Monday, Dec. 11, 2017

Agenda danse – Octobre 2017

Ecrit par :

1 octobre 2017

|

Catégorie :

Quelle bonne idée que de s'abriter dans un théâtre pour fuir les pluies d'octobre. D'autant plus que le programme danse de ce mois-ci est plutôt alléchant, avec le Ballet National du Canada, Karavel qui démarre, François Alu en solo, les Ballets du Capitole, du Rhin et de Bordeaux qui font leur rentrée ou plusieurs créations. Place à notre choix des spectacles de danse à ne pas manquer en octobre, région par région.

 

Les spectacles de danse à Paris et sa région

Soirée Balanchine/Teshigawara/Bausch - Ballet de l'Opéra de Paris

Cette soirée comprend Agon - un chef-d'oeuvre à voir et à revoir - de George Balanchine. Puis place à une création de Saburo Teshigawara. Grand chorégraphe, là n'est pas la question non plus, mais l'intérêt de ses créations pour l'Opéra de Paris laisse perplexe, après déjà deux essais. Aurélie Dupont a beaucoup aimé travailler avec lui, il s'agit là d'un coup de coeur personnel. Idem pour Le Sacre du printemps de Pina Bausch, oeuvre magnifique mais repris il y a déjà trop peu de temps. À voir selon les distributions.

Voir toutes les distributions...

Du 25 octobre au 12 novembre, avant-première le 24 octobre au Palais Garnier

Le Sacre du Printemps de Pina Bausch - Eleonora Abbagnato

10.000 gestes de Boris Charmatz

Chorégraphe de la même génération que Benjamin Millepied (ils se sont rencontrés au CNSM de Lyon), Boris Charmatz est le créateur de la danse française de ces dernières années, adepte de la non-danse comme de la mémoire vive de l'art chorégraphique avec son Musée de la danse à Rennes. 10.000 gestes se place dans cette optique, avec une envie de constituer une "forêt chorégraphique" constituée de gestes uniques, interprété par 25 danseurs et danseuses. Ces "10.000 gestes ne seront visibles qu’une seule fois, disparus aussitôt que tracés, comme une ode à l’impermanence de l’art de la danse". 

Lire la chronique du spectacle

Du 19 au 21 octobre au Théâtre de Chaillot

 

Nijinsky de John Neumeier - Ballet National du Canada

Voilà une belle occasion de découvrir une excellente troupe qui se fait rare en Europe. Le Ballet National du Canada s'anime dans le répertoire classique et néo-classique. Elle vient en tournée en France avec le très beau Nijinsky du si apprécié John Neumeier. En 2000, le chorégraphe néo-classique crée un ballet sur ce danseur et chorégraphe mythique, en convoquant l'entourage de Nijinsky (sa sœur , son épouse, Diaghilev, la ballerine Tamara Karsavina, le jeune Leonide Massine…) et en évoquant quelques-uns de ses plus grands rôles/ballets (Arlequin, Le Spectre de la rose, Shéhérazade ou le Faune de L’Après-midi). Le tout est servi par les Étoiles de Ballet National du Canada comme Evan McKie (chouchou du public parisien depuis son invitation dans Onéguine de John Cranko-, Guillaume Côté (véritable star au Canada) ou la sublime danseuse russe Svetlana Lunkina. 

Lire la chronique du spectacle

Lire l'interview de Guillaume Côté, Principal au Ballet National du Canada

Du 3 au 8 octobre au Théâtre des Champs-Élysées, dans le cadre de la saison TranscenDanses

Nijinsky de John Neumeier - Ballet National du Canada

 

Hors cadre - François Alu et la compagnie 3e Étage

Chez DALP, on aime beaucoup la fougue de François Alu, l'inventivité du chorégraphe Samuel Murez et la vitalité de sa troupe 3 Étage, composée de jeunes danseurs et danseuses de l'Opéra de Paris. Comment, dans ce cas, ne pas retenir le spectacle Hors cadre, proposé par François Alu et 3e Étage ? "Je veux travailler sur tout ce qui se passe en dehors du cadre parce que c’est quelque chose qui me tient à cœur. J’ai toujours beaucoup de mal à rester à ma place, et tout ce qui est fermé et rigide m’oppresse, j’ai envie d’exploser les murs", expliquait François Alu. Les chorégraphies selon de Samuel Murez, mais le tout sera sous la supervision du Premier danseur, qui veut vraiment proposer un spectacle à l'image de ses envies : virtuose, drôle, surprenant, entier et provocateur.

Lire la chronique du spectacle

Voir les photos du spectacle

Lire l'interview de François Alu

Les 8 et 14 octobre au Théâtre Antoine

Hors cadre - François Alu

La Mécanique de l'histoire, une tentative d'approche d'un point de suspension de Yoann Bourgeois

Monuments en mouvement est la saison de spectacle du Centre des monuments nationaux. L'idée : amener le cirque et la danse dans des monuments historiques, lieux publics où ces arts vivants n'ont habituellement pas forcément leur place, pour un spectacle déambulatoire au coeur du public. Le circassien protéiforme et chorégraphe Yoann Bourgeois ouvre le bal dans le cadre majestueux du Panthéon. Dans chacun des cercles qui rythment le plan du Panthéon, il installera un agrès créé par lui : trampoline, plateau tournant, etc. Lui-même sera au centre pour un curieux dialogue avec le Pendule de Foucault. 

Du 3 au 14 octobre au Panthéon

 

West Side Story

Jean-Luc Choplin à la direction artistique de la Seine Musicale, il fallait forcément s'attendre à quelques comédies musicales. Et l'ancien directeur du Théâtre du Châtelet n'a pas déçu, en proposant cet automne West Side Story. Chef-d'oeuvre de Leonard Bernstein (musique) et Jerome Robbins (chorégraphie), voilà 60 ans que ce spectacle n'a pas quitté les planches à travers le monde, rejouant le drame de Roméo et Juliette dans le New York des années 1950, entre les Jets et Sharks. Une comédie musicale qui saisit par son émotion comme son énergie, à ne pas manquer.

Lire la chronique du spectacle

Du 12 octobre au 12 novembre à la Seine Musicale

West Side Story

 

Le Portrait de Jérôme Bel au Festival d'Automne

Jérôme Bel est l'invité d'honneur du Festival d'Automne 2017, avec pas moins de huit pièces et un film proposé.e.s, dont deux créations. Au programme : son solo Cédric Andrieux, la reprise de GalaThe Show must go one par la Candoco Dance Company ou une nouveau pour le Ballet de l'Opéra de Lyon. L'occasion de (re)découvrir l'univers éclectique de ce chorégraphe hors-normes.

À partir du 4 octobre à Paris et sa banlieue

Cédric Andrieux de Jérôme Bel

Grease

Après l'incendie qui a privé le public du Fantôme de l'Opéra la saison dernière, Stage se remet en proposant cette saison la comédie musicale à succès Grease. On ressort son look année 60' et les célèbres chansons qui ont traversé les générations ! Créée en 1971 par Jim Jacobs et Warren Casey, Grease a connu un joli succès à Broadway et Londres, avant d'être portée à l’écran quatre ans plus tard avec le succès que l'on connaît. Place ici à la version française, traduite pour l'occasion même quelques chansons ont été conservées en anglais, sans perdre l'énergie et l'humour qui font toute la saveur de ce musical. 

Lire la chronique du spectacle

Voir les photos du spectacle

À partir du 17 septembre au Théâtre Mogador 

 

Kata d'Anne Nguyen - Compagnie par Terre

Anne Nguyen est le nouveau nom du hip hop que le monde de la danse s'arrache. Avant de danser, la chorégraphe était une adepte des arts martiaux. Avec Kata, sa huitième création, elle allie les deux pour une chorégraphie acrobatique et stylisée. Ses huit interprètes partiront des battles bien connues du monde hip hop pour arriver à un rituel guerrier. À découvrir. 

Du 11 au 20 octobre au Théâtre de Chaillot

 

La Nuit Blanche

Chaque année, la Nuit Blanche de Paris ouvre ses institutions et musées à l'art contemporain, le temps d'une nuit. Au public de vadrouiller comme bon lui semble pour découvrir d'une autre façon les lieux prestigieux et/ou insolite de la capitale. L'édition 2017 a lieu le samedi 7 octobre dès 19h, jusqu'au lendemain matin. Le thème cette année ? "Faire œuvre commune", mettant en avant des oeuvres collectives, parfois créées avec le public. La danse y trouve une place, à travers trois performances sur les 28 du In, et quelques spectacles en Off. 

Gros plan sur le programme danse de la Nuit Blanche

Du 7 au 8 octobre à Paris

 

Hachtag 2.0 - Pockemon Crew

Incontournables dans le monde du hip hop, chouchou des ados, les Pockemon Crew présenten leur nouvelle création résolument XXIe siècle : Hachtag 2.0, sous-titré "# Je tague donc je suis". Le groupe s'interroge sur cette société du tout numérique et des réseaux sociaux, à l'heure des tweets et selfies. Sans bien sûr oublier la virtuosité de ces artistes hip hop et leur humour toujours bien présent dans leurs spectacles. 

Lire la chronique du spectacle

Du 14 septembre au 7 octobre à Bobino

 

Joyaux de George Balanchine - Ballet de l'Opéra de Paris 

Joyaux de George Balanchine fête ses 50 ans ! Une raison évidente pour le Ballet de l'Opéra de Paris de reprendre ce chef-d'oeuvre du chorégraphe américain. Divisée en trois parties, Émeraudes, Rubis et Diamants, la pièce s'inspire des bijouteries scintillantes de la Ve avenue de New York. Plus profondément, il s'agit pour George Balanchine de rendre hommage à la danse française (Émeraudes), la danse américaine (Rubis) et la danse russe (Diamants), qui a toujours inspiré le chorégraphe. Son rêve était d'ailleurs que chaque partie soit dansée par la compagnie phare de chaque école : le Ballet de l'Opéra de Paris, le New York City Ballet et le Mariinsky. 

Lire la chronique du spectacle

Voir les photos du spectacle

Voir toutes les distributions de Joyaux

En savoir plus sur le ballet Joyaux

Jusqu'au 12 octobre 2017 au Palais Garnier

Joyaux de George Balanchine - Amandine Albisson et Hugo Marchand

 

Les spectacles de danse à Lyon et sa région

Karavel

Mourad Merzouki, chorégraphe hip hop emblématique de la nouvelle génération, a créé deux festivals : Karavel en région Auvergne-Rhône-Alpes et Kalypso en Île-de-France. Pour la deuxième année consécutive, Mourad Merzouki a décidé d'unir les forces de ces deux festivals pour proposer pendant trois mois le meilleur du hop hop français et internatonal. Au programme entre Paris et Lyon : 42 compagnies, 40 spectacles - dont cinq créations - présentés dans 36 lieux. Plusieurs spectacles seront ainsi présentés en région lyonnaise et parisiennes. À cela s'ajoutent des bals, master class, ateliers, concert, expositions, rencontres, projections,battles et un marathon de la danse.

Lire la chronique du spectacle Dans l'engrenage

Gros plan sur le programme

Karavel du 6 octobre au 5 novembre 2017 autour de Lyon

Festival Karavel

Limits de Tilde Björfors - Cirkus Cirkör

Peu connue en France, le Cirkus Cirkör est pourtant emblématique du nouveau cirque suédois depuis plus de 20 ans. Dans un contexte géopolitique qui voit les frontières en Europe se refermer, la troupe militante et compose une ode au franchissement des frontières et à la libre circulation. Sur scène, accompagnés par la musique en live de Samuel Andersson, cinq acrobates (dont deux jeunes médaillés d’or au Festival Mondial du Cirque de Demain) défient la pesanteur, recourant aux outils et codes traditionnels du cirque. "La différence est grande entre l’artiste de cirque qui prend des risques de son propre chef et la personne qui s’enfuit pour sa survie, mais j’y vois des points communs : avoir peur, braver l’inconnu, toujours y croire", explique la directrice de la troupe et conceptrice du spectacle Tilde Björfors.

Du 17 au 23 octobre à la Maison de la Danse

 

Let me change your name d’Eun-Me Ahn

La chorégraphe sud-coréenne Eun-Me Ahn a marqué la danse contemporaine en France la saison dernière, avec son triptyque Dancing Teen Teen/Dancing Grandmothers/Dancing Middle-Aged Men. Elle revient en ce début de saison pour une autre pièce, Let me change your name. Eun-Me Ahn a une nouvelle fois séduit avec sa danse unique en son genre, fascinante, s'interrogeant sur la société sud-coréenne d'aujourd'hui avec ces codes qui se mélangent. À noter que c'est Eun-Me Ahn qui a réalisé la joyeuse affiche de la saison 2017-2018 de la Maison de la Danse. 

Lire la chronique du spectacle

Les 5 et 6 octobre à la Maison de la Danse

Let me change your name d'Eun-Me Ahn

Callas de Reinhild Hoffmann - Ballet du Grand Théâtre de Genève

Reinhild Hoffmann, figure emblématique du théâtre dansé, remonte avec le Ballet du Grand Théâtre une pièce créée en 1983, Callas, inspiré bien sûr par Maria Callas. La diva a interprété et marqué de son sceau toutes les héroïnes au sort funeste, le ballet rend hommage à une femme qui fut à la fois une muse et une pionnière.

Lire la chronique du spectacle

Du 10 au 17 octobre à l'Opéra des Nations

 

 

Les spectacles de danse dans le Sud-Ouest

Giselle de Kader Belarbi - Ballet du Capitole

Pour une compagnie classique, et notamment en France, avoir "sa" Giselle est un indispensable, en tout cas le signe que la troupe se porte bien. Pour le Ballet du Capitole qu'il dirige depuis quelques années, Kader Belarbi s'est attelé à une reconstruction du ballet qu'il a si souvent dansé. Pour se démarquer - aussi parce que la troupe ne compte que 35 artistes, ce qui n'est pas tant que ça pour Giselle - il a retravaillé le premier acte, l'ancrant beaucoup plus dans une réalité villageoise et une gestuelle plus contemporaine. Le deuxième acte offre toute la superbe et romantique tradition de Giselle, si universelle, très joliment travaillée par les danseuses de la troupe, Willis insaisissables. À voir !

Lire la chronique du spectacle

Lire l'interview de Ramiro Gómez Samón qui danse Albrecht

Lire la chronique du spectacle vu en 2016

Du 19 au 24 octobre au Théâtre du Capitole

Giselle - Ballet du Capitole

Soirée Carlson/Cherkaoui/Lifar - Ballet de l'Opéra de Bordeaux

Le Ballet de l'Opéra de Bordeaux démarre véritablement sa saison 2017-2018 avec une soirée mixte représentant bien son répertoire. La troupe reprend d'abord If to Leave is to Remember de Carolyn Carlson, chorégraphe fidèle de la compagnie, qui lui a récemment créé le beau Pneuma. Puis place à l'entrée au répertoire de Faun de Sidi Larbi Cherkaoui, un très beau duo tout en spirale et en animalité permettant de mettre en avant deux fortes personnalités. Le programme se termine avec Suite en blancde Serge Lifar, que la compagnie danse régulièrement, avec avec réussite. Un mini-ballet blanc permettant de mettre en avant la belle homogénéité de la troupe et ses jeunes solistes. 

Du 18 au 26 octobre au Grand-Théâtre de Bordeaux

 

Festival Circa

Chaque année, le meilleur du cirque contemporain comme ses jeunes talents se retrouvent à Auch pour dix jours de spectacles en tous genre et de rencontres, dans une ambiance joyeuse et populaire. Et cela fait 30 ans que ça dure ! Pour cette édition anniversaire, Circa propose une affiche alléchante, avec Raphaëlle Boitel, la compagnie Samuel Mathieu, le Collectif AOC, ainsi que les écoles du CNAC ou du Lido de Toulouse. Pour voir le cirque d'aujourd'hui dans tous ses états. 

Du 20 au 29 octobre à Auch

Festival Circa 2017

 

Les spectacles de danse dans le Sud-Est

Programme Béjart/Vesak/Balanchine/Cannito - Ballet Nice Mediterranée 

Voilà un beau programme montrant la diversité de la danse néo-classique. Place d'abord à Maurice Béjart pour sa pièce Cantate 51, inspirée par la musique de Bach sur l'Annonciation. Puis le Belong pas de deux de Norbert Vesak, extrait de son ballet What to Do Till the Messiah Comes. La compagnie propose ensuite le brillant, virtuose et éclatant Allegro Brillante de George Balanchine. L'humour termine la soirée avec Viva Verdi de Luciano Cannito, où le vocabulaire académique se mêle à l’univers de John Travolta et Kill Bill.

Du 13 au 21 octobre à l'Opéra Nice Côte d'Azur

 

 

Les spectacles de danse à l'Est

Soirée Forsythe/Kylián/Scholz - Ballet du Rhin

Bruno Bouché veut placer le Ballet de l'Opéra du Rhin au coeur de l'Europe. Il démarre donc sa saison avec un programme consacré à trois chorégraphes européens, et qui ont tous les trois percé au Ballet de Stuttgart dirigé à l'époque par l'immense John Cranko : William Forsythe, Jiří Kylián et Uwe Scholz. Quintett du premier et 27’52’’ du deuxième sont deux pièces majeures dans l'oeuvre des chorégraphes, qui font leur entrée au répertoire de la compagnie. Jeunehomme de Scholz est pour sa part une reprise, dansé par la troupe depuis plus de 15 ans. Un programme éclectique et séduisant. 

Lire l'interview de Bruno Bouché

Du 19 au 22 octobre à La Sinne de Mulhouse

 

 

Les spectacles de danse à l'Ouest

Mass B de Béatrice Massin

Terpsichore, la dernière grande pièce de Béatrice Massin, était lumineuse et solaire. Mass B, la nouvelle création de la chorégraphe, est plus âpre. Sur scène, dix artistes marchent incessamment, rappelant la dramatique grande vague des migrants cherchant un abri. Terpsichore montrait l'aboutissement d'un chemin, Mass B en est le tracé, beaucoup plus difficile, semé d'embûche et de pertes. Mais au bout de l'effort, l'espoir est là, dans une danse vibrante et lumineuse du groupe. Dans le geste, une danse baroque profondément ancrée dans la musique de la Messe en si de Bach, d'autant plus belle qu'elle porte un propos universel.

Lire la chronique du spectacle

Le 12 octobre à la Scène Nationale de Dieppe

Mass B de Béatrice Massin

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial