Wednesday, Dec. 11, 2019

Agenda danse – Décembre 2019

Ecrit par :

2 décembre 2019

|

Catégorie :

Les spectacles de danse ne manquent jamais pour Noël et la période des Fêtes. Cette année, place à la très attendue reprise de Raymonda à Paris, Cendrillon à Bordeaux, Coppél-I.A à Monaco ou Casse-Noisette à Toulouse. Mais aussi à quelques comédie musicale, à la fin du portrait Cunningham au Festival d'Automne, au Festival de Danse de Cannes ou à Marie-Agnès Gillot à Lyon. Notre sélection des spectacles de danse à ne pas manquer en décembre, région par région.  

 

Les spectacles de danse à ne pas manquer à Paris et sa région

Raymonda de Rudolf Noureev par le Ballet de l'Opéra de Paris

Voilà plus de dix ans que la Raymonda de Rudolf Noureev, l'un des ballets emblématiques de la troupe dans les années 1980, n'a été présenté à Paris. Un retour bienvenu mais qui s'annonce périlleux. L'intégralité de la production est à reprendre, elle sera a priori faite à l'identique selon les décors et costumes originaux de Nicholas Georgiadis. Ce sera aussi à toute une génération de s'emparer de ce ballet considéré comme l'un des plus difficiles techniquement du répertoire, à tous les niveaux de rôles. La jeune génération est bien en place, mais la programmation étant ainsi faite, certain.e.s n'auront pas dansé de classique depuis plusieurs mois, ce qui n'est pas l'idéal. Voilà une grande production remise à neuf, des Étoiles et solistes qui devraient y briller, un corps de ballet mis en avant : tout pour passer de belles soirées de ballet pendant les Fêtes.  

Découvrir toutes les distributions

Du 2 au 31 décembre à l'Opéra Bastille

Raymonda de Rudolf Noureev - Dorothée Gilbert

La Pastorale de Thierry Malandain par le Malandain Ballet Biarritz (création)

Chorégraphe d'une musicalité jamais prise à défaut, Thierry Malandain ne pouvait passer à côté du 250e anniversaire de sa naissance de Beethoven. Il s'est déjà par deux fois servi d'une des partitions du compositeur, dont Les Créatures de Prométhée, sur laquelle il a chorégraphié son ballet Les Créatures. Place pour cette création à la 6e Symphonie, la Cantate op. 112 et quelques extraits des Ruines d'Athènes pour une oeuvre mettant en scène les 22 interprètes de sa troupe. L'inventivité, la belle danse néo-classique et la musicalité de Thierry Malandain ne peuvent que bien se marier à ces partitions grandioses. 

Du 13 au 19 décembre au Théâtre de Chaillot

 

Le portrait Merce Cunningham du Festival d'Automne

Comment, pour cette saison 2019 qui marque son centenaire de naissance, passer à côté de Merce Cunningham ? Le Festival d'Automne consacre tout naturellement un large portrait du maître de la post-modern dance. Au programme de décembre : le Ballet de Lorraine qui reprend RainForest accompagné d'une pièce de Miguel Gutierrez, un event avec le Ballet Rambert ou le Ballet de l'Opéra de Lyon qui présente Winterbranch.

Notre dossier Centenaire Merce Cunningham

Jusqu'au 21 décembre à Paris et en Ile-de-France

RainForest de Merce Cunnigham par le Ballet de Lorraine

Le Parc d'Angelin Preljocaj par le Ballet de l'Opéra de Paris

Créé en 1994, ce marivaudage signé Angelin Preljocaj sur la musique de Mozart dans des jardins à la française est devenu l'un des tubes de la compagnie et repris régulièrement. Ballet contemporain mâtiné de néo-classique, il offre des duos magnifiques, permettant à de nombreuses personnalités de s'exprimer. On devrait d'ailleurs en toute logique y voir plusieurs prises de rôle de la part d'Étoiles plus tournées vers le néo-classique. C'est aussi dans ce ballet qu'Eleonora Abbagnato fera ses adieux à la scène de l'Opéra de Paris le 23 décembre.

Notre Calendrier de l'Avent sur Eleonora Abbagnato

Du 6 au 31 décembre au Palais Garnier

 

Mon premier Lac des cygnes

"J’ai le projet de transposer les ballets répertoire en 1h, 1h15 pour qu’ils soient accessibles aux enfants", nous expliquait Karl Paquette quelques jours avant ses adieux à la scène. C'est chose faite avec Mon premier Lac des cygnes, un condensé en deux actes de 30 et 40 minutes du célèbre ballet de Marius Petipa. Karl Paquette sera sur scène avec 13 autres jeunes danseurs et danseuses, entourés de Fabrice Bourgeois à la mise en scène et Clément Hervieu-Léger pour la narration. Une équipe artistique choisie avec soin, pour un résultat prometteur. Parce qu'il n'y a pas d'âge pour se plonger dans la magie du Lac des cygnes.

Du 30 novembre au 26 janvier au Théâtre Mogador

 

Dance me d'Andonis Foniadakis, Annabelle López Ochoa et Ihsan Rustem par les Ballets Jazz Montréal

Quelle bonne idée pour la saison TranscenDanses que d'inviter les Ballets Jazz Montréal, excellente troupe qui se fait rare en France. Avec cette pièce, la troupe rend hommage à un compatriote, Leonard Cohen, avec un portrait multi-facettes du poète et musicien. Découpé en cinq actes, le spectacle "illustre quelques-uns des thèmes chers au musicien pour créer un univers puissant et profond à l’image de son œuvre". Créée en 2017, la pièce a été montée avec l'accord de Leonard Cohen, décédé un an plus tôt.

À la découverte des Ballets Jazz de Montréal

Du 16 au 18 décembre au Théâtre des Champs-Élysées dans le cadre de la saison TranscenDanses

Dance me d'Andonis Foniadakis, Annabelle López Ochoa et Ihsan Rustem - Ballets Jazz Montréal

War Horse

Huit millions de spectateurs et spectatrices, 25 récompenses dont le Tony Award de la meilleure pièce en 2011... War Horse est l'un des gros succès du West End de Londres et de Broadway de ces dernières années, qui arrive enfin en France. Inspirée du roman de Michael Morpurgo, la pièce retrace l’histoire du jeune Albert et de son cheval Joey, sur fond de Première Guerre mondiale. Le tout portés par 34 comédien.ne.s, chanteur.se.s et marionnettistes qui donnent vie à des chevaux plus vrais que nature. 

Du 29 novembre au 29 décembre à la Seine musicale

 

Les Démonstrations de l'École de Danse de l'Opéra

Rendez-vous habituel des Petits rats, les Démonstrations permettent à chaque fin d'année à tous les élèves de monter sur scène, pour présenter un aperçu de leur cours au quotidien. Des petits de sixième division aux presque professsionnel.le.s  de première division, ces journées toujours riches permettent de voir l'évolution sur toute une scolarité et quelques exercices spécifiques de l'école française. Aux cours de danse classique s'ajoutent quelques cours complémentaires, comme la danse contemporaine ou l'expression musicale. Les Démonstrations sont séparées à chaque fois en deux séquences : le matin est réservé aux petites classes, l'après-midi aux grandes. Un billet n'est valable que pour l'une ou l'autre de ces séquences.

Les 15, 21 et 22 décembre au Palais Garnier

Les Démonstrations de l'École de Danse de l'Opéra de Paris

Le Lac des cygnes de Marius Petipa par le Ballet de l’Opéra National de Kiev

Le Ballet de l’Opéra National de Kiev avait rempli le Théâtre des Champs-Élysées la saison dernière avec Casse-Noisette, la voici de retour cette saison avec un autre tube : Le Lac des cygnes. Un ballet dont on ne se lasse jamais, et une compagnie au niveau honnête, le tout accompagné d'un orchestre. La troupe propose aussi des classes publiques pendant sa tournée, ce qui est toujours appréciable. Dommage toutefois que le ballet classique dans ce théâtre se trouve à portion congrue, et n'aille pas chercher dans les compagnies françaises.

Du 24 décembre au 5 janvier au Théâtre des Champs-Élysées



Xenos d’Akram Khan

Akram Khan revient avec un nouveau solo, "le dernier", dit-il. Xenos - l'étranger en grec - pièce sombre et magistrale dévoile une facette inconnue du chorégraphe britannique qui assimile cette création à son cheminement artistique le plus personnel. S'il promet d'apparaitre encore dans ses propres pièces, Xenos est malgré tout le spectacle de SA tournée d'adieu qui le mènera autour du monde, de Shanghaï à Athènes. Danseur virtuose, maitre du kathak classique, Akram Khan referme avec brio un des plus beaux chapitres de la danse contemporaine de ces vingt dernières années.

Lire la chronique du spectacle

Du 12 au 22 décembre à La Villette

Xenos d'Akram Khan

 

Les spectacles de danse à ne pas manquer à Lyon et sa région

Magma de Marie-Agnès Gillot, Andrés Marín et Christian Rizzo

La retraite pour Marie-Agnès Gillot ? Très peu pour elle ! Après son départ du Ballet de l'Opéra de Paris, la danseuse n'a eu de cesse de remonter en scène. Son prochain projet l'associe à Andrés Marín, grand nom du flamenco, pour un duo à quatre mains où se mêle le regard de Christian Rizzo. Selon le chorégraphe contemporain, Marie-Agnès Gillot et Andrés Marín "partagent une animalité très forte, mais l’ombre de cette animalité doit être encore plus troublante". 

Les 19 et 20 décembreà la Maison de la Danse de Lyon

Marie-Agnès Gillot

The Pajama Game 

Le Théâtre de la Croix-Rousse de Lyon réserve toujours l'un de ses programmes à une adaptation d'un classique de Broadway. Place cette saison à The Pajama Game, musical datant de 1954 aux parfums de jazz. Sur fond de conflit social et d'une histoire d'amour, des ouvrières d'une usine de confection de pyjamas montent au créneau pour défendre leurs intérêts, obligées de travailler à un rythme infernal. Mais Babe, l'une des meneuses, tombe amoureuse du nouveau directeur. La comédie musicale est donnée en version française. 

Du 18 au 29 décembre au Théâtre de la Croix-Rousse

 

Les portes ouvertes des classes de danse du CNSMDL

Traditionnellement, les élèves des classes de danse du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon (le CNSMDL) proposent leurs portes ouvertes avant les vacances de Noël. Pendant toute une journée, le public peut aller de studios en studio découvrir le travail quotidien des classes de danse classique et contemporaine. Les élèves proposent aussi leurs propres création lors d'un spectacle.

Le 14 décembre au CNSMDL

 

 

Les spectacles de danse à ne pas manquer dans le Sud-Est

Coppél-i.A. de Jean-Christophe Maillot par les Ballets de Monte-Carlo (création)

Attendue depuis déjà deux saisons, la relecture de Jean-Christophe Maillot de Coppélia est enfin à voir en scène cette saison. Et signe par la même occasion le grand retour du chorégraphe aux longs ballets narratifs. Le célèbre ballet est ici transposé au XXIe siècle, et l'univers des automates devient une réflexion sur l'intelligence artificielle. "Frantz et Swanhilda, découvrent l’amour charnel alors que leur société exige toujours plus de progrès, de sécurité et d’hygiène. Au moment où l’érotisme fait irruption dans leur vie, un être artificiel vient bousculer leurs certitudes et remettre en cause ce qu’ils croyaient savoir de l’amour". L'on peut compter sur le talent de Jean-Christophe Maillot et l'excellence de la troupe monégasque pour proposer un ballet étonnant et donner corps à cette Coppél-i.A.

Du 27 décembre 2019 au 5 janvier 2020 au Grimaldi Forum de Monaco

 

Le Festival de Danse de Cannes

Menée par Brigitte Lefèvre qui en a pris la direction artistique, le Festival de Danse de Cannes propose une jolie affiche sur la Côte d'Azur pour décembre. Après une ouverture menée par le Béjart Ballet Lausanne, place à la néo-classique São Paulo Dance Company, au Cannes Jeune Ballet - Rosella Hightower, à la Giselle du Ballet Stanislavski, à Marion Levy, au James Sewell Ballet, au Lac des cygnes du Ballet du Rhin ou à une création de Marie-Agnès Gillot et Andrés Marín. Le tout accompagné de projections, ateliers et master-class.

Jusqu'au 15 décembre à Cannes

Soirée Robbins/Kelly par le Ballet Nice Méditerranée

Pour les Fêtes, le Ballet Nice Méditerranée reprend deux ballets festifs et qu'il connaît bien : En Sol de Jerome Robbins et Pas de dieux de Gene Kelly. Le premier est une variation non dénuée d'humour sur une bande de vacanciers et vacancières en bord de mer, qui auraient tout à fait leur place sur les longues plages de Nice. Le deuxième est une variation de l'immense Gene Kelly sur Aphrodite, Éros et Zeus s'accordant une virée dans le monde des humains. Une soirée qui pétille.

Du 21 au 31 décembre à l'Opéra Nice Côté d'Azur

 

 

Les spectacles de danse à ne pas manquer dans le Sud-Ouest

Casse-Noisette de Kader Belarbi par le Ballet du Capitole

Impossible de faire une sélection Jeune public sans citer un Casse-Noisette, le ballet familial par excellence. Place cette saison à la version du Ballet du Capitole, signée Kader Belarbi. Pas de sapin de Noël dans cette version (l'on vous aura prévenu !), mais l'esprit du conte y est préservé, en transposant l'histoire dans un pensionnant. Le soir de Noël, seuls les orphelins y habitent, se consolant avec les quelques jouets offerts par Drosselmeyer, qui prennent vie une fois la nuit tombée. Un ballet comme "un grande barbe à papa colorée pour les enfants", selon les mots de Kader Belarbi.

Du 20 au 29 décembre au Théâtre du Capitole

sse-

Casse-Noisette de Kader Belarbi - Ballet du Capitole

Cendrillon de David Bintley par le Ballet de l'Opéra de Bordeaux

Pour les Fêtes, le Ballet de l'Opéra de Bordeaux mise sur la féérie du conte Cendrillon, dans la jolie production du Birmingham Royal Ballet créé en 2010. Le conte et la magie sont omniprésent dans cette version traditionnelle où rien ne manque de l'imaginaire de Cendrillon, avec de magnifiques décors à la Jules Verne et costumes, et en évitant trop de pantomime pour rester lisible par tout le monde. Le tout porté par la si belle musique de Prokofiev et par les talentueux artistes de la troupe bordelaise. Un ballet idéal pour les Fêtes.

Du 10 au 31 décembre au Grand Théâtre de Bordeaux

 

 

Les spectacles de danse à ne pas manquer à l'Est

Un violon sur le toit

Un violon sur le toit fait partie de ces grandes comédies musicales des années 1960, mise en scène et chorégraphiée par l'immense Jerome Robbins qui ne s'est pas contenté de West Side Story. C'est ce spectacle qu'a choisi l'Opéra du Rhin pour les Fêtes, dans une nouvelle production signée Barrie Kosky (mise en scène) et Otto Pichler (chorégraphe). Voici l'histoire de Tevye le laitier et de ses cinq filles, qui refusent les époux qu'il leur propose. Les choses tournent au drame quand la famille est confrontée à un pogrom, qui doit quitter la Russie et l'Europe pour trouver refuge aux États-Unis.

Du 6 au 17 décembre à l'Opéra de Strasbourg

 

 

Les spectacles de danse à ne pas manquer dans le Nord 

Festival Les petits pas

Le festival Les Petits Pas, festival de danse pour le jeune public, fête cette saison sa quinzième édition. Pour l'occasion, une quinzaine de troupes font le déplacement, et la danse se mêle aux arts numériques, aux marionnettes, au cirque, à la 3D, au théâtre ou au sport. On note ainsi Hakanaï des talentueux Adrien M et Claire B où le pixel devient danseur, Dadaaa d'Amélie Poirier ou Giro di pista d'Ambra Senatore & Marc Lacourt. Parce qu'il n'y a pas d'âge pour devenir public de danse.

Jusqu'au 18 décembre à Roubaix et alentours

 

 

Les projections en France

Coppélia de Ninette de Valois par le Royal Ballet de Londres

Dérogeant à son traditionnel Casse-Noisette, le Royal Ballet de Londres a sorti pour les Fêtes Coppélia de Ninette de Valois, qui n'avait pas été vu en scène depuis longtemps. L'on plonge ainsi dans les amours de Swanilda et Frantz, contrariées par la mystérieuse Coppélia, jolie jeune fille mais en fait poupée de l'inquiétant Coppélius. Pour la retransmission au cinéma, place à un casting de rêve avec Marianela Nuñez et Vadim Muntagirov.

Le 10 décembre en direct au cinéma




 

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial