Friday, Nov. 22, 2019

Les Benois de la Danse 2017 – Les infos

Ecrit par :

28 mai 2017

|

Catégorie :

Les Benois de la Danse sont souvent surnommés les "Oscars de la danse". Ils restent en tout cas l'une des récompenses les plus prestigieuses du monde de la danse internationale, et ce depuis 25 ans. Chaque année, les Benois de la danse saluent ainsi des danseurs, danseuses et chorégraphes qui ont marqué la saison chorégraphique un peu partout dans le monde. Les Benois de la Danse 2017 sont remis le 30 mai, sur la scène du Théâtre du Bolchoï comme le veut la tradition, lors d'un gala avec les nominé.e.s. Le lendemain aura lieu un deuxième gala, avec des lauréat.e.s des éditions précédentes.

Giselle d'Akram Khan par l'English National Ballet - Nominé au Benois de la Danse 2017

 

Le fonctionnement des Benois de la Danse

Les Benois de la Danse ont un fonctionnement particulier. Chaque membre du jury choisit en effet ses propres nommé.e.s, et forcément suite à une prise de rôle. Les différents nominé.e.s ne représentent pas ainsi vraiment toute la saison chorégraphique, mais sont fortement liés aux personnalités qui composent le jury, qui ont inévitablement envie de soutenir leur propre compagnie. 

 

Les nommé.e.s des Benois de la Danse 2017

Un prix spécial pour l'ensemble de sa carrière sera aussi remis à Marcia Haydee.

 

Les chorégraphes

Sidi Larbi Cherkaoui - Exhibition par le Ballet royal de Flandres

Edward Clug - Handman par le Nederlands Dans Theater

Hyo-Hyung Kang - Into the Pulse par le Ballet national de Corée 

Akram Khan - Giselle par l'English National Ballet

Crystal Pite - The Seasons’ Canon par le Ballet de l'Opéra de Paris

Alexeï Ratmansky - Sérénade d'après le Banquet de Platon par l'American Ballet Theatre

Demis Volpi - Salomé par le Ballet de Stuttgart

Les critiques dithyrambiques, le vrai succès public, et plus généralement la nouvelle dynamique qui entour l'ENB devrait voir en toute logique le prix revenir à Akram Khan. Ce qui ne serait de plus que justice face à ses merveilleuses créations. Crystal Pite apparaît comme sa rivale la plus sérieuse, véritable chouchou des compagnies classiques comme contemporaines depuis quelques années. Sidi Larbi Cherkaoui, qui bénéficie d'une vraie reconnaissance internationale, pourrait créer la surprise. 

 

Les danseuses

Stella Abrera - Le rôle de la Princesse Aurore dans La Belle au bois dormant d'Alexeï Ratmansky (American Ballet Theater)

Nina Kaptsova - Short Time Together de Paul Lightfoot et Sol Leon (Ballet du Bolchoï)

Misa Kuranaga - Le rôle de Tatiana dans Onéguine de John Cranko et le rôle de Medora dans Le Corsaire d'Ivan Liška (Boston Ballet)

Ludmila Pagliero - Other Dances de Jerome Robbins (Ballet de l'Opéra de Paris)

Seul-Ki Park - Le rôle d'Aegina dans Spartacus de Youri Grigorovitch (Ballet national de Corée)

Maria Riccetto - Le rôle de Tatiana dans Onéguine de John Cranko (Ballet national d'Uruguay)

Misa Kuranaga, merveilleuse ballerine du Boston Ballet et au sommet de sa carrière, semble bien partie pour recevoir cette récompense, elle est en tout cas la chouchoute de Danses avec la plume. Stella Abrera le mériterait aussi, Étoile emblématique de l'ABT et superbe dans La Belle au bois dormant. Ludmila Pagliero risque d'avoir plus du mal à s'imposer avec un rôle un peu plus mince et une saison entrecoupée de blessures. 

 

Les danseurs

Gustavo Carvalho - Le rôle de Don José dans Carmen de Marcia Haydée (Ballet national d'Uruguay)

Davide Dato - Le rôle d'Abderakhmane dans Raymonda de Rudolf Noureev (Ballet de Vienne)

Jae-Woo Lee - Le rôle de Carabosse dans La Belle au bois dormant de Marcia Haydée (Ballet national de Corée)

Brooklyn Mack - Thème et Variations de George Balanchine (Washington Ballet)

Hugo Marchand - Le rôle de Roméo dans Roméo et Juliette de Rudolf Noureev (Ballet de l'Opéra de Paris)

Denis Rodkin - Le rôle de Solor de La Bayadère de Youri Grigorovitch (Ballet du Bolchoï)

Jeffrey Cirio - Le rôle de Colas dans La Fille Mal Gardée de Frederick Ashton - Le rôle principal dans Le Fils prodigue de George Balanchine (American Ballet Theatre)

Un Benois de la danse quelques mois après une nomination d'Étoile, voilà qui ferait une belle saison pour Hugo Marchand ! Et son Roméo reste en effet dans les mémoires. Face à lui, Denis Rodkin, jeune talent du Bolchoï, apparaît comme le prétendant le plus sérieux pour cette récompense. Sans oublier Davide Dato, qui verrait avec lui récompenser Manuel Legris et son formidable travail depuis plusieurs années avec le Ballet de l'Opéra de Vienne.

Hugo Marchand dans Roméo et Juliette avec Dorothée Gilbert

Le jury des Benois de la Danse 2017

Youri Grigorovith - Président

Julio Bocca - Directeur artistique du Ballet National Sodre

Jorma Elo - Chorégraphe

Sue Jin Kang - Directrice artistique du Ballet national de Corée

Julie Kent - Directrice artistique du Washington Ballet

Manuel Legris - Directeur artistique du Ballet de l'Opéra de Vienne

Brigitte Lefèvre - Directrice du Festival de danse de Cannes

Svetlana Zakharova - Danseuse Étoile du Ballet du Bolchoï

 

Les galas

Les Benois de la Danse ont mis en ligne les programmes des deux galas. Côté Français.es, Hugo Marchand et Léonore Baulac danseront un extrait de Roméo et Juliette de Rudolf Noureev lors du gala des nominé.e.s le 30 mai. Pour le gala des 25 ans des Benois de la Danse le 31 mai, Marie-Agnès Gillot et Hugo Marchand danseront un extrait de Signes de Carolyn Carlson et Alessio Carbone interprètera un passage d'Arepo de Maurice Béjart. 

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial