Thursday, Dec. 12, 2019

Journal de Russie – Dégel d’avril

Ecrit par :

29 avril 2016

|

Catégorie :

Le printemps a officiellement percé en Russie et le ballet russe rayonne plus fort encore qu'en hiver. Emergence d'une nouvelle génération de stars au Bolchoï, prises de rôle et créations prometteuses, saison 2016-2017 de Pathé Live, récompenses : découvrez les temps forts du ballet en Russie au mois d'avril.

Olga Smirnova - Etoile du Bolchoï

Olga Smirnova - Etoile du Bolchoï

La nouvelle du mois - Une nouvelle génération montante au Bolchoï

L'annonce des distributions de la tournée du Bolchoï au Royal Opera House (Londres) cet été a fait l'effet d'une bombe. Svetlana Zakharova, emblème suprême de la troupe, n'assurera pas les premières. Olga Smirnova et Ekaterina Kryssanova, deux danseuses au tempérament opposé, égéries russes de Jean-Christophe Maillot, seront sous les feux des projecteurs.

Olga Smirnova, la favorite de Sergueï Filine et de la critique de danse, a été promue Etoile récemment, cette nouvelle soliste venue tout droit du Mariinsky commence à émerger. Youlia Stepanova, jeune brune aux yeux bleu-vert, visage racé, est distribuée dans un nombre croissant de ballets. Les moscovites ont pu la voir en avril en Reine des Dryades dans Don Quichotte face à Svetlana Zakharova, en Nikiya dans La Bayadère et elle sera une des Odette/Odile de la tournée estivale de Londres. Une future Etoile ? Talent à suivre.

L'interview du mois - Makhar Vaziev, nouveau directeur du ballet du Bolchoï

Ancien directeur artistique du Mariinsky et de la Scala, zakharophile invétéré, Makhar Vaziev vient de prendre ses fonctions au Bolchoï. Il s'est exprimé au sujet de la compagnie qu'il dirige désormais. De son passage de l'Ouest, il retient que... C'est en Russie qu'on danse le mieux les classiques aujourd'hui. Il restera fidèle au classique mais sera ouvert à d'autres registres de danse tant que le résultat sera au plus haut niveau. Il souligne aussi que la supériorité du ballet russe est due à un mode de fonctionnement exigeant, qu'il ne changera manifestement pas. Dans les grandes compagnies de danse russe, les ballets sont programmés plusieurs fois dans l'année sur des séries très courtes. La pratique forge l'excellence.

 

Les récompenses du mois - Le Bolchoï très représenté

Chaque année, le festival du Masque d'Or récompense les meilleures créations culturelles russes. Dans la catégorie ballet, Un Héros de notre temps (Youri Possokhov) a remporté le prix principal. La musique originale, créée par Ilya Demutsky, a également été primée. La compagnie de Boris Eifman s'est quant à elle illustrée avec Up and Down, un ballet qui prend racine dans les années folles.

Avril est décidément riche en festivals en Russie. Le Dance Open Ballet Festival, qui se tient à Saint-Pétersbourg, a couronné Olga Smirnova et Semyon Tchoudine (Grand prix) ainsi que Manuel Legris (Prix du public). Les créations et les artistes du Bolchoï semblent dominer le monde chorégraphique russe. L'attractivité croissante de la compagnie est de plus en plus avérée.

Up and Down - Boris Eifman

Up and Down - Boris Eifman

La prise de rôle du mois - Olga Smirnova entre au panthéon des Kitri moscovites

Olga Smirnova est décidément d'ailleurs. Ses lignes et sa technique classique trahissent son origine pétersbourgeoise dans un théâtre où les danseuses du cru arborent une silhouette souvent plus athlétique alliée à un tempérament volcanique. Mais le 9 avril dernier, coup de tonnerre, elle a fait ses débuts en Kitri dans Don Quichotte. L'assimilation serait-elle totale ? Aux côtés d'Artem Ovcharenko, partenaire régulier, les yeux Olga Smirnova ont brillé d'une lueur incandescente.

 

La tournée du mois - Le Mariinsky au Pays de Galles

C'est à Cardiff que le Ballet du Mariinsky a fait escale pour présenter un programme mixte néoclassique. S'agissait-il de dépoussiérer l'image en sépia de la troupe pétersbourgeoise ? Hans van Manen, Wayne McGregor, Jerome Robbins, Alexeï Ratmansky et Sasha Waltz ont investi les corps muséaux des grand-e-s artistes du Mariinsky.

Ekaterina Kondaurova - Le Sacre

Ekaterina Kondaurova - Le Sacre

Les petits rats du mois - La pouponnière du Bolchoï

L'AFP livre un reportage charmant sur les petits rats de l'académie du ballet du Bolchoï, qui est moins médiatique que l'académie Vaganova. C'est l'occasion de prendre conscience du travail stakhanoviste fourni par ces enfants au mental d'acier et à la passion brûlante pour l'art qui les transcende.

 

Le documentaire du mois - Youri Grigorovitch

Il règne sur le Bolchoï depuis des décennies. Danseur, chorégraphe, directeur artistique : son génie est indiscutable. Sa signature ? L'adaptation de grands mythes populaires en grandes fresques narratives. Ensembles masculins virils, rythmes percutants et héroïnes tragiques : sa marque de fabrique.  La chaîne russe Koultoura dédie un documentaire à Youri Grigorovitch : "l'Âge d'or", qui a été diffusé le 26 avril dernier. La bande-annonce annonce un angle d'approche prometteur.

Son empire ne se limite pas à la Moscovie : il s'étend jusqu'à la rivale Saint-Pétersbourg. Le Mariinsky a annoncé la reprise du ballet La Fleur de Pierre en décembre prochain. Accompagné par une musique de Prokoviev, ce ballet s'inspire d'un conte populaire de l'Oural... Le peuple, encore et toujours.

Youri Grigorovitch

Youri Grigorovitch

La pellicule du mois - Le Bolchoï au cinéma 2016-2017

Audace judicieuse. C'est ainsi que la prochaine saison de Pathé Live (retransmission en direct au cinéma) pour le Bolchoï pourrait être qualifiée. Au rayon des valeurs sûres : les trois grands ballets de Tchaïkovski dans une version de Youri Grigorovitch. Le succès est assuré. L'humour décalé sera aussi de mise avec L'Âge d'Or et Le Clair Ruisseau, deux ballets moscovites dans la veine du XXe siècle. La Mégère apprivoisée aurait-elle révélé une appétence pour le comique ? Enfin, surprise, une soirée contemporaine sera retransmise en direct, avec des oeuvres typiquement néerlandaises. Enfin, Un Héros de notre temps clôturera la saison. Cet échantillon de ballets ne manquera pas d'attirer un public de balletomanes initié-e-s, aux côtés d'un public plus néophyte avide de nouvelles sensations chorégraphiques.

Un Héros de notre temps - Ruslan Skvortsov et Kristina Kretova

Un Héros de notre temps - Ruslan Skvortsov et Kristina Kretova

La saison russe du mois - Hambourg 

La prochaine saison du Ballet de Munich sera placée sous le signe de la Russie. Cette tendance artistique, de bon goût, s'est propagée jusqu'à Hambourg. Le ballet de John Neumeier a annoncé la première d'Anna Karénine ainsi que la reprise de La Mouette et de Nijinski. Hambourg sera le point de ralliement en Europe des balletomanes en manque d'extase.

 

La nouvelle diplomatique du mois - France/Russie

Ils n'ont pas pu le faire à Paris. Ils le font à Kazan. C'est dans cette ville emblématique du Tatarstan que Léonore Baulac et François Alu (ainsi que Sae Eun Park en Gamzatti) danseront La Bayadère dans le cadre du festival international Noureev en mai. La génération Millepied conquiert le monde...

Jean-Guillaume Bart a offert à l'Opéra Garnier le joyau La Source et, depuis, son talent chorégraphique n'a pas vraiment été mis à profit dans nos contrées. Qu'à cela ne tienne, c'est la Russie qui va profiter de son précieux savoir-faire. Il remonte La Belle au bois dormant pour le Yacobson Ballet et, bonne nouvelle, la troupe présentera le résultat - que l'on devine déjà grandiose - en décembre à l'Opéra de Massy. Plus d'informations sur le site du Yacobson Ballet et de l'Opéra de Massy.

Cette année, le Festival international du Mariinsky a invité Héloïse Bourdon et Hannah O'Neill à interpréter respectivement Le Lac des cygnes et La Bayadère. Les fouettés d'Hannah O'Neill, danseuse d'aplomb, ont été filmés. Danses avec la plume a livré ses impressions sur les premiers jours du festival, en plus de publier un portrait russe d'Héloïse Bourdon. Pour voir La Nuit s'achève (création de Benjamin Millepied) interprété à la russe, avec exubérance et spiritualité :

 

Le Point Zakharova - Une âme dans deux corps

La Tsarine de la danse s'est produite de nouveau au Festival Transsibérien avec son mari, le violoniste Vadim Répine, dans un programme qui mobilise leurs talents respectifs. Lui au violon, elle sur pointes (et demi-pointes). Ce pas de deux artistique sera étrenné au Japon cet été. A quand une invitation en France ?

Pour terminer, que ceux et celles qui douteraient de la toute-puissance de la Tsarine au Bolchoï soient rassuré-e-s : elle est toujours dans les bonnes grâces de Makhar Vaziev. Le règne de la ballerine la plus emblématique du ballet russe au XXIe siècle n'est pas prêt de s'éteindre... La preuve en image.

Svetlana Zakharova - Makhar Vaziev

Svetlana Zakharova - Makhar Vaziev

 

Share This Article

Related News

About Author

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial