque influence au sein de l'ONP, il serait peut-être plus utile de consacrer votre énergie à essayer de convaincre la direction d'améliorer encore ses efforts en termes de communication, en amont, afin d'éviter que se propagent certaines rumeurs imputables à la méconnaissance.

  52. Lauriane
    15 novembre 2011 at 15:14

    Bonjour, pouvez vous me dire comment se sont passés les concours de Melles Amélie Joannides et Emma d'Humières?

  53. petitvoile
    15 novembre 2011 at 20:25

    @Elendae Merci ! Dépenser son énergie de temps à autre rencontre parfois des oreilles...

    La rumeur est un lot commun qui ne s'éteint pas...

  54. Amélie
    15 novembre 2011 at 22:16

    @ Tous et toutes : Bon, et si nous arrêtions de nous énerver ? Ce n'est "qu'un" concours après tout. Je crois que, comme l'a souligné @Elendaé, le problème ici est un problème de communication de l'Opéra, pas assez clean pour certain-e-s (et pour moi-même) sur l'organisation du Concours. Au vu du débat que cela suscite, il y a tout de même un message qui ne passe pas auprès d'une part non négligeable du public, même si @Petitevoile, vous avez raison sur le fond. 


    @ Phoebus et Sakura : Merci pour vos avis :)

    @ Lauriane : Je n'y étais pas personnellement, que ceux et celles qui y ont assisté n'hésitent pas à répondre :)

  55. lame
    17 novembre 2011 at 13:38

    C'est incroyable de lire des commentaires pareils. Ce @petit voile raconte n'importe quoi et son discours ne reflète pas du tout l'état d'esprit de l'ONP. Bizzare de trouver encore des blogeurs qui suivent ce type de raisonnement.
    Oui la communication était mauvaise et c'est légitime que des spectateurs se posent des questions. Je suis très bien placé pour le dire. Pas besoin de concours si les règles sont transgressées. Là, ça faisait glauque parceque pas assez d'infos. Pourtant le résultat est très clair et loyal ,tout à fait le reflèt du potentiel des concurents et chacun est parfaitement à sa place. Le jury n'a pas été balladé. Ce n'est pas le genre de la maison. Mais ce n'est pas pour autant le choix du prince, comme cette personne le sous entend avec son histoire ...de restaurant ?

  56. petitvoile
    17 novembre 2011 at 20:16

    @Lame, il serait une bonne idée de lire le fil des conversations avant d'intervenir ! Cela vous éviterait de taper sur la personne qui ne pense pas votre contraire... et connaît l'OdP de suffisamment près pour prétendre pouvoir en parler.

    S'agissant de la communication de l'OdP sur ce concours interne, elle est écrite sur le programme à l'attention du public, gracieusement invité par la maison et sans aucune obligation de sa part.

  57. Amélie
    18 novembre 2011 at 10:52

    @petitvoile: Je crois que nous avons fait le tour de la question sur ce sujet. Je déplore toutefois certains commentaires agressifs à votre égard, j'espère que vous reviendrez par ici malgré tout :). 

  58. petitvoile
    18 novembre 2011 at 12:47

    Amélie, bonne continuation dans le chemin de votre désir !

  59. lame
    19 novembre 2011 at 22:42

    @Amélie ,restez au dessus de la mêlée. Vous êtes magnifique ! Vous n'avez rien à déplorer. @petit voile n'e récolte que ce qu'elle sème. J'aurais dû écouter@Marie -Charlotte qui disait à @flo qu'il est inutile de discuter avec elle. On voit bien une fois de plus que ça ne sert à rien. Sa présence comme son absence nous est indifférente.Les pathologies qui emmergent de ces échanges ne sont pas bien méchantes et ne reflètent que des puits de vanité, d'orgeuil et de suffisance qui dépassent les sujets traîtés...et restent comportementaux . Ce ne sont finalement que des petits péchés sans conséquences pour vous @amélie.

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial