Monday, Oct. 22, 2018

Saison 2018-2019 – La sélection danse classique et néo-classique

Ecrit par :

8 octobre 2018

|

Catégorie :

La saison 2018-2019 a ouvert ses portes. Et vous n'avez pu que le constater : il vous sera impossible de tout voir. Alors vers quoi se diriger quand son budget et/ou son temps ne vous laisse que quelques spectacles de danse à choisir dans l'année ? DALP vous donne un coup de main avec sa sélection danse classique et néo-classique de la saison 2018-2019. Au programme : cinq spectacles durant toute la saison à ne pas manquer, un peu partout en France, ainsi qu'un choix tous les mois. 

 

Les cinq spectacles de danse classique et néo-classique à ne pas manquer cette saison

Hommage à Jerome Robbins - Ballet de l'Opéra de Paris

À défaut d'hommage à Marius Petipa, dont 2018 marque le bicentenaire de naissance, l'Opéra de Paris rend hommage à Jerome Robbins, qui est né en 1918. Hommage indispensable pour un chorégraphe dont les oeuvres font partie intégrante du répertoire de la compagnie, avec des interprètes qui trouvent souvent beaucoup de bonheur à interpréter ses pièces néo-classiques si inspirées. Le programme de cette soirée est très bien choisi, montrant les différentes facettes de Jerome Robbins : le merveilleux duo Afternoon of a Faun, le si musical A Suite of Dances, le très drôle Fancy Free dans l'esprit des comédies musicales et le formidablement moderne Glass Pieces. Le tout avec des distributions alléchantes et les plus belles Étoiles de la troupe. L'un des programmes phares de cette saison, avec le Défilé pour les deux premières dates. 

Où et quand ? Du 29 octobre au 14 novembre 2018 au Palais Garnier

Eleonora Abbagnato et Hervé Moreau dans Afternoon of a Faun de Jerome Robbins

Marie-Antoinette de Thierry Malandain - Malandain Ballet Biarritz

Cendrillon, La Belle et la Bête, Noé... Les dernières créations narratives de Thierry Malandain sont autant de "tubes", multipliant les représentations et séduisant le public comme la presse. Un succès qui s'explique par l'inventivité et le talent du chorégraphe pour raconter des histoires. Sa prochaine création ? Marie-Antoinette, inspirée par cette reine qui avait - on le sait moins - un goût prononcé pour les arts et a soutenu de nombreux artistes. sur des musiques de Haydn. Une création donnée à Biarritz, sur les terres de la compagnie, avant d'être donné quelques mois plus tard - et en toute logique - dans le superbe Opéra Royal de Versailles. 

Où et quand ? Les 16 et 17 novembre 2018 à la Gare du Midi de Biarritz, du 29 au 31 mars 2019 à l'Opéra Royal de Versailles, avec  l'Orchestre Symphonique d'Euskadi.

 

En compagnie de Nijinsky - Ballets de Monte-carlo

Pour leur nouveau programme, les Ballets de Monte-Carlo jouent sur l'histoire de la danse avec un hommage aux Ballets russes, troupe qui était installée à Monaco au XXe siècle. Le programme reprend quatre grandes oeuvres des Ballets Russes - Daphnis et ChloéLe Spectre de la RosePrélude à l’après-midi d'un Faune et Petrouchka - revues et corrigées par quatre chorégraphes d'aujourd'hui : Jean-Christophe Maillot, Marco Goecke, le jeune et doué Jeroen Verbruggen et le formidable Johan Inger. Pour ces deux derniers, il s'agira d'ailleurs de créations, montrées quelques semaines plus tôt à Monaco. Un des grands rendez-vous de la saison.

Où et quand ? Les 8 et 9 décembre 2018 à Opéra de Monte-Carlo, du 8 au 10 février 2019 au Théâtre des Champs-Élysées dans le cadre de la saison TranscenDanses.

 

Le Lac des cygnes de Radhouane El Meddeb - Ballet du Rhin

La création très attendue (et dotée de pas mal de moyens) de la saison pour le Ballet du Rhin : un nouveau Lac des cygnes par Radhouane El Meddeb. Sa base reste la version classique du ballet - que la compagnie est d'ailleurs en train d'apprendre - pour mieux la déconstruire. Difficile donc d'en savoir plus pour l'instant, si ce n'est que le mélange des genres sera roi entre travail de pointes et mouvements plus contemporain. Le tout avec des costumes de Celestina Agostino, spécialisée dans... les robes de mariées. Un programme ambitieux pour une compagnie qui a brillé la saison dernière, en plein renouveau. 

Où et quand ? Du 10 au 15 janvier 2019 à l'Opéra de Strasbourg, les 24 et 25 janvier 2019 au Théâtre municipal de Colmar, du 1er au 3 février 2019 à la Filature de Mulhouse, du 27 au 30 mars 2029 au Théâtre de Chaillot.

 

Les Étés de la Danse - Australian Ballet

Même après un déménagement à la Seine musical les Étés de la Danse reste un festival incontournable pour tout amateur et amatrices de danse classique, par sa programmation ambitieuse. Voilà souvent la seule occasion de voir en France une grande troupe internationale. L'édition 2018 avait été brillante artistiquement, avec un hommage à Jerome Robbins et la découverte du Pacific Northwest Ballet. Aucune date n'est encore annoncée pour l'édition 2019, mais la compagnie invitée a été dévoilée : il devrait s'agir de l'Australian Ballet, superbe compagnie classique qu'il est toujours difficile de voir en Europe. Un programme que l'on attend déjà avec impatience. 

Où et quand ? En juin et juillet 2019 à la Seine musicale

 

Le choix d'octobre

Dans les pas de Rudolf Noureev - Ballet du Capitole

Kader Belarbi fait partie de la "génération Noureev", pas étonnant donc que, depuis quelques saisons déjà, il dédie un programme à des extraits de ballets du chorégraphe et danseur. C'est aussi une façon pour sa troupe de danser les grands classiques quelle ne peut pas présenter aujourd'hui en entier, faute d'assez d'interprètes. Le programme ne se contente pas cependant d'aligner les pas de deux. S'il propose ceux de Roméo et JulietteCendrillon (entrée au répertoire), Le Lac des cygnes et La Belle au bois dormant, le spectacle s'ouvre sur l'exigeant et très beau troisième acte de Raymonda (une entrée au répertoire, qui décidément refait surface partout sauf au Ballet de l'Opéra de Paris) et se termine sur l'acte des Ombres de La Bayadère. Une soirée ambitieuse, qui devrait permettre de plus de voir s'exprimer pas mal de solistes. 

Où et quand ? Du 18 au 21 octobre 2018 au Théâtre du Capitole

La Bayadère par le Ballet du Capitole - Davit Galstyan et Maria Gutierrez

Le choix de novembre

Casse-Noisette - Ballet National de Chine

Envie de prendre un peu d'avance sur Noël ? Après être venu au Théâtre du Châtelet en 2013, le Ballet National de Chine, une belle compagnie, revient en France pour y présenter son Casse-Noisette. Une version classique et traditionnel de ce grand ballet classique, teinté cependant ce la culture chinois qui s’illustre tout au long de ce ballet à travers des éléments du folklore : costumes, peintures et décors, grues (oiseau très populaire en Chine, symbole de longévité et de sagesse), monstres maléfiques ou "Nian". Une autre façon de découvrir ce ballet intemporel. 

Où et quand ? Du 24 octobre au 4 novembre à la Seine Musicale

 

Le choix de décembre

Les Deux pigeons/Le Ballet de Faust - Ballet Nice Méditerranée

Place à deux ballets importants du répertoire français, créé au début du XXe siècle et revisité pour l'occasion par Eric Vu-An. Le premier, Les Deux pigeons, est un ballet à l'humeur joyeuse, où une jeune tzigane veut reconquérir le coeur de son bien-aimé. Le Ballet de Faust est un divertissement, inspiré par la Nuit des Walpurgis. On est en général assez loin de l'univers décadent de Faust (il faut voir les Trocks dans ce même ballet !), mais cela donne un moment de danse hommage au style français qui peut être un vrai délice. 

Où et quand , du 22 au 31 décembre 2018 à l'Opéra Nice Côte d'Azur

Décembre est toujours un mois riche pour les ballets classiques. Citons également quelques autres beaux programmes des Fêtes : Cendrillon de Rudolf Noureev et La Dame aux camélias de John Neumeier par le Ballet de l'Opéra de Paris, Don Quichotte de Kader Belarbi au Ballet du Capitole ou La Fille mal gardée de Frederick Ashton au Ballet de l'Opéra de Bordeaux

 

Le choix de janvier

Une création de Benjamin Millepied - L.A. Dance Project

Le L.A. Dance Project de Benjamin Millepied a désormais ses habitudes au Théâtre des Champs-Élysées. Après une création courte et réussie l'année dernière, le chorégraphe-directeur propose pour cette saison une nouvelle création, cette fois-ci en grand format et occupant à elle seule la soirée, ce qu'il n'avait plus fait depuis longtemps. Rien ne filtre encore sur cette nouvelle pièce, si ce n'est l'assurance d'avoir les formidables interprètes du L.A. Dance Project.

Où et quand ? Du 29 janvier au 1er février 2019 au Théâtre des Champs-Élysées dans le cadre de la saison TranscenDanses.

 

Le choix de février

Don Quichotte de José Martinez - Compagnie Nationale de Danse d'Espagne

Pour sa dernière venue à la Maison de la Danse il y a deux saisons, la Compagnie Nationale de Danse d'Espagne avait proposé la superbe Carmen de Johan Inger. Place cette année à un grand ballet du répertoire classique, Don Quichotte, dans la version de José Martinez (le directeur de la troupe). Il s'est inspiré des oeuvres de Marius Petipa et d’Alexander Gorski pour proposer une production vivante et respectant les codes de la danse classique. Un classique familial et brillant, à d'autant moins manquer qu'il s'agit du seul ballet de répertoire dansé par une troupe de qualité à voir cette saison dans la région lyonnaise. 

Où et quand ? Du 8 au 13 février 2019 à la Maison de la Danse de Lyon

Don Quichotte de José Martinez - Compagnie Nationale de Danse d'Espagne

Le choix de mars

Le Lac des cygnes de Rudolf Noureev - Ballet de l'Opéra de Paris

Bonne idée de reprendre un grand classique indémodable régulièrement ! Les solistes comme le corps de ballet peuvent ainsi véritablement s'approprier les rôles et le style. La dernière reprise avait ainsi été réussie de ce point de vue. La génération des trentenaires comme les plus jeunes devraient s'épanouir dans ces trois personnages emblématiques (il faudra bien prendre la place de Karl Paquette en Rothbart), en espérant aussi quelques prises de rôle. Un ballet que l'on s'attend à retrouver régulièrement à l'affiche, et c'est tant mieux, d'autant plus que la production de Rudolf Noureev reste spécialement réussie. 

Où et quand ? Du 16 février au 19 mars 2019 à l'Opéra Bastille

Le Lac des cygnes de Rudolf Noureev - Myriam Ould-Braham, Mathias Heymann et le corps de ballet de l'Opéra de Paris

Le choix d'avril

Soirée Jiří Kylián/William Forsythe - Boston Ballet

Sous la direction de Mikko Nissinen, le Boston Ballet est aujourd'hui l'une des troupes les plus séduisantes des États-Unis, au répertoire marqué bien sûr par George Balanchine, mais aussi résolument tourné vers l'Europe. Preuve en est avec ce programme réunissant Wings of Wax de Jiří Kylián et deux pièces de William Forsythe, devenu chorégraphe associé de la compagnie. Il propose d'abord Pas/Parts 2018, dans une nouvelle version faite pour le Boston Ballet (l'oeuvre a été créée en 1999 pour le Ballet de l'Opéra de Paris), puis une création, qui verra le jour tout juste un mois plus tôt à Boston. L'occasion de voir trois chorégraphies denses, portées par les magnifiques interprètes du Boston Ballet, dont l'Étoile internationale Misa Kuranaga ou la Principal française Anaïs Chalendard

Où et quand ? Du 9 au 11 avril 2019 au Théâtre des Champs-Élyses dans le cadre de la saison TranscenDanses.

 

Le choix de mai

Quatre Tendances - Ballet de l'Opéra de Bordeaux

Le programme mixte du Ballet de l'Opéra de Bordeaux se veut résolument néo-classique cette saison, avec un programme loin d'être inintéressant (peut-être la soirée la plus alléchante de la saison pour la troupe). Place à l'entrée au répertoire de Paz de la Jolla de Justin Peck, une première pour la compagnie qui devrait se plaire dans le langage vif et piquant du jeune-chorégraphe-américain-que-tout-le-monde-s'arrache. Autre arrivée, celle de La Stravaganza d'Angelin Preljocaj, pièce réussie créée il y a quelques années pour le NYCB. Il y aura aussi la création de Ludmilla Komkova, la gagnante du deuxième Concours de jeunes chorégraphes classiques et néo-classique. Enfin la reprise du très beau Faun de Sidi Larbi Cherkaoui. 

Où et quand ? Du 22 au 31 mai 2019 au Grand-Théâtre de Bordeaux

 

Le choix de juin

Nijinski, clown de Dieu - Ballet du Capitole

C'est autour de la figure de Nijinski que le Ballet du Capitole termine sa saison à domicile, avec une création et trois entrées au répertoire. Et pas des moindres, puisque le programme démarre avec le superbe Vaslav de John Neumeier, pas vu depuis bien longtemps sur une scène français (et dont Kader Belarbi a été l'un des interprètes à Paris). Place ensuite à la relecture de Faun par David Dawson, Kiki la Rose de Michel Kelemenis (une variation autour d’un célèbre port de bras de Nijinski dans Le Spectre de la rose) et la création-relecture de Petrouchka par Stijn Celis. Un programme éclectique et plutôt prometteur. 

Où et quand ? Du 19 au 23 juin 2019 à la Halle aux Grains

 

Le choix de juillet

La Mégère apprivoisée de Jean-Christophe Maillot - Ballets de Monte-Carlo

Créé en 2014 pour le Ballet du Bolchoï, la réjouissante Mégère apprivoisée de Jean-Christophe Maillot a rejoint le répertoire des Ballets de Monte-Carlo la saison dernière. Et avec bonheur ! Les artistes de la compagnie se sont glissés avec délice dans les personnages et la truculence du ballet, archi bien-fait. En espérance que cela amène une tournée pour la saison suivante. 

Où et quand ? Du 26 au 28 juillet 2019 au Grimaldi Forum.

La Mégère apprivoisée de Jean-Christophe Maillot - Ballets de Monte-Carlo

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial