Sunday, Jun. 24, 2018

Don Quichotte de Rudolf Noureev par le Ballet de l’Opéra de Paris – Qui voir danser sur scène

Ecrit par :

11 décembre 2017

|

Catégorie :

Don Quichotte de Rudolf Noureev revient pour les Fêtes de fin d'année à l'Opéra de Paris, du 11 décembre au 6 janvier sur la scène de l'Opéra Bastille. Et les distributions, bien sûr, ont fait parler d'elles. On y trouve beaucoup d'Étoiles, quelques petits jeunes à suivre du côté des danseurs. Et puis un respect ou non de la hiérarchie, permettant ainsi de voir un Coryphée sur un rôle d'Étoile, mais une Étoile aguerrie sur Cupidon. Ou des danseuses qui ont plusieurs fois prouvé leur valeur et leur technique dans des rôles d'Étoiles, mais se retrouvent dans de petits rôles cette fois-ci. Avec toujours l'inexcusable absence de François Alu - le meilleur Basilio de l'Opéra aujourd'hui, sans compter que plusieurs Étoiles masculines semblent incertaines - ou celle de Hannah O'Neill en Kitri. Il devrait néanmoins y avoir de jolies réussites et surprises en scène. Passage en revue des différentes distributions. 

 

La distribution S'il n'en fallait qu'une

Ludmila Pagliero (Kitri) Mathias Heymann (Basilio), Amandine Albisson (la Reine des Dryades), Audric Bezard (Espada), Valentine Colasante (la Danseuse de rue), Dorothée Gilbert (Cupidon), Charline Giezendanner (la Première Demoiselle d'honneur), Hannah O'Neill et Sae Eun Park (deux amies de Kitri) et Paul Marque (le Gitan) : les 11, 14 et 17 décembre.

Ludmila Pagliero et Mathias Heymann, voilà un couple qui fonctionne bien. Toujours très sûre en scène, Ludmila Pagliero apporte de la confiance et du punch au second, quand ce dernier lui amène son empathie instinctive envers le public. Pour Don Quichotte, voilà qui peut faire son petit effet. Les deux sont de plus excellents dans leur rôle respectif, de vrais technicien.ne.s qui se servent de leur brio pour faire vivre leur personnage. Pour les seconds rôles, l'on espère un peu de lyrisme pour Amandine Albisson en Reine des Dryades, tandis que Dorothée Gilbert joue les Cupidon de luxe. Oui, c'est un rôle qui peut aller en soi à une Étoile. Mais pour une ballerine aguerrie, qui a déjà plusieurs fois dansé le rôle principal, on peut se demander ce que cela lui apporte cette prise de rôle. Idem pour Hannah O'Neill et Sae Eun Park, sous-employées en amies de Kitri. Audric Bezard, Valentine Colasante, Charline Giezendanner et Paul Marque devraient proposer de très jolies choses dans leur rôle respectif, qui semblent bien leur convenir. Une vraie distribution de première ! 

Don Quichotte - Mathias Heymann

Les distributions "Alerte couple choupi"

Myriam Ould-Braham (Kitri) et Karl Paquette (Basilio), Alice Renavand (la Reine des Dryades), Florian Magnenet (Espada), Hannah O'Neill (la Danseuse de rue), Dorothée Gilbert (Cupidon), Valentine Colasante (la Première Demoiselle d'honneur), Séverine Westermann et Charline Giezendanner (deux amies de Kitri) et Paul Marque (le Gitan) : le 13 décembre. Avec Sébastien Bertaud (le Gitan) : le 15 décembre.

Myriam Ould-Braham et Karl Paquette, voilà ce qui ressemble à un couple on ne peut plus charmant et sympathique, apportant de jolies couleurs aux personnages, et qui fonctionne plutôt bien. Myriam Ould-Braham peut être une très jolie Kitri, juste ce qu'il faut de contre-emploi. Cela semble un peu plus incertain pour Karl Paquette, d'un point de vue technique. Basilio est l'un des rôles les plus durs du répertoire, et le danseur, avec toute l'empathie qu'il sait mettre dans ses personnages, risque d'être un peu à la peine. Et le couple de paraître un peu déséquilibré. Dans les seconds rôles, Hannah O'Neill devrait donner une sacrée pêche à la Danseuse de rue.

 

Myriam Ould-Braham (Kitri), Mathias Heymann (Basilio) et Sae Eun Park (La Reine des Dryades), Fabien Revillion (Espada), Hannah O'Neill (la Danseuse de rue), Lydie Vareilhes (Cupidon), Valentine Colasante (la Première Demoiselle d'honneur), Séverine Westermann et Charline Giezendanner (deux amies de Kitri) et Francesco Mura (le Gitan) : le 30 décembre, le 3 janvier.

Myriam Ould-Braham et Mathias Heymann, on le sait, forment l'un des plus beaux couples de l'Opéra. Mais peut-être pas sur tous les ballets. Ces deux Étoiles proposent une très jolie complicité et fait merveilles dans les actes blancs et autres ballets romantiques. Mais pour des oeuvres très techniques où il faut envoyer, ils sont souvent besoin de quelqu'un d'un peu plus punchy en face. J'aurais personnellement rêvé d'une association Myriam Ould-Braham/François Alu. Mais les surprises peuvent être au rendez-vous. Le reste de la distribution reste prometteuse, entre le bondissant Fabien Revillion en Espada, Hannah O'Neill, Lydie Vareilhes ou Valentine Colasante. 

Don Quichotte - Myriam Ould-Braham

Les distributions "Découverte"

Dorothée Gilbert (Kitri), Paul Marque (Basilio), Sae Eun Park (la Reine des Dryades), Arthus Raveau (Espada), Héloïse Bourdon (la Danseuse de rue), Myriam Ould-Braham (Cupidon), Valentine Colasante (la Première Demoiselle d'honneur), Lydie Vareilhes et Caroline Robert (deux amies de Kitri) et Sébastien Bertaud (le Gitan) :  les 20 et 27 décembre.

Premier gros rôle pour Paul Marque ! Le jeune espoir de la compagnie, qui aime beaucoup Don Quichotte, voit là un sacré challenge à relever. Et qu'il pourrait faire avec brio. Il a en face de lui Dorothée Gilbert, Étoile brillante et expérimentée, une Kitri idéale pleine de joie de vivre et très technicienne. Pour se lancer, c'est une bonne chose ! Il reste par contre dommage que Dorothée Gilbert n'ait pas d'autres dates avec un danseur expérimenté, pour pousser le jeu plus loin. Cela risque d'être un peu frustrant. La reste de la distribution reste très belle, entre Arthus Raveau (qui n'a malheureusement pas pu reprendre le rôle de Basilio), Myriam Ould-Braham Cupidon de luxe ou Sébastien Bertaud toujours enthousiasmant (et qui aurait mérité quelques dates sur Espada).

 

Ludmila Pagliero (Kitri), Pablo Legasa (Basilio) et Sae Eun Park (la Reine des Dryades), Florian Magnenet (Espada), Roxane Stojanov (la Danseuse de rue), Charline Giezendanner (Cupidon), Valentine Colasante (la Première Demoiselle d'honneur), Lydie Vareilhes et Caroline Robert (deux amies de Kitri) et Sébastien Bertaud (le Gitan) : le 24 décembre.

Pablo Legasa, Corpyhée, quasiment aucun rôle à son actif. Et le voilà titulaires de l'un des rôles les plus durs du répertoire. À écrire, cela ne semble pas être un cadeau pour le jeune danseur. Mais il a la fougue et la technique du personnage, la surprise pourrait bien être là. Il est de plus bien encadré avec Ludmila Pagliero ou Sae Eun Park, peut-être la plus belle Reine des Dryades de la série. À suivre aussi, la jeune Roxane Stojanov qui devrait être séduisante en Danseuse de rue. 

 

Isabella Boylston (Kitri), Mathieu Ganio (Basilio) et Amandine Albisson (la Reine des Dryades), Florian Magnenet (Espada), Fanny Gorse (la Danseuse de rue), Charline Giezendanner (Cupidon), Héloïse Bourdon (la Première Demoiselle d'honneur), Hannah O'Neill et Sae Eun Park (deux amies de Kitri) et Francesco Mura (le Gitan) : les 25 et 28 décembre.

Isabella Boylston est Étoile de l'ABT, invitée pour la première fois à Paris. Alors oui, au sein de la compagnie américaine, certaines Étoiles font plus rêver dans le rôle de Kitri. Isabella Boylston est une danseuse typiquement américaine, que l'on aurait peut-être plus vue dans du Jerome Robbins ou du Alexeï Ratmansky. Cela reste néanmoins l'occasion de découvrir une ballerine que l'on a peu l'occasion de voir en Europe, et c'est toujours une bonne chose. Qu'en sera-t-il par contre de Mathieu Ganio ? Ce superbe danseur semble se détacher de ce genre de rôle, même s'il a toute la technique et le charisme pour ça. Croisons les doigts pour qu'aucune blessure ne vienne gâcher le plaisir. 

Don Quichotte - Ludmila Pagliero

EDIT 22 décembre- Josua Hoffalt blessé est remplacé par Isaac Hernández, Étoile de l'English National Ballet.

Alice Renavand (Kitri), Isaac Hernández (Basilio) et Sae Eun Park (la Reine des Dryades), Arthus Raveau (Espada), Valentine Colasante (la Danseuse de rue), Charline Giezendanner (Cupidon), Héloïse Bourdon (la Première Demoiselle d'honneur),Lydie Vareilhes et Caroline Robert (deux amies de Kitri) et Antonio Conforti (le Gitan) : les 4 et 6 janvier.

Il fallait malheureusement s'attendre à la défection de Josua Hoffalt sur Basilio, incertain depuis le début de la saison. Aurélie Dupont a donc préféré invité une Étoile plutôt de de faire danser des remplaçants ou faire danser François Alu, le meilleur Basilio aujourd'hui de l'Opéra. Il est dommage que cette invitation se fasse dans ces conditions. Car Isaac Hernández est un danseur formidable taillé pour ce genre de personnage, qu'il sera a priori enthousiasmant d'aller voir. Il aurait mérité une invitation dès le début de la série, plutôt que d'arriver en catastrophe pour sauver les dernières représentations. Alice Renavand n'a pour sa part pas la grande technique pour proposer une Kitri de rêve. Mais il faut bien le dire, lors de la dernière reprise il y a cinq ans, elle avait su embarquer la salle en proposant une jolie vision du personnage, avec beaucoup de caractère. Elle formait alors un joli couple avec François Alu, qu'il est donc d'autant plus regrettable de ne pas revoir. À voir comment ce duo fonctionne. 

 

Les distributions "À suivre"

Léonore Baulac (Kitri), Germain Louvet (Basilio), Hannah O'Neill (la Reine des Dryades), Audric Bezard (Espada), Valentine Colasante (la Danseuse de rue), Séverine Westermann (Cupidon), Sae Eun Park (la Première Demoiselle d'honneur), Héloïse Bourdon et Fanny Gorse (deux amies de Kitri) et Francesco Mura (le Gitan) : le 19 décembre. Avec Myriam Ould-Braham (Cupidon) : le 22 décembre.

Léonore Baulac et Germain Louvet, le couple le plus choupi de l'Opéra (même s'il a tendance à n'être que ça, choupi), voient là l'occasion de montrer vraiment qu'ils n'ont pas volé leur titre. Depuis leur nomination il y a un an, le public n'a pas forcément été tendre avec eux. L'un comme l'autre ont eu du mal à étrenner leur titre, quand Hugo Marchand (le grand absent de cette série, pour blessure) a tout de suite pris la mesure de sa nouvelle position. Leur précédentes prise de rôle ont un peu déçu. Les voilà sur l'un des ballets emblématiques du répertoire, à lui et elle de montrer ce qu'ils peuvent en faire. Le challenge sera technique pour elle, d'autant plus qu'elle sera face à Hannah O'Neill en Reine des Dryades, sûrement la plus belle technicienne de la compagnie. Et vraiment une Kitri idéale. 

 

Amandine Albisson (Kitri), Karl Paquette (Basilio) et Hannah O'Neill (la Reine des Dryades), Audric Bezard (Espada), Valentine Colasante (la Danseuse de rue), Séverine Westermann (Cupidon), Charline Giezendanner (la Première Demoiselle d'honneur), Héloïse Bourdon et Fanny Gorse (deux amies de Kitri) et Francesco Mura (le Gitan) : le 2 janvier. AvecArthus Raveau (Espada) et Sébastien Bertaud (le Gitant) : le 5 janvier.

Bon, on ne va pas se mentir, ce n'est pas un couple très emballant sur le papier. Elle a un peu de mal avec les grands ballets classiques pour faire vivre son personnage, semblant plus à l'aise dans le néo-classique abstrait. Leur partenariat n'a jamais montré une grande entente entre eux, une véritable alchimie. Et Don Quichotte, au-delà de deux très belles Étoiles, c'est aussi deux amoureux qui racontent une histoire. À voir en scène.

 

Don Quichotte - Léonore Baulac (en répétition)

 

Et vous, que pensez-vous de ces distributions ? Laquelle vous tente le plus ? 

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial