Thursday, Jul. 18, 2019

Soirée Mats Ek par le Ballet de l’Opéra de Paris – Qui voir danser sur scène

Ecrit par :

21 juin 2019

|

Catégorie :

Alors qu'une partie du Ballet de l'Opéra de Paris est en tournée en Asie, l'autre est resté au Palais Garnier pour terminer la saison avec un programme entièrement dédié à Mats Ek, du 22 juin au 14 juillet. Un événement, le chorégraphe ayant annoncé il y a quelques années qu'il prenait sa retraite, avant de revenir. Entre le maître suédois et l'Opéra de Paris, c'est une belle histoire qui dure depuis plus de 25 ans, avec l'entrée au répertoire de sa Giselle en 1993. Depuis, Mats Ek a offert d'autres pièces à la troupe parisienne, des créations comme des reprises. Pour ce programme, place à trois nouveautés pour l'Opéra de Paris : l'entrée au répertoire de Carmen et les créations Another Place et Boléro, sur la célèbre musique de Ravel. Avec des distributions plus intéressantes, portés par des artistes souvent habitués au langage du chorégraphe.

 

Carmen de Mats Ek

Amandine Albisson (Carmen), Séverine Westermann (M), Florian Magnenet (Don José), Hugo Marchand (Escamillo), Adrien Couvez (Gipsy) et Aurélien Houette (Capitaine) : les 22, 23, 25, 26 et 30 juin, les 2, 6 (matinée), 8, 9 et 14 juillet.

Eleonora Abbagnato (Carmen), Muriel Zusperreguy (M), Simon Le Borgne (Don José), Florent Melac (Escamillo), Takeru Coste (Gipsy) et Alexandre Carniato (Capitaine) : les 27 et 28 juin, les 3, 5, 6 (soirée), 11 et 12 juillet.

Si les deux distributions sont globalement équilibrées, la deuxième attire plus notre attention avec la personnalité flamboyante d'Eleonora Abbagnato dans le rôle-titre. Carmen d'exception chez Roland Petit, il n'y a pas de raison qu'elle ne convienne pas à celle du chorégraphe suédois. La Carmen de Mats Ek est triviale (comme toujours chez lui), paillarde, frontale. Eleonora Abbagnato sais danser ces personnages ambivalents, elle devrait y être formidable. Et accompagnée d'une belle distribution composée de fortes personnalités, comme Simon Le Borgne ou Takeru Coste, qui ont peu les honneurs des premiers rôles. Amandine Albisson semble être encore un peu trop sage pour ce genre de rôle. Mais la danseuse a l'habitude de danser du Mats Ek, et a montré cette saison plus de facilité pour les rôles narratifs. Alors pourquoi pas quelques surprises ? On ne manquera pas en tout cas d'y découvrir Hugo Marchand en Escamillo, son premier rôle dans une oeuvre de Mats Ek.

Carmen de Mats Ek - Eleonora Abbagnato en répétition avec Ana Laguna

Another Place de Mats Ek

Aurélie Dupont et Stéphane Bullion : les 22, 23, 25 et 27 juin, les 3, 6 (matinée), 8, 9 et 14 juillet.

Ludmila Pagliero et Alessio Carbone : les 5, 6 (soirée), 11 et 12 juillet. Avec Stéphane Bullion les 26, 28 et 30 juin, le 2 juillet.

Faut-il vraiment expliquer pourquoi ces distributions font s'indigner ? En soi, voir Aurélie Dupont revenir en scène peut être quelque chose de sympathique : elle reste une grande interprète et a souvent dansé du Mats Ek. Mais Aurélie Dupont est Directrice de la Danse, et ce poste l'oblige à mettre son ego de côté pour mettre en avant les Étoiles de la compagnie.  Ici, elle se sert de sa position pour s'octroyer un rôle, et sur la première qui plus est. C'est donc elle qui aura ouvert (elle était la seule Étoile en scène pour le gala d'ouverture) et fermé sur scène la saison de la troupe. Sa place aurait dû être en Asie, où une partie de la compagnie qu'elle dirige donne une importante tournée. Ce choix indique que, soit nous avons affaire à une directrice sur le départ (et il serait dans ce cas bien appréciable de connaître son ou sa successeuse), soit à une directrice qui n'a pas encore compris où étaient ses responsabilités.

Bref, en soi, dommage, car un duo de Mats Ek sur la Sonate en si mineur de Franz Liszt, cela peut donner un bon moment. Et la deuxième distribution devrait être des plus intéressantes. La danse de Mats Ek va bien à Ludmila Pagliero, on se souvient encore d'elle dans La Maison de Bernarda. Alessio Carbone n'a eu que trop peu d'occasions de monter sur scène cette saison. Ce partenariat a tout pour proposer un très beau duo.

Another Place de Mats Ek - Ludmila Pagliero et Alessio Carbone en répétition

Boléro de Mats Ek

Alice Catonnet, Charline Giezendanner, Roxane Stojanov, Lydie Vareilhes, Letizia Galloni, Caroline Osmont, Marion Gautier de Charnacé, Sofia Rosolini, Seo-Hoo Yun, Fabien Revillion, Marc Moreau, Yann Chailloux, Matthieu Botto, Antoine Kirscher, Axel Magliano, Florent Melac, Hugo Vigliotti, Alexandre Boccara, Giorgio Fourès, Isaac Lopes Gomes, Nikolaus Tudorin et Antonin Monié : sur toutes les dates.

Disons-le : Mats Ek qui s'attaque à son tour au célèbre Boléro de Ravel pour son retour de retraite, voilà l'une des créations les plus attendues de l'année. Le chorégraphe propose en général des pièces de solistes pour l'Opéra de Paris. Il choisit ici le groupe, parti pris renforcé par un ensemble unique pour toutes les dates et composé uniquement de personnes du corps de ballet (hormis Marc Moreau). Il sera intéressant de voir comment les personnalités en émergent. 

Boléro de Mats Ek - En répétition

 

Et vous, quelle distribution allez-vous voir ? Laquelle vous tente le plus ? 

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(9) commentaires

  1. Pires
    23 juin 2019 at 15:13

    Magnifique soirée de première. Et pour another place, je ne partage pas votre avis madame. Il n'est pas utile ni nécessaire de graver dans un quelconque marbre le rôle d'une direction de la danse. Laissons chacune/chacun faire selon ses qualités. Et Aurélie Dupont n'en manque pas. Laissons les unes et les uns s'épanouir et ce que je vois de ma place de spectateur m'enchante. Cette compagnie m'enchante. Elle est dans la bonne Direction.

  2. MUC
    26 juin 2019 at 11:34

    Je viens de lire, dans un grand quotidien allemand, un commentaire très enthousiaste sur ce spectacle, grace "aux fantastiques danseurs" . En résumé elle a tout aimé et le totre de son article est "une petite ballade au paradis". Elle se réjouit aussi de revoir A. Dupont.

  3. Fabienne
    30 juin 2019 at 18:57

    Excellente soirée le 27 juin . Vous aviez raison , Eleonora Abbagnato est absolument emballante en Carmen ,et le ballet l'est tout autant : un concentré vitaminé des principaux airs et grandes scènes que nous connaissons tous et ovations à la fin . Another place m' a moins convaincue ; Aurélie Dupont ou pas , en robe marronnasse et souliers plats , ça s étire sur du Franz Lizt et personnellement j' attendais la fin en guettant le Boléro . Difficile d' arriver après la fabuleuse version Béjart mais pari réussi ! Un rythme porté par les danseurs habillés de noir qui occupent magnifiquement la scène , des inventions et une énergie permanente . ne manquez pas cette soirée

    • Amélie Bertrand
      1 juillet 2019 at 17:58

      @ Pires et MUC : Mais nous sommes d'accord pour dire qu'Aurélie Dupont est une grande interprète. On ne peut pas non plus passer sous silence les grincements de dents. Merci pour vos avis en tout cas !

      @ Fabienne : je me retrouve plutôt dans votre avis. Chronique à venir cette semaine.

  4. Géraldine
    2 juillet 2019 at 11:48

    Bonjour, J'ai assisté à la représentation du 27 juin. J'ai beaucoup apprécié Carmen avec Eleonora Abbagnato ainsi que le corps de ballet. La musique était superbe notamment dans certains pas de deux. Another Place m'a laissée presque de marbre. Je suis moins sensible à cette chorégraphie. Le Boléro a été une très bonne surprise. J'avais un a priori, ayant du mal à imaginer autre chose que la force du Boléro de Béjart. Mais le corps de ballet est excellent, les successions de pas de deux, de trois, de quatre et plus marchent très bien. Le décor aussi avec l'ouverture sur le foyer de la danse. Bref, une très belle création et des danseurs qui ont l'air d'apprécier danser ! Concernant la prestation d'Aurélie Dupont. J'ai surpris dans le métro en allant à l'Opéra deux personnes en parlant et disant que cela faisait grincer des dents dans la troupe. Je partage cet agacement : il y a suffisamment de danseuses dans la troupe pour que la directrice n'ait pas besoin de danser. Pour une soirée exceptionnelle comme des adieux, cela se comprendrait mais pas là. Et d'autant plus, qu'elle avait aussi dansé au début de la saison. Cela ne remet pas du tout en cause ses talents de danseuse, et cela ne reste que mon humble avis.

  5. Monique
    3 juillet 2019 at 10:16

    J'ai toujours beaucoup aimé les ballets de Mars Ek (Gisèle, Appartement, et autres) et je dois dire que je me suis régalée hier soir avec Carmen et le Boléro (Hugo, Florian, Amandine et tous les interprètes sur les sublimes musiques mais j'ai eu du mal avec Another Place malgré Stéphane que je suis très heureuse d'avoir revu (je l'adore...) et Ludmilla mais je me suis ennuyée car je n'ai pas été sensible aux subtilités de cette pièce malgré le grand talent de ces deux danseurs, je pense qu'il me faudrait le revoir plusieurs fois pour l'apprécier. Mais ce fut toutefois une très très belle soirée.

  6. Catherine A
    4 juillet 2019 at 10:27

    Hier soir, quelques magnifiques moments avec Eleonore Abbagnato et Simon Le Borgne dans Carmen. Ce jeune danseur est une révélation pour moi, avec une très forte présence sur scène. J’espere qu’il pourra encore être distribué sur de tels rôles ! Un peu d’ennui sur Another Place et enfin un boléro réjouissant ! Le corps de ballet a en son sein de très talentueux interprètes, bravo à eux !

  7. Cath
    12 juillet 2019 at 09:39

    Je partage les mêmes avis, j'ai également trouvé ennuyeux Another Place (et totalement sans intérêt). Par contre j'ai beaucoup aimé Carmen et j'ai surtout adoré la version de Mats Ek du Boléro ! Bravo au corps de Ballet pour cette interprétation !

    • Amélie Bertrand
      15 juillet 2019 at 16:26

      @ Géraldine, Monique, Catherine A et Cath : merci pour vos retours et avis ! Chronique à venir sur DALP des deux distributions :)

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial