Friday, Oct. 19, 2018

Orphée et Eurydice de Pina Bausch par le Ballet de l’Opéra de Paris – Qui voir danser sur scène

Ecrit par :

24 mars 2018

|

Catégorie :

Le Ballet de l'Opéra de Paris continue sa saison avec Orphée et Eurydice de Pina Bausch, du 24 mars au 6 avril. L'une des premières pièces de la chorégraphe allemande n'est pas encore dans le tanztheater, mais mêle d'une façon singulière la musique chantée et la danse - tous les rôles sont ainsi tenus en doublon par un.e chanteur.se et un.e danseur.se. Entré au répertoire de la compagnie en 2008, Orphée et Eurydice est depuis régulièrement repris, offrant une fresque magnifique sur ce conte mythologique, retraçant en quatre volets le Deuil, la Violence, la Paix, et enfin la Mort. Cette série, un peu particulière, marque les adieux à la scène de l'Opéra de Paris de Marie-Agnès Gillot, le 31 mars. 

Orphée et Eurydice de Pina Bausch - Marie-Agnès Gillot

Stéphane Bullion (Orphée), Marie-Agnès Gillot (Eurydice) et Muriel Zusperreguy (Amour) : les 24, 26, 27 et 31 mars. Avec Charlotte Ranson (Amour) : les 28 et 30 mars.

Florian Magnenet (Orphée), Alice Renavand (Eurydice) et Charlotte Ranson (Amour) : les 1er et 3. Avec Nicolas Paul (Orphée) : le 2 avril. Avec Nicolas Paul (Orphée) et Muriel Zusperreguy (Amour) : le 5 avril. Avec Muriel Zusperreguy (Amour) : le 6 avril.

Avant d'étudier ces distributions, place à un regret : l'absence de prise de rôle, ce qui était déjà le cas pour la précédente reprise en 2014 (on peut même remonter à 2005 pour le rôle d'Amour). Ce ballet revient pourtant régulièrement, il est dommage de ne pas faire évoluer les distributions. D'autant plus que la dernière reprise était un peu terne, un peu en demi-teinte, et que de nouveaux interprètes apportent en général un regard neuf qui évite la lassitude. 

Pour en revenir au coeur des distributions de 2018, difficile de choisir laquelle aller voir. Eurydice n'est pas en soi le plus grand rôle du ballet, c'est pourtant celui qui marque le plus. Marie-Agnès Gillot et Alice Renavand y sont saisissantes toutes les deux, dans des registres assez différents, la première entre force et faiblesse, la seconde plus dans un esprit romantique de jeune femme. Évidemment, personne ne manquera la date du 31 mars, les adieux de Marie-Agnès Gillot, Étoile qui a si fortement marqué de son empreinte l'Opéra de Paris ces 15 dernières années.

Stéphane Bullion est un Orphée d'une grande justesse et profondeur, jouant sur l'aspect mythologique du personnage. Nicolas Paul est plus humain, même si moins parfait. Charlotte Ranson, que l'on voit trop peu depuis quelques temps, est un véritable rayon de soleil en Amour.

Orphée et Eurydice de Pina Bausch - Alice Renavand

Et vous, quelle distribution allez-vous voir ? Laquelle vous tente le plus ?  

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(3) commentaires

  1. Zoé
    24 mars 2018 at 20 h 13 min

    J’aurais bien évidemment beaucoup aimé voir danser Stéphane Bullion et Marie-Agnes Gillot, mais je ne suis pas disponible en début de série. J’irai donc voir la distribution avec Alice Renavand et Nicolas Paul, que je me réjouis de découvrir dans un grand rôle.

  2. Charlotte
    25 mars 2018 at 15 h 23 min

    Et Florian Magnenet qui dansera Orphée ? Mûriel Zusperreguy m'a beaucoup plu en Amour. Elle a illuminé le tableau du deuil par une présence vive et fraiche

  3. Charlotte
    27 mars 2018 at 12 h 08 min

    Et que penser de Florian Magnenet qui a tendance à laisser les spectateurs un peu froid mais qui, selon moi, se révèle pas mal cette année dans des rôles pas forcément faciles à sublimer (Gremine, le danseur du boléro...)?

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial