Wednesday, Nov. 13, 2019

Makhar Vaziev nommé directeur du Ballet du Bolchoï : un vent d’antan souffle sur Moscou

Ecrit par :

28 octobre 2015

|

Catégorie :

Dans l'attente (insoutenable) de la nomination officielle du prochain directeur ou directrice du Ballet du Bolchoï, de nombreuses rumeurs avaient émergé. Certaines d'entre elles étaient particulièrement saugrenues : Svetlana Zakharova, Diana Vishneva, Brigitte Lefèvre...  Mais le lundi 26 octobre, la nouvelle est tombée. Ce sera un enfant du pays : Makhar Vaziev, qui succèdera à Sergueï Filine à compter du 18 mars 2016.

nomination-Makhar-Vaziev-ballet-bolchoi

Vladimir Ourine (directeur du Théâtre Bokchoï) et Mahar Vaziev (nouveau directeur du Ballet du Bolchoï)

Qui est Makhar Vaziev

Son nom est loin d'être inconnu des balletomanes. Makhar Vaziev avait d'ailleurs été proposé en 2011 pour le même poste dans la même institution. Après une belle carrière d’Étoile au Kirov (ndlr : nom soviétique du théâtre du Mariinsky), il devient directeur artistique de ce même théâtre dès 1995. Une nouvelle génération de danseuses russes surdouées inonde le monde grâce à lui. Ouliana Lopatkina, Diana Vishneva et la toute jeune Svetlana Zakharova deviennent des stars mondiales de la danse à peine sorties de l'école.

En 2008, après 13 années de règne à Saint-Pétersbourg, il prend la direction du Ballet de La Scala, où il favorise ouvertement les artistes "trained in Russia". Quelle est sa touche artistique ? Makhar Vaziev est un homme habile de transition. Il préserve en premier lieu les grands classiques russes, accordant une préférence à Marius Petipa et à Michel Fokine. Makhar Vaziev apprécie également George Balanchine, qui a fait une entrée très tardive au Ballet du Bolchoï. Parmi les chorégraphes de notre temps, il s'intéresse à William Forsythe et à Alexeï Ratmanski.

Parmi les défunts : Petipa, bien sûr, Fokine, Balanchine. Je pourrais en citer d'autres. Parmi les vivants : William Forsythe, Alexeï Ratmanski. Et plein d'autres. Makhar Vaziev.

Ses projets pour le Ballet du Bolchoï

Sous l'égide de Makhar Vaziev, le Ballet du Bolchoï devrait continuer sa transition vers un répertoire renouvelé mais par petites touches prudentes. La priorité sera donnée aux classiques. Peut-être une reconstruction, sur le modèle de celles que Makhar Vaziev a impulsées à la Scala et au Mariinsky, verra-t-elle le jour dans les années à venir au Bolchoï ? Svetlana Zakharova, une de ses favorites, a exprimé publiquement sa satisfaction quant à cette nomination. Des balletomanes russes ont versé dans l'ironie 3ème degré en imaginant le retrait des chorégraphies soviétiques de Youri Grigorovitch et des arabesques ne dépassant pas 45 degrés. Pour l'instant, Makhar Vaziev a refusé noir sur blanc de dévoiler ses projets pour le Ballet du Bolchoï.

Le classique d'abord, le néoclassique ensuite, en dernier lieu le contemporain. Vladimir Ourine, directeur du Bolchoï Théâtre.

La question du périmètre de son champ de compétences se pose. Quelle sera la marge de manœuvre de Makhar Vaziev ? Même si Vladimir Ourine, le directeur du Bolchoï, n'a pas été très limpide à ce sujet, il a été annoncé peu après la première de l'ambivalent Héros de notre temps (22 juillet 2015) que le poste de directeur artistique serait supprimé. Dans ce contexte, Vladimir Ourine aurait les pleins pouvoirs en matière artistique. Makhar Vaziev, directeur de la danse, ne pourrait que l'épauler dans ses choix et assumerait un rôle plus administratif au sein de l'institution. Les lignes artistiques de Vladimir Ourine et de Makhar Vaziev étant très proches, peu de différends devraient émerger au sein de la direction. Après les scandales qui ont éclaboussé le mandat de Sergueï Filine, dont le film Bolchoï Babylone (dont la diffusion en Occident est prévue en décembre 2015) retrace les hauts et les bas, une certaine unité était de mise au sommet du théâtre de la place Teatralnaïa.

Un Héros de notre temps, Igor Tsvirko et Olga Smirnova

Un Héros de notre temps, Igor Tsvirko et Olga Smirnova - Ballet du Bolchoï

Le bilan de Sergueï Filine

Quid de Sergueï Filine ? Il pourrait bien rester au Bolchoï et s'occuper des tournées du Ballet mais Vladimir Ourine n'a pas arrêté son choix final. Le bilan de l'actuel directeur artistique est à bien des égards positif. Sous le mandat de Sergueï Filine, le répertoire s'est davantage ouvert aux chorégraphes occidentaux, mouvement initié par Alexeï Ratmansky en 2003. John Cranko, La Dame aux camélias de John Neumeier et Jean-Christophe Maillot ont fait leur apparition au Bolchoï, offrant un nouveau vocabulaire chorégraphique à des artistes rompus à la technique des ballets classiques. Ce n'est qu'en 2013 que l'institution moscovite de renom s'est appropriée le ballet Onéguine, adapté du roman le plus emblématique de la Nation. Joyaux de George Balanchine a fait son entrée au répertoire (le chorégraphe a commencé à être dansé par la troupe seulement en 2003), Pierre Lacotte a pu collaborer de nouveau avec les danseurs, remontant Marco Spada pour eux. Par ailleurs, des collaborations audacieuses ont vu le jour sous l'impulsion novatrice du directeur artistique : Hamlet et Un Héros de notre temps, pour ne citer que les plus récentes. Le Ballet du Bolchoï n'a néanmoins pas perdu son identité russe, réaffirmée à travers la reprise de Légende d'amour et d'Un Héros de notre temps cette dernière saison, sans oublier la prédominance des ballets classiques- soviétiques de Youri Grigorovitch et, dans une moindre mesure, du néoclassique d'Alexeï Ratmanski.

Le renouvellement du répertoire a été doublé de l'importation de nouveaux talents. Le transfert de David Hallberg, star de l'American Ballet Theatre, a marqué les esprits par son caractère symbolique. 50 ans après la défection de Rudolf Noureev, un Américain passait de l'Ouest à l'Est. Toutefois, Sergueï Filine a semblé particulièrement friand de beautés vaganovesques, formées à l'académie Vaganova de Saint-Pétersbourg. Evguenia Obraztsova (Étoile), Olga Smirnova (soliste principale), Ksenia Zhiganshina (corps de ballet) ont ainsi été ravies au Mariinsky, le théâtre impérial qui brille par un raffinement d'un autre siècle. Ce brassage des effectifs a pu créer quelques remous chez les moscovites. Avant de partir, le directeur artistique décrié a promu un cru majoritairement moscovite. In fine, le Ballet du Bolchoï cultive un style héroïque parallèlement à une veine plus romantique, qui se fondent dans une danse au cachet inégalé à ce jour.

Légende d'amour (avec Svetlana Zakharov dans le rôle de

Légende d'amour - Ballet du Bolchoï (Svetlana Zakharov)

Un élan plus conservateur ?

La programmation Ourine-Maziev sera certainement plus conservatrice que celle engagée par Sergueï Filine. Plus l'échéance se rapprochait, plus les regards se tournaient vers Viatcheslav Samodourov. Ancien danseur du Royal Ballet (néanmoins formé à l'académie Vaganova) et actuel directeur artistique de l'Opéra d'Ekaterinbourg qui propose une programmation éclectique, sa nomination aurait laissé présager une grande ouverture pour le Bolchoï. Avec le choix d'un artiste particulièrement sensible à l’héritage prérévolutionnaire du ballet russe, Vladimir Ourine promet le retour des grands ballets blancs romantiques d'antan au Bolchoï ainsi que le règne de chorégraphes russes de notre siècle.

 

Share This Article

Related News

About Author

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial