Wednesday, Nov. 13, 2019

Le Temps d’aimer 2019 – Du 6 au 15 septembre à Biarritz

Ecrit par :

5 septembre 2019

|

Catégorie :

C'est le rendez-vous incontournable de la rentrée danser : le festival Le Temps d'aimer à Biarritz, mené par Thierry Malandain. Une programmation allant du classique au hip hop, de nombreux spectacles en plein air, les Gigabarres face à l'Océan, des répétitions publiques, un public nombreux et joyeux, Le Temps d'aimer est le festival de danse comme on l'aime, à la fois exigeant dans ses spectacles et vraiment populaire (le public y est nombreux !). Gros plan sur cette édition 2019, qui se tient du 6 au 15 septembre. Et chronique à venir sur DALP, ainsi que sur notre compte Instagram.

Le Temps d'aimer la danse 2019

Les spectacles

Parmi les dix jours de spectacles, voici quelques affiches qui retiennent particulièrement l'attention de DALP. Côté néo-classique, on ne manque pas la soirée d'ouverture Dutch Masters par la compagnie néerlandaise Introdans, autour des maîtres Jiří Kylián, Hans van Manen et Nils Christe. Une affiche d'excellence. Place aussi au CNDC d'Angers pour une soirée Merce Cunningham, marquant le centenaire de naissance du chorégraphe américain. Le festival se termine avec la superbe Carmen de Johan Inger pour la Compañía Nacional de Danza, superbe pièce néo-contemporaine.

Plus contemporain, on se dirige vers le Danish Dance Theater dirigé par Pontus Lidberg. Chorégraphe de plus en plus demandé, il a notamment monté une pièce pour l'Opéra de Paris la saison dernière. L'occasion de découvrir son travail avec ses propres interprètes. Place aussi à Kalakuta Republik du toujours puissant Serge Aimé Coulibaly, brûlot contre l’injustice et hommage au chanteur et activiste nigérian Fela Anikulapo Kuti. Le hip hop n'est pas en reste avec l'américain Andrew Skeels et sa pièce Finding Now, sur fond de musique baroque, qui a déjà été remarqué à Suresnes cités danse. À voir aussi, Dans l'engrenage de l'incontournable compagnie Dyptik, une réflexion sur les révoltes des peuples.

Pour le flamenco, on court découvrir la nouvelle star du genre David Coria qui vient avec sa troupe présenter son dernier spectacle Anonimo. Il sera à retrouver en France cette saison. Enfin l'on suit la création de Martin Harriague - qui travaille de près avec le Malandain Ballet Biarritz - intitulée Fossile, un duo sur fond d’urgence écologique (l'un de ses thèmes fétiche) entre l’homme et sa planète.

Carmen de Johan Inger – Compañía Nacional de Danza

Au public de danser

La danse, ça se regarde... et ça se pratique. Ultra-débutants comme Étoiles (mais si, Marie-Agnès Gillot y participe de temps en temps), amateur.rice.s comme futurs pros, tout le monde se retrouve les dimanches 8 et 15 septembre sur le Promenoir de la Grande Plage, pour une grande barre face à l'Océan. Bonne humeur et plaisir de danser garantis ! Pour tous niveaux également, place à un échauffement pendant la pause-déjeuner avec le chorégraphe du soir, le 9 septembre avec Martin Harriague, le 14 avec Faizal Zeghoudi. Pour les plus chevronnés, un stage est organisé autour de la technique Cunningham par Robert Swinston, ainsi qu'un stage de flamenco donné par David Coria et un stage de hip hop.

 

Expos, films & co

La danse sur scène, la danse hors-scène... Des répétitions publiques sont prévues au jardin public de Biarritz pendant tout le festival. On ne manque pas non plus le spectacle de l'école de danse classique Lipszyc, le centre de formation de Biarritz. Une belle programmation de projections est aussi en place à la médiathèque de Biarritz, avec entre autres une expérience de VR par le Cirque du Soleil, le documentaire La vie en danse autour de Brahim Bouchelaghem, Marion Ballester et Allister Madin ou la web-série Le corps de la ville. Des expositions, dont une des photos de Claudio Rey, et une conférence complètent la programmation.

 

Infos pratiques

Le Temps d'aimer pratique les tarifs doux ! Les places vont de 8 à 40 euros, avec des abonnements permettant de baisser le prix jusqu'à 15 euros la place. Et de nombreux spectacles et animations ont lieu gratuitement chaque jour.

Toutes les informations et la billetterie sont à retrouver sur le site du festival Le Temps d'aimer




 

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial