Thursday, Nov. 21, 2019

Saison 2019-2020 – Le Ballet du Rhin

Ecrit par :

3 septembre 2019

|

Catégorie :

C'est avec un renouvellement jusqu'en 2023 que Bruno Bouché entame sa troisième saison à la tête du Ballet du Rhin. On y retrouve pour cette saison 2019-2020 ses marqueurs : un travail avec des chorégraphes européens, plusieurs nouveautés, une soirée autour d'un compositeur ou une création dédiée au jeune public. Le tout donne encore une fois une programmation éclectique et exigeante, alléchante, navigant entre le néo-classique et le contemporaine. Dommage cependant d'y croiser aussi peu de femmes chorégraphes. 

 

La Gran Partita par les danseurs et danseuses chorégraphes du ballet

Les soirées Danseurs et danseuses chorégraphes sont indispensables dans les compagnies, permettant de dénicher de nouveaux talents et de laisser pleinement s'exprimer leurs artistes. Bruno Bouché a choisi de démarrer sa saison avec un programme de ce genre. Avec une contrainte pour donner une ligne directrice à la soirée : la partition, plus exactement la Sérénade n° 10 "Gran Partita" de Mozart. Sept artistes de la troupe se sont lancés, pour faire danser à leur manière leurs collègues : Pierre Doncq, Eureka Fukuoka, Rubén Julliard, Mikhaël Kinley-Safronoff, Pierre-Émile Lemieux-Venne, Jesse Lyon et Marwik Schmitt. Une excellente initiative, même si l'on ne peut que regretter que seule une femme fasse partie des chorégraphes. C'est aussi à la direction de pousser les talents féminins - qui ont parfois tendance à l'auto-censure - à se lancer aussi dans la chorégraphie.

Les 3 et 4 septembre 2019, deux représentations à l'Opéra de Strasbourg. Orchestre philharmonique de Strasbourg, direction musicale Marko Letonja. 

 

Danser Chostakovitch, Tchaïkovski...

Bruno Bouché continue ses programmes à thème autour d'un compositeur. Après le réussi programme autour de Mahler la saison dernière, place à une programmation russe cette année, autour de Chostakovitch, Tchaïkovski, Rachmaninov et Scriabine. Place d'abord à deux créations : Pagliaccio du duo italien Mattia Russo et Antonio de Rosa autour de la figure du clown, et 40D de Bruno Bouché pour un quatuor d'interprètes. La troupe reprend également Les Beaux dormants de Hélène Blackburn, jolie pièce créée il y a deux ans, initialement créée pour le jeune public et remaniée pour cette saison.

Les 25 et 26 octobre 2019, deux représentations à la Sinne de Mulhouse ; le 3 novembre 2019, une représentation au Théâtre municipal de Colmar ; du 9 au 13 novembre 2019, quatre représentations à l'Opéra de Strasbourg. Musique enregistrée.

Les Beaux dormants de Hélène Blackburn - Ballet du Rhin

Yours, Virginia de Gil Carlos Harush

Le chorégraphe israélien Gil Carlos Harush avait collaboré avec succès avec le Ballet du Rhin la saison dernière, avec sa pièce The Heart of my Heart. Il revient en Alsace pour un projet ambitieux : un ballet entier autour de l'écrivaine Virginia Woolf. Cette pièce hommage à celle qui a tant marqué la littérature du XXe siècle est montée pour toute la troupe, autour des musiques de Britten, Chostakovitch, Philip Glass, Arvo Pärt ou Ralph Vaughan Williams jouées par l'Orchestre symphonique de Mulhouse. Une création alléchante. 

Du 6 au 9 février 2020, trois représentations la Filature de Mulhouse ; du 18 au 21 février 2020, quatre représentations à l'Opéra de Strasbourg. Orchestre symphonique de Mulhouse, direction musicale Marko Letonja. 

 

Le Joueur de flûte de Béatrice Massin

Depuis son arrivée au Ballet du Rhin, Bruno Bouché a voulu réserver chaque saison un programme ambitieux au jeune public (même si le public adulte s'y retrouve aussi pleinement). Cette saison, c'est la talentueuse et lumineuse Béatrice Massin qui propose une création, Le Joueur de flûte, librement inspiré du conte des frères Grimm. "Dans un village, l'intervention d'un joueur de flûte a un effet magique. Tout se métamorphose à son écoute. La musique a un pouvoir extraordinaire sur les habitants et les architectures. Il est un magicien solitaire qui apparaît, puis disparaît"...  L'habile mélange de la danse baroque et contemporaine de Béatrice Massin devrait aller à merveille aux artistes du Ballet du Rhin.

Les 27 et 28 mars 2020, trois représentations à la Sinne de Mulhouse ; du 25 au 27 juin 2020, quatre représentations à l'Opéra de Strasbourg. 

 

Spectres d'Europe #2

La saison du Ballet du Rhin se termine par une soirée plus néo-classique, composé de la création Encore de Bruno Bouché et de l'entrée au répertoire de Enemy in the Figure du toujours exigeant William Forsythe. La première pièce est une variation sur le mot "encore" qui "se retrouve à tous les âges de la vie et dans des circonstances multiples qui peuvent aussi bien être celle du désir des corps qui demandent que le plaisir ne s’arrête pas, celle de la fatalité de l’histoire tragique des hommes où, malgré le travail de mémoire, semble se répéter le pire, et aussi bien sûr celle où les enfants n’attendent que de la joie de la répétition". La deuxième, créée en 1989 pour le Ballet de Francfort, est une belle démonstration de la danse virtuose de William Forsythe. 

Les 20 et 22 juin 2020, deux représentations à la Filature de Mulhouse, du 2 au 5  juillet 2020, cinq représentations à l'Opéra de Strasbourg. Musique enregistrée.

 

À noter que le Ballet du Rhin participe aussi à l'opéra Until the lions - échos du Mahabharata de Thierry Pécou, en mars et avril 2020. La troupe propose aussi plusieurs classes ouvertes et des rencontres autour de ses différents programmes. Toutes les informations et la billetterie sont à retrouver sur le site du Ballet du Rhin





 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial