Wednesday, Aug. 15, 2018

Soirée Thierrée/Shechter/Pérez/Pite par le Ballet de l’Opéra de Paris – Qui voir danser sur scène

Ecrit par :

17 mai 2018

|

Catégorie :

Après un Roméo et Juliette de Sasha Waltz arrêté prématurément à cause de gros soucis techniques à l'Opéra de Bastille, le Ballet de l'Opéra de Paris continue sur le contemporain pour la suite de sa saison, avec un programme mixte réunissant des nouveautés de James Thierrée, Hofesh Shechter et Iván Pérez, ainsi que la reprise très attendues de The Season's Canon de Crystal Pite, qui a eu un gros succès la saison dernière. Des oeuvres à chaque fois collectives, fonctionnant sur l'unité du groupe que véritablement portées par un ou une soliste. Gros plan sur les différentes distributions de ce programme à voir au Palais Garnier du 18 mai au 8 juin. À noter que la soirée du 24 mai sera filmée par Cédric Klapisch et diffusée en direct sur Arte Concert et dans les cinémas du réseau UGC, dans le cadre de leur saison Viva l’Opéra !. 

 

Frôlons de James Thierrée

Amandine Albisson, Valentine Colasante et Eve Grinsztajn : sur toutes les dates. 

La soirée démarre par une création de James Thierrée dans les espaces publics. Tout commence dès 19h15 (arrivez donc un peu en avance) pour se terminer 25 minutes plus tard sur scène, pendant que le public se place. L'on sait encore peu de choses sur cette nouvelle pièce, si ce n'est des costumes et un dispositif scénique très forts. Pas étonnant de la part de James Thierrée, artiste à l'imagination onirique et aux spectacles toujours bluffants. Reste à voir comment il se sert des artistes de la compagnie. Les distributions font appel à un groupe fourni, porté par trois solistes sur toutes les dates : Amandine Albisson, Valentine Colasante et Eve Grinsztajn. Les deux premières sont des habituées des créations et travaillent souvent ensemble. Pour Eve Grinsztajn, ce sera l'occasion de voir mise en valeur une soliste absente de la scène pendant de longs mois, et de la découvrir qui plus est avec toute la proximité qu'offre une performance dans les espaces publics. 

Frôlons de James Thierrée - Eve Grinsztajn en répétition

The Art of Not Looking Back de Hofesh Shechter

Hannah O'Neill et Muriel Zusperreguy, et Marion Barbeau, Heloïse Bourdon, Marion Gautier de Charnacé, Clémence Gross, Heloïse Jocqueviel, Caroline Osmont et Ida Viikinkoski : sur toutes les dates.

Hofesh Shechter est un chorégraphe qui aime fonctionner sur le collectif. Ses pièces puissantes et virtuoses marchent ainsi beaucoup sur l'énergie du groupe. Il sera là aussi intéressant de voir comment ce formidable chorégraphe se sert des danseurs et danseuses de l'Opéra de Paris, à la technique très différentes de sa danse. Le groupe choisi est uniquement féminin pour cette entrée au répertoire, retravaillée pour l'occasion. On y retrouve de belles personnalités, aussi bien chez les solistes que dans le corps de ballet, pour un ensemble séduisant. La distribution semble néanmoins curieuse : si certaines sont plutôt tournées vers le répertoire contemporain, comme Muriel Zusperreguy ou Marion Gautier de Charnacé, d'autres comme Hannah O'Neill ou Heloïse Bourdon vont plus naturellement vers le classique. Et le langage de Hofesh Shechter n'est pas forcément évident à appréhender. À voir comment l'énergie émergera sur scène. 

The Art of Not Looking Back de Hofesh Shechter - En répétition

The Male Dancer d'Iván Pérez

EDIT - Blessé, Hugo Marchand est retiré des distributions depuis le 26 mai. Il devrait être remplacé par Yvon Demol.

Stéphane Bullion, Hugo Marchand, François Alu, Vincent Chaillet, Aurélien Houette, Marc Moreau, Jérémy-Loup Quer, Pablo Legasa, Simon Le Borgne et Samuel Murez : les 19, 23, 24 et 26 mai. Avec Yvon Demol à la place de Hugo Marchand : le 2 juin. Avec Germain Louvet à la place de Marc Moreau : les 7 et 8 juin.  

Daniel Stokes, Yvon Demol, Aurélien Couvez, Alexandre Labrot, Florent Melac, Germain Louvet, Florian Magnenet, Jean-Baptiste Chavignier, Mathieu Ganio et Alexandre Gasse : les 18 et 30 mai, le 3 juin. Avec Marc Moreau à la place de Germain Louvet : les 22 et 26 (matinée) mai. 

"Ccomment un danseur masculin devrait-il se mouvoir ? À quoi devrait-il ressembler ? Comment devrait-il se comporter sur une scène du monde d’aujourd’hui ? Et de quelle manière résonnent ces questions au sein d’une institution telle que l’Opéra de Paris ?". Voilà les différentes questions qui ont porté Iván Pérez, chorégraphe de la lignée NDT, pour cette création. Au programme donc : deux castings exclusivement masculins. On ne sait pas encore de quoi sera faite cette création, si ce ne sont des costumes plutôt exubérants, mais les deux distributions sont en tout cas séduisantes. La première notamment, entre la force de Stéphane Bullion, la sensibilité de Hugo Marchand, la fougue de François Alu ou Pablo Legasa, la théâtralité de Simon Le Borgne et Samuel Murez... Sur le papier, voilà de quoi être enthousiaste ! La deuxième distribution, porté côté Étoile par Mathieu Ganio, fait plus appel aux personnalités du corps de ballet souvent tournés vers la danse contemporaine, qui laisse présager un groupe d'une belle homogénéité.  

The Male Dancer d'Iván Pérez - Mathieu Ganio en répétition

The Seasons’ Canon de Crystal Pite

Laura Hecquet, Ludmila Pagliero, Alice Renavand, Eve Grinsztajn, François Alu, Alessio Carbone et Vincent Chaillet : les 18, 23 et 24 mai, les 3, 7 et 8 juin. Avec Silvia Saint-Martin à la place de Ludmila Pagliero : le 30 mai et le 2 juin. 

Marie-Agnès Gillot, Ludmila Pagliero, Alice Renavand, Eve Grinsztajn, François Alu, Alessio Carbone et Vincent Chaillet : les 19 et 22 mai. Avec Silvia Saint-Martin à la place de Ludmila Pagliero : les 26 (matinée) et 26 mai. 

The Seasons’ Canon de Crystal Pite avait été l'un des événements de la saison dernière, tant cette création avait soulevé l'enthousiasme dans le public, la presse et les artistes. Il sera curieux de voir comment cette création a évolué, alors que Crystal Pite n'est pas venue aux répétitions pour cette reprise. Indiquer les différentes distributions n'a pas forcément de sens pour cette pièce qui fonctionne avant tout sur une formidable énergie de groupe, et tous et toutes mériteraient d'être cité.e.s. Deux solos ressortent néanmoins : celui de François Alu (il dansera chaque soir), comme un éclair qui sort du groupe pour s'en affranchir et le porter avant de revenir dans l'ensemble, et celui de Marie-Agnès Gillot. Cette dernière dansera en alternance avec Laura Hecquet, d'un tout autre gabarit, il sera intéressant là encore de voir comment ces deux personnalités très différentes s'approprient le même passage. 

The Seasons’ Canon de Crystal Pite - Ludmila Pagliero et Vincent Chaillet en répétition

 

Et vous, quelle distributions allez-vous voir ? Laquelle vous tente le plus. 

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial