Tuesday, Sep. 17, 2019

Saison 2015-2016 – La sélection Danse classique

Ecrit par :

1 septembre 2015

|

Catégorie :

Qui dit rentrée dit se pencher très sérieusement sur son agenda des spectacles de la saison. Mais comment choisir parmi tous les spectacles proposés quand ni le temps ni le budget ne sont illimités ? Danses avec la plume vous concocte donc sa sélection. Et pour démarrer , place au choix des spectacles de danse classiques et néo-classique à voir au cours de la saison 2015-2016. Cinq spectacles à ne pas rater dans l'année et une sélection par mois.

 

Les cinq spectacles à ne pas rater (dans l'ordre chronologique)

Colloque international - De Bordeaux à Saint-Pétersbourg, Marius Petipa (1818-1910) et le ballet "russe"

Ce n'est pas un spectacle à proprement parler, mais l'événement est de taille. Un colloque de trois jours sur Marius Petipa est organisé au Grand-Théâtre de Bordeaux en octobre. Au programme : toute une série de conférences d'1/2 heure à 1 heure sur Marius Petipa, ses débuts en France, sa carrière de chorégraphe en Russie ou son héritage. Le ton ponctué de tables rondes, discussions, ainsi qu'un gala le 22 octobre par le Ballet de l'Opéra de Bordeaux. Et ce colloque n'est pas réservé aux universitaires, il est au contraire ouvert à tous et toutes (et des réductions pour les moins de 26 ans).

Où et quand ? Du 21 au 23 octobre 2015 au Grand-Théâtre de Bordeaux.

 

La Belle et la bête de Thierry Malandain par le Malandain Ballet Biarritz

Cendrillon de Thierry Malandain par le Malaindain Ballet Biarritz fut l'un des succès de ces deux dernières années : un conte aux multiples idées, qui peut se lire de différentes façons, et séduit ainsi aussi bien les enfants que les adultes. Pour sa nouvelle création, Thierry Malandain a de nouveau choisi un conte : La Belle et la bête. Son imagination poétique devrait trouver à se nourrir dans cette histoire universelle, tout comme son langage néo-classique. Peu de choses ont encore filtré sur cette création, si ce n'est qu'elle sera dansée sur la musique de Tchaïkovski, principalement sur la Symphonie n°6 "Pathétique".

Où et quand ? Du 11 au 13 décembre à l'Opéra Royal de Versailles.

 

Giselle de Jean Coralli et Jules Perrot par le Ballet de l'Opéra de Paris

Six ans que le public du Ballet de l'Opéra de Paris n'avait pas eu le droit à Giselle, oeuvre si symbolique de la danse française. Beaucoup donné en tournée, le ballet ne s'était pas arrêté à Garnier depuis longtemps, et il est attendu de pied ferme. Une histoire universelle, le romantisme, le monde des Willis... Giselle fait partie de ces ballets intemporels qui se regardent avec toujours autant d'émerveillement. Entre Laëtitia Pujol, Myriam Ould-Braham ou Dorothée Gilbert, de belles distributions sont à attendre. Et pourquoi pas des jeunes talents comme Hannah O'Neill ou Éléonore Guérineau ?

Où et quand ? Du 28 mai au 14 juin 2016 au Palais Garnier.

Giselle - Dorothée Gilbert et Mathieu Ganio

Giselle - Dorothée Gilbert et Mathieu Ganio

Le Corsaire d'Anne-Marie Holmes par l'English National Ballet

Dirigée par Tamara Rojo, l'English National Ballet a pris ces dernières années un nouvel envol. Le Corsaire d'Anne-Marie Holmes, remonté il y a deux ans, est vite devenu l'une des signatures de la compagnie anglaise. N'y allez pas chercher une grande psychologie, ce ballet est avant tout là pour briller et enchaîner les virtuosités. Ce que fait très bien la compagnie ! D'autant plus lorsque le rôle principal est dansé par Alina Cojocaru ou Tamara Rojo. Un ballet à savourer comme une coupe de champagne.

Où et quand ? Du 21 au 25 juin 2016 au Palais Garnier.

Le Jardin Animé - Le Corsaire (English National Ballet)

Le Corsaire (English National Ballet)

Les Étés de la Danse - New York City Ballet

Attention, événement ! Pour son édition 2016, le festival Les Étés de la Danse reçoit la prestigieuse troupe du New York City Ballet, berceau de la danse américaine. Pendant trois semaines, les 90 artistes de la troupe vont présenter leur répertoire, pour des soirées au programme mixte différent chaque soir. 27 ballets seront ainsi proposés, dont 19 de George Balanchine, depuis le tout premier Apollon (1928), jusqu’à son dernier opus Mozartiana (1981). Des œuvres de Jerome Robbins seront aussi présentées, ainsi que des pièces plus récentes de Peter Martins (le chorégraphe de la compagnie), Justin Peck, Alexeï Ratmansky et Christopher Wheeldon.

Où et quand ? Du 28 juin au 16 juillet 2016 au Théâtre du Châtelet.

The Four Temperaments de George Balanchine - New York City Ballet

The Four Temperaments de George Balanchine - New York City Ballet

 

Le choix de septembre

Soirée Robbins/Millepied/Balanchine par le Ballet de l'Opéra de Paris

La saison du Ballet de l'Opéra de Paris démarre avec cette soirée mixte on ne peut plus américaine, qui représente bien l'esprit général de cette saison. Au programme, la reprise du superbe ballet de George Balanchine Thème et Variations, basée sur la technique classique virtuose et mettant aussi bien en avant le corps de ballet que les Étoiles. Opus 19/The Dreamer de Jerome Robbins fera son entrée au répertoire, ballet plus méconnu du public français. Enfin Benjamin Millepied propose une création mondiale, Clear, Loud, Bright, Forward, spécialement conçue pour les jeunes talents du corps de ballet.

Où et quand ? Du 25 septembre au 11 octobre 2015 au Palais Garnier.

Thème et variations de George Balanchine - Ballet de l'Opéra de Paris

Thème et variations de George Balanchine - Ballet de l'Opéra de Paris

Le choix d'octobre

Ballets d'octobre par le Ballet Nice Méditerranée 

Le Ballet Nice-Mediterranée fait sa rentrée avec une soirée mixte multifacette. Le chorégraphe Oscar Araiz propose deux pièces, l'une mettant en valeur le corps de ballet (Rhapsodie), l'autre un couple de solistes (Adagietto). Troy Game de Robert North est régulièrement dansé par la troupe, mélangeant une chorégraphie physique et un certain sens de l'humour. Ces pièces sont entourées par l'un des chefs-d'oeuvre du XXe siècle, Concerto Barocco de George Balanchine, un ballet superbe et virtuose.

Où et quand ? Du 9 au 17 octobre 2015 à l'Opéra de Nice.

 

Le choix de novembre

Soirée Roland Petit par le Ballet de l'Opéra de Lyon

Surprise ! Alors que le Ballet de l'Opéra de Lyon est majoritairement tourné vers la danse contemporaine, il fait entrer à son répertoire deux grands ballets de Roland Petit, chorégraphe classique du XXe siècle. Les danseurs et danseuses de Lyon ont toute la personnalité pour se glisser dans les forts personnages de Carmen et de L'Arlésienne. Reste à voir comment ils-elles s'approprieront cette danse technique. Une soirée qui promet d'être pleine de surprises.

Où et quand ? Du 3 au 19 novembre 2015 à l'Opéra de Lyon.

Et aussi - Le Gala Les Hivernales de la Danse, toujours de qualité et dans une bonne ambiance, les 21 et 22 novembre 2015 au Manège de la Caserne Fonck à Liège.

 

Le choix de décembre

La Bayadère de Rudolf Noureev par le Ballet de l'Opéra de Paris

La Bayadère de Rudolf Noureev a quelque chose dont on ne se lasse pas. Un beau trio de personnages, une Idole dorée qui brille, pleins de seconds rôles, un troisième acte blanc magique... Le tout dans une production somptueuse qui a bien vieilli, et une chorégraphie pas trop tarabiscotée. La nouvelle génération d'Étoile devrait y briller. UN spectacle parfait pour les fêtes de fin d'année.

Où et quand ? Du 17 novembre au 31 décembre 2015 à l'Opéra Bastille.

Et aussi (parce que le mois de Décembre est toujours chargé et qu'il est difficile de faire un choix) - Coppélia d'Éric Vu-An par le Ballet Nice Méditerranée (du 18 au 31 décembre 2015 à l'Opéra de Nice), La Belle au bois dormant de Charles Jude par le Ballet de l'Opéra de Bordeaux (du 15 au 31 décembre 2015 au Grand-Théatre de Bordeaux) et Giselle de Kader Belarbi par le Ballet du Capitole (du 20 au 31 décembre 2015 au Théâtre du Capitole).

La Bayadère - Aurélie Dupont et Josua Hoffalt

La Bayadère - Aurélie Dupont et Josua Hoffalt

Le choix de janvier

Casse-Noisette Compagnie de Jean-Christophe Maillot par les Ballets de Monte-Carlo

Monaco a droit à un grand classique de Noël pour passer en 2016 : Casse-Noisette. Mais pas n'importe lequel, celui revisité par Jean-Christophe Maillot, intitulé Casse-Noisette CompagnieL'histoire est transposée dans une compagnie de danse et Clara est une petite fille qui rêve de devenir ballerine... Le tout porté par les fortes personnalités des artistes des Ballets de Monte-Carlo, l'humour et l'originalité sans faille de Jean-Christophe Maillot.

Où et quand ? Du 29 décembre 2015 au 4 janvier 2016 au Grimaldi Forum.

 

Le choix de février

Le Saint-Pétersbourg Ballet Théâtre

Le mois de février est un peu plus creux côté programmation, si ce n'est le Saint-Pétersbourg Ballet Théâtre et son Étoile Irina Kolesnikova, qui viennent faire leur tour habituel au Théâtre des Champs-Élysées. La troupe propose trois grands classiques : Le Lac des Cygnes, Don Quichotte et Casse-Noisette. Troupe au niveau honnête, elle invite régulièrement pour ces dates parisiennes de jeunes Étoiles internationales pour danser les rôles masculins principaux.

Où et quand ? Du 24 au 28 février 2016 au Théâtre des Champs-Élysées.

Casse-Noisette par le Saint-Pétersbourg Ballet Théâtre

Casse-Noisette par le Saint-Pétersbourg Ballet Théâtre

Le choix de mars

Coppélia de Charles Jude par le Ballet du Capitole

Les trois compagnies de danse du Sud-Ouest - le Ballet du Capitole, le Ballet de l'Opéra de Bordeaux et le Malandain Ballet Biarritz - collaborent de plus en plus. Après une oeuvre de Thierry Malandain entrée au répertoire de la troupe toulousaine en 2014, c'est au tour de Charles Jude, le directeur du Ballet de Bordeaux, de proposer l'un de ses ballets. En l'occurrence sa relecture de Coppélia, transposée dans l’Amérique d’après-guerre et l'âge d'or des comédies musicales. Une version très agréable pour redécouvrir ce ballet.

Où et quand ? Du 17 au 22 mars 2016 au Théâtre du Capitole.

Coppélia de Charles Jude (Ballet de l'Opéra de Bordeaux)

Coppélia de Charles Jude (Ballet de l'Opéra de Bordeaux)

Le choix d'avril

Roméo et Juliette de Rudolf Noureev par le Ballet de l'Opéra de Paris

Certains ballets de Rudolf Noureev ont mal vieilli. Roméo et Juliette ne fait pas partie de ceux-là. Au contraire, c'est peut-être l'oeuvre du danseur qui a le mieux passé le temps, portée par une mise en scène géniale. Le drame au coeur entre deux familles qui se déchirent, on ne s'en lasse pas. Beaucoup d'Étoiles devraient y faire leur prise de rôle, ou l'approfondir après l'avoir encore peu dansé. Une série excitante, un grand classique à voir.

Où et quand ? Du 19 mars au 16 avril 2016 à l'Opéra Bastille.

Isabelle Ciaravola - Roméo et Juliette

Isabelle Ciaravola - Roméo et Juliette

Le choix de mai

Giselle de Charles Jude par le Ballet de l'Opéra de Bordeaux

Charles Jude ne déroge pas à la tradition dans sa relecture de Giselle pour le Ballet de l'Opéra de Bordeaux, en respectant les codes de ce ballet symbole du romantisme. Un acte terrien, où les scènes de pantomime alternent avec des ensembles de caractère avant la terrible scène de la folie. Puis un acte blanc, du côté des fantômes et des Willis, ces jeunes filles mortes avant leur mariage qui se vengent des hommes et les faisant danser jusqu'à la mort. Le ballet met aussi en valeur le beau travail du corps de ballet de Bordeaux. À suivre d'autant plus si de jeunes talents ont droit aux rôles principaux.

Où et quand ? Du 20 au 29 mai 2016 au Grand-Théâtre de Bordeaux.

Giselle - Ballet de l'Opéra de Bordeaux

Giselle - Ballet de l'Opéra de Bordeaux

Le choix de juin

Paquita (Grand pas) / L'Oiseau de feu par le Ballet du Capitole

Une belle soirée éclectique pour terminer la saison. D'abord le Grand Pas de Paquita, pièce emblématique de la danse classique, mettant en valeur aussi bien le corps de ballet que des solistes virtuoses. Puis la reprise de L'Oiseau de feu de Maurice Béjart, où l'oiseau devient un meneur de lutte révolutionnaire du XXe siècle. Une oeuvre dont l'esthétisme peut parfois sembler datée, mais qui prend toute son ampleur si elle est portée par deux grands interprètes.

Où et quand ? Du 8 au 12 juin 2016 à la Halle aux Grains.

Paquita (Grand Pas) - Ballet du Capitole

Paquita (Grand Pas) - Ballet du Capitole

Le choix de juillet

Le Ballet de l'Opéra de Paris ouvre et ferme sa saison avec un programme américain. Pour les premiers jours de juillet, place à deux nouveautés : pièce superbe et virtuose de George Balanchine Brahms–Schoenberg Quartet qui fait son entrée au répertoire, et une création de Justin Peck, le jeune-nouveau-chorégraphe-que-tout-le-monde-s'arrache et non-dénué de talent.

Où et quand ? Du 2 au 15 juillet à l'Opéra Bastille.

 

Et vous, quels sont vos choix pour les ballets classiques cette saison ?

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(3) commentaires

  1. Blandinette
    7 septembre 2015 at 17:16

    Belle sélection !! Mais est ce normal de ne pas avoir la distribution de La Bayadère la veille de l'ouverture des réservations ? Je trouve ca très dommage pour ceux qui veulent voir un artiste spécifique ....

  2. Aventure
    9 septembre 2015 at 17:03

    J'irais probablement une ou deux journées au Colloque sur Marius Petipa qui s'annonce passionnant ! Probablement pas de Belle au bois dormant pour moi cette année au Grand Théâtre de Bordeaux, ce ballet revient tellement souvent qu'on en perd un peu de plaisir... J'irai par contre voir La Reine Morte de Kader Belarbi qui fait entrer son ballet au répertoire du ballet de Bordeaux. Un bel échange avec Toulouse, la Coppélia de Charles Jude étant enthousiasmante !

    • Amélie Bertrand
      14 septembre 2015 at 15:54

      @ Blandinette : C'est une habitude à l'Opéra de Paris... On espère que ça évoluera !

      @ Aventure : Un peu de nouveauté avec le ballet de Kader belarbi fait du bien !

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial