Wednesday, Jan. 19, 2022

Don Quichotte de Rudolf Noureev par le Ballet de l’Opéra de Paris – Qui voir danser sur scène

Ecrit par :

10 décembre 2021

|

Catégorie :

Don Quichotte de Rudolf Noureev d'après Marius Petipa est le ballet des fêtes du Ballet de l'Opéra de Paris, du 9 décembre au 2 janvier à l'Opéra Bastille, en parallèle d'un programme Russe au Palais Garnier. Malgré les quelques faiblesses de cette relecture, notamment les variations masculines, mais cela semble être un tabou d'en parler, la compagnie parisienne s'épanouit toujours dans cette production haute en couleurs et virtuose. Et la dernière reprise il y a quatre ans avait laissé beaucoup de bons souvenirs, que ce soit dans les rôles principaux que de caractère, dans le brio comme dans le jeu. Cette série 2021 aurait mérité de proposer des distributions un peu plus surprenantes - Rhapsody de Frederick Ashton, demandant les mêmes types d'artistes, n'a pas joué en cette faveur. Mais l'on a tout de même de très belles distributions équilibrées, des prises de rôles à suivre et beaucoup de talents dans les multiples seconds rôles. Bref, de quoi voir venir de très belles soirées pour les Fêtes. Alors tant pis pour le Covid qui pourrait jouer les trouble-fête (il faut s'attendre à une absence d'orchestre ou des changements de distributions inopinées), penchons-nous sur les distributions de ce Don Quichotte qui s'annonce comme une jolie série.

 

Valentine Colasante (Kitri), Paul Marque (Basilio), Héloïse Bourdon (la Reine des Dryades), Audric Bezard (Espada), Hannah O'Neill (la Danseuse de rue), Silvia Saint-Martin (Cupidon), Bleuenn Battistoni (la Première Demoiselle d'honneur), Marine Ganio et Éléonore Guérineau (deux amies de Kitri) : le 9 décembre. Avec Florian Magnenet (Espada) : le 12. Avec Florian Magnenet (Espada) et Marine Ganio (Cupidon) : le 24 décembre. Avec Yannick Bittencourt (Espada) et Fanny Gorse (la Danseuse de rue) : le 15 décembre. Avec Roxane Stojanov (la Reine des Dryades), Yannick Bittencourt (Espada) et Fanny Gorse (la Danseuse de rue) : le 18 décembre. 

Voilà le duo idéal pour ouvrir la série ! Valentine Colasante a été nommée Étoile dans ce rôle, et ce type de personnage lui va comme un gant : virtuose, enjouée, pleine de joie de vivre et sachant jouer la comédie. Paul Marque continue sa belle ascension, boosté par sa nomination, et c'est aussi le type de rôle très virtuose qu'il sait survoler. Les deux ont l'habitude de danser ensemble, ils se connaissent, se complètent bien : voilà un beau duo pour démarrer cette série et fait pour ce type de ballet. Ils ont autour de deux une distribution de luxe, et c'est aussi par ça qu'une soirée a toute sa saveur. Héloïse Bourdon magistrale en Reine des Dryades, Marine Ganio, Éléonore Guérineau et Fanny Gorse qui savent toujours apporter le piquant à leurs personnages, la jeune Bleuenn Battistoni à suivre de près, Florian Magnenet que l'on découvre plein d'humour en Espada... Bref, voilà sur le papier des distributions relevées, se complétant bien, qui ont tout pour être réjouissantes en scène. 

Don Quichotte de Rudolf Noureev d'après Marius Petipa - Paul Marque et Valentine Colasante en répétition

 

Léonore Baulac (Kitri), Guillaume Diop (Basilio), Hannah O'Neill (la Reine des Dryades), Florian Magnenet (Espada), Héloïse Bourdon (la Danseuse de rue), Marine Ganio (Cupidon), Inès Mcintosh (la Première Demoiselle d'honneur), Fanny Gorse et Roxane Stojanov (deux amies de Kitri) : le 11 décembre. Avec Éléonore Guérineau (Cupidon) et Ambre Chiarcosso (la Première Demoiselle d'honneur) : le 14 décembre.

Léonore Baulac et Guillaume Diop ont dansé ensemble Roméo et Juliette, ils remettent ça pour un ballet d'un tout autre genre. Seront-ils aussi bien assortis ? Ils n'ont pas forcément les mêmes qualités. Guillaume Diop est un jeune espoir brillant, qui a droit à une très belle prise de rôle. Léonore Baulac est plus à l'aise dans le registre romantique, et la dernière série ne l'avait pas montré particulièrement à l'aise face à la technicité académique de Kitri. Il faudra trouver le bon équilibre et jouer sur la comédie, d'autant que les seconds rôles féminins sont assurés par de grandes techniciennes. L'on suivra notamment avec plaisir Hannah O'Neill, qui multiplie les rôles secondaires à défaut du principal.

Don Quichotte de Rudolf Noureev d'après Marius Petipa - Léonore Baulac en répétition

 

Dorothée Gilbert (Kitri), Hugo Marchand (Basilio), Hannah O'Neill (la Reine des Dryades), Florian Magnenet (Espada), Héloïse Bourdon (la Danseuse de rue), Marine Ganio (Cupidon), Inès Mcintosh (la Première Demoiselle d'honneur), Fanny Gorse et Roxane Stojanov (deux amies de Kitri) : le 17 décembre. Avec Camille Bon (la Reine des Dryades), Arthus Raveau (Espada), Hohyun Kang (Cupidon) : le 20 décembre. Avec Audric Bezard (Espada), Hohyun Kang (Cupidon), Ambre Chiarcosso (la Première Demoiselle d'honneur), Fanny Gorse et Célia Drouy (deux amies de Kitri) : le 25 décembre.

Un duo pour le moins... surprenant ! Mais que l'on attend avec impatience. Le duo Gilbert/Marchand, on le sait, est le plus beau partenariat de l'Opéra de Paris du moment. Mais on les a uniquement suivis dans des ballets dramatiques. Place ici à un tout autre registre ! Et si Dorothée Gilbert connaît le rôle sur le bout des doigts, ce sera une première pour Hugo Marchand. Mais la qualité de ces deux Étoiles, leur virtuosité comme leur investissement artistique doublé d'une belle complicité, devrait faire des étincelles. L'on attend en tout cas avec beaucoup de curiosité de découvrir ce duo dans ce ballet. Du côté des seconds rôles, l'on suivra avec intérêt les débuts de la jeune et talentueuse Inès Mcintosh, ceux de Camille Bon, tout comme le retour de Arthus Raveau. 

Don Quichotte de Rudolf Noureev d'après Marius Petipa - Dorothée Gilbert et Hugo Marchand en répétition

 

Léonore Baulac (Kitri), Germain Louvet (Basilio), Héloïse Bourdon (la Reine des Dryades), Audric Bezard (Espada), Hannah O'Neill (la Danseuse de rue), Éléonore Guérineau (Cupidon), Ambre Chiarcosso (la Première Demoiselle d'honneur), Célia Drouy et Camille Bon (deux amies de Kitri) : le 21 décembre. Avec Hannah O'Neill (la Reine des Dryades), Héloïse Bourdon (la Danseuse de rue) et Hohyun Kang (Cupidon) : le 23 décembre. Avec Camille Bon (la Reine des Dryades), Arthus Raveau (Espada), Célia Drouy (la Danseuse de rue), Inès Mcintosh (la Première Demoiselle d'honneur), Bleuenn Battistoni et Bianca Scudamore (deux amies de Kitri) : le 28 décembre. Avec Hannah O'Neill (la Reine des Dryades), Arthus Raveau (Espada), Fanny Gorse (la Danseuse de rue), Marine Ganio (Cupidon), Bleuenn Battistoni (la Première Demoiselle d'honneur) : le 1er janvier. 

Léonore Baulac et Germain Louvet, c'est un couple qui dure en scène. Même si, et ce n'est pas faute de les voir souvent, nous avons toujours du mal à leur trouver une véritable alchimie qui se voit en scène. D'autant que ces deux rôles ne sont pas spontanément ce qui leur va le mieux. Germain Louvet, à la danse toujours très élégante, avait du mal lors de la dernière reprise à se glisser dans la certaine roublardise de Basilio. Idem pour Léonore Baulac que nous avons évoqué plus haut. Mais le temps a passé. L'envie de danser est archi-présente après 18 mois de pandémie, il y aurait de quoi avoir de belles surprises. L'on suivra aussi avec intérêt la toute nouvelle Première danseuse Roxane Stojanov, qui devrait faire des merveilles en Reine des Dryades. Idem pour Ida Viikinkoski en danseuse de rue, un peu oubliée lors de cette série mais qui a le bagout pour ce personnage haut en couleurs.

 

Héloïse Bourdon (Kitri), Guillaume Diop (Basilio), Hannah O'Neill (la Reine des Dryades), Florian Magnenet (Espada), Fanny Gorse (la Danseuse de rue), Marine Ganio (Cupidon), Inès Mcintosh (la Première Demoiselle d'honneur), Célia Drouy et Camille Bon (deux amies de Kitri) : le 27 décembre. 

Le couple explosif de la série ! D'un côté un tout jeune talent brillant qui n'a peur de rien. De l'autre une danseuse tellement talentueuse, oubliée des grands rôles malgré sa promotion de Première danseuse et qui a enfin droit à un rôle d'Étoile... Voilà de quoi faire des étincelles ! Cela nous rappelle ainsi le duo François Alu/Mathilde Froustey d'il y a une dizaine d'années. François Alu n'avait à l'époque que 19 ans, encore Coryphée, il avait affronté le rôle avec crânerie et une certaine inconscience. Avec Mathilde Froustey bloquée au Concours, ils avaient enflammé la salle et sauvé la série suite à de nombreuses blessures. Comparaison toutes proportions gardées, car Héloïse Bourdon et Guillaume Diop sont bien différents de leurs prédécesseurs. Mais l'excitation de les découvrir ensemble sur scène, et dans ce ballet, est un peu la même.

Don Quichotte de Rudolf Noureev d'après Marius Petipa - Guillaume Diop en répétition

 

Sae Eun Park (Kitri), Hugo Marchand (Basilio), Hannah O'Neill (la Reine des Dryades), Arthus Raveau (Espada),  Héloïse Bourdon (la Danseuse de rue), Hohyun Kang (Cupidon), Inès Mcintosh (la Première Demoiselle d'honneur), Fanny Gorse et Célia Drouy (deux amies de Kitri) : le 29 décembre; Avec Camille Bon (la Reine des Dryades), Audric Bezard (Espada), Hannah O'Neill (la Danseuse de rue), Éléonore Guérineau (Cupidon), Inès Mcintosh (la Première Demoiselle d'honneur), Bleuenn Battistoni et Bianca Scudamore (deux amies de Kitri) : le 31 décembre. Avec Hohyun Kang (la Reine des Dryades), Éléonore Guérineau (Cupidon), Inès Mcintosh (la Première Demoiselle d'honneur), Bleuenn Battistoni et Bianca Scudamore (deux amies de Kitri) : le 2 janvier. 

L'on regrette toujours les blessures. Mais on ne va pas se mentir : la prise de rôle impromptue de Sae Eun Park, nommée Étoile il y a quelques mois, a de quoi réjouir. Sae Eun Park est une ballerine brillante et si musicienne. Et qui sait épater et être là où on ne l'attend pas. Elle brille dans les ballets abstraits néo-classiques ? Mais elle a tout pour faire de même dans cette oeuvre académique qui demande beaucoup de caractère. Son duo avec Hugo Marchand est à suivre. Il n'avait pas forcément convaincu dans Onéguine de John Cranko. Mais l'on est là dans un tout autre registre et l'on pourrait avoir de belles surprises. À suivre chez les seconds rôles : Bianca Scudamore, qui n'a malheureusement que des miettes lors de cette série et aurait largement mérité plus. Quand d'autres Sujets ou même Coryphées sont distribuées dans des rôles variés, cela ressemble presque à une placardisation. Dommage, car son talent et sa gouaille peuvent être explosifs dans Don Quichotte. 

 

 

Et vous, quelle distribution allez-vous voir ? Laquelle vous tente le plus ?

 




 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(6) commentaires

  1. Marie
    11 décembre 2021 at 10:39

    Qu'y a-t-il donc de tabou au sujet des variations masculines de Don Quichotte ? Ce ne sont pas des chefs-d'œuvre chorégraphiques bien sûr, mais elles ont le mérite d'exister... Dans la production de Victor Ullate à Berlin, Basilio n'a plus que deux variations seul (taverne, absente chez Noureev, et troisième acte ; au premier acte uniquement la variation en trio avec les deux amies ), c'est frustrant. Pour moi les principales faiblesses de la production Noureev sont les retirés au ralenti de la variation de Kitri au troisième acte et le final après la coda. Pour le reste, cette production est franchement une des plus satisfaisantes que j'ai vues (chorégraphie, costumes, caractérisation des personnages). Ce qui n'en fait pas "la" version idéale et intouchable, bien sûr !

  2. Anne Mercier
    12 décembre 2021 at 19:16

    Bonjour ! Très bonne soirée le 11/12: distribution initiale D Gilbert / H Marchand qui a été mutée en L Baulac / G Diop /H O'Neil, j'étais déçue de ce changement au départ mais y suis allée avec curiosité et j'ai adoré la joie de danser de G Diop et L Baulac, et...je n'étais pas seule dans la salle!

  3. Pascale Maret
    13 décembre 2021 at 01:51

    Après deux échanges de places pour suivre les changements de distribution et de dates, j'espère voir Diop-Bourdon, si ça ne change pas une fois de plus...

  4. Rabaey Michéle
    13 décembre 2021 at 17:56

    Je souhaite voir François Alu dans le rôle de Basilio" Je souhaite encore voir FrancoisAlu dans le rôle de Solor Pouvez - vous informer la direction que si elle ne distribue plus ce danseur d’exception je ne viendrai plus à l’opéra

  5. Rabaey michéle
    13 décembre 2021 at 18:08

    Je souhaite voir François Alu ds Don Quichotte et aussi dans solor

  6. MD
    14 décembre 2021 at 23:43

    Depuis un peu plus d’an que je me (re)passionne pour la danse et que je suis assidûment vos publications, c’est la première fois que je commente. J’apprécie beaucoup vos articles que je trouve toujours très complets et précis : j’ai appris énormément sur le monde de la danse grâce à votre site qui est une véritable mine d’informations ! Je n’habite pas à Paris, mais je vais voir Don Quichotte le 29 décembre : je tombe sur Sae Eun Park et Hugo Marchand, je suis vraiment contente !! Cela sera aussi l’occasion de découvrir Roxane Stojanov, Héloïse Bourdon et Bianca Scudamore, dont vous dîtes tous tant de bien, et dont la visibilité sur youtube (on fait avec ce qu’on a) est assez limitée ! J’espère que les distributions ne vont pas changer…

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial