Sunday, Jun. 16, 2019

Coppélia vu par les Petits Rats

Ecrit par :

8 avril 2011

|

Catégorie :

Après une escale à Suresnes le mois dernier, les élèves de l'Ecole de Danse de l'Opéra de Paris ont en ce moment droit à la grande scène du Palais Garnier. Place cette fois-ci à Coppélia, dans la jolie version de Pierre Lacotte, et Dessins pour six de John Taras. Compte-rendu de la première du jeudi 7 avril.

Et cette première fut une très agréable soirée. Je suis encore une fois épatée par le professionnalisme des élèves. Oui, je sais, c'est un peu commun de s'extasier comme ça, mais je reste toujours impressionnée par la qualité globale du spectacle, digne d'une compagnie, alors que ce ne sont après tout que des enfants/ados. Je pense bien sûr à la technique, mais aussi à la façon de se tenir en scène, et de s'approprier une danse et/ou un personnage.

dessin-pour-six.JPG

La soirée démarre avec Dessins pour six. Un ballet qui n'a d'intérêt qu'une démonstration technique, et de permettre à chacun de montrer ce qu'il sait faire. Par rapport à la version de Suresnes, j'ai trouvé les progrès très visibles : plus d'assurance, plus de musicalité, de plus beaux portés... Plus de tout en fait. Les filles ont là encore plus brillé que les garçons. Il était intéressant d'observer les différences entre les quatre, entre Alice Catonnet à l'allure encore enfantine, et Clotilde Tran Phat beaucoup plus femme dans sa danse. Cependant, JoPrincesse qui m'accompagnait, et qui voyait la chorégraphie pour la première fois, a trouvé que tout ça était un peu cahin-caha. 

Bref, passons après une entracte au morceau de choix du spectacle, Coppélia. Et ça les ami-e-s, c'était un vrai petit régal. Quel plaisir de retrouver une danse simple, sans fioriture, et une intrigue lisible après les complications de Patrice Bart. Même si ce dernier ballet n'a pas tous les défauts du monde, cela fait du bien de retourner à une vision plus légère et pétillante de l'histoire. 

Cette Coppélia convient parfaitement aux Petits Rats, qui se sont visiblement fait plaisir. C'était frais, léger et drôle, des danses très variées, de très beaux décors et costumes... Certes, l'histoire est plutôt simple(iste), mais ça n'a aucune importante tant l'ensemble est so charming. 

decor.JPG

Premier acte, une place de village. La musique commence, une jeune fille arrive en scène. C'est Swanilda, interprétée par Marie Varlet. Il en faut du cran et du courage pour entamer un ballet seule sur le plateau, qui plus est avec une variation coriace. Et la jeune danseuse l'a fait avec beaucoup de grâce et d'aplomb. Swanilda est un rôle difficile, presque toujours sur scène. Marie Varlet a traversé le ballet sans flancher, assurant les difficultés techniques avec beaucoup d'élégance. C'est en plus une très bonne actrice, avec une pantomime en général simple, mais très clair. Elle m'a bien fait rire. 

Difficile d'en dire autant de son partenaire, Germain Louvet (Frantz), qui en faisait des tonnes dans ses expressions, et ça ne passait pas du tout. Niveau danse, rien à redire par contre, même si, tout subjectivement parlant, ce n'est pas ma grande révélation de la soirée. S'il fallait en fait avoir un coup de coeur masculin, j'irai plutôt du côté de Coppélius, aka Natan Bouzy. Il ne danse pas vraiment, donc difficile de se faire une idée de sa technique, mais voilà un très bon acteur, dans son personnage jusqu'au bout, avec beaucoup d'humour et de poésie. 

Premier acte, donc. Frantz est très attiré par la fille de Coppélius, qu'on ne voit qu'à travers une fenêtre. Ce qui a le don d'énerver sa fiancée, Swanilda, qui décide finalement de le planter là. L'histoire donne surtout lieu à plusieurs danses de caractère, exécutées avec beaucoup d'allant. Un très joli moment, qui ne donnait jamais l'impression de fouillis malgré un très grand nombre d'élèves sur scène.

coppelia-marie-varlet.jpg

Deuxième acte. Swanilda et ses copines ont réussi à rentrer dans la maison de Coppélius. Les neufs jeunes filles s'aperçoivent alors que la mystérieuse personne n'est autre qu'une automate, et que le lieu est rempli de poupées. Coppélius arrive et chasse tout le monde, sauf Swanilda qui se planque. Arrive Frantz par la fenêtre. Le vieux bonhomme l'accueille à coup de verres de vins, et finit par l'endormi. Il veut lui prendre sa vie pour l'insuffler à Coppélia. Et il a bien l'impression que ça marche. Sa poupée prend en effet vie petit à petit... grâce à Swanilda qui a en fait pris la place de la poupée et prend un malin plaisir à berner Coppélius. Après quelques danses, la voila qui se rebelle et se met à tout casser, avant de prendre ses jambes à son coup et de s'enfuir avec son volage de fiancé.

Ce moment donne la part belle à la pantomime. Comme dans la version de Bart, Frantz est en retrait, et tout repose sur le duo comique Swanilda/Coppélius. Duo qui s'amuse décidément beaucoup avec ce passage. Les deux jeunes artistes s'en donnent à coeur joie, et les rires fusent dans la salle, pas seulement de la part des enfants.

Troisième acte, décor de jardin à la française, pour le mariage de Swanilda et Frantz. C'est surtout un enchaînement de passages virtuoses, où chacun peut y aller de sa démonstration technique. Lou Thabart, remarqué à Suresnes, est l'un des deux fiancés. Il a rangé sa mèche de cheveux, et un peu de sa fougue avec. Dommage, mais pas évident de se faire remarquer avec une seule variation. Les ensembles sont globalement très en place et bien assurés, il y manque peut-être un petit grain de folie. Belle fin, même si j'ai globalement préféré les couleurs du premier acte et la drôlerie du deuxième.

coppelia-ecole-de-danse-3acte.jpg

A la fin de la soirée, on se demande tout de même si Dessins pour six était bien utile. Par la force des choses, Coppélia ne met en avant que trois grands élèves, et il faut bien que tout-e-s les premières divisions montrent ce qu'ils-elles savent faire. Mais l'assemblage des deux oeuvres restait assez étrange. Ne pas tronquer le troisième acte de Coppélia, et permettre ainsi quelques morceaux de bravoure en plus, aurait peut-être été plus intéressant. 

Cette distributions sera également sur scène pour le spectacle du lundi 11 avril. Alizée Sicre (Swanilda), Mathieu Contat (Frantz) et Baptiste Claudon (Coppélius) assureront les représentations de samedi et mardi. 

© Photos 1 et 2: Danses avec la plume / Photos 3 et 4 : David Elofer 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(28) commentaires

  1. Déborah
    8 avril 2011 at 20:07

    J'ai ma réponse pour Marie! :D Je le dit, le redit, et continuerais à le dire: J'aime vraiment beaucoup sa façon de danser!
    Bravo aussi à tous les autres danseurs bien sûr. =D>

  2. Louison
    8 avril 2011 at 22:56

    C'est vrai qu'elle est particulièrement à l'aise dans ce rôle, qui lui va très bien! Sa technique est très sûre et son visage est très expressif (j'ai eu la chance d'être dans les premiers rangs et de pouvoir admirer ça de près =) ). Tous les danseurs ont eu l'air de s'amuser, et elle tout particulièrement !

    Amélie, je partage le coup de coeur pour Natan/Coppélius !
    En revanche dans Dessins pour six, Clotilde ne m'a pas émue plus que ça : elle est certes plus mûre qu'Alice Catonnet, qui semblait perdue devant la difficulté du ballet (alors que ça ne transparaissait pas trop à Suresnes), mais je l'ai quand même trouvée nettement moins convaincante que sa collègue blonde Caroline !
    Et pour terminer sur ce ballet, chapeau bas à Roxane Stojanov, qui n'est qu'en deuxième division et qui, en dépit d'un court laps de temps pour se "mettre dedans", ne dépareillait pas du tout !

  3. Déborah
    8 avril 2011 at 22:58

    Roxane est 1ère à tous les examens de fin d'année depuis son admission (4e division). Et ce n'est certainement pas pour rien.
    Elle a des jambes d'une longueur incroyable! :shock:

  4. Louison
    8 avril 2011 at 23:18

    Iras-tu voir l'autre distribution?

    Et en passant, bravo pour ce blog : j'adhère totalement =)
    Critiques très juste et analyses fines, le tout dans un style très plaisant !

  5. JoPrincesse
    8 avril 2011 at 23:30

    Oh oui, quelle aisance de Marie sur scène! On sent qu'elle prend du plaisir, et elle le montre!
    J'aurai bien vu un ballet contemporain avant Coppélia, à la place de Dessin pour six, qui reste pour moi un ballet brouillon, et qui amène les danseurs à ne pas être "propre"! (Et pourtant, c'est bien pour ça que l'ONP est connu...)
    En tout cas, une très belle soirée...

    Je me demande ce que va donner Alizé Sicre dans Swanilda...

  6. Louison
    8 avril 2011 at 23:42

    Oui, même les "Variations" de Violette Verdy, dansées à Suresnes, auraient été mieux à leur place ! Mais bon, elles sont au programme de l'année prochaine =)
    Dessins pour six est juste... extraordinairement difficile ! D'où l'aspect peut-être brouillon, surtout quand on le voit pour la première fois! Mais plus je le vois, plus j'aime ce ballet ! On apprécie finalement la jolie chorégraphie et les performances de chacun (lorsqu'il y a quelque chose à apprécier bien entendu!)... Et on apprécie aussi le fait que les danseurs puissent s'exprimer à leur juste taille (pas comme à Suresnes ^^)

    Quant à Alizée... je pense que Marie va être difficile à égaler, mais qui sait ?!
    Et qu'adviendra-t-il des garçons....?! =)

  7. Anne-Laure
    9 avril 2011 at 22:46

    Bonsoir,
    Concernant Dessins pour six, j'ai trouvé la mise en scène minimaliste intéressante: elle mettait vraiment en évidence les danseurs. Ils étaient très bons pour des élèves, mais cela manquait encore de précision.
    Pour Coppélia, pour avoir vu les 2 versions de Bart et Lacotte, j'ai préféré la dimension psychologique de Bart (mais n'ai pas apprécié son côté "romantique" dans la fin du II° acte) même si je me suis davantage amusée chez Lacotte.

    http://annelauregraff.wordpress.com...

  8. Delphine
    10 avril 2011 at 08:19

    quelqu'un a vu l'autre distribution? J'ai encore des places à prendre pour lundi ou mardi, je me demande quelle soirée vaut le coup?
    Merci d'avance !

  9. Amélie
    11 avril 2011 at 11:22

    @ Deborah : Je te comprends, Marie a un vrai charisme sur scène, ça va encore être dur pour le concours d'entrée entre toutes. 

    @ Louison : Merci beaucoup ;) Je n'irai pas voir l'autre distribution par manque de temps, mais ça m'aurait bien intéressé. 

    @ Anne-Laure : Ce sont deux visions très différentes du ballet. J'aime cette idée d'aller chercher un peu plus loin dans la psychologie, mais d'un point de vue chorégraphique, j'apprécie beaucoup plus ce que fait Pierre Lacotte. 

    @ Delphine ;)

  10. Sophie*A
    12 avril 2011 at 23:06

    J'ai vu le spectacle de l'école samedi soir avec la distribution d'Alizée Sicre et de Mathieu Contat pour Coppélia.

    Il faut avouer que je n'ai pas été déçue par les danseurs, loin de là d'ailleurs car ils jouaient tous très bien leur rôle en plus de le danser, mais c'est l'interprétation qui mettait vraiment peu délèves en valeur qui m'a un peu génée car à mon gout il manquait de rôles importants pour les plus grands. Cependant, j'ai bien rit, l'interprétation des différents rôles a été menée à merveille par tous et encore une fois, les rires ne sortaient pas que de la bouche des plus jeunes dans le public.

    Alizée Sicre en Swanilda était intéressante mais je n'ai pas eu LE coup de coeur attendu. Dommage, car elle est vraiment précise et légère dans sa danse mais je trouve qu'elle n'a pas le petit plus dont vous parlez pour Marie Varlet qui a priori incarne merveilleusement bien son rôle. Je ne veux en aucun cas remettre en cause la distribution du rôle de Swanilda à Alizée car il lui va bien mais ça coince ... En tous cas, c'est sur, à la fin de l'année, il va y avoir de la concurrence au concours de fin d'année.

    Mon coup de coeur porte sur les garçons et en particulier sur Mathieu Contat :-)(-: qui incarnait à merveille Frantz, âme sensible que je suis. J'ai trouvé que Baptiste Claudon était aussi agréable dans Coppélius mais bon ma préférence porte sur le premier. Tous deux vont aussi être présents en tête à la fin de l'année, ça promet un sacré spectacle.

    Quant à Dessins pour six, je suis restée perplexe au départ sur la place qu'a ce "ballet" dans le spectacle de l'école de danse même si au bout de quelques instants j'ai cessé toute réflexion et me suis laissée emportée par les danseurs. C'était précis mais j'ai plus eu l'impression d'assister à une démonstration technique qu'à un moment d'évasion, de souffle et de fougue. Je tiens cependant à préciser que ceux qui l'ont interprété m'ont laissé stupéfaite par leur agilité, leur aisance et leur prestance sur scène. C'était beau ! Meme si je le vois pour la première fois, je ne trouve pas ça trop foulli, au contraire !
    Sur ce coup là, je tiens à féliciter mes six interprétes de samedi car j'étais sans voix à la fin de leur prestation ! =D> C'est fou de voir tant de professionalisme chez des danseurs encore élèves ...

    A tous ceux qui ont dansé samedi j'adresse mes félicitations ainsi qu'à leurs professeurs car on n'a pas l'impression d'assister au spectacle d'une école mais d'une compagnie et on devine bien que c'est grâce à leur patience, à leur travail et à leur persévérance qu'ils ont acquis ce sens du "métier". :D

  11. Amélie
    15 avril 2011 at 12:44

    @Sophie*A: Merci pour cet avis sur cette deuxième distributions, qui devrait faire plaisir à certains. ;)

    Leur professionnalisme est bluffant, digne d'une compagnie. On est déjà déçu de savoir qu'il n'y aura pas de place pour tout le monde en juin. 

  12. Sophie*A
    15 avril 2011 at 18:26

    Le peu de place accordé est tout à fait frustrant !
    C'est vraiment trop dommage car tous méritent d'avoir une place ...

  13. Louison
    15 avril 2011 at 20:41

    Un scandale, ce nombre de places ridicule !
    C'est un choix de Mademoiselle Platel de garder un maximum d'élèves jusqu'en 1ère division pour leur donner une formation complète, noble intention... Cependant, le pendant inévitable est d'augmenter le pourcentage de déçus au concours d'entrée dans le ballet...!

    J'ai également été enchantée de cette deuxième distribution : le mardi 12 avril, un très joli dessin pour six, presque plus réussi que celui du jeudi. Pour ce qui est de Coppélia, Alizée m'a agréablement surprise : un autre style que Marie, un peu moins dans le côté "brillant", un peu plus romantique et sensible, charmant également. Peut-être un peu moins assurée techniquement (fatigue?). Et Mathieu/Frantz ... de jolies expressions aussi, il fait beaucoup rire !

    Quant au professionalisme... J'ai toujours entendu dire que les élèves étaient au meilleur niveau à la sortie de l'école, au niveau de la technique et du "comportement". C'est bien connu, une fois qu'on est dans le ballet, on se relâche, on prend ses libertés, on vient aux cours quand on a envie et on ne fait plus attention à ses cinquièmes

  14. Sophie*A
    15 avril 2011 at 23:17

    Je ne sais pas trop si Alizée est moins assurée techniquement ou non que Marie car il y a biensur une part de fatigue non négligable tout de même mais je reste sur ce que j'ai dit, mon cours de coeur fut pour matthieu/frantz qui est très expressif mais aussi très bon danseur.

    après pour la philosophie d'Elisabeth Platel, je me vois mal la critiquer car elle offre tout de même une excellente formation à tous ces élèves qui peuvent espérer, si ils ne sont pas pris dans le crops de ballet de l'opéra de Paris, trouver une place ailleurs dans d'autres compagnies et pourquoi pas à l'étranger grâce à la réputation de l'école, à leur formation et à leur niveau. C'est tout à son honneur même si malheuresement les déçus sont nombreux, ils n'en restent pas moins d'excellents danseurs ! ;)

  15. Valentin
    16 avril 2011 at 10:31

    Bonjour à "danse avec la plume".

    Je ne suis pas là pour juger la qualité de votre critique, même si elle me semble quelque peu osée. Si je puis me permettre, je suis assez proche de l'école de danse, et les reproches que vous semblez faire à celui qui joue Frantz (Germain Louvet) ne concerne que vous. Je pense que si Frantz devait écouter les critiques d'une seule personne (ou deux), c'est bien celle du chorégraphe Pierre Lacotte, qui est encore présent sur le bord de la scène. Or, Mr Lacotte lui a personnellement dit durant les répétitions que ses pantomimes étaient très bien, mais qu'il pouvait en faire encore plus. Dire que Frantz était surfait le fera bien rire, lui qui sait surement très bien que seul compte l'avis de Mlle Platel et Mr Lacotte. je crois savoir que leurs félicitations lui sont allés droit au coeur. Concernant le niveau de danse, il était bon, voire très bon, ce qui parait normal à 2 mois du concours d'entrée au corps de ballet.

    "Ne fais pas attention à ce que dit la critique : on n'a jamais élevé une statue à un critique."

  16. Amélie
    17 avril 2011 at 17:54

    @ Louison et Sophie : Concernant le parti-pris d'Elisabeth Platel, je serais plutôt d'accord avec Sophie. Cela donne quand même la chance à quelques élèves d'avoir une excellente formation, et il n'y a pas que l'Opéra de Paris comme compagnie. 

    @ Valentin : Je comprends que tu veuilles défendre ton camarade, mais je crois que tu n'as pas compris le principe de la critique (du moins tel que je la conçois sur ce blog). Le but n'est pas de donner un conseil à un-e danseur-se, ou qu'il-elle "fasse attention" à ce que j'écris pour reprendre ta citation. Le but est de donner mon avis. En tout honnêteté, la pantomime de Germain Louvet ne m'a pas convaincue. Ce n'est pas dénigrer son travail, c'est ce que j'ai ressenti, mon opinion, comme chaque personne qui a assisté à cette soirée en a eu une. Je suis ravie pour lui qu'Elisabeth Platel et Pierre Lacotte ont apprécié ce qu'il a fait, ça ne va pas m'empêcher, moi, de ne pas apprécier. Si ce danseur tombe un jour sur cet article, et bien qu'il en fasse ce qu'il veut. Je n'écris pas pour lui, ou pour lui dire ce qu'il doit faire. J'écris pour partager mon avis sur une soirée avec d'autres passionné-e-s. 

  17. Valentin
    18 avril 2011 at 10:42

    Certes j'entends bien qu'il est important pour vous de donner un avis sur tout ce qui concerne la danse. Quelle abnégation ! Mais comme vous le dites aussi, il ne concerne que vous (cet avis). On se retrouve donc ici face aux limites d'internet : est ce que l'avis (parfois blessant) d'un profane mérite d'être publié ? Est ce que j'ai le droit d'être jugé publiquement par un inconnu ignorant ? A mes yeux non. Un avis sur des généralités, pourquoi pas, mais sur des personnes, je pense que c'est de l'orgueil mal placé. Nous entrons alors dans un débat sans fin qui ne donnera raison à personne, car vous allez essayer de vous défendre de vos qualités de critique renommée... Noureev disait toujours "parlez pas, faites". Je pense que cela résume bien la situation.

  18. Amélie
    18 avril 2011 at 17:30

    @Valentin: Bien vu, nous ne sommes pas d'accord. Je ne pense pas par contre que l'agressivité sous-jacente dans tes propos soit bien utile (cool, ce n'est qu'un blog, je ne suis pas jurée du concours d'entrée). Je considère que le public a tous les droits, y compris de ne pas aimer, y compris de le dire, y compris même de le dire sur Internet. C'est au contraire une occasion de plus de faire découvrir au plus grand nombre le monde de la danse (et des arts en général). Encore une fois, je ne me considère pas comme la dictateur (re ? trice ?) du bon goût, mais comme une spectatrice. Le but n'est pas d'affirmer qu'un-e danseur-se- est moyen-ne, le but est de donner mon avis, et par là de donner envie aux gens d'aller voir le spectacle et de se forger leur propre opinion (et de revenir ici en discuter par la même occasion). 

    Débat clôt (sauf si quelqu'un d'autre veut rajouter quelque chose) (et les commentaires sur le spectacle en lui-même peuvent bien entendu continuer). 

  19. Sophie*A
    18 avril 2011 at 19:58

    Publier des commentaires est une bonne chose dans le sens où ils permettent d'échanger et de partager des opinions.
    Après ce ne sont que des avis et ils ne font en aucun cas le procès de telle ou telle personne.
    Je n'ai pas vu Germain Louvet dans Coppélia, à mon grand regret car c'est un élève que je suis de près depuis quelques temps lors des démos et des spectacles mais je l'ai vu dans Dessins pour six, je n'ai pas été déçue au contraire. J'ai trouvé qu'il était plus à l'aise qu'à l'habitude, qu'il dansait bien voir même très bien à certains moments. Il était agile, présent et en "imposait" si on permet l'expression. Maintenant, je ne sais absolument pas ce qu'il a donné dans Coppélia mais je pense que sa prestation était tout à son honneur vu la concurrence qu'il avait dans ce rôle avec l'autre distribution pour Mathieu Contat pour lequel j'ai eu un coup de coeur. Maintenant, je ne me permettrai pas de le juger sur une performance que je n'ai pas vu et même si (et je dis bien si) il a été moins bon dans Coppélia, ce n'est pas gravissime ! Moi je l'ai trouvé parfait dans Dessins pour six. Que dire de plus ? Du moment qu'il éprouve du plaisir à danser, qu'il fait tout son possible pour tenir un rôle et que l'ensemble des professionnels qui l'entourent sont satisfaits, c'est très bien.
    Alors Germain, si tu passes par là, je tiens à te féliciter pour ta prestation dans Dessins pour Six. Je te félicite et je félicite à nouveau celui et celles qui ont dansé(e)s avec toi ainsi que le reste des danseurs et danseuses présent(e)s sur scène.

  20. Valentin
    19 avril 2011 at 09:01

    Je suis bien d'accord que l'on peut donner son avis sur internet.
    Mais crititiquer des ados voire enfants, alors que ce n'est même pas leur metier, qu'ils font ça parce qu'ils aiment uniquement, c'est dur pour eux.
    Je sais que le milieu est três concurrentiel, et la pression ils l'ont..
    Critiquer les danseurs qui sont payés pour leur prestation oui, car c'est leur job. Pas les rats qui ne sont pas forcèment tous prets a encaisser les jugements des autres.
    Evidemmment que vous pouvez donner votre avis! Mais sincerement, faites attention quand vous lachez des jugements, ça peut blesser des jeunes qui ont passé 4 mois à répéter et qui sont dans le doute.
    Une fois dans le ballet, lachez vous, ils n'ont aucune excuse !^^

  21. Amélie
    19 avril 2011 at 15:13

    @ Valentin : Bon, je vois mieux où tu veux en venir (et voilà un commentaire plus sympathique à lire que tes deux premiers. On a le droit de ne pas être d'accord, mais merci d'y mettre la forme). Critiquer ou non un spectacle de l'Ecole, c'est une grande question irrésolue qui divise de nombreux forums :) Pour ma part, j'ai choisi de le faire, à partir du moment où c'est un spectacle public. Mais choisir l'autre possibilité est tout à fait compréhensible et justifié. Si ça peut te rassurer, je ne regarde pas du tout un spectacle de l'Ecole comme je regarde le ballet. Et en tant que blogueuse, je ne le critique pas du tout de la même façon. Je m'auto-modère beaucoup plus, et considère vraiment les danseur-s-es comme des élèves. 

    Et puis d'abord, quand on est petit rat, on ferait mieux d'aller bosser son bac et son concours au lieu de glandouiller sur Internet :D (second degré inside). Sans rancune ;)

  22. Marie-Charlotte
    19 avril 2011 at 22:57

    Allez Valentin, moi j'ai adoré Germain! Je n'ai pas vu Mathieu - qui a été très bien, dit-on - mais Germain m'a beaucoup plu.

    Les gars, il va falloir que vous appreniez à vous endurcir...Personne ne fait l'unanimité, mettez vous ça dans la tête, pas même Noureev, dont le travail est encore (méchamment) cri tiqué aujourd'hui encore.

    Dites vous bien que ce n'est pas parce qu'on n'a pas apprécié votre proposition artistique que vous êtes mauvais (sauf si vous vous vautrez à chaque tour en l'air). En fin d'études et à ce niveau, le Spectacle de l'école est un galop d'essai: danser devant un public, pour un public, qui a le droit d'aimer, de ne pas aimer, de dire ce qu'il pense car il a payé sa place. Et comme vous êtes jeunes et charmants, on prend des gants car il est évident qu'on n'a pas la même exigence pour un ado de 16 ans que pour un vieux routier du CDB...Maintenant, le spectacle n'est pas la salle de cours, il s'agit de e s'expose au regard de l'autre, le SPECTATEUR, cette bête redoutable..Mais je te rassure Valentin: vous êtes très bons, vous avez montré de l''aplomb, du cran, de très belles choses et on est nombreux à être fiers de vous.

  23. nini
    20 avril 2011 at 13:17

    bonjour tout le monde ! :)
    je vois vos commentaires sur le spectacle de l'école ! j'ai adoré moi aussi ! mais je n'ai pas de préférence pour les couples ! les deux sont bien je trouve ! mais en effet , le concours va etre difficile !

    je vois que vous parlez de roxane stojanov qui a de grandes jambes , je suis d'accord ! il y a aussi montaine chassang qui possede de longues jambes ! dommage qu'elle n'était que dans les mazurka ! elle est très jolie je trouve ! On le remarquait tout de meme avec loick pireaux ! tous les eleves peuvent etre fiers !!!! =D>

  24. Sophie*A
    20 avril 2011 at 18:24

    Roxane est elle aussi une bonne danseuse et elle a de grandes jambes effectivement :D
    Deux noms qui sortent aussi de mon esprit : Montaine Chassang et Loïck Pireaux. C'est effectivement dommage que Montaine soit juste apparue dans les mazurkas, mais bon, j'espère la voire l'année prochaine ainsi que Loïck dans un rôle plus importants.

    Pour en revenir à ce que disait Valentin, effectivement critiquer au sens de donner son point de vue et non au sens de casser quelqu'un est une chose délicate bien sur, mais en plus quand les personnes visées sont des ados de 15/18 ans voire des enfants mais le spectateur paye sa place, c'est vrai et il est normal que chacun puisse s'exprimer à sa guise. En tout cas, Valentin, j'insiste sur le fait que malgré quelques critiques qui peuvent être perçues comme négatives pour les uns, positives pour les autres ou mitigées, tous les élèves de l'école de danse que j'ai vu danser et que j'ai l'occasion de voir aussi aux démos ont un niveau excellent ! Excuse moi, mais ce n'est pas n'importe qui qui est élève dans cette école ! Loin de là d'ailleurs !

  25. Amélie
    21 avril 2011 at 15:45

    @ Marie-Charlotte et Sophie : rien à redire :)

    @Nini : Montaine et Loïck ne sont pas encore en première division, il et elle ont le temps de montrer ce qu'il-elle savent faire.  

  26. Valentin
    22 avril 2011 at 11:31

    A vous mesdames, je ne suis ni danseur, ni petit rat, du moins je ne le sais peut-être pas encore :) .
    Juste quelqu'un qui connait bien les 1ères divisions.
    Mon intrusion aura été brève dans ce blog car je ne me permettrai pas de venir critiquer d'autres spectacles car je n'ai jamais enfilé un chausson.
    Bonne continutation.
    "valentin" :lol:

  27. Marie-Charlotte
    22 avril 2011 at 13:05

    Ben, vois tu Valentin, je n'ai jamais joué la comédie...et je donne mon avis sur les films et les acteurs.

    Je n'ai jamais chanté...et je vais voir des spectacles musicaux.

    Je n'ai jamais peint...et je donne mon avis sur les expos.

    J'ai u peu dansé (fort mal, hi hi!) et...je donne mon avis sur les ballets.

    L'art est fait pour être montré et si il devait être réservé aux seuls pratiquants, hé bien toutes les salles seraient vides depuis longtemps...

    La danse n'est qu'un art parmi tant d'autres...Ni mieux, ni moins bien...Et donc soumis aux mêmes règles...Donc, va voir des spectacles et laisse parler ta sensibilité de spectateur! :lol: C'est fait pour ça!

  28. Sophie*A
    22 avril 2011 at 23:22

    @Marie-Charlotte : Exactement ! On n'est pas obligé de pratiquer ou d'avoir pratiqué un art pour se permettre de poser une critique qu'elle soit positive, neutre ou négative ! =D>

Réagissez

Répondre à Anne-Laure Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial