Sunday, Nov. 17, 2019

La Bayadère au Ballet de l’Opéra de Paris – Qui voir danser sur scène

Ecrit par :

17 novembre 2015

|

Catégorie :

La Bayadère de Rudolf Noureev reprend vie à l'Opéra Bastille, du 17 novembre au 31 décembre. Un ballet féérique (même si ça se termine plutôt mal) dans une Inde fantasmée qui va apparaître comme une respiration en ces temps troublés.

La Bayadère, ce sont trois personnages forts - Nikiya, Solor et Gamzatti - et une multitude de seconds rôles. Pour que le ballet fonctionne, il faut à la fois un trio sur la même longueur d'onde et une grande qualité dans ces multiples variations de personnages. Il y a beaucoup de personnalités distribuées sur cette Bayadère, mais aucun trio - et peu de couples - semblent vraiment équilibrés. Il est d'ailleurs étonnant qu'aucune Danseuse Étoile et une seule Première danseuse (les promotions ne sont effectives qu'au 1er janvier) n'ait été distribuée sur Gamzatti. C'est un premier rôle qui a toute son importante, qui demande de l'expérience, et qui ne semble être vu, au regard des distributions, que comme un simple deuxième rôle. C'est bien d'avoir de jeunes espoirs, mais que cela dans un tel rôle, cela semble disproportionné.

Pour faire le point sur ces distributions, nous nous basons uniquement sur le trio, pour plus de simplicité.

La Bayadère - L'Idole Dorée (François Alu)

La Bayadère - L'Idole Dorée (François Alu)

La distribution des personnalités

Dorothée Gilbert (Nikiya), Mathias Heymann (Solor) et Hannah O'Neill (Gamzatti) : les 17 et 20 novembre, les 3, 7 et 9 décembre. Avec Marion Barbeau (Gamzatti) : les 14 et 19 décembre.

Belle distribution pour la première, mais plutôt en terme de personnalité que d'équilibre. Dorothée Gilbert est en forme, même si elle n'est bien distribuée que sur des ballets de Rudolf Noureev. Sa Manon l'année dernière avait montré qu'elle pouvait danser avec beaucoup de justesse les rôles dramatiques. Sa Nikiya devrait être superbe. Idem pour Mathias Heymann, en pleine forme, brillant, qui a pris une nouvelle dimension artistique ces derniers mois, et qui devrait être un magnifique Solor. Mais le couple fonctionnera-t-il ? Souvent ensemble sous l'ère Lefèvre, leur partenariat n'avait pas forcément soulevé les foules, comme s'ils n'avaient pas grand-chose à se dire. Cela a-t-il évolué avec les années ?  À voir aussi comment se passera la relation avec Hannah O'Neill, danseuse brillante mais qui n'a pas encore eu l'occasion de montrer toutes ses possibilités de jeu. Idem pour Marion Barbeau, encore moins expérimentée, à voir comment se passera la confrontation avec Nikiya.

La Bayadère - Dorothée Gilbert (Nikiya)

La Bayadère - Dorothée Gilbert (Nikiya)

La distribution du couple

Myriam Ould-Braham (Nikiya), François Alu (Solor) et Charline Giezendanner (Gamzatti) : les 10, 16, 22, 26 et 30 décembre.

Myriam Ould-Braham et François Alu, voilà un couple inédit mais prometteur. Vu.e.s lors d'une répétition, ils semblaient déjà bien accordé.e.s. Leur partenariat fonctionne sur leurs différences : lui jeune fougueux, elle éthérée et plus en retenue. Les deux artistes voient aussi des rôles à leur mesure, où ils devraient briller. À suivre de près ! Charline Giezendanner a déjà dansé Gamzatti lors de la dernière reprise, mais dans des conditions difficiles avec très peu de répétition. Le problème n'est pas tant dans sa façon de jouer que dans son opposition à Myriam Ould-Braham/Nikiya. Pour que cela fonctionne, il faut que les deux personnages soient en opposition, qu'elles soient vraiment différentes. Ce n'est pas forcément le cas de Myriam Ould-Braham face à Charline Giezendanner. À voir sur scène.

La Bayadère - Myriam Ould-Braham et François Alu en répétition avec Florence Clerc

La Bayadère - Myriam Ould-Braham et François Alu en répétition avec Florence Clerc

La distribution du trio

Kristina Shapran (Nikiya), Kimin Kim (Solor) et Héloïse Bourdon (Gamzatti) : les 18 et 21 décembre. 

Cette série de La Bayadère verra sur scène un couple d'invités venus du Mariinsky, Kristina Shapran et Kimin Kim. Même s'ils ne sont pas de la maison, c'est pourtant ce trio, complété par Héloïse Bourdon, qui semble le plus équilibré. Kristina Shapran et Kimin Kim dansent régulièrement ensemble, La Bayadère est un ballet qui leur va très bien. Je connais peu Kristina Shapran, mais Kimin Kim est un danseur absolument extraordinaire (et la comparaison avec certains Solor de l'Opéra de Paris risque d'être cruelle). Héloïse Bourdon devrait apporter toute sa force de caractère au personnage de Gamzatti (de toutes les distributions, c'est d'ailleurs celle qui semble la mieux placée pour ce rôle). Une distribution à ne pas manquer !

Les distributions surprises

Amandine Albisson (Nikiya), Josua Hoffalt (Solor) et Valentine Colasante (Gamzatti) : les 19, 24 et 29 novembre, le 4 décembre.

Laura Hecquet (Nikiya), Josua Hoffalt (Solor) et Valentine Colasante (Gamzatti) : les 24, 28 et 31 décembre.

Surprise. Amandine Albisson comme Laura Hecquet devraient être des Nikiya très intéressantes. Amandine Albisson surprend de plus en plus, notamment dans les rôles plus dramatiques. Laura Hecquet devrait faire des merveilles dans ce rôle avec ses longs bras et son attitude de reine (même s'il est dommage qu'elle ne danse pas également Gamzatti, elle y est superbe). Josua Hoffalt n'est par contre pas le plus à l'aise en Solor. Valentine Colasante est une danseuse sûre, mais qui n'est pas la plus raffinée des ballerines (on l'imagine plus dans un rôle de caractère). Comment tout cela va-t-il fonctionner sur scène ? Surprise.

La Bayadère - Laura Hecquet (répétition)

La Bayadère - Laura Hecquet (répétition)

La distribution (trop ?) Jeune talent

Héloïse Bourdon (Nikiya), Yannick Bittencourt (Solor) et Ida Viikinkoski (Gamzatti) : les 6 et 12 décembre.

Nikiya fut le premier grand rôle d'Héloïse Bourdon il y a quelques années, et ceux et celles qui y étaient s'en souviennent encore. Mais le reste de la distribution laisse plus perplexe. Yannick Bittencourt est un danseur attachant, mais qui a montré lors de ses autres premiers rôles qu'il n'était pas le plus à l'aise techniquement. Et Solor est un rôle très technique. Son allure romantique ne s'accorde pas forcément non plus avec la personnalité de guerrier du personnage. Ida Viikinkoski n'a aucune expérience et est d'office propulsée dans un premier rôle pas forcément évident. De plus, la danseuse semble à l'aise dans des créations, un répertoire plus néo-classique, qu'un ballet plus académique. Un trio surprise.

La Bayadère - Héloïse Bourdon

La Bayadère - Héloïse Bourdon

Concernant les petits rôles, l'Idole Dorée a de superbes distributions, entre François Alu, Pierre-Arthur Raveau, Emmanuel Thibault, Fabien Révillion ou les jeunes Antoine Kirscher et Pablo Legasa. Pour les trois Ombres, Marion Barbeau, Héloïse Bourdon et Hannah O'Neill seront souvent distribuées, tout comme Éléonore Guérineau qui devrait danser une jolie Manou. La Bayadère est aussi l'occasion de voir briller les nombreux demi-solistes talentueux de la compagnie.

 

Et vous, quelle distribution allez-vous voir ? Laquelle vous tente le plus ?

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(14) commentaires

  1. Mat
    17 novembre 2015 at 11:14

    "Il est d'ailleurs étonnant qu'aucune Danseuse Étoile et aucune Première danseuse n'ait été distribuée sur Gamzatti": Petite erreur à réparer, Valentine Colasante distribuée en Gamzatti, est bien Première Danseuse :) Je verrai pour ma part François Alu et Myriam Ould-Braham, j'ai hâte!

  2. Elisa
    17 novembre 2015 at 11:23

    Je vais voir 3 distributions (gros craquage pour ce ballet que j'adore). Gilbert - Heymann - O'Neill, classique mais qui va me permettre d'enfin découvrir Hannah O'Neill dans un premier rôle. Ould Braham - Alu - Giezendanner, pour François Alu (évidemment). J'avoue avoir comme vous des réserves sur la personnalité de Charline Giezendanner qui ne me semble pas avoir le "piquant" nécessaire à Gamzatti mais peut-être serais-je surprise? Et puis Albisson - Hoffalt - Colasante mais là, je confesse que c'est surtout pour les 2nd rôles: l'Idole dorée de Pierre-Arthur Raveau, la 3eme Ombre d'Héloise Bourdon. Mon seul regret: ne pas avoir réussi à trouver de places abordables pour ses dates en Nikiya!

  3. a.
    17 novembre 2015 at 12:54

    Pour l'instant j'ai pris deux distrib : une MOBAlu et Albisson/Hoffalt/Colasante. Très curieuse de voir Albisson, très envie de la voir. J'espère que J. H. aura travaillé son manège de doubles assemblés... je viens pour le voir!!! En dehors de cela, la question de la pertinence de ces distrib est effectivement à poser : pourquoi Giezendanner en Princesse? Alors qu'elle ferait une bien plus jolie bayadère... idem pour V. Colasante, je me pose les mêmes questions que vous - même si on est d'accord qu'il y en a de plus graves en ce moment...

  4. MUC
    17 novembre 2015 at 14:00

    Pour moi Albisson- Hoffalt- Colassante. Náyant pas beaucoup vu A. Albisson cela sera la surprise !

  5. Jocelyne
    17 novembre 2015 at 16:36

    Et bien personnellement, les trop jeunes talents ont ma faveur ! Héloïse Bourdon est à mes yeux déjà une étoile et représente à merveille le ballet à la française qui fut un temps si cher à l'Opéra de Paris et qui n'est aujourd'hui pas reconnu à sa juste valeur. Je sais qu'en faisant ce choix je manquerais peut-être la nomination attendue de François Alu, mais j'assume !

  6. shaleen
    18 novembre 2015 at 03:30

    Pour être honnête, le trio Shapran, Kimin et Bourdon est mal équilibré. Bourdon (désolé si j'effrite quelque uns) est bien trop scolaire dans sa danse et son interprétation pour complimenter Shapran et Kimin. Kristina Shapran n'est pas la meilleure technicienne mais elle a un très grand sens lyrique et artistique qui pourrait engouffrer Héloïse Bourdon. Valentine aurait été mieux. De plus, je trouve pas le questionnement sur la distribution de Charline et Myriam valide. Je trouve dommage qu'on stéréotype le personnage de Gamzatti ayant une personnalité à l'opposé de Nikyia. Gamzatti est une femme hautaine et royale. Elle n'est pas obligé d'avoir de l'attitude ou être "bitch" pour que ça fonctionne. Gamzatti est juste jalouse, chacun démontre sa jalousie de manière différente, je crois que Charline fera un très beau travail. Sa dernière prise de rôle fut très bien. Il manquait seulement de peaufinage.

  7. Swan Lake
    18 novembre 2015 at 15:27

    Toutes les distributions sont très attrayants, à mon avis. De toute façon, je suis impatient de voir Hannah O'Neill en jouant Gamzatti Il semble que le " Grand Pas" , et en particulier sa variation est MAGNIFIQUE, un style tout simplement parfait comme faisait Elisabeth Platel. Je suis également désireux de voir Laura Hecquet, parce que, comme à Hannah O'Neill, le rôle qui a été attribué à elle ,Nikiya, je pense qu'il est idéal por Laura, la danseuse , a mon avis , la plus complète de la compagnie. Mon rêve est de la voir danser dans un proche avenir "Raymonda". Je me sens aussi très curieux de voir la Gamzatti d'Ida Viikinkoski je l'aurais souhaité également voir Sarah Kora Dayanova, qui est magnifique , comme Gamzatti. Il est impossible que je puisse aller à toutes les distributions, mais si je pouvais aller à plus, bien sûr, j'irais voir Amandine Albisson, une danseuse qui m'a comme captivé, elle est réellement divine , unique. Par rapport aux garçons, tous tous me plaisent, absolument. Bien que je sente une prédilection spéciale pour Josua Hoffalt. Yannick Bittencourt, Il y a quelque chose qui m'attire aussi beaucoup de ce danseur aussi comme de le merveilleux François Alu. en résumant, j'irais à absolument toutes les représentations, puisqu'il va être une série très intéressant, bien que logiquement, j'aie mes danseurs/danseuses préférés, mais cela ne signifie pas que les autres n'ont pas de mérites.

  8. laure
    18 novembre 2015 at 17:53

    ida viikinkoski en Gamzatti ?? il y a peu de temps, à peine 4 ans , elle sortait juste diplomée de l'école de nanterre??.. ne pouvant aller la voir, ceux qui iront me raconteront.je vous envie d'être si près de paris, quand y aller ne demande pas un plan de bataille et le prix train + hotel +opéra!!je compte sur vous, merci!!

  9. David
    19 novembre 2015 at 02:22

    Heloise Bourdon et ... Rien d'autre

  10. Caroline
    25 novembre 2015 at 08:41

    Bonjour à toutes/s Je ne suis pas balletomane, ne connaît aucun terme technique etc. J'aime la danse, j'aime le ballet... J'ai donc assisté pour la première fois de ma vie à une représentation et pas n'importe laquelle ! La Bayadère "surprise" du 24 novembre. Mon avis manquera certainement de pertinence technique mais je me lance malgré tout : Amandine Albisson sublime, précise, à fleur de peau et sur le fil. Lors du premier pas de deux (on dit bien ça comme ça ?) avec Solor, j'ai trouvé une véritable connivence entre les danseurs. Josua Hoffalt était doux et attentif, très gracieux. J'ai adoré ! L'ensemble de la représentation était - pour moi - à couper le souffle. Je ne mentionne même pas François Alu et son iconique idole dorée, ni de la pétillante Manou, ni le puissant corps de ballet (la descente des ombres aïe aïe aïe), ni la musicalité des trois ombres... J'ai en eu plein les yeux !! Merci à votre site qui nous permet, à nous novices, de découvrir toutes les subtilités des ballets. Merci à TOUS les danseurs de l'Opera de Paris pour ce moment hors du temps <3 Caroline

  11. Dafoe
    27 novembre 2015 at 02:38

    Aux dernières ( mauvaises. ) nouvelles Yannick Bittencourt se serait retiré des distributions pour des raisons de santé . Il serait remplacé dans le rôle de Solor qu'il devait danser avec Heloise Bourdon le 6 et le 12 décembre prochain .

  12. delphine
    14 décembre 2015 at 18:20

    Mathias Heymann est il blessé pour être remplacé par Hugo Marchand...?

  13. pirouette24
    15 décembre 2015 at 20:13

    Quel beau Solor que celui d'Hugo Marchand hier soir! Noblesse, bravoure, attentif à sa partenaire, sachant qu'en plus il remplaçait, il mérite toutes les louanges. Dorothée Gilbert a aussi été magnifique, quels bras, quels équilibres! Le mauvais point de la soirée a été la Gamzatti de Marion Barbeau, assez catastrophique pour le coup....c'est pourtant une danseuse que j'aime beaucoup, mais là le rôle était clairement trop dur pour elle. La variation très limite techniquement, pas de jeu de scène....je pense que c'est plus une danseuse de "néo-classique", tant je l'avais trouvé belle dans la création de Millepied (et puis Gamzati, quel rôle difficile,quand même!) bref, une contre performance. Le corps de ballet toujours beau, cependant la présence de nombreuses filles de l'école de danse dans les ombres en dit long sur l'état de la troupe. J'ai été surprise de voir Héloise Bourdon dans le corps de ballet; alors que les étoiles ne danse "que" le rôle de Nikiya qu'elles doivent répéter depuis deux mois, comment est ce possible d'assumer physiquement et mentalement Nikiya,Gamzatti, les 4 grandes,la 3ème ombre, les 32 ombres ,etc,etc...? Cette danseuse mérite vraiment toute l'admiration possible,même si on peut se demander s'il est possible de tenir bien longtemps comme ça.. Franchement, entre Marchand, Alu, Bourdon,Heymann,Hernandez,Gilbert,et à venir Kimin Kim, qui a dit que cette série de Bayadère était "endormie" ,"comme d'habitude avec l'ODP" ;) ?

  14. Jerome
    20 décembre 2015 at 20:37

    Hier, au spectacle Marchand-Gilbert, j'ai cru halluciner en voyant Marion Barbeau, qui faisait Gamzatti ce soir là, faire aussi les ombres; ça n'était pas une hallucination,elle ainsi que les 3 demies solistes ont apparemment dû aussi assurer le corps de ballet du 3ème. Il manquait une ligne complète des ombres dans toute la fin de cet acte, et il n'y avait que 8 oiseaux en scène au lieu de 12. Malgré les contrats de surnuméraires ET les filles de l'école de danse on en est là? C'est une totale hécatombe et personne ne semble s'en inquiéter,tant que le spectacle marche. En attendant au prix où j'ai payé ma place, j'estime avoir droit à une version complète du spectacle. Affligeant.

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial