Tuesday, Nov. 19, 2019

Roméo et Juliette – Qui voir danser sur scène

Ecrit par :

19 mars 2016

|

Catégorie :

Le Ballet de l'Opéra de Paris reprend Roméo et Juliette de Rudolf Noureev à l'Opéra Bastille, du 19 mars au 16 avril. L'une des plus belles productions du danseur-chorégraphe est servie en 2016 par plusieurs couples d'Étoiles et de jeunes talents, plutôt prometteurs, même s'il manque quelques surprises. Quant aux quatuors, certains sont plus équilibrés que d'autres. Quel casting sera vraiment étonnant ? Le point sur les différentes distributions, en toute subjectivité.

 

La distribution S'il n'en fallait qu'une

Dorothée Gilbert (Juliette), Hugo Marchand (Roméo), Audric Bezard (Tybalt) et Allister Madin (Mercutio) : les 3, 8, 12 et 15 avril.

Dorothée Gilbert et Hugo Marchand, c'est décidément le couple scénique qui monte à l'Opéra de Paris. L'entente entre ces deux artistes est superbe en scène, et a déjà donné lieu à de très belles surprises dans L'Histoire de Manon ou La Bayadère. Dorothée Gilbert est au sommet de son art et surprend de plus en plus dans les rôles dramatiques. Hugo Marchand est le prince idéal, qui monte, qui monte... Le couple est entouré pour les seconds rôles d'Audric Bezard en Tybalt et d'Allister Madin en Mercutio, pas les plus expérimentés mais qui ont tout pour convenir à leur personnage respectif.

Hugo Marchand - Répétition de Roméo et Juliette

Hugo Marchand - Répétition de Roméo et Juliette

La distribution du couple

Myriam Ould-Braham (Juliette), Mathias Heymann (Roméo), Florian Magnenet (Tybalt) et François Alu (Mercutio) : les 10, 13 et 16 avril.

Le couple de scène Myriam Ould-Braham et Mathias Heymann, c'est une affaire qui marche ! Ces deux Étoiles très différentes se complètent très bien. Elle apporte de la profondeur de jeu, lui de l'engagement scénique. À tel point qu'il devenait étrange que Benjamin Millepied n'ait pas plus envie de les associer. Le couple devrait danser avec beaucoup d'émotion l'histoire des amants maudits. La distribution dans son ensemble paraît plus déséquilibrée. François Alu est taillé pour Mercutio et devrait y faire des merveilles (même s'il est dommage qu'il n'ait pas eu sa chance en Roméo). Mais il est un peu dans la même veine que Mathias Heymann, alors que les deux rôles marchent sur une opposition. Surprise aussi pour Florian Magnenet en Tybalt, pas vraiment habitué des rôles sombres.

Myriam Ould-Braham - Roméo et Juliette

Myriam Ould-Braham - Roméo et Juliette

La distribution équilibrée

Amandine Albisson (Juliette), Mathieu Ganio (Roméo), Karl Paquette (Tybalt) et François Alu (Mercutio) : les 19, 23, 26 et 31 mars. 

Mathieu Ganio est sûrement le Roméo idéal : une allure romantique et une véritable profondeur dans la danse, le jeu et la musicalité. Amandine Albisson, sincère et vive, devrait se glisser avec facilité dans le rôle de Juliette. Même si la danseuse est un peu une "danseuse générique" : sur le coup, tout fonctionne, mais elle a du mal à vraiment imposer son empreinte dans les rôles face aux autres interprètes du même personnage. Le couple qu'elle forme avec Mathieu Ganio fonctionne en tout cas très bien. Et la distribution est sûrement la plus équilibrée : François Alu est le parfait opposé de Mathieu Ganio et Karl Paquette est toujours brillant dans les rôles noirs. Une belle distribution de première.

Amandine Albisson et Mathieu Ganio - Répétition de Roméo et Juliette

Amandine Albisson et Mathieu Ganio - Répétition de Roméo et Juliette

La distribution jeunes talents

Léonore Baulac (Juliette), Germain Louvet (Roméo), Stéphane Bullion (Tybalt) et Emmanuel Thibault (Mercutio) : les, 24, 29 mars et 1er avril.

Léonore Baulac et Germain Louvet, quel joli couple de jeunes premiers tout de même. On n'imagine sans problème Léonore Baulac se glisser dans la peau de Juliette, qu'elle devrait danser sans mièvrerie et avec un certain panache. Germain Louvet semble aussi taillé pour Roméo. Ils sont entourés de danseurs expérimentés. Stéphane Bullion est spécialement marquant en Tybalt, peut-être le meilleur à l'Opéra de Paris aujourd'hui (à ne pas manquer !), idem pour Emmanuel Thibault en Mercutio, rôle qu'il a beaucoup dansé. Un couple de prises de rôle excitant, qui devrait attirer de nombreux habitué.e.s.

Germain Louvet et Léonore Baulac - En répétition de Roméo et Juliette

Germain Louvet et Léonore Baulac - En répétition de Roméo et Juliette

La distribution surprise

Muriel Zusperreguy (Juliette), Josua Hoffalt (Roméo), Stéphane Bullion (Tybalt) et Emmanuel Thibault (Mercutio) : les 24 et 31 mars. Avec Myriam Ould-Braham (Juliette) le 22 mars.

EDIT - Suite à une blessure de Josua Hoffalt, le couple a finalement été retiré des distriburions. Josua Hoffalt et Muriel Zusperreguy sont couples à la ville, mais rarement sur scène. Danser ensemble Roméo et Juliette semble être une envie commune de se retrouver dans une grande histoire d'amour. Josua Hoffalt est toujours très investi dans ses personnages, même si la danse de Rudolf Noureev n'est pas forcément ce qui le met le plus en valeur. Quant à un rôle dramatique classique, c'est une première pour Muriel Zusperreguy, qui doit surprendre. Ce couple semble néanmoins être en attente : Myriam Ould-Braham remplace Muriel Zusperreguy pour la première date, en espérant qu'il ne s'agisse pas d'une blessure trop compromettante pour cette dernière. À suivre.

Josua Hoffalt et Muriel Zusperreguy - Répétition de Roméo et Juliette

Josua Hoffalt et Muriel Zusperreguy - Répétition de Roméo et Juliette

Et vous, quelle distribution allez-vous voir ? Laquelle vous tente le plus ?

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(15) commentaires

  1. Anna
    19 mars 2016 at 14:00

    J'ai quand même une question : mais où est passé Pierre-Arthur Raveau ? J'ai l'impression qu'on attend plus du tout parler de lui et je l'aurais bien vu en Roméo.

    • Elisa
      19 mars 2016 at 15:19

      + 1 pour Pierre-Arthur Raveau (distribué sur le Ratmansky/Peck/Balanchine au même moment mais quel beau Roméo ça aurait été!). Pour ma part, je rêvais de voir Mathieu Ganio en Roméo, ce sera chose faite ce soir et je verrai aussi la distri MOB-Heymann. J'ai souvent vu danser Amandine Albisson associée à Josua Hoffalt, peut-être que l'association avec Mathieu Ganio et le rôle de Juliette vont réveiller en elle des qualités dramatiques insoupçonnables!

    • Keegan
      20 mars 2016 at 18:39

      Bon, je suis assez d'accord sur pas mal de point ayant vu deux distribution déjà. Le couple avec Léonore et celui avec Amandine. Je pense que la seconde est plus sincère dans le rôle même si le coté juvénile de de Germain et Léonore est séduisant. S.Bullion est un magnifique Tybalt quand à F. Alu quel Mercutio on a là!!! Je vais essayer de voir les autre et je suis bien curieux de voir votre distribution de rêve. J'ai remarqué aussi chez les Capulets une fille bien investit dans son rôle même si son défaut principal est un peu de surjouer et de se mettre beaucoup la mais sur la poitrine pour jouer l'effroi.

  2. Julia
    19 mars 2016 at 14:49

    @Anna : idem pour Eve Grinsztajn ....

  3. Senga
    19 mars 2016 at 17:00

    Le hasard des abonnements me fait tomber sur M Zusperreguy et J Hoffalt, à vrai dire la distribution qui me tente le moins. J Hoffalt m'a déçue dans ses rôles récents, la Bayadère par exemple, et je n'ai pas vu M Zusperreguy depuis longtemps. Les 4 autres distributions m'auraient plu, mais voilà... J'aurais aussi adoré voir Laetitia Pujol, une véritable tragédienne.

  4. Muc
    19 mars 2016 at 18:56

    Ne pouvant pas choisir ma distribution je suis tombée sur Beaulac/Louvet.

  5. Lili
    20 mars 2016 at 17:14

    Heureuse d'être tombée par hasard sur votre distribution "s'il n'en fallait qu'une". Même si j'espère trouver miraculeusement une place pour voir aussi la version "3 étoiles".

    • Lili
      20 mars 2016 at 22:04

      Et le miracle eut lieu !! deux soirées, deux belles distributions, le rêve !!

  6. pirouette24
    20 mars 2016 at 20:13

    J'ai aussi vu déjà deux distributions: il aurait fallu le couple de la deuxième (Baulac Louvet) mixé aux seconds rôles de la première (Alu/Révillion) pour avoir la cast parfaite: Baulac est la plus belle Juliette que j'ai vu, époustouflante d'intensité de juvénilité, déchirante dans la mort , et une technique très sûre et fluide. J'avoue que je ne m'attendais pas à être autant éblouie par cette danseuse que je n'ai vu que dans du contemporain. Du coup Albisson m'a semblé plutôt fade et moins spontanée même si elle est très belle. J'ai adoré les deux Roméo de Louvet et Ganio, même si le deuxième est (c'est normal) plus sur techniquement et mature. L'alchimie par contre ne prenait pas avec Albisson, c'était dommage, contrairement à Baulac Louvet qui semblaient vraiment avoir 14 ans et vivre leurs premiers émois. Louvet pour son jeune âge est plein de promesses et ferait une bonne relève à , justement, Ganio. Enfin , l'autre grande star est Francois Alu dans Mercutio: tout simplement exceptionnel. Drôle,fin acteur , technique superlative, l'apogée étant pour moi lors de la mort de Mercutio. J'ai aussi plus cru au Tybalt de Bullion que de Paquette, qui est vraiment terrifiant. Les deux soirs le corps de ballet était génial, à fond, libéré. Bref ce ballet est un pur enchantement , bien servi par ces interprètes

    • keegan
      22 mars 2016 at 10:05

      J'attends de voir la suite et surtout la distribution de rêve. Je ne suis pas sur de Louvet qui m'a semblé peu sur pourtant Baulac doit être légère. Pour ce qui est de la plus belle Juliette c'est peut être vrai mais trop juvénile à mon sens.

      • Muc
        23 mars 2016 at 09:33

        Juliette a 14 ans dans l´histoire originale......

  7. Audrey
    23 mars 2016 at 13:35

    J'ai vu la distribution "modifiée" d'hier : MOB/Hoffalt. De façon parfaitement mesurée :) je dirais : voir MOB danser Juliette, et mourir... Elle est merveilleuse, tellement gracieuse et tellement présente à la fois. Elle fait évoluer son personnage et lui donne une vraie profondeur. Et ses bras... Le partenariat avec Joshua Hoffalt (très bon lui aussi) fonctionne vraiment bien, même si on sentait une petite fébrilité dans certains portés : il faut dire qu'ils n'ont probablement pas eu beaucoup le temps de répéter ensemble pour cette série. Stéphane Bullion est LE Tybalt : animal et magnétique. Sans avoir une technique superlative, Emmanuel Thibault était très bien. Il a une énergie et une joie de danser qui font toujours plaisir à voir et qui font des merveilles en Mercutio (même si j'aurais adoré voir François Alu dans ce rôle). Bref, une belle soirée.

  8. Jocelyne
    25 mars 2016 at 13:25

    Je ne comprends pas comment certains jugements ont pu être émis avant même que les danseurs se produisent vraiment...

    • a.
      26 mars 2016 at 17:05

      Peut-être, ont-ils été vus lors des générale et pré-première etc.

  9. a.
    26 mars 2016 at 17:07

    Amusant de voir combien les avis divergent sur la Juliette d'Amandine Albisson, que j'ai personnellement bien aimée. Je ne dis pas que ce sera le souvenir de ma vie, mais j'ai trouvé bcp de travail dans l'évolution de son rôle, et je lui ai trouvé de + en + de qualités au fur et à mesure des scènes.

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial