Friday, Nov. 22, 2019

Saison 2019-2020 – La sélection internationale

Ecrit par :

11 octobre 2019

|

Catégorie :

Après la sélection danse classique et néo-classique, la sélection danse contemporaine, la sélection cirque/comédie musicale et la sélection jeune public, place à notre sélection internationale de la saison 2019-2020. Vous ne perdez pas une occasion de voir de la danse, même en voyage ? Voilà les quelques spectacles en Europe et aux États-Unis à ne pas manquer, du grand ballet classique à la création plus contemporaine, en passant par la relecture des indispensables du répertoire. Pour vous aider à faire votre choix, nous avons choisi cinq indispensables, ainsi qu'une sélection par mois. 

 

Les cinq spectacles à l'international à ne pas manquer cette saison

Giselle d'Alexeï Ratmansky par le Ballet du Bolchoï

Entre Alexeï Ratmansky et le Bolchoï, l'histoire n'a pas forcément été simple. Le chorégraphe a dirigé la compagnie de 2004 à 2009, faisant émerger toute une nouvelle génération (Natalia Ossipova) et mettant en place un travail de fond sur le répertoire, permettant à la compagnie de retrouver un grand prestige international. Mais les Étoiles en place ne lui ont pas forcément mené la vie facile, et le chorégraphe part au bout de cinq ans, travaillant surtout depuis pour les compagnies américaines. Il revient au Bolchoï dans l'exercice qu'il affectionne le plus : remonter un grand ballet classique en allant puiser à la source de la création. Il s'attaque ici à Giselle, avec une nouvelle production. Ballet créé en France, prenant un nouvel essor en Russie avec Marius Petipa, puis dansé par toutes les compagnies dès le XXe siècle, Giselle a connu de multiples transformations. Le regard du chorégraphe si connaisseur en histoire de la danse devrait être passionnant. 

Du 21 novembre 2019 au 26 janvier 2020 au Théâtre du Bolchoï

 

Creature d'Akram Khan par l'English National Ballet - Gala des 70 ans de la compagnie

La saison 2019-2020 marque un tournant pour l'English National Ballet, avec l'inauguration de ses nouveaux locaux et son 70e anniversaire. Dirigé par Tamara Rojo depuis quelques années, l'ENB est devenu l'une des compagnies européennes les plus dynamiques. L'une de ses réussites reste la Giselle d'Akram Khan (à voir en France en juillet). Le chorégraphe revient travailler avec la troupe pour une autre création, Creature, récit de l'ambition humaine s'inspirant de Frankenstein, du mythe de Prométhée ou de la pièce Woyzeck. L'ENB propose aussi un grand gala pour fêter ses 70 bougies, comprenant des extraits de son répertoire et Études de Harald Lander.

Gala des 70 ans de l'English National Ballet les 17 et 18 janvier 2020 au London Coliseum

Creature d'Akram Khan, du 1er au 8 avril 2020 au Sadler's Wells

 

Frida d'Annabelle Lopez Ochoa par le Het Nationale Ballet

Peu connue en France, Annabelle Lopez Ochoa est pourtant une chorégraphe qui s'est fait une place sur les scènes classiques, remontant notamment Le Corsaire pour l'English National Ballet. Elle signe cette saison pour le Het Nationale Ballet d'Amsterdam une création, un ballet entier autour de l'artiste Frida Kahlo. Le ballet retrace le parcours de cette forte personnalité refusant l'infortune, luttant pour les droits des femmes et devenant une artiste phare du XXe siècle. Annabelle Lopez Ochoa veut ainsi donner corps au "surréalisme expressif que la danse - comme les peintures de Frida Kahlo - peut incarner", en approfondissant la solitude qui a hanté l'artiste toute sa vie. 

Du 8 au 25 février 2020 à l'Opéra d'Amsterdam

Frida d'Annabelle Lopez Ochoa - Het Nationale Ballet

Le Corsaire de José Martinez par le Ballet de l'Opéra de Rome

S'il a quitté la direction de la Compagnie Nationale de Danse d'Espagne après huit belles années, José Martinez est toujours actif dans le monde de la danse. Il crée ainsi un nouveau Corsaire pour le Ballet de l'Opéra de Rome, après son réussi Don Quichotte pour la compagnie espagnole. Dirigé par Eleonora Abbagnato, le Ballet de l'Opéra de Rome connaît un nouvel essor avec une programmation ambitieuse. Un pas de plus est franchi avec ce ballet classique qui n'accepte que l'excellence de la part de ses interprètes. Cette nouvelle production s'accompagne, outre des Étoiles de la troupe, d'invités de luxe avec Olesja Novikova, Leonid Sarafanov et Isaac Hernández.

Du 28 février au 1er mars 2020 à l'Opéra de Rome

 

The Dante Project de Wayne McGregor par le Royal Ballet

Chorégraphe résident du Royal Ballet depuis 2006, Wayne McGregor propose sa nouvelle création pour la troupe anglaise, un ballet complet inspiré par la Divine Comédie de Dante. L'Enfer, le Purgatoire, le Paradis... Le chorégraphe se sert de la trame complexe du poème pour une création sur-mesure pour les qualités expressives des artistes du Royal Ballet.

Du 6 mai au 1er juin 2020 à Coven Garden 

 

 

Le choix d'octobre

Coppélia de Roland Petit par le Ballet de Bavière

Et oui, pour voir du Roland Petit, il faut aller en Allemagne. Le Ballet de Bavière a décidé de remonter non pas un ballet archi-connu du chorégraphe comme Carmen, mais sa version de Coppélia, que l'on n'a pas vu en France depuis plus de vingt ans. Roland Petit a monté ce ballet pour sa troupe en 1975. respectant la trame de la poupée presque humaine du Dr. Coppélius, transposant l'histoire dans une caserne du XIXe et en Galice. Sergei Polunin fait partie des artistes invités pour cette production.

Du 20 au 26 octobre 2010 au Théâtre de Bavière. Reprises tout au long de la saison

Coppélia de Roland Petit - Ballet Stanislawski

Le choix de novembre

Les 60 ans du Nederlands Dans Theater

Le Nederlands Dans Theater fête ses 60 bougies cette saison. Et marque l'événement avec une création à la hauteur de l'événement : Kunstkamer, un ballet monté à huit mains, en collaboration avec le duo de chorégraphes résidents Paul Lightfoot et Sol Léon, et les deux chorégraphes associés Crystal Pite et Marco Goecke. Le tout réunissant les artistes du NDT 1 (la troupe principale) et du NDT 2 (la troupe de jeunes talents). Kunstkamer retrace la trajectoire de la compagnie sur ces 60 années et ses multiples facettes, s'inspirant du Cabinet des curiosités naturelles d'Albertus Seba.

Du 3 octobre au 16 novembre 2019 au Théâtre de La Haye

 

Le choix de décembre

La Ménagerie de verre de John Neumeier par le Ballet de Hambourg 

À 80 ans, John Neumeier est toujours infatigable, dirigeant le Ballet de Hambourg et montant toujours de nouveaux ballets pour sa troupe. Sa création de cette saison renoue avec le ballet narratif, en adaptant en ballet La Ménagerie de verre de Tennessee Williams, sur des musiques de Philip Glass et Charles Ives. Avec toujours les formidables artistes de sa troupe pour porter haut ces personnages.

Du 1er décembre 2019 au 30 janvier 2020, reprise en juin 2020

 

Le choix de janvier

RASA - D'après La Bayadère de Daniel Proietto - Ballet Royal de Flandre

La Bayadère n'est généralement pas un ballet qui inspire les chorégraphes contemporains, au contraire du Lac des cygnes ou de Giselle. Mais porté par le Ballet Royal de Flandre, l'une des compagnies européennes les plus dynamiques, le chorégraphe Daniel Proietto veut revenir à la source de ce ballet, à la fois par la vision de l'Inde qu'en avait le public du XIXe siècle, mais aussi par la danse indienne traditionnelle. La danseuse Shantala Shivanlingappa fait ainsi partie de l'équipe artistique. L'objectif "est de créer une œuvre universelle, centrée sur le thème principal de l'amour, sans dogmes politiques ou religieux, et intégrant les traditions occidentales et indiennes". Le tout avec une nouvelle musique signée Mikael Karlsson. 

Du 25 janvier au 2 février 2020 au Stadsschouwburg d'Anvers

 

Le choix de février

Le Prix de Lausanne

Exceptionnellement, le Prix de Lausanne déménage à Montreux, en raison des travaux du Théâtre de Baulieu. Mais le principe ne change pas. Pendant une semaine, quatre-vingts jeunes danseurs et danseuses, entre 15 et 18 ans, suivent cours de danse classique et contemporaine et des coachings autour de leurs variations qu'ils passent tous en scène. Une vingtaine sont retenus pour la finale. Les prix : des bourses pour de grandes écoles de danse internationales ou un contrat dans une compagnie professionnelle. Un tremplin unique pour ces apprentis danseurs et danseuses, et une expérience pour le public qui peut assister à la majorité des épreuves.

Du 2 au 9 février 2020 à l'Auditorium Stravinski de Montreux

Le Prix de Lausanne 2020

Le choix de mars

Soirée Pite/McGregor/Ashton par le Ballet National du Canada

Le Ballet National du Canada célèbre les 50 ans de carrière de sa dynamique directrice artistique, Karen Kain. Cette saison propose entre autres une ambitieuse soirée mixte Pite/McGregor/Ashton. D'abord une création de l'indétrônable Crystal Pite. Puis un classique du répertoire contemporain : Chroma de Wayne McGregor. Enfin une entrée au répertoire très attendue : celle de Marguerite et Armand de Frederick Ashton, dans lequel la Principal Greta Hodgkinson fera ses adieux à la scène.

Du 29 février au 7 mars 2020 au Four Seasons Centre for the Performing Arts de Toronto

 

Le choix d'avril

Sym-phonie MMXX  de Sasha Waltz par le Staatsballett Berlin

Son arrivée à la tête du Staatsballett Berlin avait provoqué des remous, mais Sasha Waltz semble aujourd'hui plutôt bien acceptée par la troupe, avec un répertoire classique maintenu. La chorégraphe propose aussi sa première création pour la compagnie, intitulée Sym-phonie MMXX. Basée sur une partition originale de Georg Friedrich Haas, la pièce se veut être un dialogue permanent entre la danse, la musique... et le silence. 

Du 24 avril au 15 mai 2020 au Staatsoper de Berlin

 

Le choix de mai

Une création d'Alexeï Ratmansky pour le New York City Ballet

Ces dernières saisons, Alexeï Ratmansky a surtout créé pour l'American Ballet Theatre. Mais il n'oublie pas pour autant l'autre grande compagnie new-yorkaise, le New York City Ballet. Il crée ainsi une nouvelle pièce cette saison pour la troupe de George Balanchine, la sixième, dont le langage néo-classique s'accorde naturellement au sien. La première aura lieu la saison d'hiver, associée à une pièce de Christopher Wheeldon, avant un retour pour la saison d'été avec une pièce de Justin Peck.

Du 22 avril au 2 mai 2020 au David H. Koch Theater de New York

 

Le choix de juin

100 ans des Ballets Suédois par le Ballet Royal de Suède

En 1920, la création des Ballets suédois à Paris par Rolf de Maré est un temps fort dans l'histoire de la danse, tant la compagnie fut avant-gardiste, et comme les Ballets russes mettait en symbiose la danse et la musique. Pour marquer cet anniversaire, le directeur de la troupe Nicolas Le Riche propose Skating Rink de Jean Börlin, l'une des oeuvres des Ballets Suédois, remonté par Millicent Hodson et Kenneth Archer. Jean-Guillaume Bart chorégraphie ensuite la création La Boîte à joujoux, une oeuvre montée à l'origine par les Ballets Suédois. Place enfin à Carmen de Roland Petit, qui avait aussi en lui l'héritage de cette compagnie.

Du 15 mai au 12 juin 2020 à l'Opéra de Stockholm

100 ans des Ballets Suédois - Ballet Royal de Suède

Le choix de juillet

La saison de printemps de l'American Ballet Theatre 

La saison de printemps de l'American Ballet Theatre est toujours un temps fort de la danse aux États-Unis. La compagnie propose de nombreux ballets classiques de son répertoire, régulièrement des nouveautés signées Alexeï Ratmansky, le tout avec de nombreuses invitations d'Étoiles internationales. Le détail de cette saison devrait être annoncé à l'automne 2019.

D'avril à juillet 2020 au Metropolitan Opera House





 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial