Saturday, Jul. 4, 2020

Agenda Danse – Janvier 2020

Ecrit par :

13 janvier 2020

|

Catégorie :

La danse reprend doucement ses droits dans les théâtres en janvier, après les Fêtes de fin d'année. 

 

Les spectacles de danse à ne pas manquer à Paris et sa région

Suresnes cités danse

La 28e édition de Suresnes cités danse se délocalise à Rueil, avec les travaux du Théâtre Jean Vilar de Suresnes. Mais si la programmation est resserrée sur quatre week-end, elle n'en reste pas moins riche et enthousiasmante, montrant toute la diversité du hip hop aujourd'hui. L'on attend ainsi la création Butterfly de Mickaël Le Mer, le très efficace Vertikal de Mourad Merzouki ou le projet Premier(s) pas de Nawal et Abou Lagraa.

Lire notre interview d'Olivier Meyer, le directeur de Suresnes cités danse

Du 11 janvier au 2 février à Rueil

Suresnes cités danse 2020

La Biennale d'Art Flamenco

En trois éditions, la Biennale d'Art Flamenco du Théâtre de Chaillot, organisée avec la Biennale de Séville, est devenue un événement incontournable de la danse flamenco en France. L'idée est d'y montrer le flamenco dans toute sa diversité, entre des artistes qui aime le mêler à la danse contemporaine comme ceux qui restent dans la tradition, le flamenco dansé, joué, chanté. Cette quatrième édition invite David Coria et David Lagos, la grande Rocío Molina, la plus jeune Olga Pericet, ou une rencontre étonnante : le danseur Andrés Marín avec l'Étoile Marie-Agnès Gillot, le tout mené par Christian Rizzo. Trois semaines pour vibrer flamenco.

Du 26 janvier au 13 février au Théâtre de Chaillot

 

The Day de Lucinda Childs

Lucinda Childs revient en France avec un projet étonnant : The Day, un duo musical et dansé entre violoncelliste Maya Beiser et la danseuse Wendy Whelan, Principal marquante du New York City Ballet dans les années 1990 et 2000, compagnie dont elle a pris la direction l'année dernière. Mais pas de Balanchine ici. Lucinda Childs, chorégraphe post-moderne, met en mouvement une histoire qui a démarré le 11 septembre 2001 à New York, un poème visuel sur le passage vers l’au-delà.

Du 24 janvier au 6 février à l'Espace Cardin

 

Le festival Faits d'hiver

16 compagnies se retrouvent pour cette édition 2020 du festival Faits d'hiver, un incontournable de la danse contemporaine avec beaucoup de découvertes, et pas moins de douze créations. On y verra ainsi Leïla Ka, Camille Mutel ou Georges Appaix, dans un esprit soucieux de rencontres et de diversité. Le tout réparti dans douze lieux de la capitale et sa proche banlieue. 

Du 13 janvier au 8 février à Paris et sa banlieue

 

La Consagración de la primavera d'Israel Galván

Pour sa dernière création, Israel Galván s'est attaqué à un chef-d'oeuvre musical : Le Sacre du Printemps. Le danseur de flamenco a choisi la version pour deux pianos, lui permettant d'en explorer toute la musicalité avec son zapateado. Un spectacle d'une intensité immense dans lequel une fois encore Israel Galván défie les codes de la danse flamenca et propose seul en scène un Sacre puissant et personnel mais nourri de l'héritage de Nijinski.

Lire la chronique du spectacle

Du 7 au 15 janvier au Théâtre 13 Art

Israel Galvan - La Consagración de la primavera

Minuit avec Kaori

Performeuse, danseuse, Kaori Ito aime prendre des risques dans ses créations et sortir du cadre établi. Un casting idéal pour les Minuit Shows de La Scala Paris, ces spectacles tardifs où les artistes proposent des performances plus inhabituelles. Pour l'occasion, Kaori Ito veut créer un dialogue avec le saxophoniste Thomas de Pourquery. "Et peut-être que nous allons danser ensemble ?", propose-t-elle déjà au public.

Le 30 janvier à La Scala de Paris

 

On n'est pas là pour sucer des glaces par la promotion 2020 du CNAC

Comme le veut la tradition, la promotion sortante du CNAC, le Centre National des Arts du Cirque, vient présenter son spectacle de fin d'étude pendant un mois à La Villette. La promotion 2020 a fait appel à Galapiat Cirque pour mettre en scène son spectacle On n'est pas là pour sucer des glaces. Un choix qui n'est pas anodin, le Galapiat Cirque s'étant formé dans les couloirs du CNAC, il y a une dizaine d'années. L'occasion de voir les jeunes talents circassiens, autour de la bascule coréenne, le corde lisse, l'acro-danse, la jonglerie, le cerceau aérien, le mât chinois, la corde volante, la roue Cyr et trapèze ballant.

Du 22 janvier au 16 février à La Villette

 

 

Les spectacles de danse à ne pas manquer à Lyon et sa région

Casse-Noisette de Vassili Vainonen d'après Marius Petipa par le Yacobson Ballet

Envie d'un petit rab de Noël ? Le Yacobson Ballet, jolie troupe russe de qualité, propose cette année à la Maison de la Danse, dont elle est habituée, son Casse-Noisette, dans la version de Vassili Vainonen d'après Marius Petipa. Une production classique qui respecte les codes de Casse-Noisette, de la soirée de Noël du premier acte au monde enchanté du deuxième, avec sa Valse des fleurs et ses danses du bout du monde. L'occasion d'une bonne rasade de ballet classique, alors que l'on est un peu en manque après les grèves de décembre.

Du 14 au 22 janvier à la Maison de la Danse

Casse-Noisette de Marius Petipa par le Yacobson Ballet

13 Tongues du Cloud Gate Dance Theatre

Avec ses œuvres harmonieuses et sensibles, le Cloud Gate Dance Theatre a fait connaître la danse taïwanaise dans le monde entier. 13 Tongues s’inspire d’un personnage légendaire de Taipei, "Thirteen Tongues" (Treize Langues). Cet artiste de rue et raconteur était connu dans les années 1960. Le chorégraphe Cheng Tsung-lung a grandi avec les récits de ses exploits et fait revivre sur scène Bangka, le quartier bouillonnant dont il était issu. L’exubérance des vieilles chansons locales y rencontre les rites taoïstes et la musique électronique.

Du 28 au 31 janvier à la Maison de la Danse 

 

Le MOI de la danse

Ça bouge toujours aux Subsistances de Lyon avec le MOI de la danse, festival qui ouvre traditionnellement l'année et mélange des artistes audacieux, qu'ils soient débutants ou plus avancés dans leur parcours. On y verra ainsi Youness Aboulakoul sur les violences du corps, Marco da Silva Ferreira mêlant danse contemporaine et hip hop ou une déambulation artistique de Natacha Paquignon, sans oublier les ateliers ou les cours de "danse-minute" pour s'initier à de nouvelles façons de danser.

Du 23 janvier au 9 février aux Subsistances

 

 

Les spectacles de danse à ne pas manquer dans le Sud-Est

L'Entre-Deux Biennales des arts du cirque

La Biennale des arts du cirque de Marseille est un rendez-vous incontournable du monde circassien. Et pour patienter entre deux éditions, le festival propose son Entre-Deux Biennales, édition plus réduite mais pas moins alléchante. Pour cette édition 2020, place ainsi au magnifique Möbius, aux Sept Doigts de la main, au cirque Eloize ou au cirque plume, sans oublier Johann Le Guillerm ou les australiens de Gravity and Other Myths. Un mois de cirque de haute volée. 

Du 16 janvier au 16 février à Marseille

Möbius - Cie XY et Rachid Ouramdane

Les spectacles de danse à ne pas manquer dans le Sud-Ouest

Giselle de Kader Belarbi par le Ballet du Capitole

Créé il y a déjà quelques années, la belle Giselle de Kader Belarbi par le Ballet du Capitole continue de séduire un public amateur de danse classique. Le premier acte est marqué par une danse plus contemporaine et triviale, tandis que le deuxième rend hommage à toute la tradition des actes blancs du ballet romantique. Le tout porté par les impeccables solistes et corps de ballet de la compagnie toulousaine. 

Les 14 et 15 janvier à la Scène nationale d'Albi, en tournée à Agde et Massy

Giselle de Kader Belarbi - Natalia de Froberville, Ramiro Gomez Samon et Juliette Thélin - Ballet du Capitole

Les projections

Giselle d'Alexeï Ratmansky par le Ballet du Bolchoï

C'était l'un des ballets les plus attendus de la saison : la relecture de Giselle d'Alexeï Ratmansky, toujours soucieux de remonter à la sources des ballets à leur création, pour le prestigieux Ballet du Bolchoï. Pour cette retransmission en direct, l'Étoile du rôle-titre n'est autre qu'Olga Smirnova, la perle russe qui brille sur toutes les scènes du monde, en duo avec Artemy Belyakov en Albrecht. L'occasion de voir l'une des plus belles ballerines de sa génération et de découvrir le précieux travail de reconstruction du ballet classique d'Alexeï Ratmansky.

Le 26 janvier en direct au cinéma

Giselle d'Alexeï Ratmansky - Olga Smirnova et Artemy Belyakov

La Belle au bois dormant de Marius Petipa par le Royal Ballet

La Belle au bois dormant tient une place particulière dans le coeur du Royal Ballet de Londres. Menée par Ninette de Valois, la production fut la première donné à Covent Garden, en 1946, après la Deuxième Guerre mondiale, avec Margot Fonteyn dans le rôle-titre pour la première. La production a été reprise en 2006, pour une chorégraphie mêlant des traces de Frederick Ashton, Anthony Dowell et Christopher Wheeldon, toujours d'après Marius Petipa. Pour le direct, la troupe anglaise propose un magnifique couple d'Étoile, avec Lauren Cuthbertson et Federico Bonelli.

Le 16 janvier en direct au cinéma

 




 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial