Wednesday, Sep. 18, 2019

Agenda danse – Avril 2015

Ecrit par :

29 mars 2015

|

Catégorie :

Beau programme dans les salles de danse en ce mois d'avril 2015 : le retour du Presbytère de Maurice Béjart un peu partout en France, L'Histoire de Manon à Paris, l'École de Danse de l'Opéra et le CNSMDP en scène, de l'amour au Ballet du Capitole de Toulouse, Anne Teresa De Keersmaeker à Lyon, du cirque, des festival et une comédie musicale.

 

Danse classique

Le Presbytère de Maurice Béjart par le Béjart Ballet Lausanne

Le Béjart Ballet Lausanne enthousiaste à chaque fois. Voilà une troupe vivante, aux multiples personnalités, qui vibre à chaque instant en scène. Qu'en sera-t-il du Presbytère, oeuvre dédiée à la jeunesse et énorme succès à la fin des années 1990 ? La pièce est de nouveau en scène après 15 ans d'interruption, avec les grands interprètes de Maurice Béjart. À (re)découvrir.

Gros plan sur le ballet Le Presbytère

Lire la chronique du spectacle

Du 4 au 6 avril au Palais des Congrès de Paris et en tournée en France

Le Presbytère - Béjart Ballet Lausanne

Le Presbytère - Béjart Ballet Lausanne

L'Histoire de Manon de Kenneth MacMillan par le Ballet de l'Opéra de Paris

Inspiré du roman de l'abbé Prévost, L'Histoire de Manon est un ballet où les ballerines tragédiennes sont à l'honneur. De beaux personnages, des pas de deux romantiques, une fin tragique... Il y a tout dans L'Histoire de Manon de Kenneth MacMillan pour faire un beau ballet. Lors de la dernière reprise, la compagnie s'était montrée un peu sage, faisant perdre l'éclat et la passion de cette oeuvre. Mais la nouvelle énergie insufflée par Benjamin Millepied pourrait changer la donne. La première devrait être assurée par Laëtita Pujol et Mathieu Ganio. Ce ballet verra aussi, en fin de série, les adieux d'Aurélie Dupont.

L'Histoire de Manon expliqué par ses pas de deux

Lire la chronique du spectacle avec Laëtitia Pujol et Mathieu Ganio

Lire la chronique du spectacle avec Ludmila Pagliero et Josua Hoffalt

Du 20 avril au 20 mai au Palais Garnier

 

Et aussi : Le Lac des Cygnes continue à l'Opéra de Paris jusqu'au 9 avril, avec de belles distributions : la nouvelle Étoile Laura Hecquet (1er et 6), ou les jeunes talents Hannah O'Neill (le 8), Francçois Alu et Sae Eun Park (le 9).

Lire la chronique du spectacle avec Laura Hecquet et Audric Bezard

Lire la chronique du spectacle avec François Alu et Sae Eun Park

Lire la chronique du spectacle avec Hannah O'Neill et Yannick Bittencourt

Voir les photos des différentes distributions

 

 

Amour, Amor par le Ballet du Capitole de Toulouse

Le Ballet du Capitole continue sa saison avec une soirée mixte Amour, Amor, dans une veine néo-classique. Davide Bombana (chorégraphe efficace même si un peu facile) propose une création mondiale inspirée des Liaisons dangereuses, pour révéler les similitudes entre le siècle des Lumières et le nôtre. Les musiques joueront aussi sur ce décalage, avec des extraits d'oeuvres de Jean-Philippe Rameau et Walter Fähndrich. La troupe fera ensuite entrer à son répertoire L’Amour sorcier de Thierry Malandain, se déroulant chez les gitans d’Andalousie, dans une atmosphère de superstition et de sorcellerie.

Du 2 au 5 avril au Casino-Théâtre Barrière de Toulouse

 

Ballet d'avril par le Ballet Nice Méditerranée

Pour le printemps, le Ballet Nice Méditerranée remonte deux beaux ballets : En Sol de Jerome Robbins et La Sylphide d'Auguste Bournonville. Le premier est une rencontre entre baigneurs et baigneuses, dans une atmosphère mutine et légère, avec le ton si particulier du chorégraphe américain. Le deuxième est l'un des classiques du répertoire romantique, dans sa version danoise, mêlant scène d'ensemble, bel acte blanc et pantomimes.

Du 17 au 25 avril à l'Opéra Nice Côte d'Azur

 

Roméo et Juliette de Jean-Christophe Maillot par les Ballets de Monte-Carlo

Presque 20 ans sur scène pour ce Roméo et Juliette de Jean-Christophe Maillot, et toujours autant de succès. Frère Laurent pense être capable de mettre fin à la guerre entre les Capulet et les Montaigu. Il espère leur faire entendre raison en utilisant l’amour que se portent deux de leurs enfants. Mais rien ne peut sortir de bon de cette bonne intention : l’impatience de Roméo et Juliette les rend incontrôlables et la haine que se portent mutuellement les deux familles aveugle complètement ceux qui ont le pouvoir d’apporter la paix. Jusqu’au dénouement, évidemment tragique, la nature humaine se montrera imperméable à toute réflexion.

Du 16 au 19 avril au Grimaldi Forum

 

 

Les écoles

Spectacle de l'École de Danse de l'Opéra de Paris

C'est un joli programme qu'a concocté Élisabeth Platel pour ce spectacle 2015 de l'École de Danse. Le très joli et musical D'Ores et déjà de Béatrice Massin et Nicolas Paul a été créé pour le Tricentenaire, mettant en valeur les élèves garçons. Don Giovanni de Maurice Béjart est, pour les plus grandes, un ballet technique et raffinée. Aunis de Jacques Garnier est un beau trio de garçons d'inspiration folklorique. Enfin Soir de fête de Léo Staats est une démonstration de l'école française, avec de nombreuses variations et pas de deux. De quoi mettre de nombreux élèves en valeur.

Lire la chronique du spectacle

Voir les photos du spectacle

Gros plan sur le programme

Du 3 au 8 avril au Palais Garnier

Soir-de-fete-repetition

École de Danse de l'Opéra - Répétition de Soir de fête

Les Portes ouvertes du CNDMSP

Professeurs et danseurs-ses attendent le public en studio et sur scène pour partager les classes, les ateliers et bien d'autres états de danse. Calée sur deux jours, ces Portes Ouvertes permettent de découvrir toutes les classes de danse, classiques et contemporaines, ainsi que les cours complémentaires (jazz, caractère, adage, répertoire, etc). Les cours sont répartis sur quatre à cinq salles, à chacun-e de se faire son propre emploi du temps.

Gros plan sur le programme

Lire la chronique de ces Portes ouvertes

Voir les photos de la classe d'adage de Jean-Guillaume Bart

Les 17 et 18 avril au CNSMDP 

 

Journées de la Danse au Conservatoire de Nice

Comme chaque année le département danse du Conservatoire propose au public ses productions pédagogiques. Ces journées de la danse permettent de découvrir le travail d’enfants de 8 à 17 ans, qui pour certains travaillent au quotidien l’art chorégraphique. Placés sous le signe de l’échange et de rencontres atypiques, les spectacles réunissent sur scène des danseurs et quelques musiciens qui accompagnent les pièces chorégraphiques. Une centaine d’élèves sont en tout sur scène.

Du 2 au 4 avril au CNRR de Nice

 

Danse contemporaine

Drumming Live d'Anne Teresa De Keersmaeker par le Ballet de l'Opéra de Lyon

Tout le monde ne peut pas danser Anne Teresa De Keersmaeker au plus juste. C'est une danse ancrée au sol, complexe, musicale, qu'il faut prendre le temps de digérer (aussi bien côté interprètes que public). Le Ballet de l'Opéra de Lyon danse des oeuvres de la chorégraphe belge depuis quelques années. L'entrée au répertoire de Drumming Live, l'une des grandes œuvres d'Anne Teresa De Keersmaeker, est une nouvelle étape dans cette relation. Sur la musique percussive de Steve Reich, ATdK veut "Trouver des équivalences chorégraphiques aux lignes mélodiques". Une pièce phare à (re)découvrir par la troupe de Lyon.

Du 7 au 11 avril à l'Opéra de Lyon

 

Le L.A. Dance Project 3

Le L.A. Dance Project de Benjamin Millepied commence à prendre ses habitudes au Théâtre du Châtelet. La troupe présentera trois créations. Le ballet de Roy Assaf, un chorégraphe israélien, a été créé lors de la Biennale de la Danse en septembre. Hearts and Arrows de Benjamin Millepied est la suite d'un projet qu'il a entamé il y a deux ans (et qui n'avait pas forcément convaincu à l'époque). Enfin, surprise, une création mondiale de Sidi Larbi Cherkaoui. Le L.A. Dance Project est composé d'interprètes formidables et talentueux, les oeuvres de la troupe réservent souvent des surprises. Une belle soirée de danse contemporaine en perspective.

Du 8 au 11 avril au Théâtre du Châtelet

4-Hearts-and-Arrows

Hearts and Arrows de Benjamin Millepied par le L.A. Dance Project

Soirée Silk par le Ballet de l'Opéra du Rhin

Soirée mixte et éclectique pour leBallet de l'Opéra du Rhin, dernier programme de sa saison. Without de Benjamin Millepied, décidément incontournable, qui allie le brio du passé classique à l'urgence de la création actuelle. Untouched d'Aszure Barton, sur des extraits musicaux choisis de Curtis Macdonald, Njo Kong Kie et Ljova, entraîne le public de l'autre côté du rideau au plus près du mouvement et de la volupté des corps. Enfin Gemini, pièce virtuose de Glen Tetley pour quatre danseurs, offre un moment de danse pure sur une symphonie de Hans Werner Henze.

Du 25 au 28 avril à La Sinne de Mulhouse

 

Lied Ballet de Thomas Lebrun

S'il y a bien un "chorégraphe qui monte en ce moment", c'est Thomas Lebrun, surtout après sa Sa Jeune fille et la mort, créée e 2012. Pour cette nouvelle pièce, qui est donnée au Festival d'Avignon 2014, le chorégraphe s'est inspiré du lied, ces chants qui ont trouvé toutes leurs splendeurs dans l'imagination de Schubert. Ces lieds (de Schubert, mais aussi de Berg ou Mahler) seront chantés par Benjamin Alunni.

Lire la chronique du spectacle

Du 1er au 4 avril au Théâtre de Chaillot

 

What the Body Does Not Remember de Wim Vandekeybus

En 1987, Wim Vandekeybus a 24 ans et présente sa première pièce, What the Body Does Not Remember. Cette pièce est de retour, à voir comment elle a su évoluer avec le temps, et si elle frappe autant les esprits d'aujourd'hui. "En excès magnifique, une danse animale qui se joue de ses limites et du danger".

Lire la chronique du spectacle

Du 9 au 15 avril au 104

 

 

Projection

Ivan le Terrible par le Ballet du Bolchoï 

Pour son dernier direct au cinéma de la saison, le Ballet du Bolchoï a choisi un ballet emblématique de son répertoire, qui n'est d'ailleurs présent dans aucune autre compagnie : Ivan le Terrible de Youri Grigorovitch. S'appuyant sur la musique composée par Prokofiev pour le film d'Eisenstein de 1944, le chorégraphe crée avec ce ballet une épopée lyrique puissante et riche en couleurs sur la Russie médiévale et le règne controversé d’Ivan IV. Son écriture chorégraphique pleine de vigueur et de force met parfaitement en valeur les qualités des artistes du Bolchoï.

Découvrir la saison 2015-2016 du Bolchoï au cinéma

Gros plan sur Ivan le Terrible, Un ballet viscéralement moscovite

Le 19 avril (en direct) un peu partout en France

 

 

Festival

Hautes Tensions à La Villette

Pendant quatre ans, le festival Hautes Tensions à La Villette s'était concentré sur les rapports cirque/hip hop. La manifestation s'élargit pour sa cinquième édition, pour évoquer les nouvelles écritures du cirque d'aujourd'hui et en montrer la force et l’originalité. Au programme : une dizaine de troupes de cirque, déjà bien installées à l'international ou plus méconnues (mais pleine de surprises), des ateliers de magie ou de jonglage et des conférences, ainsi qu'un grand atelier pour découvrir le cirque en famille.

Lire la chronique du spectacle Off de la Compagnie Kiaï

Du 31 mai au 12 avril à La Villette à Paris

Festival Hautes tensions à La Villette

Festival Hautes Tensions à La Villette

RépertoireS 2 Danses

RépertoireS est une ligne artistique différente des autres festivals. Plutôt que de multiplier les invitations, il préfère se concentrer sur deux chorégraphes, et faire découvrir leur univers à travers plusieurs spectacles. En 2015, ce sont Ambra Senatore et Hamid Ben Mahi qui en sont les invité-e-s. En 10 jours, 8 pièces, 15 représentations et 8 lieux, ces deux parcours-portraits disent l’évolution et l’ampleur des palettes des deux artistes.

Du 2 au 18 avril à Bordeaux

 

 

Spectacle

Hallo de Martin Zimmermann

Zimmermann sans de Perrot, sisi, c'est possible. Ce duo qui bouleverse l'acrobatie se sépare le temps d'un spectacle. Martin Zimmermann acrobate et magicien du corps, se trouve en butte à toutes sortes d'objets indociles qui essaye de soumettre. Un créateur étonnant qui joue de nos illusions sans jamais en oublier la poésie et l'humour.

Lire la chronique du spectacle

Du 8 au 10 avril à la Maison de la Danse de Lyon et du 16 au 29 avril au Théâtre des Abbesses

 

Mémoire D'un Vieux Tzigane

Mémoire d'un Vieux Tzigane est une création de la compagnie Romano Atmo, emmenée par Pétia Iourtchenko qui raconte en musique, en claquettes et danse l'histoire de son peuple. Ce spectacle coloré veut bouleverser les clichés et les idées reçus grâce à une finesse et une énergie revigorantes. Comme un cœur qui bat frénétiquement, ce spectacle entrainent le public au cœur de l’âme tzigane.

Du 31 mars au 4 avril au Théâtre de Ménilmontant

 

Les indiens sont à l'ouest

Une comédie musicale signée de la chanteuse Juliette, voilà qui attise la curiosité. "Passionné de cinéma, François, dont le rêve est de devenir réalisateur participe à un concours réservé aux adolescents. Il choisit de raconter la résistance des Amérindiens face à l’invasion des colons blancs durant la seconde moitié du XIXe siècle. Un projet bien ambitieux pour un garçon de quinze ans...". La pièce sera jouée par 58 adolescent-e-s et jeunes adultes du CRÉA (création vocale et scénique / Aulnay-Sous-Bois).

Les 2 et 4 avril au Théâtre du Châtelet

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial