Monday, Dec. 11, 2017

Karavel et Kalypso – Le hip hop dans tous ses états du 6 octobre au 22 décembre entre Paris et Lyon

Ecrit par :

8 octobre 2017

|

Catégorie :

Entre des chorégraphes installé.e.s qui tournent dans toute la France, des spectacles qui font le plein et une multitude de talents émergeants, le hip hop en France se porte plus que bien. Cela fait même figure d'exception pour une danse qui, dans d'autre pays, a parfois du mal à franchir la barre des théâtres. Débutant sur les marches de l'Opéra de Lyon, Mourad Merzouki est aujourd'hui l'une des figures de tête du hip hop français. Avec ses deux festivals Karavel (autour de Lyon) et Kalypso (autour de Paris), le chorégraphe propose en 2017 trois mois de hip hop en tout genre entre ces deux régions, du 6 octobre au 22 décembre. Gros plan sur un programme riche et festif.

 

Karavel et Kalypso, une histoire qui dure

Mourad Merzouki a d'abord fondé Karavel il y a 11 ans, à Bron, dans la banlieue lyonnaise. Sur le même modèle, il lance six ans plus tard Kalypso à Créteil. La première édition de Karavel durait six jours, celle de Karavel tout juste 15. Aujourd'hui, place à trois mois de spectacles. Depuis 2016, le chorégraphe a en effet voulu commencer l'unification de ces deux festivals pour proposer un grand événement hip hop entre ces deux régions, multipliant les spectacles et découvertes. 2017 continue sur cette lancée. Si Karavel et Kalypso gardent leur nom distinct et leur affiche, les programmations se croisent et s'échangent, pour trois mois de spectacles hip hop tout azimut. 

Karavel et Kalypso proposent donc à eux deux trois mois de spectacles hip hop entre la région lyonnaise et la région francilienne, du 6 octobre au 22 décembre (du 6 octobre au 5 novembre à Bron et du 3 novembre au 22 décembre à Créteil). Le programme contient 40 spectacles - dont six premières - donnés par 42 compagnies dans 36 lieux (25 villes et 11 départements), pour un total de 91 représentations. 19 compagnies sont présentes à la fois à Karavel et Kalypso, "c'est donc plus de visibilité pour beaucoup de compagnies, et c'est aussi la mission du CCN", appuie Mourad Merzouki. 

Les spectacles à ne pas manquer

L'édition 20176 de Karavel et Kalypso propose de belles têtes d'affiche, parfois présentes lors des deux festivals. Anthony Égéa propose ainsi sa surprenante et réussie relecture du ballet Les Forains avec sa compagnie Rêvolution, à voir le 7 octobre à Lyon et le 17 novembre à Villejuif. Bouba Landrille Tchouda propose Boomerang à Créteil, tandis que le duo inratable Wang Ramirez montre son Borderline à Clermont-Ferrand le 4 novembre. La compagnie d'Abou Lagraa mélange hip hop et danse contemporaine dans Dakhla, à voir à Sceaux. Mickaël Le Mer est aussi présent avec Traces à Créteil et Crossover à Bron. À Lyon, on ne manque pas non plus la compagnie Dyptik à la Maison de la Danse. Impossible aussi de faire l'impasse sur Kader Attou, présent avec Boxe Boxe Brasil à Créteil, et l'instigateur de l'événement Mourad Merzouki présent dans les deux festivals sur plusieurs dates. 

 

Les découvertes

Avec le CCN de Créteil, Mourad Merzouki a toujours eu le souci de développer et d'encourager de jeunes compagnies, qui sont aussi présentes entre Karavel et Kalypso. "Il y a des artistes émergeants repérés lors de mes accueils studio, qui se sont souvent dans les battles avant d'arriver au spectacle", explique le chorégraphe. Et de noter que, sur les six premières du programme, beaucoup sont des premiers spectacles de jeunes compagnies. La compagnie Kilaï, fondée en 2015, propose ainsi son nouveau spectacle Parasite et icône à Caluire et Tremblay-en-France. La troupe Mazel Freten, composée de deux jeunes chorégraphes de 23 ans champion.ne.s de France de hip hop, sont aussi à suivre avec Untitled à Bron et Créteil. Autre duo à découvrir : Mathias Rassin et Léa Cazauran pour Lady Rocks et cette danse peu connue du grand public : le Top Rock. Salué par plusieurs prix, Andrew Skeels vient de Montréal pour sa création Fleeting à Créteil. 

Plusieurs compagnies étrangères sont aussi à découvrir, venant cette année du Brésil, du Cameroun ou de Colombie. 


 

Avec le public

Karavel comme Kalypso multiplient les projets avec le public, dont les immanquables Marathons de la danse, une édition pour chacun des festivals (11 et 12 octobre à Bron, 8 et 9 novembre à Créteil). L'idée : permettre à 2.000 élèves, de la crèche au lycée, d’accueillir un artiste dans leur classe afin d’échanger autour du métier de danseur et de la culture hip-hop. L’occasion de voir une danse improvisée pour eux et de suivre le mouvement. De nombreux ateliers pour débutant.e.s, master-class pour plus avancé.e.s, rencontres et échanges ou projections de films sont organisées pendant ces trois mois de hip hop.

 

Informations pratiques 

Karavel se tient en région lyonnaise du 6 octobre au 5 novembre, Kalypso en région parisienne du 3 novembre au 22 décembre, avec des spectacles à prix doux (autour de 10 à 25 euros la place). Toutes les informations pratiques, réservations et programme sont à retrouver sur le site de Karavel et le site de Kalypso

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial