Saturday, Nov. 17, 2018

Adieux d’Agnès Letestu le 10 octobre 2013

Ecrit par :

23 juillet 2013

|

Catégorie :

La Danseuse Étoile Agnès Letestu fera ses adieux à la scène le jeudi 10 octobre prochain. La date courait plus ou moins depuis quelques mois, elle est désormais officielle.

Agnes Letestu - La Dame aux caméliasAgnes Letestu - La Dame aux camélias

Agnès Letestu a choisi le ballet La Dame aux Camélias de John Neumeier pour quitter officiellement la scène. L'oeuvre est reprise par le Ballet de l'Opéra de Paris pour ouvrir la saison 2013-2014. La Dame aux camélias est ainsi donné du 21 septembre au 10 octobre. La Danseuse Étoile fera ses adieux lors de cette dernière date, dans le rôle de Marguerite Gautier. Elle dansera avec Stéphane Bullion.

Agnès Letestu continuera à danser de temps en temps. Elle devrait ainsi participer à la tournée de l'Opéra de Paris au Japon en mars 2014, toujours dans le rôle de Marguerite de La Dame aux camélias. Elle se consacrera surtout à l'enseignement, en participant notamment à la formation pro ESC Dance in corpore, qui ouvrira en septembre à Éléphant Paname. Elle préparera aussi deux couples pour danser La Belle au bois dormant à Bastille au mois de décembre. L'Étoile aurait aussi reçu quelques propositions de l'étranger, et ne compte pas arrêter sa carrière de créatrice de costumes.

Agnès Letestu et Hervé Moreau - Woundwork 1 de William Forsythe

Agnès Letestu et Hervé Moreau - Woundwork 1 de William Forsythe


Biographie

Entrée à l'École de Danse de l'Opéra en 1983, Agnès Letestu est engagée à 16 ans dans le Corps de Ballet, en 1987. Coryphée en 1988, elle danse le rôle de la Courtisane du Fils Prodigue (George Balanchine). En 1989, elle remporte le Grand Prix de l'Eurovision des jeunes danseurs, est promue Sujet et se voit alors confier de nouveaux rôles de solistes : La Mort du Jeune homme et la Mort (Roland Petit), Divertimento n°15 (George Balanchine), Les Biches (Bronislava Nijinska). Elle remporte la Médaille d'Or au Concours International de Danse de Varna en 1990, reçoit le Prix du Public de l'Arop ainsi que le Prix du Cercle Carpeaux qui récompense de jeunes danseurs (1991). En 1991, elle est choisie par William Forsythe pour la reprise de In the Middle, Somewhat Elevated et par Jerome Robbins pour Glass Pieces. Après John Neumeier qui la distribue dans Vaslaw, c'est Rudolf Noureev qui lui confie le rôle de Gamzatti dans sa production de La Bayadère (1992). Elle est aussi Myrtha dans Giselle, Mercedes dans Don Quichotte, la Femme en Vert de Dances at a Gathering.

Promue Première Danseuse en 1993, elle danse Paquita (d’après Marius Petipa), Le Sacre du Printemps de Vaslav Nijinski (l'Elue), Etudes d'Harald Lander, Jardin aux Lilas d'Antony Tudor, Le Palais de cristal, Les Quatre Tempéraments, Agon, Capriccio, Violin Concerto, Apollon, Thème et Variations, Serenade de George Balanchine, Le Lac des cygnes et La Belle au bois dormant de Rudolf Noureev, Sinfonietta de Jirí Kylián, Magnificat de John Neumeier, la IXe Symphonie de Maurice Béjart, Suite en blanc de Serge Lifar,....

A l’issue de la représentation du Lac des cygnes de Rudolf Noureev, le 31 octobre 1997, sur proposition de Brigitte Lefèvre, Agnès Letestu est nommée Danseuse Étoile de l’Opéra national de Paris par Hugues Gall.

Elle a, depuis, ajouté à son répertoire : Giselle, La Symphonie fantastique (Léonide Massine), Don Quichotte, La Bayadère (Nikiya), La Belle au bois dormant, Cendrillon, Raymonda, Roméo et Juliette (Rudolf Noureev), Les Variations d’Ulysse (Jean-Claude Gallotta), Temptations of the Moon (Martha Graham), L’Arlésienne (Roland Petit), Apollon musagète, Joyaux, Symphonie en ut, Tchaikovski-pas de deux, Liebeslieder Walzer, Sylvia – pas de deux (George Balanchine), Woundwork 1 (William Forsythe), In the Night et The Cage (Jerome Robbins), Stepping Stones (Jiří Kylián), Paquita et le rôle-titre de La Sylphide (Pierre Lacotte), Webern, opus V (Maurice Béjart), La Dame aux camélias (John Neumeier), Les Mirages et Phèdre (Serge Lifar), La Maison de Bernarda (Mats Ek), Kaguyahime (Jiří Kylián), Les Enfants du Paradis (José Martinez), Signes (Carolyn Carlson-Olivier Debré).….

Elle a notamment créé Debussy pour sept danseurs (1990) et Passacaille (1994) de Roland Petit, A 4 heures du matin, l'été (1990) et Les Demoiselles d'Avignon (1993) de Florence Lambert, Attentat Poétique (Daniel Larrieu -1992), Eja Mater (Jean Grand-Maître –1997), Pas./parts (William Forsythe – 1999), Le Rire de la Lyre (José Montalvo – 1999), Shéhérazade (Blanca Li – 2001), La Petite Danseuse de Degas (Patrice Bart – 2003), La Septième Lune (Davide Bombana – 2004), Le Songe de Médée (Angelin Preljocaj – création 2004), Genus (Wayne McGregor – 2007).

Parallèlement à sa carrière de danseuse, Agnès Letestu conçoit les costumes des ballets de José Martinez : Mi Favorita (2002 et nouvelle version en 2003), Delibes Suite (2003), Scaramouche (Ecole de Danse de l’Opéra, 2005), Parenthèse ! (2005), ainsi que ceux des Enfants du paradis (Ballet de l’Opéra, 2008). Elle réalise également les costumes de Congelado en el tiempo de Ramón Oller (2003), de Quatre en trois parties de Raul Zeumes (2006), de Rigoletto, mis en scène par Francis Perrin (Opéra en plein air, 2009), de MarieAntoinette, ballet de Patrick de Bana (Opéra de Vienne, 2010) et dernièrement ceux de Célébration de Pierre Lacotte (Ballet de l’Opéra de Paris, 2013) à l’occasion des festivités du tricentenaire de l'École Française de Danse.

Elle a reçu les prix Danza & Danza (Italie 1998), Léonide Massine (Positano 2004) et Benois de la danse (2007). Agnès Letestu est Chevalier des Arts et Lettres, de l'ordre national du Mérite et de la Légion d’Honneur.

Agnes-Letestu

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(3) commentaires

  1. Joelle
    23 juillet 2013 at 19 h 31 min

    J'ai mes billets pour le 10 octobre !!! On croise les doigts... en espérant qu'il n'y aura pas de "cassage de papattes" non désiré durant les représentations....

  2. Sissi
    24 juillet 2013 at 12 h 56 min

    Moi aussi j'ai une place ! Ce sera d'ailleurs ma première soirée de la saison, un grand moment en perspective ! ça va être long d'attendre, je pense que je vais craquer pour découvrir une autre distribution...

  3. Anne
    8 octobre 2013 at 18 h 35 min

    A propos d'Agnès Letestu coachant 2 couples pour La Belle, je pensais que tous les solistes principaux étaient coachés par la même personne pour un ballet donné. Je me demande de qui elle s'occupera alors.

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial