Monday, Jan. 21, 2019

Eleonora Abbagnato nommée Danseuse Étoile !

Ecrit par :

28 mars 2013

|

Catégorie :

Une nouvelle étoile brille à l'Opéra de Paris !  Le 27 mars 2013, à l'issue d'une représentation d'une soirée consacrée à Roland Petit, Eleonora Abbagnato a été nommée Danseuse Étoile. Elle interprétait au cours de cette soirée le rôle-titre du ballet Carmen.

Eleonora Abbagnato lors de sa nomination d'Étoile

Eleonora Abbagnato lors de sa nomination d'Étoile

En soi, je suis ravie de cette nomination. Eleonora Abbagnato est une danseuse que j'apprécie beaucoup. Elle n'a peut-être pas la technique classique la plus propre de la compagnie, mais elle a un incroyable tempérament. Sur scène, elle se remarque, elle raconte une histoire. C'est une danseuse impétueuse qui crée quelque chose, qui ne rentre pas dans un moule, à des années-lumières de récentes nominations de personnalités plus convenues.

Pourtant, ce nouveau titre d'Étoile me laisse perplexe. Je ne le comprends pas en fait.

Eleonora Abbagnato a eu une trajectoire fulgurante. Née en 1978 en Italie, elle démarre la danse classique à 5 ans, puis part dans une école de ballet à Monaco. Elle a seulement 11 ans quand Roland Petit, déjà, lui confie le rôle d'Aurore enfant dans La Belle au Bois Dormant. Remarquée par Claude Bessy, Eleonora Abbagnato entre à l'École de Danse de l'Opéra de Paris en 1992, y fait quelques années. En 1996, elle tient le rôle principal du ballet Le Chevalier et la Damoiselle de Serge Lifar, lors du spectacle annuel.

La même année, elle entre dans le corps de ballet et gravit les échelons à toute vitesse : Coryphée en 1999, Sujet en 2000, Première danseuse en 2001. Elle danse des oeuvres classiques et contemporaines, est choisie pour des créations et de grands chorégraphes (notamment Roland Petit, dont elle est restée l'une des interprètes fétiches). Et puis plus rien.

Alors pourquoi maintenant ? En 12 ans, Eleonora Abbagnato a gardé les mêmes qualités et les mêmes défauts. Alors pourquoi, ce qui n'était pas suffisant pour la nommer Étoile en 2001, l'est aujourd'hui ?

Surtout qu'entre temps, Eleonora Abbagnato s'est détachée de l'Opéra de Paris. Comprenant qu'elle n'était pas forcément dans les petits papiers de la direction, elle est allée voir ailleurs. Elle a pris six mois de congé sabbatique, puis un an. En Italie, son pays natal, c'est une Étoile à part entière, elle danse tous les grands rôles un peu partout. Elle pose aussi pour les magazines de mode, elle monte les marches du Festival de Cannes. En 2011, elle fonde une famille, se marie avec le footballeur italien Federico Balzaretti, devient maman. Bref, Eleonora Abbagnato fait sa vie, danse beaucoup en Italie, monte ses projets. La danseuse est revenue au Palais Garnier cette saison, mais on l'y a finalement très peu vue ces cinq dernières années.

Cette nomination séduit une bonne partie du public, mais garde tout de même un goût d'inachevé, de gâchis. La nommer à 35 ans, cela sonne un peu comme une récompense pour services rendus. La nommer 10 ans plus tôt, cela aurait été une éclatante promotion, mettant une valeur une artiste en pleine ascension. Sa carrière aurait sûrement pris une autre tournure. À croire qu'à l'Opéra de Paris, toute future Étoile doit passer par une phase de résignation avant de se voir récompenser.

Politiquement parlant, cette nomination apparait aussi comme mystérieuse. Sur le départ, on aurait pu penser que Brigitte Lefèvre nommerait ses danseurs et danseuses fétiches, pour leur assurer une place au soleil avec la nouvelle direction. Eleonora Abbagnato ne fait sûrement pas partie de la liste.

Bref, cette nomination semble un peu au rabais, alors que cette danseuse méritait sûrement bien plus. J'espère en tout cas que cette belle nouvelle lui ouvrira de nombreux rôles, et lui offrira ainsi sept riches années sur scène. Mais quel dommage, tout de même...

Eleonora Abbagnato dans Carmen de Roland Petit, rôle qui lui a valu sa nomination d'Étoile.

Eleonora Abbagnato dans Carmen de Roland Petit, rôle qui lui a valu sa nomination d'Étoile.

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(9) commentaires

  1. Joelle
    28 mars 2013 at 10 h 30 min

    J'ai appris cette grande nouvelle hier soir en regardant les flash d'infos sur BFM TV ou E-télé !!! Déjà des articles sur le web : http://www.parismatch.com/Culture-Match/Theatre/Actu/Eleonora-Abbagnato-une-nouvelle-etoile-aux-couleurs-italiennes-473988/ http://www.bfmtv.com/divertissement/eleonora-abbagnato-nouvelle-etoile-ballet-lopera-paris-480444.html http://www.resmusica.com/2013/03/28/eleonora-abbagnato-nomme-danseuse-etoile-de-l%E2%80%99opera-de-paris/ http://palermo.repubblica.it/cronaca/2013/03/28/news/trionfo_per_eleonora_abbagnato_ora_toile_dell_opera_di_parigi-55512857/

  2. Emmanuel
    28 mars 2013 at 12 h 05 min

    Je suis venu hier cherché des infos sur la soirée Roland Petit à laquelle nous devions assister et j'y reviens ce matin en étant encore ému de cette soirée qui s'est fini par la nomination d'Eleonora Abbagnato. Une fois le rideau baissé après plusieurs minutes d'applaudissements, on entendait derrière le rideau, les cris de joie qui fusaient... Carmen était absolument magnifique, grâce à un duo interprétation extraordinaire, et a éclipsé au final les deux autres ballets qui sont tout aussi beaux. Des deux, c'est peut-être Le Loup que j'ai préféré, bien que le Bossu du Rendez-vous est eu aussi beaucoup de succès.

  3. kyriaco
    28 mars 2013 at 13 h 20 min

    abbagnato est très belle nomination ridicule, dans une confusion totale des talents

  4. Cams
    28 mars 2013 at 13 h 38 min

    Oui c'est assez étrange! En soi je suis ravie! mais je me demande ce qu'il s'est passé. Brigitte Lefevre ne l'a pas nommée il y a 10 ans, pourquoi maintenant? Qu'est-ce qui a fait pencher la balance de son côté? Après elle le mérite bien donc tant mieux.

  5. Mélanie
    28 mars 2013 at 14 h 53 min

    Tellement heureuse pour elle, c'est amplement mérité bravo!!! J'étais à l'école de danse de l'Opéra de Paris avec elle et Emilie Cozette entre autre. Eleonora me fascinait tant par sa technique et son charisme que par son expression (en plus d'être belle). Emilie avait une technique et un placement hallucinants (et elle les a eus très tôt), mais elle était terriblement inexpressive. Pourtant elle a été nominée, et avant Eleonora. (Je ne parle que de celles que j'ai connues). J'ai arrêté de chercher une logique dans les nominations des étoiles et dans la danse classique en général après 20 ans de danse à haut niveau. C'est malheureux mais c'est comme ça et je ne vois pas ce qu'on peut y faire pour que ça change... Le talent et l'envie sont bien distincs de la hiérarchie et du piston dans ce domaine...

  6. Anne
    28 mars 2013 at 14 h 54 min

    Je suis très surprise par cette nomination. A voir le parcours d’Eleonora Abbagnato, elle a indéniablement été un grand espoir du ballet de l’ONP mais ce temps semble révolu depuis quelques années. Avant les ballets Roland Petit cette saison, elle a été très discrète et sa Carmen était pour moi décevante (malheureusement, à la lecture des commentaires, je ne suis pas là seule à le penser). En plus elle se plaignait ouvertement dans les médias de la direction de Brigitte Lefèvre. Le temps nous dira si ce nouveau statut d’étoile lui permettra de retrouver son panache.

  7. Marina
    28 mars 2013 at 20 h 46 min

    J' étais à cette soirée qui fut magnifique ; E. Abbagnato nous a offert une Carmen splendide , avec un pas de chambre de la chambre littéralement éblouissant de charme ravageur et de sensualité contenue . Puis , on l' a vue pleurant d' émotion sur l' épaule de Nicolas le Riche pendant le discours de nomination et encore ensuite en venant saluer . On ressentait ce qu' elle a enduré avant cette nomination , peut-on lui reprocher d' être aller chercher en Italie ce que l' opéra lui refusait avec obstination pour nommer certaines étoiles que l' on peut voir sans en garder de souvenir ... Heureusement , il nous reste plusieurs années pour profiter de cette superbe danseuse .

  8. Tiphaine
    28 mars 2013 at 21 h 47 min

    Je suis enchantée par cette nomination, enfin un peu de bon sens dans cette maison!! Elle intervient à un moment tardif (c'est le moins que l'on puisse dire) mais je ne voyais pas d'autre issue pour cette danseuse que j'apprécie depuis plus de dix et dont l'absence s'est fait cruellement ressentir. C'était la nomination que j'attendais!! J'espère la voir dans de nombreux rôles dans la saison prochaine.

    • Amélie
      29 mars 2013 at 17 h 18 min

      @ Joëlle : Service minimum pour la presse tout de même : reprise de la même dépêche AFP pour tout le monde, seul le Figaro a fait une interview, dommage.

      @ Emmanuel : Les soirées de nomination restent toujours de beaux souvenirs :)

      @ Cams : La logique de l'Opéra de Paris...

      @ Mélanie : Merci pour ce témoignage :) La logique de l'Opéra concernant les nominations ces dernières années laissent perplexe. Cela fait longtemps qu'il n'y a pas eu une nomination/promotion qui ne fasse pas débat.

      @ Anne : C'est vrai, elle a donné une interview en Italie cette été où il critiquait assez ouvertement Brigitte Lefèvre. J'espère aussi que ce nouveau statut lui donnera un nouvel élan.

      @ Marina : Pour moi, elle a fait ce que d'autres solistes oubliées de l'Opéra devraient faire : aller voir ailleurs. Et elle a eu raison, ça n'aurait servi à rien de faire les seconds couteaux quand l'Italie lui offrait tous les plus grands rôles.

      @ Tiphaine : La saison prochaine, qui s'annonce plutôt néo-classique, devrait lui donner pas mal d'occasions !

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial