Thursday, Apr. 22, 2021

Joyeux Noël ! L’intégralité du Calendrier de l’Avent La Danse et Beethoven

Ecrit par :

25 décembre 2020

|

Catégorie :

Cette année, nous avons consacré notre Calendrier de l'Avent à Beethoven, pour marquer les 250 ans de naissance du compositeur. Chaque jour sur les réseaux sociaux, depuis le 1er décembre, nous avons dévoilé un extrait d'un ballet ou d'une pièce contemporaine sur l'une des partitions de Beethoven. Un compositeur qui n'est pas forcément lié à la danse, et pourtant nous avons trouvé de belles pépites ! Pour fêter dignement Noël, même en petit comité, voici l'intégralité de notre Calendrier de l'Avent La Danse et Beethoven. Et Joyeux Noël à tous et toutes ! 

 

1er décembre - Extrait du deuxième mouvement de la Neuvième Symphonie de Beethoven de Maurice Béjart par le Béjart Ballet Lausanne et le Tokyo Ballet. Sur la célèbre symphonie éponyme, un mythe aussi bien pour la musique que pour le ballet ! 

 

 

2 décembre - Le solo masculin de Grosse Fuge de Hans van Manen, sur la pièce éponyme du compositeur. Un morceau qui a inspiré de nombreux chorégraphes, comme on le verra au fil de ce calendrier. 

 

 

3 décembre - Extrait de Bye de Mats Ek, solo créé pour Sylvie Guillem, sur la 32e Sonate pour piano. 

 

 

4 décembre - Extrait de La Pastorale de Thierry Malandain, pièce créée la saison dernière pour le Malandain Ballet Biarritz sur la Symphonie N6. Un ballet créé pour justement marquer les 250 ans de Beethoven. 

 

 

 5 décembre : Extrait de Rose de Mathilde Monnier sur la Sonate pour piano n°17.

 

 

6 décembre : Maïa Plissetskaïa danse Isadora Duncan par Maurice Béjart, sur un extrait de la 7ème symphonie (en réduction piano seul).


 

7 décembre - Extrait d'Appassionata de Benjamin Millepied pour le Pacific Northwest Ballet sur le mouvement 'Appassionat' de la Sonate pour piano nº 23.


 

8 décembre - Extrait de Seventh symphony de Toer van Schayk par le Het Nationale Ballet, sur la Septième symphonie.

 



9 décembre - Extrait de Slogans de Hervé Robbe sur le concerto pour piano opus 56.

 

10 décembre - Extrait de Grosse Fugue de Maguy Marin par le Ballet de l'Opéra de Paris, autre inspiration sur la Grande Fugue du compositeur. 

 

 

11 décembre - Extrait de Peurs bleues d'Angelin Preljocaj, sur l'ouverture symphonique Coriolan.

 

12 décembre - Extrait de Hell d'Emio Greco sur la Cinquième Symphonie.

 

13 décembre - Extraits du Beethoven Project de John Neumeier pour le Ballet de Hambourg.

 

 

14 décembre - Bande-annonce de Prometheus de Stijn Celis pour le Saarländisches Staatstheater, sur la musique des Créatures de Prométhée, le seul ballet du compositeur.


 

15 décembre - Le Saut de l'ange de Dominique Bagouet, entre autre sur les 12 Variations sur le thème Ein Mädchen oder Weibchen

 

16 décembre - Extrait de Grande Fugue de Lucinda Childs par le Ballet de l'Opéra de Lyon, toujours sur la fameuse Grande Fugue.

 

 

17 décembre : Le Témoin de Claude Brumachon, entre autre sur le premier mouvement de la Sonate pour piano nº 14 dite "Sonate au clair de lune".

 

18 décembre - Extrait de Les Créatures de Thierry Malandain par le Malandain Ballet Biarritz sur Les Créatures de Prométhée


 

19 décembre - Extrait de Allegretto de Catherine Gallant inspiré par le travail d'isadora Duncan sur la Symphonie n7.


 

20 décembre - Extrait de Adagio Hammerklavier de Hans van Manen par le Het nationale Ballet, sur la Sonate pour piano n°29.

 

 

21 décembre - Extrait de la Symphony N° 7 d'Uwe Scholz par le Ballet de Leipzig, sur la musique éponyme. 

 

 

22 décembre - Extrait de Die Grosse Fuge d'Anne Teresa De Keersmaeker par le Ballet de l'Opéra de Paris. La Grande Fugue du compositeur a décidément inspiré de nombreux.ses chorégraphes.


 

23 décembre - Extrait de Gods and Dogs de Jiří Kylián par le NDT2, dansé en partie sur le quatuor à cordes No. 1.

 

 

24 décembre - Et nous finissons ce Calendrier de l'Avent comme nous l'avons commencé : avec un extrait de la IX Symphonie de Beethoven de Maurice Béjart par le Béjart Ballet Lausanne et le Tokyo Ballet. Mais place au final cette fois-ci (dès 1m51). Ce ballet se voulait être un message d'espoir. Il résonne particulièrement pour ce Noël pas comme les autres, où beaucoup de familles ne peuvent se retrouver. Mais 2021 marquera les retrouvailles et la réouverture des théâtres, nous y croyons !


 




 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial