Tuesday, Oct. 23, 2018

L’Opéra de Paris récompensé pour ses affiches par le Prix Com’Art 2018

Ecrit par :

1 avril 2018

|

Catégorie :

EDIT 2 avril : Poisson d'Avril, bien entendu ! Tout dans cet article est inventé, y compris les citations.

Depuis quelques années, l'Opéra de Paris a choisi une communication visuelle un peu différente. Ses affiches ne représentent pas des artistes en scènes, des musicien.ne.s ou des tutus, mais des photos d'art annonçant de façon abstraite, avec une vision artistique, les spectacles. Un choix de communication payante, qui a été récompensé par l'édition 2018 du Prix Com'Art, l'une des plus prestigieuses récompenses européennes du monde de la publicité et de la communication.

L'affiche de La Fille mal gardée

Le dessous d'une jupe de jeune fille pour La Fille mal gardée, une femme dans une baignoire pour Don Quichotte... Depuis quelques années, l'Opéra de Paris a choisi des affiches abstraites pour représenter ses opéras et ballets. Pas de trace de danseurs et de danseuses dessus, mais une vision plus implicite de l'oeuvre, inspirée par les créateurs d'art contemporain. Un "choix audacieux", selon le directeur de l'Opéra de Paris Stéphane Lissner. Et qui a porté ses fruits dans le milieu, puisque cette grande campagne d'affichage, en place depuis plusieurs saisons, vient de remporter le Prix Com'Art 2018, l'une des plus prestigieuses récompenses européennee pour une campagne publicitaire. Le jury a souligné une "vision contemporaine" du monde de l'opéra, spécialement de la danse. "La danse et ce qui y est lié, comme le tutu ou la pointe, peut paraître dépassée pour le public. Avec ce choix de photo, l'Opéra de Paris montre son envie de placer ses oeuvres au coeur d'une nouvelle modernité artistique, montrant une maison à la fois dans ses racines profondes et dans l'absolue contemporanéité de ses choix artistiques".

Stéphane Lissner s'est félicité de ce prix. "L'Opéra de Paris fête ses 350 ans. Mais nous devons surtout nous placer vers l'avenir, regarder vers l'avant". Le directeur de l'institution a souligné, dans ce choix d'affiche, l'envie de se tourner vers un nouveau public, un public plus jeune. "L'Opéra de Paris peut faire peur aux plus jeunes. Une affiche comme celle de Don Quichotte (ndlr : voir ci-dessous) parle beaucoup plus à la nouvelle génération, leur donne vraiment envie de franchir nos portes". Aurélie Dupont, présente également au moment de cette annonce, n'a pas eu le temps de faire de commentaire. 

L'affiche de Don Quichotte

Stéphane Lissner a précisé que ce Prix Com'Art 2018 récompensait aussi "l'excellence de l'Opéra de Paris concernant ses réseaux sociaux", soulignant la "mine d'informations sur les oeuvres" que constituaient aujourd'hui les post Facebook et Twitter de l'institution, "restant au plus près du public et répondant à la moindre de ses questions dans les plus brefs délais". Le Directeur de l'Opéra de Paris a également annoncé que, encouragé par cette récompense, cette même ligne artistique allait continuer pour les prochaines saisons. Le thème de l'eau et la mer,"représentant notre monde artistique en permanence en mouvement dans l'univers de notre public et toujours tourné vers l'avant" serait ainsi particulièrement développé. Tout un travail de communication autour du Lac des cygnes devrait ainsi voir le jour d'ici la saison prochaine, où les cygnes seraient "métaphoriquement" transformé par des poissons, montrant ainsi "l'universalité d'un ballet ancré dans notre époque". 

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial