Saturday, Oct. 20, 2018

Soirée Peck/Balanchine par le Ballet de l’Opéra de Paris – Qui voir danser sur scène

Ecrit par :

1 juillet 2016

|

Catégorie :

Le Ballet de l'Opéra de Paris propose la soirée américaine Peck/Balanchine pour terminer sa saison 2015-2016 à l'Opéra Bastille. La soirée est composée de deux nouveautés : l'entrée au répertoire de Brahms-Schönberg Quartet de George Balanchine, avec des costumes de Karl Lagerfeld créés pour l'occasion, et la création Entre Chien et loup de Justin Peck. Petit tour des distributions.

Brahms-Schönberg-Quartet_dorothee-gilbert_mathieu-ganio_repetition

Brahms-Schönberg Quartet de George Balanchine - Dorothée Gilbert et Mathieu Ganio en répétition

Brahms-Schönberg Quartet de George Balanchine

Donner du George Balanchine en même temps que le New York City Ballet ? La comparaison risque d'être risquée. Surtout que les distributions apparaissent à chaque fois comme hétérogène, mélangeant des artistes proches de ce répertoire et d'autres beaucoup moins à l'aise. Les premières images des costumes de Karl Lagerfeld donnent une impression mitigée, là aussi hétérogènes entre de très beaux tutus en noir et blanc et d'autres beaucoup moins seyants. À voir bien entendu sur scène, avec finalement des distributions différentes presque chaque soir.

 

Dorothée Gilbert, Mathieu Ganio et Sabrina Mallem (premier mouvement), Amandine Albisson et Stéphane Bullion (deuxième mouvement), Myriam Ould-Braham et Mathias Heymann (troisième mouvement) et Laura Hecquet et Karl Paquette (quatrième mouvement) : les 2 et 5 juillet. Avec Ida Viikinkoski (premier mouvement), Marion Barbeau et Florian Magnenet (deuxième mouvement) et Mélanie Hurel et Arthus Raveau (troisième mouvement) : les 3 et 6 juillet.

Voilà une belle distribution d'Étoiles pour la première. C'est une bonne idée d'associer Dorothée Gilbert, Mathieu Ganio. Ils ont tous les deux fait une très belle saison et leur couple fonctionne bien. Leur danse brillante devrait donner du peps à la chorégraphie, bien secondé par Sabrina Mallem toujours très à l'aise dans le répertoire Balanchinien. Idem pour Myriam Ould-Braham et Mathias Heymann, l'un des plus jolis partenariats de l'Opéra en ce moment et qui se fond bien aussi dans ce répertoire. Laura Hecquet et Karl Paquette devraient assurer un beau final. La première défend admirablement ce répertoire, quand le deuxième est le meilleur partenaire de la troupe. Les habitué.e.s apprécieront le retour d'Arthus Raveau, à la danse toujours musicale et précise et que l'on a peu vu cette saison.

Brahms-Schönberg Quartet de George Balanchine - Sae-Eun Park et Marc Moreau en répétition

Brahms-Schönberg Quartet de George Balanchine - Sae-Eun Park et Marc Moreau en répétition

Yann Chailloux, Valentine Colasante et Sabrina Mallem (premier mouvement), Marion Barbeau et Florian Magnenet (deuxième mouvement), Myriam Ould-Braham et Mathias Heymann (troisième mouvement) et Alice Renavand et Josua Hoffalt (quatrième mouvement) : le 8 juillet. Avec Amandine Albisson et Stéphane Bullion (deuxième mouvement), Sae Eun Park et Marc Moreau (troisième mouvement) et Laura Hecquet et Karl Paquette (quatrième mouvement) : le 11 juillet. Avec Amandine Albisson et Stéphane Bullion (deuxième mouvement) : le 14 juillet. Avec Amandine Albisson et Stéphane Bullion (deuxième mouvement), Sae Eun Park et Marc Moreau (troisième mouvement) et Alice Renavand et Josua Hoffalt (quatrième mouvement) : le 15 juillet.

Cette distribution pose un peu plus de questions que la première. Valentine Colasante avait étonné dans Thème et variations au début de saison, elle se plaît visiblement beaucoup dans ce répertoire. Sur le papier, les associations Amandine Albisson/Stéphane Bullion ou Marion Barbeau/Florian Magnenet font par contre moins rêver. Tout comme le dernier couple Alice Renavand et Josua Hoffalt, que l'on imagine pas forcément danser ensemble. À suivre du côté des Sujets, la brillante Sae Eun Park qui devrait s'emparer avec intelligence de cette danse, bien accompagnée par Marc Moreau.

 

 

Entre Chien et loup de Justin Peck

Justin Peck, le-jeune-chorégaphe-que-tout-le-monde-s'arrache, arrive enfin à l'Opéra de Paris. Il y a quelques mois, il y avait repris In creases qui avait plutôt séduit, mettant en avant la brillante jeune génération. Il propose cette fois-ci une création (dont les masques font déjà beaucoup parler). Là encore, il fait appel aux jeunes solistes mis en avant par Benjamin Millepied pour deux distributions plutôt prometteuses.

Entre Chien et loup de Justin Peck - En répétition

Entre Chien et loup de Justin Peck - En répétition

Sae Eun Park, Letizia Galloni, Ida Viikinkoski, Valentine Colasante, Marion Barbeau, Arthus Raveau, Marc Moreau, Allister Madin, Daniel Stokes, Alexandre Gasse et Antonio Conforti : les 2, 3, 5 et 15 juillet.

Déjà : quel plaisir de voir Sae Eun Park au premier plan. Cette danseuse n'est que trop souvent oubliée. Derrière elle se tient des solistes séduisant.e.s : Letizia Galloni qu'on ne présente plus, l'énergique Ida Viikinkoski, Arthus Raveau qui a manqué, le musicien Antonio Conforti, la brillante Marion Barbeau, les expérimentés Marc Moreau et Allister Madin... Voilà un groupe à la fois homogène et composé de fortes personnalités. Justin Peck a du goût.

 

Hannah O'Neill, Letizia Galloni, Jennifer Visocchi, Marine Ganio, Marion Barbeau, Mickaël Lafon, Florimond Lorieux, Antoine Kirscher, Chun Wing Lam, Alexandre Gasse et Axel Ibot : les 6, 8, 11 et 14 juillet. 

La si glamour Hannah O'Neill avait dominé les représentations d'In Creases, il semble logique de la revoir pour la création en meneuse de troupe. Autour d'elle, l'attachante, Marine Ganio, Florimond Lorieux à voir avant son départ au Boston Ballet, le jeune et brillant Antoine Kirscher, le toujours intéressant Axel Ibot... Voilà là encore un beau groupe, avec des danseur.se.s pas si souvent que ça mis.es en avant.

Entre Chien et loup de Justin Peck - En répétition

Entre Chien et loup de Justin Peck - En répétition

 

Et vous, quelle distributions allez-vous voir ? Laquelle vous tente le plus ?

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(1) commentaire

  1. Lili
    18 juillet 2016 at 14 h 18 min

    J'étais à la dernière du 15 juillet. Je partage entièrement votre avis sur cette distribution pour Entre Chien et Loup. Pour Balanchine, le couple Hoffalt-Renavand a été la divine surprise : très adapté à ce type de danse, joyeux, mais fin (on risque toujours le folklorisme dans ces choses-là et ces deux danseurs toujours élégants nous en mettent à l'abri), un plaisir de danser communicatif, l'énergie, l'humour voire l'autodérision, bref c'était une réussite. Le partenariat a fonctionné très bien, ils sont communicatifs et on les voyait partager leur plaisir de danser, et je trouve qu'ils s'associent bien tous les deux.

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial