Sunday, Oct. 21, 2018

Saison 2017-2018 – Le Ballet de l’Opéra de Bordeaux

Ecrit par :

1 septembre 2017

|

Catégorie :

La saison 2017-2018 est une saison charnière pour le Ballet de l'Opéra de Bordeaux. Marc Minkowski, le nouveau directeur de l'Opéra de Bordeaux, a montré dès son arrivée son peu d'intérêt pour la danse en faisant peser de lourdes menaces sur de nombreux postes du ballet. Si la troupe semble finalement épargnée (après une belle mobilisation des danseur.se.s), elle n'a toujours pas aujourd'hui de directeur.rice artistique. Et la saison annoncée souffre de cet entre-deux, en manquant un peu d'ambition. Seulement quatre programmes, un seule grand ballet classique pour les fêtes (l'on se souvient toujours de la danse lorsqu'il s'agit de remplir facilement les caisses) alors que la compagnie avait pour habitude d'en danser deux par saison. Les tournées se font aussi rares la saison prochaine. Le Ballet de l'Opéra de Bordeaux propose néanmoins des soirées mixtes plutôt intéressantes, avec de jolis entrées au répertoire comme The Concert de Jerome Robbins, une création de Nicolas Le Riche ou de belles reprises comme Suite en blanc de Serge Lifar. Une troupe à suivre - l'ensemble est de qualité - et à soutenir

 

La Vie parisienne d'Offenbach

Écho singulier à l’arrivée récente de la LGV en gare de Bordeaux-Saint-Jean, l’action de ce célèbre opéra d'Offenbach se situe en partie dans une gare. Kader Attou est le chorégraphe de cette nouvelle production, à laquelle participe le Ballet de l'Opéra de Bordeaux, comme toutes les forces artistiques de l'institution. 

Du 23 septembre au 1er octobre 2017, six représentations au Grand-Théâtre de Bordeaux

 

Soirée Carlson/Cherkaoui/Lifar

Le Ballet de l'Opéra de Bordeaux démarre véritablement sa saison 2017-2018 avec une soirée mixte représentant bien son répertoire. La troupe reprend d'abord If to Leave is to Remember de Carolyn Carlson, chorégraphe fidèle de la compagnie, qui lui a récemment créé le beau Pneuma. Puis place à l'entrée au répertoire de Faun de Sidi Larbi Cherkaoui, un très beau duo tout en spirale et en animalité permettant de mettre en avant deux fortes personnalités. Le programme se termine avec Suite en blanc de Serge Lifar, que la compagnie danse régulièrement, avec avec réussite. Un mini-ballet blanc permettant de mettre en avant la belle homogénéité de la troupe et ses jeunes solistes. 

Du 18 au 26 octobre 2017, huit représentations au Grand-Théâtre de Bordeaux. Orchestre National Bordeaux Aquitaine et Quatuor Prométhée, direction musicale Ermanno Florio.

Suite en blanc de Serge Lifar - Ballet de l'Opéra de Bordeaux

Don Quichotte de Charles Jude d'après Marius Petipa

Le Ballet de l'Opéra de Bordeaux choisit la sympathique production de Don Quichotte signé Charles Jude, l'ancien directeur de la troupe. Entre pas de deux virtuoses, danses de caractère joyeuse et pantomime burlesque, le danseur-chorégraphe reprend tous les codes qui marchent si bien dans cette oeuvre emblématique du répertoire de la danse classique. L'occasion de la voir la troupe dans son unité du corps de ballet comme dans ses solistes. Une production familiale qui plaît à un large public.

Du 13 au 31 décembre 2017, 18 représentations au Grand-Théâtre de Bordeaux. Orchestre National Bordeaux Aquitaine, direction musicale Nicolas Brochot.

Don Quichotte - Ballet de l'Opéra de Bordeaux

Soirée Le Riche/Carlson

Après sa création remarquée en mars 2017, Nicolas Le Riche revient au Ballet de l'Opéra de Bordeaux pour une nouvelle création. Appelé pour l'instant B comme..., ce nouveau ballet s'inspire du Concerto pour clavecin n°1 en ré mineur BWV 1052 de Bach. La compagnie reprend ensuite Pneuma de Carolyn Carlson, créé en 2014 et déjà l'une des pièces phares du répertoire de la troupe. 

Du 2 au 11 mars 2018, sept représentations au Grand-Théâtre de Bordeaux. Orchestre National Bordeaux Aquitaine, direction musicale Nicolas André. 

Pneuma de Carolyn Carlson - Ballet de l'Opéra de Bordeaux

Finale du deuxième du deuxième Concours de jeunes chorégraphes classiques et néo-classiques

Le Malandain Ballet Biarritz, avec le Ballet de l'Opéra de Bordeaux et le Ballet du Capitole, a fondé il y a deux saisons un concours de jeunes chorégraphes classiques et néo-classiques. Xenia Wiest, la première primée, a d'ailleurs proposé une création pour la compagnie bordelaise la saison dernière. La finale de la deuxième édition de ce concours aura lieu à Bordeaux. 

Le 27 mai au Grand-Théâtre de Bordeaux, une représentation

 

Soirée Kylián/Béjart/Robbins

Le Ballet de l'Opéra de Bordeaux termine sa saison sur une note plus néo-classique, un répertoire qui lui va bien. La troupe reprend d'abord le très beau Petite Mort de Jiří Kylián, qu'elle danse régulièrement. Le Chant du compagnon errant de Maurice Béjart, duo profond et envoûtant, fait son entrée au répertoire de la troupe. Place enfin à une jolie entrée au répertoire : le très drôle et réussi The Concert de Jerome Robbins, ballet parodique qui raille aussi bien les danseur.se.s que le public sur la délicieuse musique de Chopin.

Du 27 juin au 6 juillet 2018, neuf représentations au Grand-Théâtre de Bordeaux. Orchestre National Bordeaux Aquitaine, direction musicale Marc Leroy-Calatayud.

Ballet de l'Opéra de Bordeaux - Petite Mort de Jirí Kylián

 

Toute la saison du Ballet de l'Opéra de Bordeaux, les compagnies invitées et les informations pratiques sont sur le site de l'Opéra de Bordeaux

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial