Wednesday, Apr. 1, 2020

Les douze spectacles à ne pas manquer en 2020

Ecrit par :

27 janvier 2020

|

Catégorie :

Que va donc nous réserver 2020 du côté des spectacles de danse ? Si les douze prochains moins n'ont pas encore tout dévoilé de leur programmation, quelques moments commencent déjà à se marquer comme "immanquables" dans nos agenda. Alors que ne va-ton pas rater en 2020 ? Nos dix spectacles (annoncés par ordre chronologique) qui risquent bien de faire l'actualité cette l'année. 

 

Yours, Virginia de Gil Carlos Harush - Ballet du Rhin

Le chorégraphe israélien Gil Carlos Harush avait collaboré avec succès avec le Ballet du Rhin la saison dernière, avec sa pièce The Heart of my Heart. Il revient en Alsace pour un projet ambitieux : un ballet entier autour de l'écrivaine Virginia Woolf. Cette pièce hommage à celle qui a tant marqué la littérature du XXe siècle est montée pour toute la troupe, autour des musiques de Britten, Chostakovitch, Philip Glass, Arvo Pärt ou Ralph Vaughan Williams jouées par l'Orchestre symphonique de Mulhouse. Une création alléchante. 

Où et quand ? Du 6 au 9 février à la Filature de Mulhouse et du 18 au 21 février à l'Opéra de Strasbourg

Affiche de Yours, Virginia de Gil Carlos Harush

Les adieux à l'Opéra de Paris d'Eleonora Abbagnato

Après des premiers adieux annulés pour cause de grève, Eleonora Abbagnato propose finalement sa dernière soirée à l'Opéra de Paris à son image : entre Angelin Prelocaj, Roland Petit, William Forsythe ou John Neumeier. C'est en effet avec une Carte blanche que l'Étoile a décidé de tirer sa révérence, jalonnant ainsi ses plus de vingt ans de carrière dans la Maison, avant de repartir définitivement à Rome où elle y dirige le Ballet de l'Opéra. Un programme de fête, qui pourrait bien être la soirée marquante au milieu de cette fin de saison un peu morne à l'Opéra de Paris.

Où et quand ? Le 18 mai au Palais Garnier

Eleonora Abbagnato et Stéphane Bullion - Le Parc d'Angelin Preljocaj

Toulouse-Lautrec de Kader Belarbi

Après avoir surtout travaillé sur la relecture de ballets classiques pour le Ballet du Capitole, Kader Belarbi se lance à nouveau dans un grand et nouveau ballet narratif. Pari qui n'a que trop peu sa place en France, et pourtant la danse classique en a besoin pour se renouveler. L'on sait encore peu de choses sur le projet, si ce n'est qu'il y aura une expérience de VR associée à cette création. Et que le Ballet du Capitole, en pleine forme et avec de nombreux solistes de qualité, est une belle troupe pour ce genre de ballet narratif. Une des créations très attendues de cette saison.

Où et quand ? Du 28 mai au 3 juin au Théâtre du Capitole

 

Les 60 ans du Nederlands Dans Theater

Venant régulièrement au Palais Garnier en tant que compagnie invitée, le Nederlands Dans Theater présente cette saison sa création montée spécialement pour son 60e anniversaire, Kunstkamer. Un ballet monté à huit mains, en collaboration avec le duo de chorégraphes résidents Paul Lightfoot et Sol Léon, et les deux chorégraphes associés Crystal Pite et Marco Goecke. Le tout réunissant les artistes du NDT 1 (la troupe principale) et du NDT 2 (la troupe de jeunes talents). Une création excitante inspirée par Le cabinet des curiosités naturelles d'Albertus Seba.

Où et quand ? Du 3 au 7 juin 2020 au Palais Garnier, puis en tournée européenne.

Affiche de Kunstkamer de Paul Lightfoot et Sol Léon, Crystal Pite et Marco Goecke

L'English National Ballet et le Het Nationale Ballet aux Étés de la Danse

Les Étés de la Danse retrouvent le Théâtre du Châtelet en 2020, accompagné d'une programmation alléchante. Le festival invite ainsi l'English National Ballet avec Giselle d'Akram Khan. Cette relecture du célèbre ballet par le génial chorégraphe contemporain soulève l'enthousiasme depuis sa création en 2016, enfin au tour du public français de la découvrir. Le tout porté par une troupe très en forme, sa Prima Ballerina Alina Cojocaru et ses Étoiles à la forte personnalité. Le festival invite aussi le Het Nationale Ballet pour Cendrillon de Christopher Wheeldon, relecture plus traditionnelle mais très efficace, mené là encore par une compagnie brillante.

Où et quand ? Cendrillon de Christopher Wheeldon par le Het Nationale Ballet du 2 au 8 juillet 2020 au Théâtre du Châtelet.

Où et quand ? Giselle d'Akram Khan par l'English National Ballet du 11 au 18 juillet 2020 au Théâtre du Châtelet.

Giselle d'Akram Khan par l'English National Ballet

Le Lac des cygnes d'Angelin Preljocaj - Ballet Preljocaj

Après de récentes pièces fécondes - notamment son magnifique Winterreise - Angelin Preljocaj s'attaque à un mythe pour sa prochaine création : Le Lac des cygnes. Le chorégraphe commence à distiller quelques idées au fils de récentes interviews, comme l'envie de quelque chose de dépouillé, ou pourquoi pas s'inspirer du mythe du lac créé par les larmes des parents de la princesse transformée en Cygne. L'on a hâte en tout cas de voir comment Angelin Preljocaj s'empare de ce ballet puissant. 

Où et quand ? En septembre 2020 à Aix-en-Provence et en tournée.

 

Les retours du Roi Lion et de Starmania

La saison des comédies musicales sera marquée à la rentrée prochaine par le retour sur scène de deux "tubes" du genre, à l'histoire très différente : Le Roi Lion au Théâtre Mogador et Starmania à la Seine musicale. La première a été créée en 1997 et montré à Paris, en version française, en 2007. Et ce fut un succès comme partout ailleurs dans le monde, grâce à une production sensible et merveilleuse, autour de ces chansons qui restent dans les têtes. La deuxième a été un immense succès à sa création en 1979. Mais Starmania est depuis tombé en désuétude, souffrant d'une image ringarde. Pourtant sa partition n'a pas vieilli (il faut écouter le live de l'époque) et son livret toujours incroyablement d'actualité, entre terrorisme, écologie ou fascination des écrans. Cette nouvelle version, remaniée, est attendue à la rentrée.

Où et quand ? Le Roi Lion dès le 19 septembre 2020 au Théâtre Mogador.

Où et quand ? Starmania dès le 6 octobre 2020 à la Seine musicale

Le Roi Lion

Les 60 ans de Jean-Christophe Maillot

Jean-Christophe Maillot aime fêter les anniversaires. Et la saison prochaine marquant ses 60 ans, les Ballets de Monte-Carlo qu'il dirige devraient se mettre au diapason. Le chorégraphe souhaite ainsi, la saison prochaine, "traverser pendant une année à peu près tous les ballets que j’ai pu faire" : Lac, La Belle, La Mégère apprivoisée, Presque rien. etc. Par sa troupe, mais aussi par quelques invité-e-s, des fidèles du Bolchoï comme des artistes venant d'autres troupes et avec qui il n'aurait pas encore travaillé. Bref, une saison 2020-2021 de fête.

Où et quand ? À Monaco dès septembre 2020.

 

Une soirée Roland Petit - Ballet de l'Opéra de Paris

La saison prochaine du Ballet de l'Opéra de Paris serait un retour aux valeurs sûres et pièces plus classique. Avec notamment un très attendu programme consacré à Roland Petit, chorégraphe emblématique mais pourtant absent de la scène de l'institution depuis 2014 et les adieux de Nicolas Le Riche (si l'on excepte l'École de Danse et un Gala). La soirée serait constituée de pièces phares du chorégraphe, comme Carmen ou Le Jeune homme et la Mort, dont la jeune génération devrait s'emparer avec enthousiasme. 

Où et quand ? Au long de la saison 2020-2021 au Palais Garnier. 

 




 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial