Tuesday, Oct. 23, 2018

Soirée Anne Teresa de Keersmaeker au Ballet de l’Opéra de Paris – Qui voir danser sur scène

Ecrit par :

25 avril 2018

|

Catégorie :

Le Ballet de l'Opéra de Paris continue son printemps avec un programme Anne Teresa de Keersmaeker, du 27 avril au 12 mai au Palais Garnier. La chorégraphe est devenue omniprésente dans l'institution depuis quelques années sans que l'on comprenne bien pourquoi (non pas sur le travail en soi d'ATdK, passionnant, mais l'intérêt qu'il a à se retrouver avec tant d'insistance à l'Opéra de Paris). La soirée est la reprise telle quelle d'un programme conçu par Benjamin Millepied en 2015, qui n'avait pas complètement convaincu DALP à l'époque, avec l'entrée au répertoire de Quatuor n°4, Die grosse Fuge et Verklärte Nacht. Le point sur les différentes distributions.

 

Quatuor n°4

Aurélia Bellet, Claire Gandolfi, Camille de Bellefon et Miho Fujii : les 27 et 30 avril, les 3, 5, 8, 10 et 12 mai.

Laura Bachman, Charlotte Ranson, Juliette Hilaire et Sae Eun Park : le 28 avril, les 2, 4, 7, 9 et 11 mai. 

Quatre jeunes filles effrontées, des gros godillots, des jupes qui tournent et la musique de Bartók : voilà le point de départ d'un ballet plutôt séduisant. Si le premier trio est le plus expérimenté sur la danse contemporaine, le deuxième avait été le plus convaincant dans son énergie, même si les danseuses de l'Opéra de Paris ont parfois du mal à se défaire d'une certaine joliesse. Cette deuxième distribution est notamment à suivre avec le retour de Laura Bachman, Quadrille partie depuis déjà deux saisons chez... Rosas, la compagnie d'Anne Teresa de Keersmaeker. Rompue à la danse de la chorégraphe, elle devrait particulièrement bien porter ses camarades de jeu. 

Quatuor n°4 d'Anne Teresa de Keersamaeker - Ballet de l'Opéra de Paris en répétition

 

Die grosse Fuge

Alice Renavand, Antonio Conforti, Paul Marque, Nicolas Paul, Matthieu Botto, Alexandre Carniato, Takeru Coste et Andréa Sarri : les 27 et 30 avril, le 3 mai.  

Alice Renavand, Karl Paquette, Paul Marque, Nicolas Paul, Matthieu Botto, Alexandre Carniato, Takeru Coste et Andréa Sarri : les 5, 10 et 12 mai. 

Caroline Bance, Antonio Conforti, Arthus Raveau, Thomas Docquir, Matthieu Botto, Chun Wing Lam, Jack Gasztowtt et Francesco Mura : le 28 avril, le 2s, 4, 7 et 11 mai.

Katherine Higgins, Antonio Conforti, Arthus Raveau, Thomas Docquir, Matthieu Botto, Chun Wing Lam, Jack Gasztowtt et Francesco Mura : le 9 mai. 

Katherine Higgins, Karl Paquette, Paul Marque, Nicolas Paul, Matthieu Botto, Alexandre Carniato, Takeru Coste et Andréa Sarri : le 8 mai.

Sur scène, huit danseurs et danseuses androgynes, tous habillé.e.s d'une chemise blanche et d'un costard noir, s'emparent de la musique et du contrepoint de la fugue de Beethoven. Il y a beaucoup de prise de rôle et de changements pour cette pièce, avec parfois quelques questionnements (un même rôle tenu par une Étoile et un Quadrille, la hiérarchie n'en finit plus d'être en contradiction). L'on suivra spécialement la deuxième distribution, d'une part pour la présence d'Alice Renavand, de l'autre pour le groupe d'hommes homogènes et plutôt expérimentés. C'est le groupe qui semble le plus aguerri pour s'approprier cette pièce forte et pas facile. Pas sûr que les tous jeunes - dont certains sont parfois dans leur première année de ballet - aient assez d'expérience et de temps pour s'approprier cette façon de danser. 

Die grosse Fuge d'Anne Teresa de Keersamaeker - Ballet de l'Opéra de Paris en répétition

 

Verklärte Nacht

Séverine Westermann (Samantha), Alice Renavand (Cynthia), Léonore Baulac (Marion B), Awa Joannais (Johanne), Alice Catonnet (Sarah), Katherine Higgins (Anne), Emilie Hasboun (Marion L), Lydie Vareilhes (Suman), Nicolas Paul (Olivier), Matthieu Botto (Cosi), Alexandre Carniato (Brice), Antonio Conforti (Marc), Arthus Raveau (Osman) et Jack Gasztowtt (Micha) : les 27, 30 avril. Avec Karl Paquette (Olivier) : les 3 et 5 mai. Avec Karl Paquette (Olivier) et Nicolas Paul (Micha) : le 12 mai.

Lucie Fenwick (Samantha), Alice Renavand (Cynthia), Léonore Baulac (Marion B), Awa Joannais (Johanne), Séverine Westermann (Sarah), Katherine Higgins (Anne), Emilie Hasboun (Marion L), Lydie Vareilhes (Suman), Karl Paquette(Olivier), Matthieu Botto (Cosi), Alexandre Carniato (Brice), Antonio Conforti (Marc), Arthus Raveau (Osman) et Avec Nicolas Paul (Micha) : les 8 et 10 mai.

Séverine Westermann (Samantha), Alice Renavand (Cynthia), Sofia Rosolini (Marion B), Lydie Vareilhes (Johanne), Alice Catonnet (Sarah),Christelle Granier (Anne), Emilie Hasboun (Marion L), Caroline Robert (Suman), Nicolas Paul (Olivier), Takeru Coste (Cosi), Thomas Docquir (Brice), Andréa Sarri (Marc), Francesco Mura (Osman) et Jack Gasztowtt (Micha) : le 28 avril, les 2, 4, 7, 9 et 11 mai. 

Voilà une pièce un peu différente dans l'oeuvre d'Anne Teresa de Keersmaeker. Dans une forêt obscure, une femme avoue à l'homme qu'elle aime qu'elle attend l'enfant d'un autre, le tout retranscrit par des différents duos. Lors de l'entrée au répertoire, Marie-Agnès Gillot avait ébloui la scène de sa présence. Prendre sa suite ne sera pas évident, mais Alice Renavand devrait être à la hauteur - et même plus - de l'enjeu. La première distribution avec Karl Paquette semble la plus homogène. 

Verklärte Nacht d'Anne Teresa de Keersamaeker - Ballet de l'Opéra de Paris en répétition

Et vous, quelle distribution allez-vous voir ? Laquelle vous tente le plus ? 

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(2) commentaires

  1. Audrey
    27 avril 2018 at 17 h 18 min

    Je ne peux pas croire qu'Hugo Vigliotti ne soit dans aucune des distributions de Die grosse Füge. On ne voyait que lui (et Takeru Coste) sur scène lors de la dernière série il y a 3 ans.

  2. Léa
    5 mai 2018 at 14 h 09 min

    Moi j'ai vu la distribution "jeunes". Le quatuor n.4 a été magnifiquement approprié par les filles, ainsi que Die grosse fugue (distrib. n.1 dans votre article) par les garçons (petite déception pour T. Coste, un peu en retrait). En revanche pour la Nuit transfigurée, c'était un peu sans âme. Même si L. Baulac, A. Renavand ont assuré, pour le reste...

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial