Thursday, Sep. 19, 2019

Concours de septembre : quatre places pour le spectacle de cirque “Géométrie de caoutchouc”

Ecrit par :

25 septembre 2012

|

Catégorie :

Et voilà un nouveau jeu-concours pour parfaire comme il se doit cette rentrée 2012.

Cette semaine, Danses avec la plume vous propose de gagner quatre places pour aller avoir Géométrie de Caoutchouc d'Aurélien Bory, à La Villette. Ce spectacle de cirque y est donné du 3 au 28 octobre.

Ge_ome_trie-de-Caoutchouc_affiche.jpg
Qu'est-ce donc que ce spectacle ? C'est à la fois du cirque, de la danse contemporaine, des arts plastiques et une bonne dose de poésie. "Un petit chapiteau niché sous un immense chapiteau... Au centre de la piste, une gigantesque toile de chapiteau, habitée, parcourue, manipulée tout au long du spectacle par huit acrobates-danseurs. Un dialogue singulier se noue entre les acrobates et le chapiteau, que l'on plie et déploie comme une immense marionnette, et devient ovni, volcan ou cerf-volant…".

Si je ne connais pas cet artiste précisément, j'aime beaucoup en général ce genre de spectacle : du cirque nouveau, qui empreinte à la danse sans perdre de sa magie, et qui sait parler aux grands comme aux plus petits enfants. Pour vous faire une idée un peu plus précise de Géométrie de Caoutchouc, infos, photos et vidéos sont disponibles sur le site de La Villette.

Ge_ome_trie-de-Caoutchouc.jpg
Quatre places
sont donc en jeu, pour la représentation du samedi 6 octobre 2012 à 20h30, à l'Espace Chapiteaux du Parc de la Villette.

Pour jouer, il va falloir plonger dans votre mémoire. Racontez en commentaire l'un de vos souvenirs d'enfance lié à la danse ou au cirque : un spectacle vu, vos premiers chaussons ou pas sur scène, la découverte d'une artiste ou d'un ballet... Le choix est vaste.

Deux participant-e-s seront tiré-e-s au sort parmi tous les commentaires, et remporteront chacun deux places pour cette représentations de Géométrie de caoutchouc. Une participation par nom-pseudo/mail/adresse IP est autorisée. L'adresse e-mail de chaque participant-e doit obligatoirement être indiquée dans le commentaire (mais seule moi y aura accès).

Ce concours est ouvert jusqu'au samedi 29 septembre au soir, à minuit (heure de Paris).

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(15) commentaires

  1. Mano
    25 septembre 2012 at 18:31

    Les souvenirs liés à la danse dans mon anfance, j'en ai des tonnes :
    mon premier cours de danse -cours d'essai- en short bleu marine et t shirt orange avec mon prénom écrit en marron (maintenant tout le monde peut situer l'action dans les années 70...), maman qui m'emmène voir le lac des cygnes avec Noella Pontois et les après midi où je regardais avec ma grand-mère Fred Astaire qu'elle adorait.
    Une longue histoire de famille que j'essaie de transmettre à mes fils.

  2. art'is...
    25 septembre 2012 at 18:48

    Il est 17 H, j'ai 3 ans....
    Maman repasse et je joue auprés d'elle, sous la planche...
    Une musique merveilleuse me fait lever les yeux....
    Sur l'écran de la télé, des"dames" volent" sur la pointe de leurs pieds, dans un océan de blancheur poudreuse...
    Je suis aspirée...
    La Beauté...
    Le parfait...
    l'absolu...
    - "maman? ... maman...qu'est-ce que c'est?"
    - "Un ballet de danse classique, ma chérie..."Le lac des cygnes"...
    Les danseuses que tu vois sont des étoiles!"
    ......................................
    - "maman, moi aussi quand je serai grande, je serai un cygne qui file sur la pointe de ses pieds!
    ... un jour... Maman..."
    Pour ma petite maman qui est partie rejoindre les étoiles....

  3. marieschuh
    25 septembre 2012 at 19:01

    mon premier souvenir de danse?
    4ans, mon premier spectacle de danse. Sur scène, nous dansions avec des sucettes -1 chacune et toutes différentes) en bois comme accessoire. A un moment nous les avons posés, pour ne les reprendre que pour la pause finale : assises toutes en lignes. Je fermais la ligne à gauche, j'étais donc la toute dernière à reprendre ma sucette. Or malheur! la première à prendre sa sucette et donc celle tout au bout de la ligne à droite avait pris ma sucette! Au lieu de ne rien dire et de prendre la sucette restante, j'ai traversé la scène et littéralement crié sur la pauvre danseuse! J'étais furieuse! Rires du publics sauf mes 2 parents qui s'enfonçaient, morts de honte, dans leur siège!

    Mon meilleur souvenir de cirque? Ma soeur faisant un créneau sur une boule chinoise, tellement bien mimé! on aurait cru qu'elle garait une smart à paris!

  4. Ptito
    25 septembre 2012 at 22:04

    Je me souviens de mon premier gala à l'opéra de Montpellier, dans la salle Molière, dirigé par Joëlle Loth, professeur de danse méthode Irène Popard.
    C'était très impressionnant et à la fois excitant ! J'avais à peine 10 ans, en justaucorps et collants blancs, un chignon et du rouge à lèvre.
    Je pense que c'est la première fois de ma vie que j'ai eu le trac.
    Je suis toute émue d'imaginer cette petite fille...

  5. Gg
    25 septembre 2012 at 23:37

    Mon premier souvenir de danse remonte à une dizaine d'années. J'étais allée voir la Belle au Bois Dormant donnée par le Ballet de Kiev, en tournée en France.Ma première. Etant dans une petite salle de spectacle de province, il n'y avait pas de fosse d'orchestre et, comme j'étais placée au premier rang, un mètre à peine me séparait des danseurs. Mon plaisir était de soulever discrètement le rideau pendant l’entracte, afin de voir l'envers du décor et les danseurs répétant inlassablement des figures toutes plus compliquées les unes que les autres. J'étais accompagnée de ma petite soeur de quatre ans, fascinée par la magie opérant tout au long de ce spectacle. Elle devait être la spectatrice la plus attentive de toute la salle. Lors du salut final, la danseuse étoile interprétant le rôle-titre d'Aurore lui a adressé un baiser tout en lui disant merci... Un moment très touchant puisque ma soeur se destine à devenir danseuse professionnelle.

  6. Daniela
    26 septembre 2012 at 17:09

    Mon premier ballet vu à Paris : Roméo et Juliette. De la magie pure. J'en ai encore des frissons.

  7. Russell
    27 septembre 2012 at 09:57

    Moi, je n ai aucun souvenir d enfance lié à la danse que je n ai découvert qu à plus de 30 ans. Ai je eu un regard d enfant en découvrant le Boléro de bejart ?

  8. Anne-Laure
    27 septembre 2012 at 15:41

    Comme tout le monde parle de danse, je parlerai de cirque ; )
    Souvent l'été, en revenant du Sénégal, on allait dans les Pyrénées près de la frontière espagnole. Mes parents nous emmenaient avec mon frère au cirque. On y voyait des animaux sauvages, des jongleurs... Rien à voir avec le Cirque de Moscou que j'avais vu à Paris et dont j'avais ramené une matriochka...

  9. ouplala
    27 septembre 2012 at 18:56

    Premier souvenir de cirque, lié au "Cirque aux images".
    C'est peut-être le premier spectacle de cirque auquel j'assiste enfant, en tout cas mon premier souvenir de cirque.
    Je me rappelle être complètement conquise devant la prestation d'une contorsionniste, admiration et étoiles plein les yeux devant cet être si gracieux, si souple, comme une poupée, et pourtant si musclée.
    Je suis accompagnée de mon père et de mon parrain, et après la représentation, sur le programme, mon parrain me montre le nom de cette artiste/interprète: une homonyme à moi, même prénom, même nom, orthographié différemment car, je crois me souvenir, l'artiste vient d'Europe de l'est.
    à partir de ce moment, j'ai une nouvelle ambition dans la vie: devenir artiste de cirque moi aussi ! Ambition jamais réalisée, mais je suis devenue, à la place, une fervente spectatrice des arts du cirque !
    Je ne devais pas avoir plus de 6 ans, mais je me souviens de ces images du numéros et de la lecture du nom de l'artiste sur le programme, l'incompréhension qui me gagne, puis la fierté, la possibilité, d'un jour, peut-être, lui ressembler puisque nous portons le même nom !

  10. Macsou
    27 septembre 2012 at 21:28

    Un très court commentaire pour essayer bénéficer des places offres et poursuivre la magnifique expérience artistique débutée à La Villette avec l'exposition Opticon....

  11. cirse
    27 septembre 2012 at 23:05

    Des silhouettes qui se mélangent et qui s'épanouissent dans un grand chaos. La première impression que m'a donné le tout premier spéctacle de danse contemporaine auquel j'ai eu la chance d'assister, c'est le sentiment de peur, et du chaos. Des corps meurtris, déchainés et dénudés. La chaire exhibée, sans gène et sans aucune hantise. Il n'y a que présence et complicité entre ces quelques personages qui se tournaient autour dans un enchainement de mouvements qui m'étaient inconnue à l'époque, des attitudes et mouvements improbables pour une petite fille habité par ses cours de danse classique.

  12. Grinda
    28 septembre 2012 at 18:13

    Mon premier souvenir est un livre pour adolescents. "Martina" de Jarmila Dedkova parle d'une fille de 15 ans qui perd ses parents dans un accident.
    L'histoire montre comment elle reprend goût à la vie et à LA DANSE... , à l'époque, ce roman m'a bien impressionnée...

  13. Flo
    28 septembre 2012 at 22:29

    Un souvenir marquant a été mon premier spectacle de danse à l'opéra Garnier.

    Des chorégraphies de Maurice Béjart, et surtout, à la fin du spectacle, le boléro de Ravel. Il n'y avait que des danseurs sur la scène, torse-nus, et le boléro qui scandait leurs mouvements. J'en avais des frissons tant cette scène était d'une sensualité et d'une beauté hors norme.

  14. Hesperis
    29 septembre 2012 at 12:26

    Mon premier souvenir de danse, c'était avec ma sœur jumelle identique, nous avions 7 ans et nous dansions des sœurs siamoises dans un cirque, attachées dans le même tutu rose... Une bonne synchronisation dans la symétrie, et nous avons eu un succès fou toutes les deux pour notre première prestation sur scène !

  15. Xuanvui
    29 septembre 2012 at 15:46

    Quand j'étais petite, je devais avoir 4 ans, mon père m'a emmené voir un spectacle de cirque d'une troupe russe. C'était un spectacle où des clowns muets jouaient avec des ballons énormes, parfois plus gros et grands qu'eux. Certains avaient la figure enfarinée. Ce soir là, mon père a découvert que je faisais partie des enfants qui ont peur des clowns : je me suis mise à pleurer en m'agrippant à son coup. Tellement fort et pendant tellement longtemps, qu'au bout d'un moment, un des clowns a du venir au bord de la scène, s'agenouiller dans ma direction et joindre ses mains pour me supplier de me calmer... Je ne me rappelle plus si j'ai exhaussé sa prière mais en tout cas, depuis, j'adore le cirque et c'est moi qui fait le clown !

Réagissez

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial